Fréquence cardiaque 80 battements / min

Le cœur et le cerveau sont les organes les plus importants sans lesquels le corps humain ne peut pas fonctionner. Le travail du cœur est visible à cause de la fréquence cardiaque - la fréquence cardiaque (FC), qui se manifeste par le pouls, qui se ressent mieux au poignet ou au cou. Le rythme cardiaque est déterminé par les intervalles de libération du sang dans la circulation sanguine. Le rythme normal est de 70 à 80 battements par minute, mais il peut être plus bas chez les athlètes. Les perturbations du rythme cardiaque (pouls rapide ou lent) sont appelées arythmies. Si le pouls est de 80 battements par minute - est-ce normal? Quelle est la fréquence de la fréquence cardiaque est considéré comme pathologique?

Mesure de la fréquence cardiaque

Savoir comment et où mesurer la fréquence cardiaque (fréquence cardiaque) est important! Grâce à la mesure dans le cadre des premiers secours dans une situation critique, vous pouvez d’abord déterminer si la circulation sanguine chez une personne n’est pas l’une des fonctions vitales. Le pouls est mieux perçu sur l'artère carotide (a. Carotis), sur le cou sur les côtés de la pomme d'Adam, sur la région du poignet (a. Radialis). Le pouls doit toujours être ressenti avec des coussinets de 3 doigts légèrement attachés à l'un des endroits indiqués. Si vous utilisez un seul doigt, par exemple le gros doigt (c'est souvent ce que font les gens), il existe un risque d'erreur lors de l'évaluation de la vitesse du battement de coeur. Vous ne pouvez même pas sentir le pouls, à cause de ce qui vient de l'hypothèse erronée d'un arrêt cardiaque. Le prix d'une telle erreur peut être grave!

C'est important! Le pouls peut également être ressenti à l'intérieur du bras entre le biceps et le triceps - cet endroit est utilisé lorsque l'apport sanguin au bras est insuffisant et pour déterminer la fréquence cardiaque chez les nourrissons.

Fréquence cardiaque

La fréquence cardiaque est un indicateur de l'état de santé. Au repos, il est mesuré au lit le matin après son réveil. Chez les athlètes adultes, les valeurs peuvent atteindre 30 bpm. Les taux normaux sont d'environ 60 bpm. Par conséquent, le pouls de 80 battements par minute au repos est considéré comme élevé.

Le rythme actif est mesuré tout au long de la journée en mode silencieux. Le taux de cette mesure est d’environ 70 à 80 battements par minute. C'est-à-dire que le pouls 80 est normal. Chez les personnes non entraînées, le cœur travaille moins économiquement, la fréquence cardiaque augmente après une petite charge sur le corps. Par conséquent, si le pouls est supérieur à 80 battements par minute après avoir gravi les marches, il n’ya aucune raison de s’inquiéter.

L'impulsion maximale (la plus haute) est d'environ 170–210 battements par minute. Chez une personne non entraînée, il atteint presque les mêmes valeurs que l'athlète, le processus de formation sur les indicateurs a peu d'effet. Par conséquent, la fréquence cardiaque maximale est cruciale pour déterminer le niveau ultérieur du rythme sinusal.

Si la fréquence cardiaque maximale est déterminée par la physiologie humaine, elle ne peut pas être augmentée. Un pouls constant peut être réduit par un exercice régulier. Cela est dû au fait qu'une activité physique régulière (marche rapide, course à pied, natation, cyclisme, etc.) renforce le cœur, en particulier le bat, car cet organe est aussi un muscle.

RH et activité physique

L'activité cardiaque doit être comprise comme une intégrité qui affecte le travail du corps. C’est la raison pour laquelle les personnes qui commencent à faire de l’activité physique devraient renforcer leur cœur et ne pas se tenir seulement dans la zone aérobie. Sinon, avec le temps, les résultats positifs de l'entraînement (augmentation de l'endurance) n'apparaissent pas. Du point de vue de la combustion des graisses, les facteurs les plus importants sont une bonne nutrition et le renforcement du cœur (cardio training), ce qui augmente l’endurance dans la zone aérobie. Plus le coeur est fort, plus la zone aérobie est large.

Valeurs normales

Le rythme cardiaque des personnes varie en fonction de nombreux facteurs. Tout d’abord, c’est l’âge (les valeurs sont différentes pour un enfant, un adolescent, un jeune et une personne âgée). Les indicateurs dépendent de l'activité physique, de la santé en général, de l'environnement et de l'humeur.

C'est important! Les valeurs de pouls peuvent augmenter légèrement chez les femmes enceintes.

Valeurs normales chez les enfants (battements / min.):

  • bébés (1 mois) - 140;
  • jusqu'à 1 an - 132;
  • 1-2 ans - 124;
  • 2 à 4 ans - 115 ans;
  • 4 à 6 ans - 106 ans;
  • 6-8 ans - 98;
  • 8-10 ans - 88 ans;
  • 10-12 ans - 80 ans;
  • 12-15 ans - 76 ans.

À l’âge de 15 à 50 ans, le pouls moyen est d’environ 70 à 80 battements par minute, c’est-à-dire qu’un pouls de 80 battements par minute est un indicateur normal.

  • 50–60 ans - 74 bpm;
  • 60-80 ans - 79 battements / min.

Comme on peut le constater, le pouls chez les femmes de 80 ans (comme chez les hommes) diffère peu de celui des femmes plus jeunes, où l'indicateur de quatre-vingts battements est normal.

Un changement significatif du pouls peut indiquer une progression possible de la maladie (par exemple, un pouls au repos 80 (le matin) ou au contraire 60 pendant la journée).

Pouls pendant l'activité physique

En sport, une personne atteint différents indicateurs de fréquence cardiaque maximale. Certaines fréquences maximales sont atteintes pendant la course, des valeurs plus basses - avec des exercices d'aérobic ou du même type, un peu plus faibles - lors du cyclisme, de la nage ou de la marche.

Lorsque vous vous entraînez pour calculer la fréquence cardiaque maximale (MCSS), vous devez utiliser la valeur de 100% du MCS pour un sport spécifique. En général, pour obtenir le MHSS lors de la baignade, qui est identique à celui du fonctionnement, l’eau de la piscine doit bouillir. Mais malgré cela, les mêmes valeurs ne seront pas atteintes.

C'est important! Pour la formation de vitesse d'endurance, une personne doit courir avec une fréquence cardiaque différente de celle voulue si vous souhaitez perdre du poids pendant l'exercice.

La formule suivante convient au calcul de MChSS: MCHSS = 220 - age.

Lors de l'exécution de MCHSS = 220 - 1,03 multiplié par l'âge (années).

Troubles du rythme cardiaque

S'il y a un trouble dans un système de transduction cardiaque (le plus souvent le nœud SA, c'est-à-dire le «créateur» du rythme cardiaque), des arythmies se produisent. Ils peuvent être temporaires ou peu expressifs, ne causant aucune difficulté. Cependant, des arythmies plus graves peuvent mettre la vie en danger. Nous parlons de conditions dues à une réponse compensatoire inadéquate du cœur pour différents stimuli. Avec un pouls normal, 80 battements par minute, un rythme cardiaque plus lent (inférieur à 60 chez les hommes et à 65 chez les femmes) est appelé bradycardie. Il est important de faire attention à la fréquence cardiaque physiologiquement basse chez les athlètes! Au contraire, avec l'accélération du rythme cardiaque (plus de 100% chez l'homme et plus de 110% chez la femme), il s'agit d'une tachycardie. Les arythmies cardiaques sont courantes chez les patients atteints de coronaropathie, elles peuvent constituer un signe grave de crise cardiaque. Les arythmies sont généralement traitées en implantant un stimulateur cardiaque (réveil à plusieurs niveaux), qui surveille et régule régulièrement le rythme cardiaque.

C'est important! Que faire avec une impulsion de 80 battements par minute au repos? Référez-vous au cardiologue! Ce peut être une tachycardie débutante. Le spécialiste vous indiquera quoi faire, quelles mesures de régime il est conseillé de suivre ou de prescrire un traitement.

Pression et pouls

La pression artérielle est la pression créée par la contraction de la cavité cardiaque. Sa valeur normale est de 120 torr. Des valeurs basses sont accompagnées de vertiges, d'insuffisance circulatoire.

Le pouls et la pression augmentent avec la tension psychologique, le stress, la colère et la joie. Augmente la caféine, le thé fort, le guarana, etc. La pression et le pouls augmentent également avec la rétention d'eau dans le corps.

Lorsque vous vous entraînez ou que vous êtes stressé, la pression artérielle augmente également en plus du rythme cardiaque. Mais faites attention! Bien que la pression artérielle dans des circonstances normales atteigne des valeurs normales, la fréquence cardiaque peut être en dehors de la plage normale. Et vice versa. La pression artérielle est un indicateur très différent du pouls.

La pression artérielle est la force nécessaire pour amener le sang aux artères (circulation).

La fréquence cardiaque est le nombre de battements de coeur par minute. Lorsque le muscle cardiaque se rétrécit, le sang est poussé dans les artères - dans la circulation sanguine.

Les états et facteurs suivants peuvent temporairement augmenter l’élan:

  • exercice;
  • boire des boissons contenant de la caféine;
  • fièvre.

Une augmentation de la fréquence cardiaque à long terme se produit dans les situations suivantes:

  • les fumeurs;
  • avec l'obésité;
  • chez les personnes atteintes de maladie de la thyroïde.

Le plus bas, mieux c'est?

De nombreux experts associent la longévité à un pouls plus faible (80 et moins). Une fréquence cardiaque élevée est associée à un risque accru de maladie cardiaque, de vaisseaux sanguins - hypertension (pression élevée), crise cardiaque, etc.

Pouls à 88 battements par minute au repos: qu'est-ce qui est dangereux?

Posté par: admin dans Pression 25/06/2018 Commentaires fermés sur Pulse 88 battements par minute dans un état calme: pourquoi est-ce dangereux? disabled 69 Vues

Pouls à 88 battements par minute au repos: qu'est-ce qui est dangereux?

Aujourd'hui, les gens d'aujourd'hui ont souvent commencé à faire appel à un spécialiste qui se plaignait de pouls élevé ou, comme ils appellent, de pouls fréquent. Il se trouve que ces termes sont complètement différents.

Donc, pouls fréquent et très élevé - ce sont des choses complètement différentes qui peuvent être présentes quand une personne a diverses maladies. C'est pourquoi, avant de poser un diagnostic, vous devez savoir ce que signifient ces synonymes dans la pratique médicale. Par fréquence cardiaque, on entend le nombre de battements effectués en 60 secondes.

Bien sûr, il est préférable de déterminer le pouls dans la région du poignet, mais il est nécessaire ici de savoir ce que la personne recherche. Pour commencer, il convient de noter que la fréquence du pouls elle-même peut dans la plupart des cas dépendre de la position du corps humain. Par exemple, le pouls 88 ou le pouls 90 peut être déterminé. Ainsi, le pouls d'une personne allongée est presque toujours considéré comme plus faible, alors que chez un patient sédentaire, les taux sont plus élevés.

En même temps, le fait de mesurer cette position du corps n’a aucune importance. Après tout, la condition principale est que chaque fois, avec une procédure similaire, une personne se trouve dans la même position.

N'oubliez pas non plus que cet indicateur peut directement dépendre du fait que le pouls est mesuré le matin ou le soir. Le soir, il a tendance à augmenter un peu. Par conséquent, cela ne vaut pas la peine, trop surpris si le pouls indiquait 70 unités le matin et que, déjà, le pouls était déterminé à 88 battements le soir. Il se trouve que ce phénomène se produit assez souvent, raison pour laquelle de tels indicateurs sont considérés comme la norme pour la plupart des gens le soir.

De plus, si une personne a vraiment l'intention de déterminer correctement le pouls, il est impératif de le mesurer exactement pendant une minute. S'il existe une maladie telle que l'arythmie, vous devez être préparé au fait qu'en une minute, ces chiffres peuvent changer plusieurs fois.

Dans le même temps, avant de procéder à la procédure, il est déconseillé d'utiliser des boissons contenant de la caféine. Il convient également de rappeler que, selon les experts, il est préférable de mesurer le pouls immédiatement après le réveil d'une nuit de sommeil. Ainsi, sur la base de ce qui précède, on peut conclure que les données correctes ne peuvent être obtenues que si la procédure est effectuée quotidiennement dans une période de temps identique. Les fréquences de pouls normales varient de 60 à 90 battements. Par conséquent, s’il ya une impulsion de 88 battements par minute, vous ne devriez en principe pas vous en inquiéter.

Une des caractéristiques de l'impulsion aujourd'hui est considérée comme étant sa hauteur, il est assez fastidieux de comprendre une fonctionnalité. Par conséquent, si vous comprenez les causes principales du pouls élevé, c’est souvent ce que l’on entend par insuffisance aortique.

Bien que dans certaines situations, le pouls 88 soit au repos, certaines personnes peuvent être inquiètes, car le danger de taux de pouls élevés pour une personne n'a pas été annulé. Ce phénomène a un très grand nombre de causes, mais si une personne n’est pas examinée à l’hôpital à temps et ne guérit pas la maladie sous-jacente, une telle combinaison, associée à une maladie telle que la tachycardie, peut entraîner, par exemple, un asthme cardiaque. Les autres conséquences tout aussi graves sont les suivantes: insuffisance ventriculaire, choc arythmique ou accident vasculaire cérébral.

Assez souvent, vous pouvez trouver un tel phénomène comme une combinaison de basse pression et de fréquence cardiaque élevée. La plupart des patients peuvent confondre ces données, comme ils disent confus. Cela se produit lorsque le cœur humain, en présence d'hypotension, tente de compenser le processus de circulation sanguine afin de protéger les organes de cette affection. À cet égard, le pouls devient souvent plus haut et plus fréquent.

C’est autre chose si une personne ne peut pas déterminer correctement la cause d’un pouls rapide, il est impératif de contacter un spécialiste pour subir toutes les procédures nécessaires. Cela est dû au fait que ce type d'affection peut tôt ou tard être le signe d'une maladie assez grave. À des cadences de pouls élevées, il est recommandé de se calmer d'abord, de préférence en décubitus dorsal, et bien sûr de prendre par exemple de la valériane ou du validol.

Ainsi, afin de mesurer correctement les indicateurs du pouls, il est nécessaire non seulement de savoir comment cela est fait, mais également de comprendre quelles différences existent entre les impulsions fréquentes et élevées.

Le pouls à 88 battements par minute est normal

Qu'est ce qu'une impulsion?

Ce sont des oscillations rythmiques des parois des artères, qui correspondent aux contractions du cœur. Leur fréquence normale est donc un critère pour le bon fonctionnement du système cardiovasculaire. Les indicateurs du pouls peuvent être jugés sur la force et le rythme du rythme cardiaque, ainsi que sur l’état des vaisseaux sanguins. Si les ondes de pouls se produisent à des intervalles irréguliers (pouls irrégulier), cela peut indiquer une maladie cardiaque, un abus de café, ou suggérer qu'une personne est exposée à un stress fréquent ou présente certains troubles hormonaux.

Il est à noter que le pouls doit être non seulement rythmique, mais également caractérisé par une certaine fréquence (c'est le nombre d'ondes de pouls par minute). Chez les individus en bonne santé, il s'agit de 60 à 90 AVC. Une personne qui est dans un état calme (à la fois physique et émotionnel), le pouls ne dépasse pas ces chiffres.

Comment effectuer la mesure du pouls?

En règle générale, il est examiné sur l'artère radiale, qui est palpée à l'intérieur du poignet, légèrement au-dessus de la base du pouce. C'est ici que le vaisseau se rapproche le plus possible de la peau, de sorte que ses pulsations sont très bien ressenties. Si nécessaire, l'évaluation de l'onde de pouls est réalisée sur l'artère carotide, temporale ou sous-clavière, ainsi que sur l'artère brachiale ou fémorale. Pour un diagnostic correct, la fréquence cardiaque est mesurée simultanément sur deux mains. S'il est rythmé, il suffit alors de compter le nombre de pulsations d'une artère en 30 secondes et de multiplier le résultat par deux. Si le rythme cardiaque est perturbé, le pouls doit être compté pendant une minute complète.

Qu'est-ce qui peut affecter la fréquence cardiaque?

La fréquence des contractions du cœur, qui correspond au nombre d'ondes de pouls, dépend de nombreux critères - âge, influence des facteurs environnementaux, activité physique. L'âge d'une personne est également important.

Le pouls chez les femmes est environ 7 fois plus élevé que chez les hommes. La valeur de cet indicateur diminue ou augmente en fonction de l'état fonctionnel du corps et de la présence d'une lésion organique, même si vous ne devez pas oublier les changements fonctionnels - après avoir mangé, et au plus fort de l'inspiration, la fréquence des contractions cardiaques peut augmenter. Le changement de la position du corps, l'exposition à la température ambiante élevée conduit également à une augmentation de la fréquence des ondes de pouls.

L’heure de la journée a également un effet certain: le pouls le plus lent de la nuit, quand une personne dort, et les taux maximaux sont enregistrés de 15 heures à 20 heures. Le pouls chez les hommes est de 60 à 70 battements par minute. Un fait intéressant est qu'un rythme cardiaque avec une fréquence de 140 battements par minute est la norme chez les enfants en période néonatale, ce qui est considéré comme un trouble du rythme cardiaque (tachycardie) pouvant survenir pendant l'exercice ou même au repos.

Taux de pouls par âge

Impulsion minimale admissible

Impulsion maximale autorisée

Pouls moyen

Période néonatale (jusqu'à 1 mois après la naissance)

Ce tableau montre qu’après la naissance un battement de coeur assez fréquent est enregistré chez les enfants, mais ceci est considéré comme normal. Au fil du temps, le pouls diminue et au bout de 50 ans, le rythme cardiaque s'accélère à nouveau. De plus, il est prouvé qu'immédiatement avant le décès, le rythme cardiaque augmente à 160 battements par minute.

Il convient de noter que le tableau ci-dessous contient des indicateurs de pouls, caractéristiques des personnes en bonne santé. Il est important de se rappeler que les femmes en début de ménopause, à l'âge de 40 ans, peuvent présenter une tachycardie fonctionnelle, qui peut s'expliquer non par des problèmes cardiaques, mais par une diminution du niveau de l'hormone œstrogène dans le corps. La pression normale pendant cette période peut aussi être un peu plus élevée, ce qui est associé à des altérations hormonales dans le corps.

Quand est le pouls élevé?

Chez les personnes en bonne santé, le nombre de contractions cardiaques peut augmenter pendant une activité physique (par exemple, en nageant ou en courant), en raison d'un stress émotionnel, dans les cas où une personne ressent une douleur intense, tout en restant dans une pièce bouchée. Une augmentation de la température corporelle d'un degré entraîne également une augmentation de la fréquence cardiaque d'environ 10 battements par minute. Dans le même temps, la limite est fixée à 90 battements par minute et peut déjà être considérée comme un léger degré de tachycardie.

Si l’augmentation de la fréquence cardiaque a un caractère fonctionnel, la personne ne souffre pas de troubles de la respiration, de douleurs thoraciques, d’obscurcissement des yeux, de vertiges ou de perte de conscience. Dans ce cas, le rythme cardiaque ne doit pas dépasser les vitesses maximales caractéristiques d'un âge donné. Ainsi, le pouls limite chez l'adulte peut être déterminé en enlevant à 220 le nombre d'années complètes. Dans le même temps, le rythme cardiaque devrait revenir à la normale dans les 5 minutes qui suivent la fin de l'exercice.

La tachycardie pathologique peut être observée dans les cas suivants:

  • les maladies cardiaques et les malformations cardiaques congénitales dans lesquelles, même au repos, enregistrent des modifications de la fréquence cardiaque;
  • dommages au système nerveux;
  • pathologies endocriniennes;
  • la présence de tumeurs;
  • Des palpitations peuvent être enregistrées dans les maladies infectieuses.

La tendance à la tachycardie est également observée avec l'anémie, chez les femmes pendant les menstruations abondantes et pendant la grossesse. Un pouls élevé peut être causé par des vomissements prolongés et une diarrhée, une déshydratation générale du corps. Si un rythme cardiaque fréquent apparaît même avec une légère charge, par exemple en marchant, des méthodes d’examen supplémentaires sont nécessaires, car elles peuvent indiquer une insuffisance cardiaque (avec peu d’activité physique, la fréquence cardiaque ne doit pas dépasser 100 battements par minute).

Qu'est-ce que la bradycardie?

Si la fréquence cardiaque est inférieure à 60 battements par minute, cela peut alors être fonctionnel ou indiquer un certain nombre de pathologies. Bradycardie fonctionnelle est le plus souvent observée chez les athlètes et chez toute personne pendant le sommeil. Il convient de noter que chez les professionnels du sport, le rythme cardiaque peut chuter à 40 battements par minute. Ceci est normal et est associé aux particularités de la régulation végétative des contractions cardiaques.

La bradycardie pathologique se manifeste dans les cas d'infarctus du myocarde, d'inflammation du muscle cardiaque, d'intoxication, ainsi que dans le contexte de modifications du cœur et des vaisseaux sanguins liées à l'âge, de fortes pressions intracrâniennes, d'ulcère peptique, de myxedema ou d'hypothyroïdie. Avec les lésions organiques du cœur, le rythme cardiaque peut atteindre 50 battements ou moins par minute.

En règle générale, une perturbation du système de conduction cardiaque entraîne une diminution du pouls, ce qui entraîne des modifications dans le passage des impulsions électriques le long du myocarde. Des changements mineurs du rythme sinusal ne s'accompagnent pas de plaintes. Si, normalement, le pouls est considérablement réduit, des vertiges, une faiblesse et des sueurs froides peuvent apparaître et, en raison d'un apport sanguin insuffisant au cerveau, une perte de conscience (une hypoxie prononcée) peut survenir. Il convient également de mentionner la bradycardie médicamenteuse, associée à l'admission d'agents pharmacologiques individuels, ainsi que sa forme idiopathique, lorsqu'un pouls faible est enregistré sans raison apparente.

Comment détecter les changements dans le pouls?

Pour un diagnostic plus approfondi, il est recommandé de réaliser un ECG. Dans certains cas, il est nécessaire de procéder à une surveillance de Voltaire lorsque la fréquence cardiaque est enregistrée pendant la journée. Normalement, une personne en bonne santé n'aura pas de déviations significatives par rapport aux normes d'âge établies.

Si nécessaire, un test sur tapis roulant peut être effectué. Il s’agit d’un examen électrocardiographique, effectué sur un tapis roulant spécial, permettant au médecin d’évaluer à quelle vitesse le système cardiovasculaire retrouve son travail normal après un effort physique.

Malheureusement, avec l’âge, l’élasticité des vaisseaux sanguins diminue et le travail du cœur est perturbé. La raison en est une mauvaise alimentation, l’inactivité physique, les mauvaises habitudes, le développement de nombreuses autres pathologies concomitantes. Après 45 ans, le corps n'est plus en mesure de s'adapter pleinement aux effets négatifs de l'environnement et de résister au stress. Cela provoque des violations de la fréquence cardiaque et peut entraîner une insuffisance cardiaque. Il est donc important de surveiller les indicateurs de fréquence cardiaque et de consulter un cardiologue pour détecter tout écart par rapport aux normes.

Dans les limites normales

Le pouls normal chez l'adulte est de 60 à 80 battements par minute; on parle également de tachycardie et, dans une moindre mesure, de bradycardie. Si de telles fluctuations sont dues à des conditions pathologiques, la tachycardie et la bradycardie sont considérées comme un symptôme de la maladie. Cependant, il y a d'autres cas. Probablement, chacun de nous a déjà rencontré une situation où le cœur est prêt à surmonter les excès de sentiments et cela est considéré comme normal.

Quant au pouls rare, il est principalement un indicateur de modifications pathologiques du cœur.

Le pouls normal d'une personne varie selon les états physiologiques:

  1. Ralenti dans un rêve, et même dans une position couchée, mais n'atteint pas une vraie bradycardie;
  2. Changements au cours de la journée (le cœur frappe moins souvent la nuit, après que le déjeuner a accéléré le rythme), ainsi qu'après avoir mangé, des boissons alcoolisées, du thé ou du café fort, des drogues (la fréquence cardiaque augmente en une minute);
  3. Augmente lors d'efforts physiques intenses (travail dur, entraînement sportif);
  4. Augmentation de la peur, de la joie, de l'anxiété et d'autres expériences émotionnelles. Les palpitations cardiaques, causées par des émotions ou un travail intense, passent presque toujours rapidement et indépendamment, seule la personne peut se calmer ou arrêter ses activités actives;
  5. La fréquence cardiaque augmente avec la température corporelle et l'environnement.
  6. Il diminue avec l’âge mais, à un âge avancé, il augmente légèrement. Chez les femmes ménopausées, en présence d'un effet réduit des œstrogènes, des modifications plus importantes du pouls peuvent être observées (augmentation de la tachycardie due à des troubles hormonaux);
  7. Dépend du sexe (le pouls chez les femmes est légèrement plus élevé);
  8. Il diffère chez les personnes spécialement entraînées (une impulsion rare).

En général, on considère que, dans tous les cas, le pouls d'une personne en bonne santé varie entre 60 et 80 battements par minute et qu'une augmentation à court terme peut atteindre 90 à 100 battements / min, et parfois jusqu'à 170-200 battements / min est considérée comme la norme physiologique si il est apparu sur la base d'une poussée émotionnelle ou d'un travail intensif, respectivement.

Hommes, femmes, athlètes

La fréquence cardiaque (fréquence cardiaque) est influencée par des indicateurs tels que le sexe et l'âge, l'entraînement physique, l'occupation d'une personne, l'environnement dans lequel elle vit et bien plus encore. En général, les différences de fréquence cardiaque peuvent être expliquées comme suit:

  • Les hommes et les femmes réagissent à divers événements à des degrés divers (la majorité des hommes ont le sang froid, les femmes sont principalement émotionnelles et sensibles); le rythme cardiaque du sexe faible est donc plus élevé. Pendant ce temps, le rythme cardiaque chez les femmes est très peu différent de celui des hommes, bien que si nous prenons en compte la différence de 6-8 battements / min, les représentants masculins sont à la traîne, leur pouls est plus faible.
  • En dehors de la compétition, les femmes enceintes dont le pouls est légèrement augmenté sont considérées comme normales, ce qui est compréhensible, car lors de l’accouchement, le corps de la mère doit satisfaire pleinement le besoin en oxygène et en nutriments et le fœtus en croissance. Les organes respiratoires, le système circulatoire, le muscle cardiaque subissent certains changements pour accomplir cette tâche, donc la fréquence cardiaque augmente modérément. Une légère augmentation de la fréquence cardiaque chez une femme enceinte est considérée comme normale si, en dehors de la grossesse, il n'y a aucune autre raison de son augmentation.
  • Une impulsion relativement rare (quelque part près de la limite inférieure) est observée chez les personnes qui n'oublient pas les exercices physiques quotidiens et le jogging, préférant le repos actif (piscine, volley-ball, tennis, etc.), menant généralement un mode de vie très sain et surveillant pour votre silhouette. Ils disent à propos de telles personnes: «Ils ont une bonne forme sportive», même si, de par la nature de leurs activités, ces personnes sont loin du sport professionnel. Le pouls de 55 battements par minute au repos pour cette catégorie d'adultes est considéré comme normal, leur cœur fonctionne simplement de manière économique, mais pour une personne non entraînée, cette fréquence est considérée comme une bradycardie et constitue un motif supplémentaire d'examen par un cardiologue.
  • Le cœur travaille encore plus économiquement chez les skieurs, les cyclistes, les coureurs, les rameurs et les supporters d'autres sports nécessitant une endurance particulière. Leur pouls au repos peut être de 45 à 50 battements par minute. Cependant, un stress intense et prolongé sur le muscle cardiaque entraîne son épaississement, élargissant les limites du cœur et augmentant sa masse, car le cœur tente constamment de s’adapter, mais ses possibilités, malheureusement, ne sont pas illimitées. Une fréquence cardiaque inférieure à 40 battements est considérée comme une condition pathologique. Un soi-disant «cœur sportif» se développe et devient souvent la cause du décès de jeunes personnes en bonne santé.

La fréquence cardiaque dépend un peu de la croissance et de la constitution: chez les personnes plus aisées, le cœur est plus lent dans des conditions normales que chez les personnes à faible croissance.

Pouls et âge

Auparavant, la fréquence cardiaque fœtale n’était reconnue qu’après 5 à 6 mois de grossesse (écoutée avec un stéthoscope). À présent, le pouls fœtal peut être déterminé à l’aide de la méthode des ultrasons (capteur vaginal) dans un embryon de 2 mm (la norme est de 75 battements / min) et à mesure de sa croissance (5 mm - 100 battements / min, 15 mm - 130 battements / min). Lors de l'observation du déroulement de la grossesse, la fréquence cardiaque est généralement démarrée à partir de 4 à 5 semaines de grossesse. Les données obtenues sont comparées aux normes tabulaires de fréquence cardiaque foetale semaine par semaine:

La fréquence cardiaque fœtale permet de connaître son état: si le pouls du bébé augmente, on peut supposer un manque d'oxygène, mais à mesure que l'hypoxie augmente, le pouls commence à diminuer et ses valeurs inférieures à 120 battements par minute indiquent une insuffisance aiguë d'oxygène, ce qui peut avoir des conséquences indésirables. jusqu'à la mort.

Les taux de pouls chez les enfants, en particulier les nouveau-nés et les enfants d'âge préscolaire, diffèrent nettement des valeurs caractéristiques de l'adolescence et de la jeunesse. Nous, les adultes, avons également remarqué qu'un petit cœur frappe plus souvent et moins fort. Pour savoir clairement si cet indicateur est dans les limites normales, il existe un tableau de pouls par âge, utilisable par chaque personne:

Ainsi, selon les données du tableau, il est clair que la fréquence cardiaque chez les enfants après un an a tendance à diminuer progressivement, le pouls 100 n’est un signe de pathologie qu’à l’âge de 12 ans et le pouls a entre 90 et 15 ans. Plus tard (après 16 ans), de tels indicateurs peuvent indiquer le développement d'une tachycardie, pour laquelle un cardiologue doit en trouver la raison.

Le pouls normal d'une personne en bonne santé, compris entre 60 et 80 battements par minute, commence à être enregistré à partir de 16 ans environ. Après 50 ans, si tout est en ordre avec la santé, on observe une légère augmentation du pouls (10 battements par minute sur 30 ans).

La fréquence du pouls aide au diagnostic

Le diagnostic par impulsion, ainsi que la mesure de la température, la collecte de l'anamnèse et l'inspection, font référence aux étapes initiales d'une recherche de diagnostic. Il serait naïf de croire qu’en comptant le nombre de battements de cœur, on peut tomber immédiatement malade, mais il est tout à fait possible de penser que quelque chose ne va pas et d’envoyer la personne à un examen.

Une impulsion basse ou élevée (inférieure ou supérieure aux valeurs acceptables) accompagne souvent divers processus pathologiques.

Pouls élevé

La connaissance des règles et la capacité d'utiliser le tableau aideront tout le monde à distinguer les fluctuations accrues du pouls dues à des facteurs fonctionnels de la tachycardie causée par la maladie. Les symptômes inhabituels pour un corps sain peuvent indiquer une tachycardie "étrange":

  1. Étourdissements, pré-perte de conscience, évanouissement (on dit que le flux sanguin cérébral est perturbé);
  2. Douleur thoracique due à une circulation coronarienne altérée;
  3. Perturbations visuelles;
  4. Essoufflement (stagnation dans un petit cercle);
  5. Symptômes végétatifs (transpiration, faiblesse, tremblements des extrémités).

Les causes du pouls rapide et du rythme cardiaque peuvent être:

  • Changements pathologiques dans la pathologie cardiaque et vasculaire (cardiosclérose, cardiomyopathie, myocardite, anomalies congénitales de l'appareil valvulaire, hypertension artérielle, etc.);
  • Empoisonnement;
  • Maladies broncho-pulmonaires chroniques;
  • L'hypokaliémie;
  • L'hypoxie;
  • Dystonie neurocirculatoire;
  • Troubles hormonaux;
  • Lésions du système nerveux central;
  • Maladies oncologiques;
  • Processus inflammatoires, infections (surtout avec fièvre).

Dans la plupart des cas, entre les concepts d'impulsion rapide et de battement de coeur rapide, le signe égal est mis, mais ce n'est pas toujours le cas, c'est-à-dire qu'ils ne s'accompagnent pas nécessairement. Dans certaines conditions (fibrillation auriculaire et ventriculaire et fibrillation, extrasystoles), le nombre de battements de cœur dépasse la fréquence des oscillations du pouls, ce phénomène est appelé déficit en pouls. En règle générale, un déficit du pouls accompagne les troubles du rythme terminal dans les lésions cardiaques graves, pouvant être provoqués par une intoxication cardiaque aux glycosides, des sympathomimétiques, un déséquilibre acido-basique, un choc électrique, un infarctus du myocarde et d'autres pathologies impliquant le cœur au cours du processus.

Fortes fluctuations du pouls et de la pression

Le pouls et la pression ne sont pas toujours proportionnellement réduits ou augmentés. Il serait faux de penser qu'une augmentation de la fréquence cardiaque entraînera nécessairement une augmentation de la pression artérielle et inversement. Ici aussi, ses propres options:

  1. Une impulsion rapide à une pression normale peut être un signe de dystonie végétative-vasculaire, d'intoxication, de fièvre. Réduire le pouls aidera les personnes et les médicaments qui régulent l'activité du système nerveux autonome dans le TRI, les antipyrétiques pour la fièvre et les médicaments destinés à réduire les symptômes d'intoxication, en général, l'effet sur la cause - supprimera la tachycardie.
  2. Une impulsion rapide à une pression élevée peut être le résultat de diverses conditions physiologiques et pathologiques (effort physique insuffisant, stress grave, troubles endocriniens, maladies du cœur et des vaisseaux sanguins). Tactiques du médecin et du patient: examen, recherche de la cause, traitement de la maladie sous-jacente.
  3. Une pression faible et un pouls élevé peuvent devenir les symptômes d'un très grave problème de santé, par exemple une manifestation de choc cardiogénique lors d'une maladie cardiaque ou un choc hémorragique en cas de perte de sang importante. Plus la pression artérielle est basse et plus la fréquence cardiaque est élevée, plus l'état du patient est grave. En définitive: pour réduire le pouls, dont l’augmentation est causée par ces circonstances, il est impossible non pas pour le patient, mais également pour ses proches, de se présenter de manière autonome. Cette situation nécessite une action immédiate (défi «103»).

Un pouls élevé, apparu pour la première fois sans raison, vous pouvez essayer de soulager les gouttes d'aubépine, mère-mère, valériane, pivoine, Corvalol (qui est à portée de main) La répétition de l'attaque devrait être une raison de consulter un médecin, qui en découvrira la cause et vous prescrira des médicaments qui affectent cette forme de tachycardie.

Faible pouls

Les causes d'un pouls faible peuvent également être fonctionnelles (les athlètes mentionnés ci-dessus, lorsqu'un pouls bas à pression normale n'est pas un signe de la maladie) ou découler de divers processus pathologiques:

  • Influence vagale (vague - le nerf vague), réduisant le ton de la division sympathique du système nerveux. Ce phénomène peut être observé chez toute personne en bonne santé, par exemple pendant le sommeil (pouls faible à la pression normale),
  • Dans la dystonie végétative-vasculaire, dans le cas de certains troubles endocriniens, c’est-à-dire dans diverses conditions physiologiques et pathologiques;
  • Manque d'oxygène et son effet local sur le nœud sinusal;
  • Syndrome du sinus, syndrome du bloc auriculo-ventriculaire;
  • Infarctus du myocarde;
  • Infections toxiques, intoxication aux organophosphorés;
  • Ulcère peptique et 12 ulcère duodénal;
  • Lésion traumatique cérébrale, méningite, œdème, tumeur cérébrale, hémorragie méningée;
  • Acceptation de la digitaline;
  • Effet secondaire ou surdosage d'antiarythmiques, d'antihypertenseurs et d'autres médicaments;
  • Hypofonction de la glande thyroïde (myxoedème);
  • Hépatite, fièvre typhoïde, septicémie.

Dans la très grande majorité des cas, une impulsion basse (bradycardie) est considérée comme une pathologie grave nécessitant un examen immédiat pour en déterminer la cause, un traitement rapide et parfois des soins médicaux d'urgence (syndrome du sinus malade, blocus auriculaire, infarctus du myocarde, etc.).

Pouls faible et pression artérielle élevée - ces symptômes apparaissent parfois chez les patients hypertendus prenant des médicaments pour abaisser la tension artérielle, qui sont simultanément prescrits pour divers troubles du rythme, comme les bêta-bloquants.

En bref sur la mesure du pouls

Peut-être, à première vue, rien ne semble plus facile que de mesurer le pouls chez vous ou chez une autre personne. Très probablement, cela est vrai si une procédure similaire est requise de la part d'une personne jeune, en bonne santé, calme et reposée. On peut présumer que son pouls sera clair, rythmé, de bon remplissage et de tension. S'assurant que la plupart des gens connaissent très bien la théorie et se débrouillent bien avec la tâche, l'auteur ne se permettra que brièvement de rappeler la technique de mesure du pouls.

Il est possible de mesurer le pouls non seulement sur l'artère radiale, mais toute grande artère (temporale, carotide, ulnaire, brachiale, axillaire, poplitée, fémorale) conviendra à une telle étude. En passant, vous pouvez parfois trouver le pouls veineux et très rarement précapillaire (pour déterminer ces types de pouls, vous avez besoin d’outils spéciaux et de connaissances des techniques de mesure). Pour déterminer, il ne faut pas oublier que, dans la position verticale du corps, le rythme cardiaque sera plus élevé que dans la position couchée et qu'une activité physique intense accélérera le pouls.

Pour mesurer la fréquence cardiaque:

  • Utilisez généralement l'artère radiale, qui met 4 doigts (le pouce doit être à l'arrière du membre).
  • Vous ne devez pas essayer d’attraper les oscillations du pouls avec un seul doigt - l’erreur est certainement garantie, au moins deux doigts doivent être impliqués dans l’expérience.
  • Il n'est pas recommandé d'appuyer inutilement sur le vaisseau artériel, car son clampage entraînera la disparition du pouls et la mesure devra être recommencée.
  • Il est nécessaire de mesurer correctement l’impulsion en une minute, en 15 secondes et en multipliant le résultat par 4, ce qui peut entraîner une erreur, car même pendant ce temps, la fréquence des oscillations de l’impulsion peut changer.

Une telle technique simple de mesure du pouls qui peut en dire long.

Pouls normal chez un adulte

En fonction du niveau du lit vasculaire, l'oscillation de la paroi vasculaire est mesurée, différents types de pulsations (artériel, capillaire, veineux) sont identifiés. L’étude de diverses caractéristiques du pouls permet d’évaluer l’activité du système cardiovasculaire, ainsi que la présence de perturbations hémodynamiques. La principale méthode d'étude des caractéristiques du pouls est la compression des artères dans les endroits les plus accessibles. Il est préférable de procéder simultanément à la palpation du pouls dans les deux extrémités supérieures et, en cas d'asymétrie du pouls, il est nécessaire de refléter ce fait dans le protocole. L'asymétrie des impulsions peut être observée avec diverses anomalies vasculaires, un blocage de la lumière du vaisseau, ainsi qu'un effet de compression sur la paroi vasculaire de l'extérieur.

Bien que le lieu le plus accessible pour la palpation du pouls soit la projection de l'emplacement de l'artère radiale, il est possible d'effectuer cette manipulation de manière fiable sur l'ensemble des vaisseaux superficiels (région temporale, fémorale, cervicale, dorsal du pied). La palpation par compression du pouls est une technique subjective qui ne présente pas une confiance absolue. Pour déterminer les caractéristiques objectives du pouls, il est nécessaire d'effectuer un enregistrement graphique ou une sphygmographie. Dans l’étude du pouls d’une personne en bonne santé par la méthode de la sphygmographie, on note une forte montée de l’onde de pouls et son lent déclin, ainsi qu’en présence d’une activité pathologique du système cardiovasculaire, une modification de la forme de l’onde de pouls.

Les principales caractéristiques de l'impulsion, qui sont nécessairement reflétées dans le protocole de sphygmographie, sont les suivantes: fréquence, rythme, tension, vitesse et remplissage. L'indicateur normal de la fréquence cardiaque est le niveau de 60 à 80 battements par minute. Par conséquent, toute modification de ce paramètre dans un sens ou dans l'autre indique une impulsion rare ou fréquente. Il existe des conditions physiologiques dans lesquelles il peut y avoir une légère modification du pouls normal, par exemple le syndrome hyperthermique, dans lequel une augmentation de la température de la peau de chaque degré est accompagnée d'une augmentation de la fréquence du pouls de 10 battements.

En plus de la détermination du pouls chez une personne en bonne santé ou malade, il est indispensable de déterminer le déficit du pouls, c’est-à-dire un nombre de battements plus petit que celui du cœur. L’apparition d’un déficit de pouls important chez le patient est révélatrice d’une insuffisance circulatoire et peut constituer le seul signe de cette affection potentiellement mortelle.

Un pouls normal chez l'homme implique l'observance du rythme d'apparition des ondes de pouls, qui sont enregistrées de manière égale par unité de temps. Dans une situation où l'apparition des impulsions est chaotique, nous parlons d'une impulsion arythmique.

Le processus de remplissage du pouls est influencé par la quantité de sang libérée dans le lit artériel pendant la systole, ainsi que par l'élasticité et l'étirement de la paroi vasculaire des artères. Dans des conditions normales, une personne a le pouls complet. Dans une situation où un plus petit volume de sang pénètre dans la circulation sanguine, un petit pouls est observé. Il existe un certain nombre de situations d'urgence graves dans lesquelles le remplissage du vaisseau avec du sang est si minime que le médecin ne peut enregistrer que le pouls filamenteux. Le processus de remplissage normal du pouls peut être extrêmement affecté par l'état insatisfaisant de la paroi vasculaire, observé dans les lésions athérosclérotiques. Une lésion myocardique grave, observée au cours de la lésion ischémique, s'accompagne de l'apparition de signes d'alternance de l'onde de pouls de la grande et de la petite obturation, c'est-à-dire du «pouls intermittent».

Le pouls capillaire est déterminé par l'expansion rythmique des artérioles de calibre minimal, résultant d'une augmentation nette et significative du gradient de pression dans le lit vasculaire artériel pendant la période de contraction systolique. A ce stade, on note la propagation d'une onde de pouls importante vers les artérioles de plus petit calibre et, en même temps, la préservation d'un flux sanguin continu dans le lit capillaire. L'impulsion capillaire a des valeurs maximales en cas d'insuffisance de la valve aortique. Il existe des conditions pathologiques dans lesquelles des capillaires sont impliqués dans les oscillations pulsatoires, par exemple une thyréotoxicose, une fièvre de type trépas. La détermination du pouls capillaire est réalisée par la méthode consistant à appuyer légèrement sur les lèvres à l'aide d'une lame de verre et à détecter un autre pouls correspondant à une rougeur et à un blanchiment de la membrane muqueuse.

Les impulsions veineuses sont représentées par des oscillations de la paroi vasculaire du lit veineux résultant de la contraction systolique et de la relaxation diastolique du cœur droit, qui provoquent une accélération et un retard alternatifs du flux veineux dans la cavité de l'oreillette droite et une tension et un affaissement correspondants de la paroi veineuse.

Les indicateurs de pouls normal chez une même personne peuvent varier considérablement en fonction de l'environnement et de l'état du patient. Le changement de la fréquence cardiaque au cours de l'activité physique est particulièrement prononcé. Les cardiologues recommandent donc à toute personne souhaitant faire du sport ou une autre activité physique active de déterminer à l'avance les valeurs normales du pouls avant l'exercice et au moment de l'activité physique maximale.

Ainsi, avec une longue marche tranquille, la fréquence d'un pouls normal peut atteindre 100 battements par minute, tandis qu'un jogging à court terme provoque des changements plus prononcés du pouls, même chez une personne en bonne santé.

La détermination du pouls au cours de l'activité physique à différents degrés d'intensité évitera le risque de développer des complications cardiovasculaires. Ainsi, l'augmentation du pouls à 130 battements par minute pour une personne en bonne santé ne constitue pas une indication de cessation de l'activité physique, alors que le niveau de 170 battements par minute est limite et que les cardiologues ne recommandent pas de soumettre le corps à une telle activité physique.

En outre, en plus de déterminer la fréquence du pouls pendant l'activité physique, vous devez enregistrer le temps pendant lequel le pouls se normalise après la cessation de l'activité physique. Dans des conditions normales, le pouls devrait revenir à la normale dans un délai maximal de cinq minutes.

Les valeurs d'un pouls normal peuvent varier considérablement en fonction du groupe d'âge et de l'état de la santé humaine. Ainsi, le pouls normal d'une personne sur 50 ans dépasse de 5 à 10 battements le niveau du pouls d'une personne plus jeune, ce qui s'explique par la restructuration physiologique des structures du système cardiovasculaire. En outre, la fréquence cardiaque normale chez les hommes a des valeurs relativement inférieures à celles des femmes.

Pouls normal chez un enfant

Lors de l'examen objectif systématique de l'enfant lors d'une visite au bureau de pédiatrie, la mesure du pouls est une condition préalable indispensable pour déterminer l'activité normale des structures de l'ensemble du système cardiovasculaire. L'identification des écarts les plus infimes par rapport aux valeurs normales du pouls chez l'enfant est la base pour effectuer un examen supplémentaire complet. Les écarts minimaux du pouls par rapport aux valeurs normatives ont généralement un caractère physiologique compensatoire et ne nécessitent pas de correction médicale. Des modifications plus prononcées doivent être considérées comme une pathologie urgente nécessitant une correction immédiate.

En ce qui concerne les facteurs affectant la fréquence du pouls chez l’enfant, il peut exister des indicateurs de l’état de l’environnement dans lequel il évolue de manière brève ou permanente, ainsi que de la présence ou de l’absence de toute maladie de fond. Les facteurs non modifiables reflétant l'état du pouls incluent l'âge de l'enfant. Il existe une dépendance de corrélation: «plus l'enfant est âgé, plus la fréquence du pouls est normale."

Un pouls normal chez un adolescent fait en moyenne 75 battements par minute, mais il peut varier légèrement de 60 à 80 battements par minute. Pour mesurer l'indicateur de pression des parois vasculaires du lit artériel, deux méthodes sont également utilisées: la palpation et l'enregistrement instrumental à l'aide de dispositifs spéciaux.

Les enfants de la période d’âge du nouveau-né mesurent le pouls dans la projection de la localisation de l’artère carotide, palpable dans toutes les conditions. Lors de l'examen d'enfants plus âgés, l'endroit le plus accessible pour la palpation est la surface palmaire de l'articulation du poignet dans la projection de l'emplacement de l'artère radiale.

La technique de la palpation du pouls chez un enfant ne diffère pas de celle utilisée chez les adultes. Tout d’abord, placez les doigts du milieu et de l’index sur la surface palmaire du poignet à l’emplacement de l’artère radiale et comptez avec précision les contractions du cœur pendant 30 secondes, puis multipliez les données par deux. Dans une situation où l'enfant présente des signes de perturbation du rythme de l'activité cardiaque, il est nécessaire de compter les battements de coeur pendant une minute.

La fiabilité des données obtenues dans le calcul peut considérablement diminuer en cas de non-respect de la technique de manipulation, ainsi qu'en cas de violation des conditions environnementales. Ainsi, pendant la journée, la fréquence du pouls d’un enfant peut être très différente, et cela dépend du degré de son activité physique et psycho-émotionnelle. Le pouls normal est au repos au minimum, ce qui est observé pendant la période de sommeil profond. Le plus favorable et informatif est donc la détermination de la fréquence du pouls immédiatement après le réveil. Lors du comptage du pouls, l'enfant doit être dans une position horizontale, car même une activité physique minime peut nuire à la fiabilité des résultats obtenus.

Ne tirez pas de conclusions et une fréquence cardiaque normale, basée uniquement sur une mesure ponctuelle du pouls. Il est nécessaire d’effectuer un décompte des impulsions pendant plusieurs jours en même temps, puis de déterminer la valeur moyenne de la fréquence normale pour cet enfant. La détermination du pouls au moment de l'activité physique revêt également une importance clinique, car en mesurant cet indicateur, il est possible de juger des possibilités de compensation dans chaque cas spécifique. Le pouls normal d'un enfant au moment de l'activité physique est calculé comme suit: 220 battements de cœur moins l'âge du patient en années. Dans le cas où le nombre calculé de contractions du cœur dépasse le pouls normal, déterminé par la formule même par 10 à 20 battements, vous devez immédiatement limiter l'activité physique.

Pression normale et pouls par minute

Etant donné que les indicateurs du gradient de pression sanguine dans la lumière du vaisseau jouent un rôle primordial dans le maintien d'un pouls normal, la définition de ces deux valeurs est obligatoire lors de l'examen du patient. Les modifications des indicateurs de pression artérielle ont, dans une plus grande mesure, une incidence négative sur des caractéristiques du pouls telles que la tension et la vitesse.

Ainsi, un pouls intense ou dur est observé chez un patient au moment d’une augmentation de la pression artérielle, car dans ces conditions, des efforts plus importants que la normale sont nécessaires pour comprimer l’artère et arrêter la pulsation de ses parois. Une pression artérielle basse s'accompagne de l'apparition d'un pouls léger, car des efforts minimes peuvent être nécessaires pour comprimer la paroi vasculaire.

La fréquence du pouls est également influencée par la fluctuation du gradient de pression dans le lit artériel vasculaire pendant la période de contraction systolique et de relaxation diastolique. Dans une situation où une augmentation rapide du gradient de pression dans la lumière aortique est observée pendant la période de contraction systolique, et une chute rapide de pression est observée pendant la période de relaxation diastolique, une dilatation rapide et un effondrement de la paroi vasculaire sont observés, ce qui accélère le pouls. Cette condition est la plus caractéristique des personnes souffrant d'insuffisance de la valve aortique.

En cas d'augmentation lente du gradient de pression sanguine dans la lumière de l'aorte pendant la période de contraction systolique et de diminution lente pendant la période de relaxation diastolique, on observe l'apparition d'un léger pouls lent qui est typique chez les personnes souffrant d'un rétrécissement de la bouche de l'aorte.

Ainsi, pour déterminer les modifications corrélées de la pression normale et des indices du pouls, il peut être nécessaire d’appliquer des méthodes d’instruments supplémentaires, à savoir la pression artérielle de Holter et la surveillance du pouls pendant la journée. Dans des conditions normales, les indicateurs de pression artérielle et de pouls peuvent varier légèrement, mais doivent être conformes aux normes d'âge.

Tableau du pouls normal chez l'homme

Dans leur pratique, les médecins de toutes spécialités s'appuient sur des normes et des algorithmes existants. Les cardiologues dans leur pratique utilisent également le cadre réglementaire pour déterminer la fréquence du pouls, en tant que critère principal de l'activité normale du système cardiovasculaire.

Le tableau ci-dessous indique les valeurs standard du pouls, en fonction de la catégorie d'âge du patient. En considérant ce tableau, il apparaît clairement que le pouls normal maximum est observé chez un enfant après la naissance et au cours du premier mois de sa vie, appelé période néonatale. Avec une augmentation de l'âge d'une personne, l'indicateur d'un pouls normal diminue et cette dépendance est observée jusqu'à ce qu'une personne atteigne l'âge de cinquante ans. Selon le tableau, un pouls normal à 60 ans dépasse la valeur d'un pouls à 50 ans. Vous pouvez donc noter en toute sécurité une augmentation du pouls chez une personne après 50 ans. Les recherches scientifiques dans le domaine de la cardiologie ont prouvé le fait qu'il y avait une forte accélération du pouls avec la réalisation d'un indicateur de 160 battements juste avant le début du décès.

Compte tenu de ce tableau de pouls normal et des données dont il dispose pour évaluer l’état du pouls chez l’être humain, il convient de rappeler que les indicateurs de ce tableau ne s’appliquent qu’aux individus en bonne santé. Les femmes souffrant d'une ménopause précoce sont sujettes à une tachycardie fonctionnelle due à des perturbations hormonales de l'organisme plutôt qu'à une perturbation du cœur. Un pouls normal à 40 ans chez cette catégorie de personnes peut donc dépasser les normes statistiques moyennes.

Le tableau ci-dessous représente les fréquences cardiaques normales basées sur les valeurs standard exclusivement en fonction des catégories d'âge, bien que les cardiologues notent des valeurs de fréquence cardiaque normale différentes selon le sexe. Ainsi, le pouls normal chez les femmes jeunes peut différer considérablement des indicateurs normaux du pouls des hommes du même groupe d'âge.

Pinterest