Fréquence cardiaque fœtale par semaine: le cas échéant, normes, déviations possibles

Vous apprendrez de cet article: à quel moment le fœtus commence à avoir un battement de coeur, quel devrait être le taux de fréquence cardiaque (HR) à différentes périodes du développement intra-utérin et si le sexe de l’enfant l’affecte. Déviations possibles de la norme et de leur signification.

Le cœur est l’un des premiers organes non seulement posés, mais aussi pleinement fonctionnel dès les premières semaines du développement intra-utérin. Par conséquent, l'enregistrement des battements de coeur est utilisé comme critère fiable pour évaluer l'état du fœtus:

  • si le coeur rétrécit, cela signifie que le fœtus est vivant;
  • la fréquence cardiaque (fréquence cardiaque) correspond-elle aux paramètres normaux pour différentes périodes de grossesse?
  • déterminer la pathologie intra-utérine en fonction de la nature des écarts par rapport au rythme cardiaque normal et prendre des mesures pour préserver la vie de l'enfant.
Cliquez sur la photo pour l'agrandir

La fréquence cardiaque fœtale est l’un des indicateurs les plus importants de sa santé et de son développement, de la gestation à l’âge de 5 à 6 semaines, jusqu’à l’accouchement. L'avantage le plus important de ce paramètre est qu'il peut être évalué non seulement par un spécialiste, en utilisant des méthodes spéciales (auscultation, échographie, cardiotocographie). Même une future mère ou toute autre personne peut écouter le rythme cardiaque d'un enfant en attachant une oreille, un stéthoscope ou un capteur portable connecté à un smartphone ou à un autre gadget aux points de l'abdomen droit. Mais il vaut mieux ne confier l'évaluation finale de ce paramètre qu'à un spécialiste - obstétricien-gynécologue.

Lorsque vous entendez le premier battement de coeur et à quel point c'est important

Le moment du début de la formation du cœur et l'apparition de ses contractions diffèrent. La première correspond à 2–3, la seconde à 4–5 semaines de développement intra-utérin, quel que soit le sexe de l'enfant. Toutefois, pour résoudre le problème des pulsations cardiaques (HR) et, plus encore, pour prendre en compte le cœur, il vous faut un appareil à ultrasons spécial de haute précision. Par conséquent, jusqu'à 5–6 semaines de grossesse, la fréquence cardiaque fœtale n'est pas un paramètre approprié pour évaluer son développement.

Si la grossesse se déroule normalement, il suffit de procéder à une échographie standard à travers la paroi abdominale après 5 à 6 semaines pour voir où se situe l'embryon (dans l'utérus ou à l'extérieur de sa cavité) et s'assurer de sa viabilité en présence de battements cardiaques. Il n’est pas nécessaire de les compter, car cette information à ce stade précoce de développement n’a aucune valeur. Cela devient pertinent à partir de 10 semaines jusqu'à la fin de la grossesse et de l'accouchement.

Si la grossesse se déroule avec des anomalies ou s’il est nécessaire d’évaluer le rythme cardiaque au plus tôt, vous pouvez le faire en 4 semaines à l’aide de la méthode transvaginale (échographie vaginale). Mais une méthode plus appropriée dans une telle situation est considérée comme un test sanguin ou urinaire pour le niveau d'une hormone de grossesse spéciale - la gonadotrophine chorionique humaine (hCG). Si un fœtus de n'importe quel sexe se développe normalement, sa concentration doublera deux fois tous les 2-3 jours à 10 semaines (la norme dans les 5 à 6 semaines est de 1 000 à 3 000 mUI / ml).

Fréquence cardiaque fœtale

Le rythme cardiaque d'un fœtus en bonne santé, quel que soit son sexe, peut être caractérisé par les signes suivants:

Troubles du rythme cardiaque (tachycardie) chez le fœtus d'un enfant: risques, diagnostic, traitement

Sous tachycardie comprendre les différentes pathologies cardiaques caractérisées par une augmentation de la fréquence cardiaque. Des conditions similaires peuvent survenir chez des représentants de groupes d’âge très différents. Les cas de détection de cette pathologie chez le fœtus d'un enfant sont fréquents (pour la première fois, un tel cas a été décrit dans les années 1930). La fréquence cardiaque de l’embryon normal est de 160–180 contractions / minute, et on diagnostique chez la tachycardie fœtale des contractions du myocarde à un rythme de 175–220 battements / minute. Quelle que soit la cause de la maladie, la santé et la vie du fœtus sont gravement menacées.

Causes de la tachycardie fœtale

La classification des tachycardies est assez étendue, la plupart des variétés de la maladie peuvent être fixées chez le fœtus. Les causes de la formation de tachycardie fœtale pendant la grossesse sont externes, provoquées par des pathologies cardiaques chez la mère, et internes, associées à des anomalies du système cardiovasculaire chez le fœtus lui-même.

Une augmentation du rythme cardiaque de l'embryon peut se développer dans les cas suivants:

  • quand une mère prend plusieurs médicaments pendant sa grossesse;
  • avec le développement de l'hypoxie fœtale (manque d'oxygène);
  • l'infection par une infection intra-utérine entraîne également une augmentation du rythme cardiaque;
  • anomalies génétiques associées à des anomalies chromosomiques;
  • développement de l'anémie;
  • maladies endocriniennes (généralement l'hyperthyroïdie);
  • pathologies des systèmes respiratoire / cardiovasculaire;
  • déséquilibre hydroélectrolytique dû à une toxicose prolongée;
  • troubles de l'alimentation entraînant une carence en vitamines et oligo-éléments.

Les causes de la tachycardie de nature génétique tentent d’être identifiées en début de grossesse, car de telles pathologies ne peuvent actuellement pas être traitées. Il est important de diagnostiquer le plus tôt possible les autres maladies systémiques du fœtus - anémie, hypoxie, infections intra-utérines. Leur traitement chirurgical évitera de nombreuses complications, notamment cardiaques.

Une tachycardie embryonnaire des sinus peut survenir lorsque les facteurs précipitants suivants sont présents:

  • augmentation prolongée de la charge sur le système cardiovasculaire;
  • accélération du métabolisme intra-utérin;
  • présence d'anomalies congénitales du système cardiovasculaire.

Il est important de prendre en compte que la tachycardie observée chez le fœtus en fin de grossesse (après la 36-38ème semaine) est perçue comme une variante de la norme, car c’est le moment de l’intensification des interventions prénatales, souvent accompagnée d’un échange accru de gaz.

Classification des tachyarythmies chez le fœtus

La fréquence cardiaque fœtale allant de 180 à 250 coupes par minute, selon la classification existante, est caractérisée par deux formes principales de pathologie:

  1. La caractéristique principale de la tachycardie réciproque est la formation de contractions inutiles, principalement dans les oreillettes (forme de tachycardie supraventriculaire). En règle générale, une telle anomalie est diagnostiquée sur une période d'environ 30 semaines (la plage d'occurrence est comprise entre 24 et 33 semaines). Le pronostic peut être positif (diminution de la fréquence cardiaque à la normale) ou négatif (établissement du diagnostic de «bloc auriculo-ventriculaire»).
  2. La tachycardie ectopique est caractérisée par la survenue dans l’utérus de contractions inutiles au-dessus du nœud sinusal, accompagnées de l’apparition erratique d’extrasystoles.

Diagnostic de la tachycardie embryonnaire

Les raisons pour lesquelles des activités de diagnostic visant à examiner le système cardiovasculaire fœtal sont examinées sont les plaintes de la mère, ce qui peut pousser le médecin dans la bonne direction.

Pour clarifier le diagnostic, effectuez les études suivantes:

  • Échographie du coeur;
  • échocardiographie;
  • Recherche Doppler;
  • auscultation;
  • cardiotocographie sur la CGT fœtale.

L'échographie peut détecter de nombreuses anomalies du myocarde.

La recherche Doppler est considérée comme le type de diagnostic le plus informatif des perturbations du rythme cardiaque. Il peut être utilisé pour évaluer la manière dont les oreillettes se contractent et pour observer le flux sanguin dans le myocarde.

La cardiotocographie vous permet de surveiller les contractions utérines et le rythme cardiaque fœtal à partir de la 30e semaine.

Cardiotocographie sur la CGT foetale

L'échocardiographie fœtale est une étude qui est prescrite uniquement s'il existe des indications appropriées et qui vous permet d'étudier la structure du cœur d'un enfant à naître, ainsi que l'état des gros vaisseaux.

L'auscultation est une méthode d'étude du travail du cœur consistant à écouter le travail de cet organe à l'aide d'un stéthoscope obstétrical. La tachycardie chez le fœtus est détectée de la 18ème à la 20ème semaine - c’est pendant cette période que le rythme cardiaque peut déjà être entendu de manière aussi simple.

Symptômes de l'arythmie dans l'embryon

Le cœur de l'embryon commence à se contracter seul à partir de la troisième semaine de grossesse et il est possible d'examiner son travail à l'aide d'une échographie 6 semaines seulement après la conception.

La tachycardie chez le fœtus à 12 semaines est diagnostiquée lorsque la fréquence cardiaque dépasse 175 battements par minute. À partir de la 12e semaine et pratiquement avant l'accouchement, la fréquence normale de contraction du myocarde est de 140 à 160 battements par minute. On considère que l'anomalie dépasse de beaucoup cet indicateur (pour une tachycardie: 200 contractions par minute).

La tachycardie chez le fœtus en fin de grossesse est un phénomène assez courant associé à une augmentation du nombre de facteurs déstabilisant le travail du cœur de la mère (affectant indirectement le myocarde fœtal). Un rythme cardiaque à jeun chez la mère (rythme supérieur à 120 battements par minute) est le principal symptôme du développement de la tachycardie fœtale. Cette condition peut également indiquer que le fœtus a commencé à développer une hypoxie.

Les symptômes de la pathologie dépendent du type de tachycardie:

  1. La forme ectopique auriculaire est caractérisée par la présence de foyers de formation d’impulsions supplémentaires sur les parois de l’oreillette (moins souvent dans les veines pulmonaires). Le symptôme déterminant de cette forme de tachycardie est la nausée pendant la grossesse ainsi que diverses manifestations de troubles cardiovasculaires. Si ces attaques sont régulières et durent longtemps, une femme qui porte un enfant devrait minimiser toute activité physique, exclure les charges nerveuses et consulter un médecin.
  2. La tachycardie sinusale est considérée comme un symptôme clinique indiquant la présence possible de problèmes cardiaques chez le fœtus. Ces symptômes nécessitent une surveillance attentive, sans quoi les risques de développer une maladie cardiaque augmentent considérablement.
  3. Le flutter auriculaire se manifeste généralement par une augmentation de la fréquence cardiaque du fœtus à 400 battements ou plus par minute et peut indiquer la présence d'un blocus audiovisuel (s'il existe des attaques régulières et à long terme).
  4. La cause de la forme réciproque supraventriculaire de la tachycardie est généralement l’extrasystole auriculaire fœtale. Cette condition revient à la normale avec le temps ou se développe en rythme sinusal. Le plus souvent, la tachycardie réciproque est diagnostiquée entre 24 et 36 semaines de grossesse.

Les signes communs qui indiquent la présence de tachycardie, peuvent être une douleur à la poitrine chez une femme enceinte, un engourdissement des membres, une anxiété, une faiblesse générale et une fatigue rapide.

Traitement de la tachycardie chez le fœtus et la mère

Si les palpitations cardiaques de la mère ne se manifestent pas de manière irrégulière, il est possible que ces conditions ne nécessitent pas d’ajustement médical. Dans tous les cas, il est nécessaire de mener des études supplémentaires pour aider à déterminer si ces cas sont simplement anormaux ou indiquent le développement d'une tachycardie et d'autres anomalies dans le développement du système cardiovasculaire fœtal.

Il est souhaitable que chaque femme enceinte ait dans son arsenal un moniteur domestique Doppler permettant de mesurer indépendamment le rythme cardiaque. Il est recommandé de répéter cette procédure au moins deux fois par jour.

Si les attaques de fréquence cardiaque croissante sont régulières, il est recommandé de prendre les mesures suivantes pour l’auto-soulagement de ces affections:

  • Éliminez l'hypodynamie (assis longuement devant un ordinateur / une télévision), marchez plus à l'extérieur.
  • ajustez votre alimentation (pour inclure dans le menu les aliments contenant des «vitamines du cœur» - magnésium et potassium - ce sont des fruits secs, des légumes / fruits frais, des haricots, des accompagnements de grains entiers);
  • inclure des tisanes avec un effet calmant dans le menu (mélisse et menthe ont cet effet).

Si l'attaque de tachycardie a commencé, vous devez vous asseoir / mentir et essayer de vous détendre, en résorbant les problèmes de tous les jours, ce qui est favorisé par des exercices de respiration. Il est important de demander rapidement de l'aide médicale lorsqu'un battement de coeur de femme enceinte commence à perturber une femme enceinte.

Si les crises d’augmentation de la fréquence cardiaque prennent régulièrement, le traitement de la tachycardie est effectué à l’hôpital, sinon le traitement médicamenteux (s’il est indiqué) est effectué en ambulatoire.

Avant la 32e semaine de grossesse, la prescription de médicaments antiarythmiques n'est pas recommandée (sauf en cas de menace pour la vie de la mère ou du fœtus), car nombre de ces médicaments peuvent faire plus de mal que de bien au cœur du fœtus.

À partir de la 36e semaine, le traitement médicamenteux devient la principale méthode de traitement de la tachycardie, car on pense qu’à la fin de la grossesse, le rapport entre le risque pour la santé du fœtus et les dommages causés par les médicaments change radicalement avec le premier facteur.

Le choix d'un schéma thérapeutique spécifique dépend des résultats des études de diagnostic:

  • un schéma thérapeutique pour le traitement de la tachycardie gastrique polymorphe implique l'administration de préparations de magnésium en association avec du propranolol et de la lidocaïne;
  • pour les fréquences cardiaques supérieures à 220 coupes par minute, on prescrit de l’amiodarone ou du sotalol, des médicaments antiarythmiques capables d’arrêter une attaque de tachycardie;
  • en cas de suspicion de myocardite intra-utérine, la dexaméthasone est prescrite pendant 1 à 2 semaines.

La nomination de bêta-bloquants (moyen standard pour l'IHD) en cas de tachycardie chez le fœtus est considérée comme étant inefficace, car le principal ingrédient actif des préparations médicales de ce groupe n'est pas en mesure de surmonter la barrière placentaire.

Important: le traitement auto-médicamenteux de la tachycardie est strictement interdit, car une surdose de médicaments antiarythmiques peut provoquer la mort du fœtus.

Pronostic de la tachycardie chez le fœtus

Avec le diagnostic opportun de la pathologie associée à des anomalies du rythme cardiaque, il est possible de se débarrasser de la tachycardie dans neuf cas sur dix, ce qui est considéré comme un bon indicateur.

Le pronostic concernant les résultats du traitement de la tachycardie fœtale chez le fœtus dépend d’une combinaison de facteurs: la forme de la pathologie, la période d’apparition (diagnostic), les caractéristiques du fœtus et, bien sûr, de la mère.

La tachycardie embryonnaire des sinus est normalisée dans la plupart des cas au cours de la première année de vie du bébé.

S'il existe des preuves d'un traitement médical des tachyarythmies fœtales, des médicaments antiarythmiques sont administrés par voie transplacentaire. Le traitement à l'hôpital s'accompagne d'une surveillance constante de la concentration de médicaments dans le cordon ombilical.

Il existe des médicaments à haut risque qui, s'ils sont mal administrés, peuvent entraîner un arrêt cardiaque de l'embryon. Le pronostic dépend donc des médicaments utilisés, du strict respect du dosage et de la fréquence de leur ingestion.

Prévention de la tachycardie fœtale

Il est nécessaire de commencer à prendre soin de la santé du futur bébé au stade de la planification de la conception. Pour ce faire, la future mère doit abandonner toutes les mauvaises habitudes et procéder à une inspection de routine pour identifier les pathologies chroniques du corps.

La spécificité de la grossesse réside dans le fait qu'au cours de cette période, la future mère peut manifester des maladies qui ne la dérangeaient pas auparavant (car elles étaient de forme légère ou asymptomatique). La tachycardie fait partie de ces maladies.

L'acceptation de remèdes à base de plantes apaisantes tout au long de la grossesse peut réduire au minimum l'apparition de palpitations cardiaques. La protection de la future mère contre tout conflit, stress, surmenage nerveux et physique est d’une grande importance. L'organisation d'un bon régime alimentaire est également importante:

  • la consommation d'aliments sucrés et gras doit être limitée: un excès de poids peut avoir un impact négatif sur le système cardiovasculaire;
  • les produits laitiers faibles en gras, les fruits et les légumes frais devraient constituer la base du menu quotidien des femmes enceintes;
  • le café et les boissons alcoolisées pendant la période de gestation sont des facteurs négatifs pour la santé du fœtus.

La prise de complexes de vitamines et de micro-éléments est une mesure obligatoire pour prévenir l’apparition de nombreuses complications pendant la grossesse, lorsque la future mère doit prendre soin de sa santé et de celle du bébé. Mais l'auto-consommation de vitamines est inacceptable - le nombre et la composition de minéraux et de vitamines déterminés par le médecin. En l’absence de contre-indications, une activité physique modérée est recommandée (exercice physique léger, procédures d’eau dans la piscine).

Caractéristiques de la tachycardie chez le fœtus pendant la grossesse

La fréquence cardiaque normale du fœtus a été établie à environ 160-180 battements par minute, ce qui semble être un chiffre scandaleux pour une personne en bonne santé, mais c'est la norme pour un organisme nouvellement formé.

La tachycardie du fœtus est appelée augmentation de la fréquence cardiaque (FC) dans la plage de 170 à 220 battements par minute. Si nous parlons de tachyarythmie, nous pouvons parler de taux de fréquence cardiaque plus élevés.

Pour la première fois, la tachycardie chez le fœtus a pu diagnostiquer Hyman en 1930 et, maintenant, selon les statistiques, cet écart s'étend à une grossesse de 0,4 à 1 en moyenne. Le plus souvent, la tachycardie est dans ce cas d'origine auriculaire, c'est-à-dire que des impulsions excessives naissent dans les oreillettes.

  • Toutes les informations sur le site sont à titre informatif seulement et ne constitue pas un manuel pour l'action!
  • Seul le MÉDECIN peut vous fournir le DIAGNOSTIC EXACT!
  • Nous vous exhortons à ne pas vous auto-guérir, mais à vous inscrire auprès d'un spécialiste!
  • Santé à vous et à votre famille!

Il existe de nombreux types de tachycardies pouvant être enregistrées chez le fœtus, jusqu’à des tachyarythmies. Les raisons qui ont provoqué le développement de cette déviation sont également très diverses et peuvent consister à la fois dans les anomalies du fœtus et dans les maladies dont souffre la mère.

La tachycardie chez le fœtus pendant la grossesse est divisée en plusieurs types principaux.

Il est habituel de distinguer deux formes principales, caractérisées par une fréquence cardiaque moyenne de 180-250 battements par minute:

Le flutter auriculaire, qui s'accompagne d'une augmentation de la fréquence cardiaque pouvant atteindre 400 battements par minute, se distingue en une catégorie distincte de tachycardie chez le fœtus. Lorsque les contractions tremblantes sont régulières, leur apparition est le plus souvent associée à la survenue d'un bloc de conduction auriculo-ventriculaire.

Raisons

Le développement de la tachycardie chez le fœtus est le plus souvent influencé par les facteurs suivants:

  • certains médicaments utilisés par la mère pendant la gestation;
  • infection du fœtus avec infection intra-utérine;
  • hypoxie (manque d'oxygène);
  • anémie fœtale;
  • certaines pathologies chromosomiques (trisomie 13, chromosome 13, syndrome de Patau);
  • les pathologies des organes endocriniens (le plus souvent l'hyperthyroïdie);
  • pathologie du système cardiovasculaire;
  • maladies du système respiratoire;
  • toxicose prolongée, qui a perturbé l'équilibre hydrique et électrolytique;
  • mauvaise alimentation, à cause de laquelle développé un manque de vitamines et de minéraux.

Pour déterminer les pathologies chromosomiques non susceptibles de traitement, on essaie aujourd'hui d'avoir 12 semaines de grossesse, car après cette période, l'avortement est déjà illégal.

Également au cours de cette période, le diagnostic opportun de l'anémie fœtale, de l'hypoxie et de l'infection intra-utérine est considéré comme important, car le début précoce de la lutte contre les pathologies permet de les traiter.

Si nous parlons de la forme de sinus de la tachycardie, exclu tout d’abord les facteurs suivants:

  • charge excessive sur le système cardiovasculaire;
  • anomalies congénitales du système cardiovasculaire, compression du muscle cardiaque;
  • accélération du métabolisme ou des processus de développement.

On pense que la tachycardie fœtale à partir de la semaine 38 et plus tard est une variante de la norme, car pendant cette période la préparation à l'accouchement est intensive et les échanges gazeux s'intensifient.

Les symptômes

La tachycardie fœtale peut être déterminée par le fait que le rythme cardiaque de la femme devient également plus rapide, c'est-à-dire qu'il dépasse 120 battements par minute. Le plus souvent, de tels changements du rythme cardiaque témoignent d'une privation d'oxygène, c'est-à-dire d'une hypoxie.

Les symptômes de la tachycardie fœtale dépendent en grande partie de sa forme.

Donc par exemple:

Il existe également un certain nombre de signes de tachycardie non cardiaques, qui se manifestent par une altération du flux sanguin normal.

Ceux-ci comprennent:

  • fatigue accrue;
  • troubles du sommeil;
  • maladies fréquentes dues à un dysfonctionnement du système immunitaire;
  • engourdissement des membres;
  • attaques de panique ou d'anxiété.

Si la tachycardie fœtale dure longtemps, une femme peut développer une douleur au sein.

Diagnostics

Le diagnostic de la tachycardie fœtale commence au cas où une femme pourrait se plaindre de ce que le médecin traitant pourrait être amené à la présence de cette pathologie.

De là, vous pouvez apprendre à traiter la tachycardie cardiaque chez les femmes avec des remèdes populaires.

Les méthodes suivantes sont couramment utilisées:

L'imagerie par ultrasons constitue la principale méthode de recherche et permet également de détecter les comorbidités.

Toutes les méthodes de diagnostic permettent non seulement de diagnostiquer la tachycardie, mais également de déterminer son type.

Par exemple, le flutter auriculaire est caractérisé par un rythme régulier avec une fréquence cardiaque pouvant atteindre 400 battements par minute et par une tachycardie réciproque supraventriculaire, le prolongement de l'intervalle QT attire l'attention sur lui-même, surtout si la pathologie est accompagnée de blocage et ne se transforme pas en un rythme normal.

Traitement de la tachycardie chez le foetus

Le traitement de la tachycardie chez le fœtus repose sur un très grand nombre de facteurs. Tout d'abord, le médecin fait attention à l'état de santé de la femme et, si possible, arrête ses maladies qui pourraient déclencher le développement des pathologistes.

Si les attaques de tachycardie sont permanentes et à long terme, alors la femme peut se voir proposer un traitement à l'hôpital. Si les attaques sont rares à court terme, le traitement sera effectué en ambulatoire.

Les médecins prescrivent des médicaments pour le coeur pour le traitement de la pathologie jusqu’à environ 32 semaines, craignant que de nombreux médicaments fassent plus de mal que de bien au fœtus.

Par contre, à 36 semaines, l’attitude à l’égard des drogues cardiaques s’atténue, cette période étant considérée comme tardive, il est presque impossible de nuire au fœtus avec des drogues et la tachycardie est toujours dangereuse.

Le choix du médicament dépend de la forme de pathologie diagnostiquée.

Ainsi, la tachycardie polymorphe ventriculaire est généralement stoppée en utilisant:

  • le propranolol;
  • la lidocaïne;
  • préparations de magnésium.

Si la tachycardie ventriculaire est diagnostiquée, le traitement est effectué dans un hôpital, en fonction de l'état général de la femme et du fœtus, ainsi que de la gravité des symptômes.

Si la fréquence cardiaque fœtale dépasse 220 battements par minute, il est recommandé d’utiliser du Sotalol ou de l’Amiodarone, ce qui peut affecter l’attaque. S'il existe des raisons de suspecter une myocardite de fœtus, la dexaméthasone est administrée en l'espace de 7 à 14 jours.

Si le type de pathologie est établi correctement et que, sur cette base, le schéma thérapeutique approprié est sélectionné, la tachycardie peut être éliminée dans 90% des cas.

Parfois, les médecins utilisent des bêta-bloquants pour lutter contre la maladie, mais leur efficacité est douteuse, car les médicaments de ce groupe pénètrent à peine par le placenta.

Si une attaque de tachycardie est soudainement attrapée, les recommandations suivantes doivent être suivies:

  • prenez une position assise ou couchée et essayez de vous détendre;
  • prenez le contrôle de votre souffle en prenant de profondes inspirations et des expirations lentes et complètes;
  • Ne paniquez pas, ne soyez pas nerveux, évitez le stress.

Prévention

Si une femme remarque qu'elle présente régulièrement des signes de tachycardie, elle doit consulter un médecin à temps, car si la maladie n'est pas traitée, elle peut déclencher la formation de malformations cardiaques congénitales.

Les femmes sont encouragées à prendre en main leur mode de vie:

  • il est obligatoire d'abandonner les mauvaises habitudes, qu'il s'agisse de fumer ou d'abus d'alcool;
  • il est nécessaire de contrôler les maladies chroniques en évitant leurs exacerbations;
  • mener une vie active en marchant à l'air libre au moins une heure par jour;
  • éviter le stress et les troubles émotionnels.

À titre de prophylaxie, on prescrit souvent aux femmes, par exemple, des sédatifs naturels, et elles recommandent également de réaliser des exercices physiques légers, qui sont discutés avec un médecin.

Il existe un certain nombre de recommandations concernant la nutrition:

  • interdits sont les aliments trop gras et sucrés;
  • Il est recommandé de consommer une grande quantité de légumes verts, de légumes et de fruits frais.
  • renoncer au café et à tous les produits contenant de la caféine;
  • Il est recommandé d'utiliser des vitamines et des complexes minéraux pour maintenir un état normal du corps.

Prévisions

Le pronostic de l'évolution de la pathologie dépend de la rapidité du diagnostic, de l'état général de la mère et du fœtus, de la tactique de traitement choisie et de la masse d'autres facteurs. Comme le soulignent les médecins, le pronostic est positif, la tachyarythmie est arrêtée toute seule au cours de la première année de la vie de l’enfant.

Si la pathologie est causée par une atteinte du cœur du fœtus, alors tout dépend de l'état de santé de la mère ainsi que des médicaments utilisés. Les médicaments sont également utilisés pour traiter la tachycardie fœtale avec hydropisie.

Il est nécessaire de contrôler soigneusement le traitement avec des médicaments tels que le Sotalol ou le Flecainide, car ils peuvent provoquer un arrêt cardiaque chez le fœtus s’il est mal administré ou utilisé.

À propos de la possibilité de prendre Anaprilina pour la tachycardie, lisez ici.

Lisez le lien sur la méthode d'utilisation des bêta-bloquants pour la tachycardie.

À de nombreux égards, le pronostic de l'évolution de la maladie dépend du diagnostic opportun et du début du traitement. Il est donc important de consulter rapidement un médecin lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent.

Battement de coeur fœtal: quand il apparaît et comment il peut être entendu, son rythme et ses perturbations

La fréquence des contractions cardiaques est un indicateur intégral influencé par de nombreux facteurs: saturation en oxygène dans le sang, taux d'hémoglobine, caractéristiques anatomiques du cœur, effets des hormones et du système nerveux autonome. C'est pourquoi la nature du rythme cardiaque du fœtus peut indirectement juger de sa viabilité.

Le rythme cardiaque fœtal peut être déterminé par de nombreuses méthodes: auscultation à l'aide d'un stéthoscope obstétrical, cardiotocographie, lors d'une échographie. Chacune de ces méthodes a ses avantages. Un suivi régulier de l'activité cardiaque fœtale permet parfois de changer de tactique de grossesse et d'accouchement, de prendre des décisions responsables, grâce auxquelles vous pourrez sauver la vie d'un bébé.

Quand est-ce que l'embryon a un battement de coeur?

développement cardiaque fœtal

La formation du cœur commence dès 2-3 semaines de développement intra-utérin, c’est-à-dire à un moment où la femme n’est même pas au courant d’une éventuelle grossesse. Au cours de cette période, le cœur se présente sous la forme d’un simple tube qui, au bout de 3 à 4 semaines, commence à se plier en forme de S. C’est pourquoi, à ce stade de développement du cœur, on parle de sigmoïde.

Après 4-5 semaines de gestation, un septum primaire est formé entre les oreillettes, avec pour résultat que le cœur de l'embryon devient 3 chambres. C'est à ce stade qu'apparaissent les premiers battements de coeur. Cependant, afin de pouvoir enregistrer de manière fiable le rythme cardiaque de l'embryon à 5 semaines de gestation, un échographe de classe expert est nécessaire. Mais il est important de se rappeler qu'en l'absence de preuves spécifiques, une échographie à une date aussi rapprochée est déraisonnable et n'est pas recommandée.

À cet égard, une confirmation indirecte du développement normal de l'embryon et de son cœur à 5-6 semaines de gestation est la détermination du niveau de l'hormone hCG (gonadotrophine chorionique humaine) sur une période de 2-3 jours. À la semaine 5, le niveau de cette hormone varie de 1000 à 3100 mIU / ml. Avec une grossesse se développant normalement aux premiers stades, le niveau d'hCG double tous les 2-3 jours. Mais vous devez savoir que la définition de hCG n’est fiable que jusqu’à la dixième semaine de grossesse car, à une date ultérieure, le niveau de cette hormone commence à baisser, ce qui est la norme physiologique. Par conséquent, cette méthode de diagnostic n'est pertinente qu'au tout début de la grossesse, en tant qu'alternative à l'échographie aux stades très précoces.

Fréquence cardiaque fœtale par semaine de grossesse

Un aspect très important dans l’évaluation de l’activité cardiaque embryonnaire est la connaissance des normes physiologiques au cours d’une semaine de grossesse donnée. (Contrairement aux illusions, pour les futurs garçons et filles, ils ne sont pas différents!). Pour plus de commodité, toutes ces données sont rassemblées dans un tableau:

Quelle est la méthode la plus informative pour diagnostiquer le rythme cardiaque fœtal?

Il existe de nombreuses façons de suivre le travail du cœur du fœtus et chacune de ces méthodes a ses avantages.

Stéthoscope Obstétrique à l'écoute

C'est le moyen le plus facile et le plus accessible de déterminer la contraction du cœur fœtal. Un stéthoscope obstétrical est un simple entonnoir. Pour entendre le battement de coeur, il est nécessaire de presser fermement la partie large de l'entonnoir contre la paroi abdominale antérieure. Cette méthode simple n'est efficace que pour les obstétriciens expérimentés. Après tout, pour écouter les sons du cœur, vous devez savoir exactement où placer le stéthoscope. Pour ce faire, avant l’auscultation, les médecins effectuent une étude externe de la position du fœtus: déterminez la présentation (partie tournée vers le bassin), la position (position du dos à droite ou à gauche) et visualisez (tournez en avant ou en arrière) le fœtus.

écoute avec un stéthoscope et un dispositif électronique pour écouter à la maison divers sons produits par le fœtus

Selon la position du bébé dans l'utérus, le rythme cardiaque est bien entendu à différents endroits:

  • Si l'enfant est allongé la tête vers le bas et que son dos est tourné à droite, il est nécessaire d'écouter les bruits cardiaques dans la moitié droite de l'abdomen sous le nombril.
  • En cas de présentation pelvienne (lorsque les fesses du fœtus sont tournées dans la cavité pelvienne), tandis que le dos est tourné vers le côté gauche, l’endroit optimal pour écouter le battement de coeur se situe dans la moitié gauche de l’abdomen au-dessus de l’anneau ombilical.
  • Si l'enfant est situé transversalement, le cœur se fait entendre au niveau du nombril, à droite ou à gauche, en fonction de l'emplacement de la tête du fœtus.
  • En cas de grossesses multiples (jumeaux, triplés), le cœur des bébés est écouté à la place du meilleur son de chacun d'eux. Il est très important de ne pas confondre le rythme cardiaque d'un foetus avec un autre. Après tout, avec le rythme normal du cœur de l’un d’eux, il est possible que l’autre fœtus soit en hypoxie.

localisation des points d'écoute des battements de coeur fœtaux avec un stéthoscope

L'auscultation du cœur du fœtus avec un stéthoscope est une méthode merveilleuse qui est venue aux obstétriciens modernes dès l'Antiquité. Pour l'auscultation, seuls un stéthoscope et un spécialiste compétent sont nécessaires. Mais cette méthode présente un inconvénient majeur: l’oreille humaine peut reconnaître les bruits du cœur, en règle générale, au plus tôt 27 à 28 semaines de grossesse. Dans les périodes antérieures, il est pratiquement inutile de le faire. Et avec une obésité sévère chez une femme ou un gonflement de la paroi abdominale antérieure (avec gestose), vous pouvez entendre le battement de coeur encore plus tard, à 29-30 semaines. Pour cette raison, au cours de la première moitié de la grossesse, d'autres méthodes de diagnostic sont utilisées pour l'enregistrement de l'activité cardiaque.

Vidéo: règles pour l'auscultation du rythme cardiaque fœtal

Cardiotocographie

La cardiotocographie est une méthode d’enregistrement de l’activité cardiaque du fœtus à l’aide d’un capteur à ultrasons. Les données reçues du capteur sont converties sur le moniteur cardiaque en une fréquence cardiaque, qui est affichée sur papier sous forme de graphique. Cette méthode est très utile car l'enregistrement peut être très long (environ une heure, si nécessaire, et plus), et vous pouvez évaluer le travail du cœur fœtal pendant tout ce temps. En outre, l’avantage incontestable est l’enregistrement simultané du tonus de l’utérus par le deuxième capteur, appelé "jauge de contrainte".

Conditions d'enregistrement du CTG:

  1. Pendant l’étude, la femme doit s’allonger sur le côté. Si la femme enceinte est allongée sur le dos, les résultats ne peuvent pas être considérés comme fiables, car dans cette position, l'utérus peut comprimer la veine cave en dessous de celle-ci, entraînant une insuffisance du flux sanguin utéro-placentaire. Cette affection s'appelle le syndrome de la veine cave inférieure, ce qui peut causer des troubles du rythme fœtal.
  2. Le capteur à ultrasons est placé sur la paroi abdominale avant de la femme enceinte à la place de la meilleure audibilité du rythme cardiaque, il est fixé avec des bandes élastiques. Avant de commencer l'étude, il est nécessaire d'appliquer un gel sur la surface du capteur pour améliorer la conductivité du signal.
  3. Le capteur pour enregistrer la tonalité est préférable d'installer dans la zone du bas de l'utérus.
  4. Les appareils modernes sont équipés d'une télécommande avec un bouton sur lequel une femme doit appuyer pendant l'examen pour sentir les mouvements du fœtus. Ceci est un signe diagnostique très important, car il est possible de déterminer quels troubles du rythme ont eu lieu pendant le mouvement du fœtus et lesquels - au repos. Cette technique s'appelle un test sans stress, car en réponse au mouvement du fœtus, le rythme normal augmente.
  5. Le cardiotocographe est également équipé de dispositifs sonores avec lesquels une femme peut entendre les battements de coeur de son bébé. Dans la plupart des cas, il a un effet calmant sur les femmes enceintes.
  6. L'étude devrait durer environ 40 minutes, pas moins. Une augmentation du temps d'enregistrement n'est pas interdite, mais une étude moins brève n'est pas toujours informative et ne donne pas une image complète de l'état du fœtus.
  7. Cette méthode peut être appliquée à partir de 22-23 semaines de grossesse.
  8. Déchiffrer les résultats de CTG ne peut être qu'un médecin.

Etude échographique (échographie)

La méthode par ultrasons est très informative, son avantage incontestable est la possibilité de surveiller la fréquence cardiaque au tout début de la grossesse, lorsque les autres méthodes sont inefficaces. Ainsi, dans la première moitié de la grossesse, il s'agit de la seule méthode d'évaluation du fonctionnement du système cardiovasculaire fœtal. En cas de grossesse non compliquée, l'échographie est réalisée trois fois au moment opportun (10-12 semaines, 21-23 semaines, 31-32 semaines).

L'évaluation du rythme cardiaque est réalisée conjointement avec d'autres études importantes. Toutefois, si nécessaire, vous pouvez examiner la fréquence des contractions cardiaques, effectuer certains tests de non-stress et plus souvent (par exemple, pendant l'hypoxie fœtale ou une insuffisance du flux sanguin utéro-placentaire) afin de surveiller l'état du fœtus dans le temps et comparer les résultats présentés avec les précédents. Souvent, de telles études sont effectuées après un traitement spécifique afin d'évaluer l'efficacité du traitement.

Vidéo: rythme cardiaque fœtal à 7 ou 8 semaines

Vidéo: battement de coeur en doplérométrie

Cardiointervalographie

Cette méthode est utilisée très rarement et n'est nécessaire que dans les cas où il est nécessaire d'étudier en détail le rythme cardiaque d'un bébé dans des situations controversées ou dans une pathologie grave. Cette technique consiste à enregistrer par ultrasons l'activité du cœur pendant une longue période (au moins 60 minutes).

Cette information est transmise à l'ordinateur, qui effectue une analyse détaillée de tous les indicateurs:

  • Fréquence du rythme;
  • Variabilité du rythme (présence de sauts de rythme cardiaque rapide à lent), l’enregistrement de 7 à 12 sauts de rythme indique un travail physiologique normal du cœur du fœtus. Pire, si le rythme cardiaque est monotone, sans aucun changement. Cela peut être un signe d'hypoxie;
  • La relation entre le rythme cardiaque et les mouvements du fœtus, la vitesse à laquelle le sang coule dans les vaisseaux;
  • La présence d'accélérations (périodes d'accélération du rythme cardiaque);
  • La présence de décélérations (réduction de la fréquence du rythme). Les décélérations prolongées sont le signe le plus défavorable d'une condition fœtale, ce qui indique une hypoxie intra-utérine grave;
  • Le rythme sinusoïdal indique des états limites graves du fœtus, quand une assistance médicale ou même un accouchement est requis.

La méthode de cardiointervalographie est très informative et aide souvent à comprendre les véritables causes des arythmies cardiaques.

Causes du trouble du rythme cardiaque fœtal

Parfois, après l’étude, il s’avère que le rythme cardiaque ne répond pas aux normes acceptées. Il est nécessaire de traiter cette situation avec toute l'attention voulue et de déterminer les raisons.

Facteurs conduisant à des palpitations cardiaques (tachycardies):

  1. Violations du flux sanguin utéroplacentaire.
  2. Anémie de la mère.
  3. Une diminution du taux d'hémoglobine chez le fœtus (dans le cas d'une maladie hémolytique, par exemple) provoque une accélération du flux sanguin ainsi qu'une réaction compensatoire sous forme de tachycardie.
  4. Insuffisance placentaire.
  5. Saignement de la mère (par exemple, avec décollement placentaire).
  6. Malformations du coeur.
  7. Augmentation de la température chez une femme enceinte (fièvre).
  8. Processus inflammatoire des membranes foetales (amnionite).
  9. Acceptation de certains médicaments. Par exemple, un médicament couramment utilisé en obstétrique "Ginipral" peut provoquer une tachycardie non seulement chez la mère, mais également chez le fœtus. En outre, les médicaments qui bloquent les effets du système nerveux parasympathique (par exemple, "Atropine") peuvent également provoquer des palpitations cardiaques.
  10. Pathologie du cordon ombilical (deux vaisseaux dans le cordon ombilical, enchevêtrement, etc.).
  11. L’hypoxie intra-utérine aiguë peut entraîner une forte augmentation de la fréquence des contractions cardiaques fœtales jusqu’à 200-220 par minute.
  12. La perte des boucles du cordon ombilical.
  13. Augmentation de la pression intracrânienne du fœtus.

Causes du ralentissement du rythme cardiaque fœtal (bradycardie):

  • Présence prolongée de la femme en position couchée, dans laquelle la veine cave inférieure est comprimée.
  • Prendre des médicaments qui bloquent le système nerveux sympathique, par exemple, le propranolol.
  • Troubles prononcés de l'équilibre acido-basique dans le sang du fœtus avec de graves troubles métaboliques.
  • Quelques anomalies dans le développement du système cardiaque fœtal.
  • L'augmentation de la concentration de potassium dans le sang de la mère et de l'enfant, ce qui entraîne une perturbation du rythme cardiaque et l'apparition d'une bradycardie.
  • Compression longue ou noeud du cordon ombilical.

Chacune de ces causes est très grave et nécessite souvent un traitement, voire même un accouchement d'urgence sous la forme d'une césarienne.

Puis-je entendre un battement de coeur à la maison?

Certains parents se demandent s’il est possible d’entendre le rythme cardiaque du bébé à la maison sans s’adresser à des spécialistes si vous utilisez un phonendoscope classique.

de même que les méthodes traditionnelles, divers gadgets destinés aux femmes enceintes gagnent en popularité, l’essence de leur travail est généralement similaire.

Bien sûr, cette méthode peut être utilisée. Mais préparez-vous au fait que jusqu’à 21-22 semaines, vous n’entendrez pas le battement de coeur. En outre, vous devrez être en mesure de distinguer du cœur du fœtus d'autres sons: la pulsation de l'aorte abdominale d'une femme enceinte, le péristaltisme intestinal. En moyenne, le cœur du bébé bat plus souvent que celui de la mère environ 1,5 à 2 fois. Pour plus de commodité, vous pouvez simultanément prendre le pouls d'une femme en écoutant pour ne pas confondre les rythmes d'elle et de son bébé.

Déterminer le rythme cardiaque de l'enfant: mythe ou réalité?

Il existe un stéréotype courant dans la population selon lequel, par la fréquence des contractions cardiaques, on peut savoir à l’avance qui va naître: un garçon ou une fille. On croit que les garçons ont un battement de coeur un peu moins que les filles. Mais est-il prudent de se fier à ces données?

Ce n’est un secret pour personne que de nombreux facteurs affectent le rythme cardiaque, par exemple:

  • Activité motrice du bébé;
  • Heure de la journée (sommeil ou veille);
  • Caractéristiques individuelles de l'innervation du muscle cardiaque et du système de conduction cardiaque;
  • L'influence des facteurs hormonaux;
  • Taux d'hémoglobine de la mère et du fœtus;
  • La présence ou l'absence de certaines conditions pathologiques pendant la grossesse (hypoxie, prééclampsie sévère, saignements, conflit rhésus, etc.).

exemple de fréquence cardiaque d'échantillonnage chez les fœtus - garçons et filles. Comme vous pouvez le constater, les valeurs à l’intérieur du plancher sont distribuées sans motifs évidents.

Étant donné le nombre important de facteurs qui modifient le rythme cardiaque, est-il possible d'estimer la fréquence cardiaque à partir d'une seule position - la détermination du sexe? Certainement pas. De plus, une étude a été menée dans laquelle le sexe de l'enfant était déterminé uniquement par la nature du battement de coeur et la précision de cette technique n'était que de 50%, ce qui signifie qu'elle équivaut à la théorie banale de la probabilité: l'une des deux options. Ainsi, il n'est pas possible de connaître le sexe de l'enfant uniquement en évaluant l'activité cardiaque.

Le rythme cardiaque est un indicateur de nombreux processus survenant dans le corps du fœtus. La structure du rythme cardiaque contient une grande quantité d'informations.

En fait, la fréquence cardiaque reflète un complexe de réactions protectrices et adaptatives du fœtus à tout effet ou changement. Bien entendu, l'évaluation de l'activité cardiaque pendant la période prénatale est extrêmement importante. La présence d'un grand nombre de techniques, ainsi que leur disponibilité, simplifient grandement le processus de surveillance de l'état du fœtus.

Malgré le développement de techniques complexes et invasives permettant une étude approfondie de l'état du fœtus, leur danger est parfois très élevé et injustifié. C’est pourquoi toutes les cliniques prénatales, ainsi que les maternités, sont équipées de cardiomonitor, d’échographes et que toutes les accoucheuses ne se "séparent" pas du stéthoscope, car il permet de surveiller correctement le rythme cardiaque du bébé sans le blesser.

Tableau des battements de coeur foetaux normaux par semaine de grossesse

Lorsqu’il se rend dans une clinique prénatale enceinte, le médecin détermine le rythme cardiaque du fœtus. C'est un examen nécessaire, qui permet de juger de l'état d'une petite vie. Ce paramètre change et, à différentes périodes du développement de l’enfant, il se produit une diminution ou une augmentation des contractions cardiaques.

Rythme de coupe hebdomadaire

En règle générale, les battements cardiaques fœtaux varient de 120 à 160 battements par minute au cours de la période prénatale. Ce sont des nombres échographiques mesurables. La plage de fréquence cardiaque normale devrait fluctuer pendant la grossesse et, à partir de 6 semaines, elle passe à environ 170 battements au 70e jour du développement de l’enfant et diminue à 130 au moment de l’accouchement.

Tableau de rythme cardiaque fœtal par semaine.

Ce qui précède décrit comment la fréquence cardiaque d’un enfant à naître change au cours des premier et deuxième trimestres. Au troisième trimestre, ce chiffre est relativement stable. SBP (rythme cardiaque fœtal) ralentit légèrement dans le dernier (troisième) trimestre avant l'accouchement, mais il est toujours environ deux fois plus rapide que le rythme cardiaque de l'adulte. SBP doit être surveillé lors de la livraison. La fréquence cardiaque d'un enfant ayant une grossesse à terme au cours de l'accouchement est d'environ 140 battements par minute; tandis que la fréquence cardiaque chez les bébés prématurés est de 155 battements.

Il est important de savoir que vous pouvez entendre le cœur du fœtus avec un stéthoscope de 20 à 24 semaines. Cela dépend de la position de l’enfant, de la quantité de liquide amniotique et de la nature des tissus de l’abdomen de la mère. Si le rythme cardiaque fœtal est normal, le risque de fausse couche est très faible. La fréquence cardiaque d'une fille ou d'un garçon de 100 à 160 est considérée comme normale. Si le rythme cardiaque de l'enfant n'est pas entendu pendant 2-3 jours, il est nécessaire de procéder à un contrôle par ultrasons par doplerométrie.

Une PAS inhabituellement basse, haute ou faible est l'un des principaux signes d'hypoxie (manque d'oxygène). Certains processus pathologiques au niveau du placenta ou du cordon ombilical avec un effort physique excessif de la mère, un stress mental, des problèmes génétiques ou d'autres complications peuvent conduire à une PAS rare ou fréquente. Entendre et compter le rythme cardiaque du fœtus entre 100 et 180 est considéré comme normal si des études supplémentaires n'indiquent pas de pathologie.

Fréquence cardiaque et âge fœtal

Comme vous le savez, la grossesse est divisée en trois trimestres. Le merveilleux voyage de l’enfant à naître de la conception à l’accouchement est divisé en trois étapes. En fonction du poids de la mère, de la position du bébé et de l'emplacement du placenta, vous pouvez écouter votre rythme cardiaque avec un stéthoscope à partir du milieu de votre grossesse. En utilisant la technologie à ultrasons, vous pouvez entendre le rythme cardiaque fœtal dès 8 semaines. Parfois, le rythme cardiaque est faible ou inaudible même avec le Doppler à la fin du premier trimestre, mais cela est considéré comme acceptable.

Le cœur de l'embryon commence à décliner à partir du 35e jour de grossesse. SBP est plus rapide que le rythme cardiaque d'un adulte. Initialement, pendant 5 semaines, sa fréquence peut être presque identique à celle du rythme cardiaque de la mère (80 à 85 battements par minute). Ensuite, il se développe à une vitesse incroyable: environ 3 battements par minute et par jour avant le début du deuxième mois de grossesse. Ensuite, il redevient stable: environ 150 battements par minute (en moyenne), environ 12 semaines.

La fréquence cardiaque normale du fœtus après 12 semaines est comprise entre 120 et 160 battements par minute. Parfois, SBP est utilisé pour estimer l'âge du fœtus en fonction de la fréquence cardiaque. Il existe une formule: âge embryonnaire en jours = PAS x 0,3 + 6.

Les femmes enceintes doivent savoir que le rythme cardiaque de son enfant à naître change naturellement avec ses mouvements: pendant le repos et divers efforts physiques. Ceci est normal si, à différents moments de la journée, le SBP change. À la maison, vous pouvez entendre le cœur d'un enfant avec un stéthoscope. Mais dans tous les cas, il est préférable de consulter un médecin en cas de doute.

Les gens croient que l'utilisation de la fréquence cardiaque peut prédire le sexe de l'enfant. Si le pouls dépasse 140 battements par minute, cela indique une fille et un rythme cardiaque plus lent suggère qu'un garçon naîtra. La base de ceci est supposément un métabolisme rapide de la fille. Ceci n'est pas scientifiquement justifié et, dans la pratique, d'autres résultats sont visibles. Le sexe ne peut pas être prédit par la fréquence cardiaque, alors ne croyez pas aux contes de grand-mère.

Développement du système cardiovasculaire

À 4 semaines. La grossesse dans l'embryon forme un vaisseau séparé, qui se transforme ensuite en cœur et en système circulatoire. Au début, le cœur ressemble à un tube qui se tord et se divise pour former le cœur et ses valvules. À 5 semaines de gestation, le cœur de l'embryon commence à se contracter spontanément, bien que la femme ne l'entende pas.

Dans 6 semaines. Le cœur de l'enfant bat 80 fois par minute et comporte quatre chambres creuses, chacune avec une entrée et une sortie, pour permettre au sang de circuler librement. En seulement deux semaines, le nombre de battements de coeur augmentera à 150 battements par minute. C'est environ deux fois plus vite que le rythme cardiaque d'une femme enceinte.

À 9-10 semaines. Le rythme cardiaque du bébé est d'environ 170 battements par minute. Ni la femme enceinte ni le médecin ne l'entendent pendant l'examen, mais avec une échographie, l'appareil calcule le nombre exact de battements par minute et le reproduit même.

Une échographie experte est effectuée toutes les 11 semaines pour confirmer que le cœur du fœtus est en bonne santé ou présente des anomalies congénitales. Un tel diagnostic pendant la grossesse aide les médecins à décider de poursuivre ou non la grossesse.

Après 12 semaines, l'enfant commence à fonctionner, la moelle osseuse, qui produit les cellules sanguines. Et pendant 17 semaines. Le cerveau commence à réguler le rythme cardiaque pour se préparer à la vie dans le monde extérieur. Jusque-là, le cœur battait de façon arythmique. À la fin du deuxième trimestre, les capillaires (les plus petits vaisseaux sanguins) sont formés et remplis de sang.

Chez un enfant, le système circulatoire continue à se développer progressivement, de sorte qu’à 40 semaines, il est prêt pour son premier souffle en dehors de l’utérus.

Evolution tout au long de la grossesse

Bien que le myocarde commence à se contracter 20 jours après la fécondation, il est visible pour la première fois à l’échographie à environ 6 semaines de gestation. La fréquence de ces réductions est comprise entre 100 et 120 battements par minute.

Lors d'une grossesse normale, le rythme cardiaque fœtal est régulier, mais des fluctuations d'environ 5 à 25 pulsations par minute sont autorisées.

Le rythme régulier du rythme cardiaque d'une fille ou d'un garçon est l'un des indicateurs les plus utiles, car il est la preuve que la grossesse se déroule bien. Par conséquent, lorsque le rythme cardiaque fœtal diminue, il faut naturellement penser à la souffrance de l'enfant.

SBP et samoabort

La fréquence cardiaque fœtale et l'avortement sont-ils menacés? Au bout de 6 à 9 semaines, le cœur du fœtus donne une impulsion de 160 à 180 battements par minute. Au fil du temps, lorsque le cerveau d'un enfant se développe, le rythme cardiaque chute progressivement entre 110 et 160 battements par minute.

Le rythme cardiaque du fœtus peut être plus ou moins important, en fonction de l'âge gestationnel. Il s’agit d’un phénomène transitoire ou d’un signe que la grossesse n’est pas viable et qu’une fausse couche est inévitable. L'enfant réagit à tous les processus se déroulant dans l'organisme maternel. Par conséquent, le rythme cardiaque fœtal peut changer. La fréquence anormale des contractions du muscle cardiaque peut signifier que le fœtus ne reçoit pas suffisamment d'oxygène ou signaler la présence d'autres problèmes.

La plupart des fausses couches surviennent au cours des sept premières semaines de grossesse en raison d'anomalies chromosomiques. En fait, des études ont montré que la probabilité de fausse couche augmente lorsque le rythme cardiaque de l’enfant est inférieur à 100 battements par minute à 6,2 semaines de gestation ou à moins de 120 battements par minute à 6,3 à 7 semaines.

Si à la maison la femme enceinte ressent une diminution des mouvements du fœtus, il est nécessaire de consulter un médecin. Un examen important - la mesure de la fréquence cardiaque fœtale - doit être effectué à chaque visite à la clinique prénatale.

Pinterest