Algorithme d'urgence pour crise hypertensive, prévision

Vous apprendrez de cet article: quelle devrait être l'aide urgente en cas de crise hypertensive, comment la fournir correctement.

La crise hypertensive est une augmentation brutale et brutale de la pression artérielle, accompagnée d’un certain ensemble de symptômes et de plaintes du patient. Lorsqu'une crise est difficile, il est difficile de déterminer les valeurs spécifiques du problème de la pression artérielle, car il est nécessaire de s'appuyer sur la pression de travail d'un patient particulier. Pour une personne qui a une pression normale ou même légèrement réduite à un rythme de vie normal, un marqueur de tension artérielle supérieur à 130/90 mmHg peut devenir une crise hypertensive. st. Pour hypertendu "expérimenté" avec une pression de travail de 150/100 mm Hg. st. La pression d’environ 200/120 mm Hg sera critique. st. et au dessus. Une crise hypertensive peut survenir dans le contexte d'une hypertension existante de longue date et dépasser pour la première fois une personne en parfaite santé.

C'est pourquoi, si vous soupçonnez une crise hypertensive, il est important de vous fier non pas aux indicateurs spécifiques du tonomètre, mais aux plaintes du patient:

  • rougeur du visage, transpiration, sensation de chaleur;
  • maux de tête, vertiges;
  • nausées et vomissements sans soulagement;
  • clignotement de la ligne de mire, assombrissement des yeux et autres déficiences visuelles;
  • manque d'air, essoufflement;
  • douleur de la nature constrictive dans le coeur, derrière le sternum;
  • tachycardie - palpitations cardiaques supérieures à 90–100 battements par minute;
  • confusion, perte d'orientation dans l'espace, troubles de la parole;
  • excitation, panique, peur de la mort.

Premiers secours en cas de crise hypertensive est un aspect extrêmement important pour préserver la vie et la santé du patient. Il est très important que chaque personne connaisse les principes de secourisme pour les patients en crise d'hypertension, car même les gestes les plus simples permettent de gagner de précieuses minutes avant l'arrivée des médecins.

En règle générale, les premiers secours médicaux dans cet état sont fournis par des médecins et des assistants médicaux de la brigade des ambulances de campagne, ainsi que par des médecins généralistes des cliniques de consultations externes et externes. Ensuite, le patient est hospitalisé dans des services spécialisés de thérapeutique ou de cardiologie, où il sera assisté par des spécialistes étroits - des cardiologues.

Le principe le plus important des premiers secours en cas de crise hypertensive: "Ne pas nuire!". Il vaut mieux effectuer un minimum d’actions que de faire trop avec «aide». Ci-dessous, nous analyserons les erreurs typiques des premiers secours.

Il est important de comprendre que ce n’est pas la crise hypertensive en elle-même qui est dangereuse, mais les complications les plus difficiles qu’elle peut causer: infarctus du myocarde, fibrillation auriculaire, œdème pulmonaire, convulsions et autres pathologies.

Les premiers secours et les traitements spécialisés ultérieurs de cette affection grave doivent viser spécifiquement à prévenir de telles complications.

Que faire si vous soupçonnez une crise hypertensive

Dans une crise d’urgence hypertensive, l’algorithme se présente comme suit:

  1. Tout d'abord, il est nécessaire d'appeler une ambulance ou de commencer le transport du patient vers le centre médical le plus proche.
  2. Essayez de trouver un tensiomètre, mesurez votre tension artérielle et comptez le pouls de la victime.
  3. Il est très important de calmer le patient, de lui créer une atmosphère calme et sereine et de lui inculquer la foi en une issue heureuse.
  4. Il est nécessaire de demander au patient s'il souffre d'hypertension, quels médicaments il prend, s'il l'a pris aujourd'hui ou s'il a oublié de boire de l'alcool. Toutes ces informations doivent ensuite être communiquées en détail aux médecins.
  5. Le patient doit être transféré dans une position semi-assise avec les jambes baissées - cela réduit le retour du sang veineux des vaisseaux des membres inférieurs, ce qui réduit considérablement la charge sur le cœur. Dans la même position, vous devez transporter le patient dans un centre médical.
  6. Si possible, amenez la victime à l'air frais, ouvrez les portes et les fenêtres, dégagez le collier pour donner de l'air frais et faciliter la respiration.
  7. Avec des battements cardiaques rapides - tachycardie, lorsque le pouls est supérieur à 90 battements par minute et que le patient se plaint que «le cœur bondit hors de la poitrine» - une technique telle que le massage des sinus carotides est efficace. Pour ce faire, il convient de frotter ou de masser les surfaces latérales du cou dans la région de la pulsation de l'artère carotide des deux côtés. La durée du massage est de 10-15 minutes.
  8. Si la victime a son médicament antihypertenseur, vous devez lui donner une dose supplémentaire du médicament. L'effet sera plus efficace et rapide lors de l'absorption d'un comprimé ou de son placement sous la langue.
  9. Le deuxième médicament nécessaire sera tout médicament sédatif - la valériane, l’agripaume, les sédatifs combinés, le Corvalol, etc.
  10. Le troisième et dernier médicament approuvé pour admission sans médecin est la nitroglycérine. Ce médicament est reconnu par l’Organisation mondiale de la santé, ou OMS, comme le meilleur moyen de prévenir l’infarctus du myocarde et de fournir les premiers secours au stade préhospitalier en cas de crise d’hypertension artérielle, d’angine de poitrine ou de douleur dans la région du cœur. Ce médicament devrait être présent dans toutes les trousses de premiers soins pour automobiles, ainsi que dans les trousses de premiers soins des institutions publiques: stations-service, centres commerciaux, magasins, etc. La nitroglycérine se présente sous forme de comprimés, de gélules et de sprays. La dose unique standard de nitroglycérine est de 0,5 mg. Qu'il faut prendre sous la langue ou la joue. Il est également nécessaire de mémoriser l'heure de la prise de nitroglycérine et d'informer son personnel médical à l'arrivée.

Les médecins qui arrivent vont évaluer la situation, mesurer la pression et le pouls, retirer le cardiogramme et commencer l'administration intraveineuse de médicaments réduisant la pression. Ensuite, la victime sera livrée à l'unité de cardiologie ou de soins intensifs la plus proche, où elle recevra une assistance spécialisée, ainsi qu'un diagnostic détaillé des complications possibles d'une crise hypertensive.

Erreurs courantes dans les soins préhospitaliers

Examinons les erreurs les plus courantes et les plus grossières des premiers secours en situation de crise hypertensive:

  • Refus d'effectuer des activités urgentes du patient ou d'autres personnes. La première aide nécessaire en cas de crise hypertensive est assez simple et ne nécessite pas de connaissances ni de compétences particulières.
  • La panique autour. L'excitation, les tracasseries inutiles et la nervosité des autres peuvent considérablement augmenter l'anxiété du patient et aggraver le cours de la crise.
  • Recevoir des médicaments "étrangers" blessés pour l'hypertension. Il est absolument inacceptable de proposer au patient un médicament contre l'hypertension prescrit à un autre patient. Cela peut avoir des conséquences très graves. Par exemple, la prise de certains groupes de médicaments présentant des anomalies des artères rénales peut entraîner une insuffisance rénale sévère et exacerber la crise hypertensive.
  • Réception d'alcool dans le but "d'agrandir les vaisseaux". Cet effet de l'alcool est de très courte durée et l'effet de l'alcool éthylique sur le travail du cœur ne fera qu'aggraver le tableau de la crise. De plus, l’alcool associé à la nitroglycérine et à des médicaments anti-pression peut donner des résultats imprévisibles. L'intoxication alcoolique efface considérablement le tableau clinique de la crise d'hypertension et interfère avec le diagnostic.
  • Prendre des doses doubles ou triples de médicaments "pour la fiabilité". Il est totalement inacceptable augmentation non autorisée de doses de médicaments. Si vous envisagez de donner à la victime son médicament standard contre la pression, celle-ci devrait être une dose standard. La dose de nitroglycérine ne doit pas dépasser 1 mg!
  • Chute de pression trop rapide. Toutes les recommandations mondiales des cardiologues indiquent que le niveau de réduction de la pression artérielle dans le traitement des crises hypertensives ne devrait pas dépasser 20 à 25% de la pression initiale pendant deux à trois heures.
  • Dissimulation par le personnel médical des causes de la crise - par exemple, la consommation d'alcool ou de certaines drogues. Ce sera également une grave erreur de ne pas informer les médecins de la prise de médicaments sous pression et de nitroglycérine.

Le pronostic pour la crise hypertensive

Le pronostic de la maladie dépend de:

  1. L'âge du patient. Plus le patient est jeune et en bonne santé, plus il sera facile de supporter cette maladie grave.
  2. Type de crise et de lésions aux organes cibles. Une crise compliquée avec des dommages au cerveau, aux reins ou à un infarctus du myocarde est une condition absolument défavorable, entraînant une invalidité grave et même la mort.
  3. Adéquation du rendu en cas de crise hypertensive de premiers secours et de traitement ultérieur. Plus le traitement et la prophylaxie des complications sont mis en route tôt, plus les chances du patient d’être satisfaites sont grandes.
  4. Conditions qui aggravent le pronostic et augmentent la mortalité: obésité, diabète sucré, tendance à la thrombose, maladies cardiaques et rénales chroniques, alcoolisme, tabagisme.

Environ 60% des cas de crises hypertensives sont la conséquence d’une évolution longue et incontrôlée de l’hypertension artérielle; un traitement efficace et systématique de l’hypertension est donc important. Les médicaments pour l'hypertension doivent être sélectionnés très soigneusement et pris quotidiennement.

Soins d'urgence en cas de crise hypertensive: un algorithme

L'hypertension artérielle, même maintenant, lorsque les dernières technologies ont été introduites dans la médecine moderne, est l'une des plus courantes. Selon les statistiques, un tiers de la population adulte totale souffre de cette maladie. Cette maladie nécessite un traitement spécial et une surveillance constante. Sinon, il existe un risque de complications, dont l'une est une crise hypertensive (CG).

Pourquoi avez-vous besoin d'aide médicale?

Les soins d’urgence en cas de crise hypertensive doivent être fournis dès que possible, car les risques de complications graves, telles que l'infarctus du myocarde ou les accidents vasculaires cérébraux et autres lésions des organes internes, sont élevés. Les patients eux-mêmes ou leurs proches peuvent fournir les premiers soins dans de telles situations. Les patients hypertendus doivent être informés de leur maladie autant que possible. Pour commencer, le patient et ses proches doivent comprendre quels symptômes sont caractéristiques de la GK.

Crise hypertensive. Premiers secours Les symptômes Traitement

Crise hypertensive - une forte augmentation de la pression artérielle. Il peut atteindre des valeurs très élevées, par exemple jusqu'à 240/120 mm Hg. st. et même plus haut. Dans ce cas, le patient connaît une détérioration soudaine de sa santé. Apparaît:

  • Mal de tête
  • Acouphènes.
  • Nausées et vomissements.
  • Hyperémie (rougeur) du visage.
  • Tremblement des membres.
  • Bouche sèche.
  • Palpitations cardiaques (tachycardie).
  • Troubles visuels (mouches ou voile devant les yeux).

Si vous ressentez ces symptômes, des soins d'urgence sont nécessaires en cas de crise hypertensive.

Raisons

Souvent, une crise hypertensive se développe chez des patients souffrant de maladies accompagnées d’hypertension. Mais ils peuvent survenir sans augmentation persistante préalable.

Les maladies ou affections suivantes peuvent contribuer au développement de GK:

  • l'hypertension;
  • ménopause chez les femmes;
  • athérosclérose aortique;
  • maladie rénale (pyélonéphrite, glomérulonéphrite, néphroptose);
  • les maladies systémiques, telles que le lupus érythémateux et autres;
  • néphropathie pendant la grossesse;
  • phéochromocytome;
  • Maladie d'Itsenko-Cushing.

Dans de tels états, toute émotion ou expérience forte, tout effort physique ou météorologique, toute consommation excessive d'alcool ou toute consommation excessive d'aliments salés peuvent provoquer une crise.

Malgré une telle variété de raisons, il est courant dans cette situation d'avoir un tonus vasculaire dérégulé et une hypertension artérielle.

Crise hypertensive. Clinique Premiers secours

Le tableau clinique en cas de crise hypertensive peut différer légèrement en fonction de sa forme. Il existe trois formes principales:

  1. Neurovégétatif.
  2. Sel d'eau ou œdémateux.
  3. Convulsif.

Aide d’urgence en cas de crise hypertensive, l’un de ces formulaires devrait être fourni de toute urgence.

Forme neurovégétative

Cette forme de GC est le plus souvent provoquée par une surexcitation émotionnelle soudaine provoquant une forte libération d'adrénaline. Les patients ont bien exprimé leur anxiété. Il existe une hyperémie (rougeur) du visage et du cou, des tremblements des mains, une bouche sèche. Des symptômes cérébraux, tels que maux de tête graves, acouphènes, vertiges, sont associés. Il peut y avoir une vision floue et la vue devant les yeux ou un voile. Révélé une tachycardie forte. Après le retrait de l'attaque, le patient a une miction accrue avec la séparation d'un grand nombre d'urines claires et claires. La durée de cette forme d'HA peut aller d'une heure à cinq. En règle générale, cette forme d'AH ne présente aucun danger pour la vie.

Forme de sel d'eau

Cette forme d'HA est plus courante chez les femmes en surpoids. La cause du développement d'une attaque est une violation du système rénine-angiotensine-aldostérone, responsable du flux sanguin rénal, du volume de sang circulé et de l'équilibre eau-sel. Les patients présentant une forme oedémateuse de HA sont apathiques, inhibés, mal orientés dans le temps et l'espace, la peau est pâle, le visage et les doigts gonflés. Avant le début d'une attaque, il peut y avoir des interruptions du rythme cardiaque, une faiblesse des muscles et une diminution de la diurèse. Une crise hypertensive de cette forme peut durer de plusieurs heures à plusieurs jours. Si les soins d'urgence sont prodigués à temps pour une crise hypertensive, ils ont une évolution favorable.

Forme convulsive

C'est la forme la plus dangereuse d'HA, on l'appelle aussi encéphalopathie artérielle aiguë. Il est dangereux pour ses complications: gonflement du cerveau, développement d'hémorragies intracérébrales ou sous-arachnoïdiennes, parésie. Ces patients ont des convulsions toniques ou cloniques, suivies d'une perte de conscience. Cette condition peut durer jusqu'à trois jours. Si les soins d'urgence ne sont pas fournis à temps pour une crise hypertensive de cette forme, le patient peut mourir. Après le retrait de l'attaque chez les patients atteints d'amnésie est souvent observé.

Premiers secours Algorithme d'action

Nous avons donc découvert qu’une crise hypertensive était une complication grave de l’hypertension artérielle et d’autres conditions pathologiques. L’aide d’urgence - une série d’actions à exécuter clairement - doit être rapidement fournie. Tout d'abord, les proches ou les amis doivent faire appel aux soins d'urgence. La séquence des autres actions est la suivante:

  • Si possible, vous devez calmer la personne, surtout si elle est très excitée. Le stress émotionnel ne contribue qu'à une augmentation de la pression artérielle.
  • Suggérez au patient de se coucher. Position du corps - demi-assis.
  • Ouvre la fenêtre. Un air frais adéquat doit être fourni. Défaire le col des vêtements. La respiration du patient devrait être régulière. Il est nécessaire de lui rappeler de respirer profondément et uniformément.
  • Donner des antihypertenseurs, qu'il prend constamment.
  • Sous la langue du patient, placez l'un des secours d'urgence pour réduire la pression artérielle: "Copoten", "Captopril", "Corinfar", "Nifédipine", "Kordaflex". Si l'équipe médicale n'est pas arrivée dans une demi-heure et que le patient ne s'est pas amélioré, vous pouvez répéter le traitement. Au total, ces moyens de réduction d'urgence de la pression artérielle ne peuvent être administrés plus de deux fois.
  • Vous pouvez offrir au patient une teinture de valériane, d’agripaume ou de "Corvalol".
  • S'il s'inquiète de la douleur derrière le sternum, donnez la pilule de nitroglycérine sous la langue.
  • Si une personne a un frisson, couvrez-la de bouteilles d'eau tiède ou de bouteilles d'eau tiède en plastique et couvrez le tapis.

Suivant agira médecins. Parfois, lors du diagnostic d’une crise hypertensive, les soins d’urgence - un algorithme de mesures prises par les membres de la famille et le personnel médical venus à l’appel - suffisent et l’hospitalisation n’est pas nécessaire.

Malade à la maison. Que faire

Si le patient est seul à la maison, il doit d'abord prendre l'agent hypotenseur, puis ouvrir la porte. Ceci est fait pour que l'équipe qui est arrivée à l'appel puisse entrer dans la maison si le patient s'aggrave, et seulement alors l'aider. Une fois le verrou de la porte avant ouvert, le patient doit composer le numéro "03" et appeler le médecin.

Assistance médicale

En cas de crise hypertensive chez un patient, l’aide d’urgence de l’infirmière consiste en une administration par voie intraveineuse de Dibazol et de médicaments diurétiques. Avec GK simple, cela est parfois suffisant.

Dans le cas de la tachycardie, les bêta-bloquants donnent une dynamique positive: Obzidan, Inderal, Rausaledil. Ces médicaments peuvent être administrés par voie intraveineuse et intramusculaire.

En outre, le patient doit mettre le médicament hypotenseur Corinfar ou Nifédipine sous la langue.

Si la crise hypertensive est compliquée, les soins d'urgence sont fournis par les médecins de l'unité de soins intensifs. Parfois, les signes d'insuffisance ventriculaire gauche aiguë compliquent la GK. Gangliobloktorov en association avec des diurétiques ont un effet positif.

Avec le développement de l'insuffisance coronaire aiguë, le patient est également placé dans l'unité de soins intensifs et Sustac, Nitrosorbit, Nitrong et des analgésiques sont injectés. Si la douleur n'est pas soulagée, des médicaments peuvent être prescrits.

Les complications les plus terribles de l'AH sont le développement d'un infarctus du myocarde, d'une angine de poitrine et d'un accident vasculaire cérébral. Dans ces cas, le patient est traité dans une unité de soins intensifs et une unité de soins intensifs.

Drogues pour HA

Dans le diagnostic de crise hypertensive, les soins d’urgence (standard), en règle générale, s’avèrent avec l’aide de certains groupes de médicaments. L'objectif du traitement est de réduire la pression artérielle aux valeurs habituelles pour le patient. Il convient de garder à l’esprit que cette diminution devrait être lente, car avec sa chute rapide, le patient peut provoquer un effondrement.

  • Les bêta-bloquants dilatent la lumière artérielle et soulagent la tachycardie. Préparations: "Anaprilin", "Inderal", "Métoprolol", "Obzidan", "Labétolol", "Aténolol".
  • Les inhibiteurs de l'ECA ont un effet sur le système rénine-angiotensine-aldostérone (utilisé pour réduire la pression). Préparations: "Enam", "Enap".
  • Le médicament "Clofelin" est utilisé avec prudence. Avec son admission peut avoir une forte baisse de la pression artérielle.
  • Les relaxants musculaires - détendent les parois des artères, en raison de cette pression artérielle réduite. Préparations: Dibazol et autres.
  • Les bloqueurs des canaux calciques sont prescrits pour les arythmies. Préparations: Cordipin, Normodipin.
  • Les diurétiques éliminent l'excès de liquide. Préparations: "Furosémide", "Lasix".
  • Les nitrates dilatent la lumière artérielle. Préparations: "Nitroprussiate" et autres.

Avec des soins médicaux fournis en temps opportun, le pronostic de l'AH est favorable. Les cas mortels surviennent généralement avec des complications graves telles que œdème pulmonaire, accident vasculaire cérébral, insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde.

Pour prévenir les GC, vous devez surveiller régulièrement votre tension artérielle, prendre systématiquement les médicaments antihypertenseurs prescrits et suivre les recommandations du cardiologue, et ne pas vous surcharger d’efforts physiques, excluez si possible le tabagisme et l’alcool, et limitez votre consommation de sel.

Premiers secours pour l'action de l'algorithme de crise hypertensive

Fournir les premiers secours en cas de crise hypertensive

Crise hypertensive - une maladie aiguë populaire nécessitant des soins d'urgence. En raison de la hausse rapide de la pression artérielle, des symptômes se développent en raison de lésions des organes cibles. Pour prévenir des complications plus graves, telles que l'infarctus du myocarde, il est urgent de réduire la pression.

Manifestations populaires de crise hypertensive

Les symptômes les plus courants qui nécessitent des soins d’urgence sont l’augmentation de la pression artérielle, «l’éblouissement sous les yeux», les vomissements sans soulagement, les maux de tête aux tempes et à l’arrière de la tête.

Les patients sont généralement agités, leur peau est hyperémique. Un essoufflement, des douleurs thoraciques, des tremblements des membres, des sueurs froides et même des convulsions peuvent apparaître.

Dans les cas graves, une violation de la circulation cérébrale et des lésions des nerfs crâniens (hémiparésie et parésie) se développent.

Si l'un des symptômes énumérés de la maladie se manifestent, une assistance urgente est requise.

Pourquoi une maladie aiguë se développe-t-elle?

De nombreux facteurs contribuent au développement d’une crise hypertensive: stress, effort physique intense, changement brusque de conditions météorologiques, maladie rénale, arrêt des médicaments antihypertenseurs, surcharge de travail, consommation excessive de sel, liquides, alcool, café, aliments épicés et gras.

Diagnostic - quelle est sa gravité

Tout d’abord, lorsqu’on soupçonne une crise hypertensive, la tension artérielle doit être mesurée. Il doit être amélioré. La pression est mesurée à l'aide d'un tonomètre, qui se trouve généralement chez les patients hypertoniques.

Lors de l'examen du système cardiovasculaire, il est possible d'identifier de nombreuses pathologies différentes. Le pouls est souvent accéléré, mais la tachycardie peut ne pas accompagner les palpitations. Parfois, il y a une bradycardie et une extrasystole. Avec la percussion (tapotement), il y a une expansion de la frontière de la matité cardiaque à gauche.

Au cours de l'auscultation (écoute à l'aide d'un phonendoscope), une division du ton II et un accent net sont détectés.

Le développement de l'insuffisance cardiaque aiguë est possible: le pouls est fréquent, il y a des râles congestifs dans les poumons, des sons cardiaques sourds.

Premiers soins - en attente d'une ambulance

Les premiers secours en cas de crise hypertensive ne peuvent remplacer une aide médicalement qualifiée! Mais l'état général du patient et le développement de complications dépendent des actions de parents et d'amis. La connaissance de l'algorithme d'aide et la possibilité de l'utiliser rapidement déterminent en grande partie l'évolution de la maladie.

La séquence et les principes de premiers secours:

  1. Appeler une brigade d'ambulances
  2. Calmez la personne (l'excitation ne fait que contribuer à l'augmentation de la pression artérielle);
  3. Mettez-le au lit et installez-le à demi assis;
  4. Assurez-vous que le patient respire régulièrement et profondément;
  5. Appliquez sur la tête un coussin chauffant froid ou une compresse;
  6. Fournir un accès à l'oxygène (ouvrir la fenêtre, détacher les vêtements);
  7. Donnez l'agent antihypertenseur que le patient avait déjà pris;
  8. Mettez un comprimé de captopril (ou corinfar, capoten, nifédipine, cordaflex) sous la langue, si après une demi-heure, il n'y a pas d'amélioration et que l'ambulance n'est pas arrivée, vous pouvez alors reprendre le médicament de la liste, mais en général pas plus de 2 fois!
  9. Teinture goutte à goutte de Motherwort ou de valériane, Corvalol;
  10. Pour lutter contre la sensation de froid et de frissons, recouvrez le patient d'appareils de chauffage chaud;
  11. Lorsque la douleur survient derrière le sternum, il est nécessaire de prendre de la nitroglycérine (au total pas plus de 3).
  12. Après les premiers soins, le personnel médical doit agir. Si la pression artérielle ne diminue pas et si l'état du patient s'aggrave, si la douleur derrière le sternum et d'autres symptômes suspects se développent, vous n'avez pas encore appelé l'équipe médicale, puis appelez immédiatement une ambulance. Tu ne peux pas hésiter!


Mesurer la pression toutes les 20 minutes, le résultat sera important pour les médecins d'urgence

Parfois, après la fourniture de soins médicaux, le patient devient plus facile et l'hospitalisation n'est pas nécessaire. Mais dans certains cas, à la discrétion des spécialistes, un traitement hospitalier urgent est nécessaire et ne doit pas être abandonné.

Assistance médicale

Au cours de la crise, le dibazole et les diurétiques sont administrés par voie intraveineuse.

Les bêta-bloquants (inderal, obzidan, rausedil, propranolol) donnent d’excellents résultats, en particulier dans les extrasystoles ou les tachycardies. L'administration intraveineuse et intramusculaire est possible.

En cas de crise hypertensive de type II, le gemiton, la cloféline, le catapressan sont prescrits.

Parfois, l'administration intraveineuse de diaxisone ou d'hyperstat est utilisée pour obtenir un effet hypotenseur rapide.

Dans presque tous les cas, la nifédipine ou le corinfar doivent être placés sous la langue.

En association avec d'autres médicaments de type 2, des antipsychotiques sont utilisés (dropéridol).

Lorsque des symptômes d’insuffisance ventriculaire gauche aiguë sont associés à une augmentation de la pression artérielle, des médicaments diurétiques et des gangliobloquants sont injectés.

Si la crise hypertensive est compliquée par une insuffisance coronaire aiguë, utilisez de plus des nitrates (nitrosorbide, sustak, nitrong) et des analgésiques, allant jusqu’aux stupéfiants.


En moyenne, la pression devrait diminuer de 10 mm Hg par heure

Drogues pour la crise hypertensive

Nous vous recommandons également de lire:

Les premiers secours en cas de crise hypertensive s’avèrent toujours être certains groupes de médicaments. Le traitement d’une affection aiguë a pour objectif de ramener la pression artérielle au niveau habituel, c’est-à-dire que si une personne a une pression de travail de 145/90, il n’est pas nécessaire de rechercher une norme 120/80. N'oubliez pas que la diminution de la pression artérielle doit se faire lentement et en douceur, car un saut brusque peut provoquer un effondrement. N'oubliez pas non plus que chaque médicament comporte des contre-indications.

  • Inhibiteurs de l'ECA (Enap, Enam) - généralement utilisés sous forme de comprimés pour sucer.
  • Les bêta-bloquants (métoprolol, anapriline, obzidan, indéral, aténolol, labétolol) bloquent les récepteurs des vaisseaux sanguins et du cœur, ce qui entraîne une dilatation de la lumière artérielle et une diminution de la fréquence cardiaque.
  • Clofelin est un puissant antihypertenseur qui doit être utilisé avec prudence, car une chute brutale de la pression artérielle est probable.
  • Médicaments à action relaxante musculaire (Dibazol) - provoque la relaxation des parois des artères, en raison de la diminution de cette pression.
  • Les bloqueurs des canaux calciques (normodipine, cordipine) sont utilisés pour les arythmies et l’angine de poitrine.
  • Diurétiques (lasix, furosémide) - la pression diminue en augmentant l'excrétion de sodium, en diminuant le tonus vasculaire et en diminuant les cgc.
  • Nitrates (nitroprussiate) - élargissent la lumière de l’artère.

En règle générale, les médicaments sont utilisés sous forme d'injections et de pastilles, car les crises d'hypertension provoquent souvent des vomissements et que l'utilisation d'agents oraux est inefficace.

Complications de crise hypertensive

Avec une forte augmentation de la pression artérielle peut entraîner des complications:

Un coma, un œdème pulmonaire, une insuffisance cardiaque aiguë, une encéphalopathie, une éclampsie, des saignements et des troubles du rythme cardiaque peuvent également se développer.

Ce ne sont pas toutes des complications, elles sont nombreuses et toutes menacent la vie d’une personne; par conséquent, beaucoup dépend du temps alloué aux premiers secours.

Premiers secours en cas de crise hypertensive

Une augmentation de la pression artérielle est dangereuse pour la vie. Des soins d'urgence appropriés et opportuns en cas de crise hypertensive affectent la rapidité du rétablissement du patient et empêchent la formation de conséquences dangereuses. Par conséquent, chaque personne doit connaître les méthodes qui aident à enrayer un tel état pathologique.

Causes de crise

Sous la crise hypertensive, on observe une augmentation rapide et intermittente de la pression artérielle chez les hommes et les femmes, conformément aux normes prescrites par l’âge et caractérisée par des symptômes spécifiques. Fondamentalement, le développement d'un tel état pathologique provoque divers cas extrêmes affectant le système nerveux autonome. C’est l’influence de certaines causes sur ce système qui, dans de nombreux cas, explique l’apparition d’une crise hypertensive due à de fortes surcharges psycho-émotionnelles. De plus, les prérequis de cette pathologie peuvent être:

  • activité instable du système nerveux;
  • situations nerveuses et stressantes;
  • perturbation endocrinienne;
  • consommation excessive de sel;
  • abus d'alcool;
  • changement climatique;
  • maladies chroniques;
  • Suspension des antihypertenseurs.

Retour à la table des matières

Symptômes de crise hypertensive

Les symptômes d’une crise hypertensive dépendent du type de pathologie. Chaque type a ses propres caractéristiques, à savoir:

Indiquez votre pression

Symptômes du premier et du deuxième type de crise hypertensive

Caractérisé par le développement rapide. En règle générale, cela commence par un mal de tête pulsant dans la partie occipitale et cervicale, des vertiges, des tremblements dans le corps et une excitation intense. Les indicateurs de pression supérieure augmentent rapidement (jusqu'à 200 mm p. Art.) Et la pulsation devient plus fréquente. Le patient ressent des sensations douloureuses et comprimantes dans la région cardiaque, une asphyxie. Et aussi pendant une telle attaque, essoufflement, nausée et vomissements, vole devant ses yeux. Des taches rouges peuvent apparaître sur le cou, le visage et la poitrine.

Une telle crise s'observe chez les personnes qui souffrent depuis longtemps de maladies du système cardiovasculaire. Développement de plus en plus caractéristique. Au début, une personne a une lourdeur dans la tête, une faiblesse, a tendance à dormir. Pendant une courte période, la migraine devient plus forte (particulièrement à l'arrière de la tête). Dans ce contexte, apparaissent des nausées, des vomissements et des vertiges. Le patient a une déficience visuelle, une sensation de sonnerie et d’acouphène, de confusion, de sécheresse et de frissons de la peau. Et le visage du patient se couvre de rouge avec des nuances bleuâtres et des douleurs apparaissent dans la région du cœur.

Une douleur aiguë au coeur peut être le symptôme d'un accident vasculaire cérébral.

L'hypertension avec une forte augmentation de pression chez une personne peut provoquer des manifestations supplémentaires indiquant des complications dangereuses pour la santé. Cette condition nécessite une assistance immédiate (salle d'urgence). Les signes de complications incluent:

Algorithme de premiers secours

Les premiers secours sont une mesure importante en cas de crise hypertensive. Les premiers secours pour une crise d’hypertension chez soi incluent l’algorithme suivant:

  1. Appelez immédiatement une brigade d'ambulances.
  2. Pour aider une personne à adopter une posture semi-assise (mettre un oreiller, une couverture roulée ou tout autre objet).
  3. Décompressez les vêtements qui retiennent votre souffle.
  4. Fournir de l'air frais.
  5. Enveloppez le patient, mettez un objet chaud sous ses pieds (une bouillotte, de l’eau chaude, un bain de pieds).
  6. Mesurer la pression du patient.
  7. Donner à prendre un médicament que le patient prend dans l'hypertension. Si une personne n'a pas utilisé de tels moyens, vous pouvez prendre "clofelin" ou "captopril".
  8. Fournir au patient un médicament diurétique pour soulager une douleur intense à la tête.
  9. Pour des sensations douloureuses dans le cœur, il est recommandé de donner Vacolocordin ou de la nitroglycérine.
  10. Il est nécessaire d'aider le patient à faire face à la panique.

Ne paniquez pas et ne laissez pas le patient s'inquiéter. Au cours d'une crise hypertensive, les gens éprouvent souvent des sentiments de peur et de panique, ce qui peut provoquer l'aliénation de l'individu chez une personne («sortir»). En conséquence, la prise en charge de l'hypertension comprend la garantie d'un environnement calme autour du patient.

Que faire avant l'arrivée du médecin?

L'aide en cas de crise hypertensive, qui vise à faire baisser la tension artérielle, ne remplace pas la fourniture de soins médicaux. Il est très important de ne pas aggraver l’état de la personne. Tout d'abord, il s'agit de la consommation de drogues. Tous les médicaments de la trousse de premiers soins utilisée en cas de crise hypertensive ne sont pas inoffensifs. Les inhibiteurs de l'ECA peuvent entraîner des complications graves sous la forme d'un angioedème. De même que la "Nitroglycérine" bien connue est capable d'une diminution rapide de la pression, ce qui conduira à un effondrement. Par conséquent, ce médicament doit être administré en cas de douleurs thoraciques marquées. Il s'ensuit qu'il est nécessaire de fournir une aide à l'hypertension sous forme de médicaments uniquement après une évaluation appropriée de l'état du patient.

Soins médicaux d'urgence

Les soins médicaux d’urgence pour le traitement de l’hypertension par les médecins doivent fournir la meilleure mesure pour réduire la pression artérielle. Le médecin évalue l'état général de la personne et, si nécessaire, utilise les médicaments "Dibazol", "Furosémide", une solution de magnésie. "Noshpa" ou "Papaverin" (ou d'autres médicaments à composition antispasmodique), suppriment les manifestations spasmodiques. Le type de traitement à suivre dans un cas particulier, le médecin détermine, en fonction des caractéristiques individuelles du patient, du niveau des indicateurs de pression artérielle et du reste du tableau clinique. Habituellement, le traitement ultérieur du patient est effectué dans un hôpital où il est emmené par du personnel médical (ambulance).

Soins d'urgence en situation de crise hypertensive: l'algorithme de rendu

La crise hypertensive est une complication de l'hypertension. Cette maladie est assez compliquée et nécessite donc une aide rapide.

Ceux qui souffrent d'une telle maladie doivent se rappeler que la maladie peut se manifester à tout moment. Par conséquent, vous devez toujours être préparé à cela et savoir comment se déroulent les soins d'urgence pour un patient en crise d'hypertension.

Une telle maladie peut se développer pour plusieurs raisons. Les complications les plus courantes peuvent survenir lorsque:

  • Changer le temps.
  • Indépendamment arrêter de prendre des médicaments antihypertenseurs, ainsi que leur consommation irrégulière.
  • Le stress.
  • L'abus d'alcool.
  • Surmené.
  • Fortes charges sur le corps.
  • Trop manger

Certains patients pensent que si vous réduisez rapidement la pression aux valeurs standard, cela aidera à éliminer les symptômes. Les médecins ne recommandent pas de réduire rapidement la pression.

Cela peut provoquer un effondrement et une perte de conscience. Si le cas est grave, le flux sanguin vers le cerveau peut également être perturbé.

Il est recommandé de réduire la pression progressivement. À une heure sur 20-30 millimètres de mercure. Si de tels signes apparaissent pour la première fois, contactez immédiatement un spécialiste appelant la brigade de la clinique.

Si l'aide n'est pas fournie à temps, des troubles subjectifs peuvent également apparaître. Dans ce cas, les organes internes peuvent être endommagés en raison des processus se produisant dans le corps. Ici, l'aide obligatoire des médecins sera nécessaire.

Il convient également de noter que, malgré l'opinion généralement acceptée, une crise hypertensive peut se développer sans déterminer les chiffres caractéristiques de la pression artérielle. Ces chiffres seront individuels pour chacun.

En cas de crise, le risque de complications parmi les organes individuels peut également augmenter considérablement. Cela peut être, par exemple, le système nerveux, l'œdème pulmonaire et une crise cardiaque.

La pression artérielle ne peut augmenter que grâce à deux mécanismes généralement reconnus:

Afin de fournir correctement la première aide d'urgence dans une crise d'hypertension artérielle à domicile, il est nécessaire de déterminer avec précision la cause de l'augmentation de la pression.

Les principaux symptômes indiquant une pression élevée sont les suivants:

  • Maux de tête lancinants (généralement dans la région occipitale).
  • Augmentation significative et spectaculaire de la pression.
  • Battements douloureux dans les tempes.
  • Vomissements ou juste des nausées.
  • Essoufflement.
  • Vision floue Cela arrive rarement.
  • Sévère douleur à la poitrine.
  • Rougeur de la peau dans certaines zones du corps.
  • Irritabilité.
  • L'excitation

Types de crise

Indiquez votre pression

Actuellement, les médecins distinguent deux types de crise. C'est:

  1. Hyperkinétique Se manifeste habituellement dans les premiers stades de la maladie. Ça commence très fort. Dans le même temps, la pression augmente brusquement, le pouls s'accélère.
  2. Hypokinétique. Se manifeste habituellement aux derniers stades de la maladie. Il augmente également la pression artérielle à plusieurs reprises. Ce type de crise se développe progressivement (plusieurs heures à plusieurs jours).

Les premiers secours en cas de crise hypertensive incluent également le besoin de savoir quelles pilules pour la haute pression sont les plus efficaces.

Tous les spécialistes dont les activités visent à combattre cette maladie et son traitement essaient généralement de former leurs clients afin qu'ils sachent quelles actions doivent être suivies au début de la maladie.

Il convient également de noter ici que les patients eux-mêmes savent comment s’aider eux-mêmes pour les premiers soins au stade initial afin de ne pas demander l’aide d’un médecin.

Mais, néanmoins, il est parfois parfois impossible de se passer de l'intervention d'un expert, car les premières manifestations peuvent provoquer l'apparition d'une hypertension, ce que le patient n'avait jamais deviné.

Premiers secours

Alors, que faire pour les premiers secours en cas de crise? L'algorithme d'action est le suivant:

Au début, il est recommandé de calmer le patient pour les premiers soins. Si le patient commence à devenir nerveux, cela ne fera que l'aggraver, quel que soit son état.

S'il y a beaucoup de stress et d'anxiété chez le client, cela ne peut que conduire à une augmentation des symptômes et à une aggravation de la situation. Ici, vous aurez besoin d'une clinique pour vous aider.

Au premier stade, le patient peut recevoir une teinture d’agripaume, de valériane ou de Corvalol. Après cela, une autre aide médicale peut être fournie.

À l’état préhospitalier, le client doit également essayer de se calmer. Pour que la clinique soit efficace, la séquence des actions est la suivante: le patient doit prendre plusieurs respirations profondes.
Il est important de garantir au patient un flux d'air frais, qu'il s'agisse d'une clinique, d'une rue ou d'une maison.

Ensuite, le patient doit aller au lit. Ce n'est peut-être pas une clinique, mais une maison. Dans ce cas, il est nécessaire que le patient soit en position semi-assise. Pour qu'un symptôme soit simple, il est recommandé de réchauffer le patient et de le laisser se reposer complètement.

Ce sera une clinique ou une maison, mais il est recommandé que le client mette également un coussin chauffant avec de la glace sur la tête. Ou faites une compresse froide sur la tête. Vous pouvez également mettre des pansements de moutarde à l'arrière de la tête ou des mollets.
Vous pouvez plutôt utiliser des appareils de chauffage légèrement chauffés au plâtre de moutarde. Ils doivent également s'attacher aux jambes.

Si les crises ne sont pas compliquées, vous pouvez alors suivre cet algorithme d’actions. Mais s'ils sont survenus en raison du fait que le patient a oublié de prendre les médicaments qui lui ont été prescrits par un expert, alors vous devriez le prendre à son tour.

Si, au cours de la complication, le patient ressent de vives douleurs thoraciques et s’essouffle, vous pouvez prendre la moitié du comprimé de nitroglycérine. Mais cela peut aussi nécessiter une clinique ou une ambulance. Tout dépend de la gravité des symptômes et du ressenti du patient.

Pour faciliter l’état du patient avant l’arrivée de la brigade d’ambulances, il est possible de prendre un comprimé de nitroglycérine un peu plus tard. Tout dépend encore de la condition du patient. L'intervalle entre les pilules doit être d'au moins 5 minutes.

Si le client ne s’améliore pas au cours des actions susmentionnées et que son état s’aggrave, il sera nécessaire de se rendre immédiatement à une clinique. Dans certaines situations, la crise ne peut être surmontée qu'en administrant des médicaments spéciaux par voie intraveineuse. Parfois, cela peut aussi nécessiter une clinique d'urgence.

Algorithme d'action

Pour que le médecin puisse fournir une aide experte, il doit recevoir les informations les plus précises sur les manifestations et la nature de la maladie de la part du patient lui-même ou de ses proches. Ce faisant, il devrait découvrir:

  1. Quelle est la pression standard chez un patient?
  2. Depuis combien de temps l'hypertension a-t-elle commencé à se développer?
  3. Pour combien de temps les crises durent.
  4. Quels médicaments il prenait habituellement pour réduire la pression?
  5. Le client utilise-t-il régulièrement d'autres médicaments?
  6. Le patient a-t-il d'autres maladies?

Il convient de rappeler ici que plus le médecin reçoit d’informations sur l’état de santé du patient, plus il pourra l’aider rapidement et efficacement. En outre, le médecin doit au début déterminer correctement le type de crise. En fonction de cela, il prescrira un traitement.

Préparatifs pour le traitement de la crise

Pour aider le patient à faire face à la maladie, il est recommandé de prendre de tels médicaments:

  1. Clofelin. L'avantage de ce médicament est qu'il peut être pris même par ceux qui souffrent de tachycardie. Si le patient a besoin d'une concentration d'attention accrue, il ne devrait pas prendre ce médicament.
    Si la crise a été provoquée par un trouble nerveux, vous devez prendre d'autres médicaments. Depuis la clonidine peut avoir un effet sédatif excessif sur le corps.
  2. Nifédipine. Il est capable de détendre les vaisseaux sanguins, ce qui permet aux organes d'être plus abondamment remplis de sang. Il est vendu en capsules qui peuvent être facilement avalées. L'action commence une demi-heure après l'admission.
  3. Captopril Ce médicament est peu coûteux et peut réduire la pression sur une courte période. Son principal avantage est qu'il peut prendre des patients âgés.
    Après avoir pris le médicament n'a pas été observé violation dans le cerveau. En outre, ce médicament peut être pris à titre préventif, et pas seulement en cas d’urgence.

Traitement d'urgence

Lorsque le client a besoin de soins d'urgence, vous devez prendre ces médicaments:

Nitroglycérine. Il est généralement vendu en comprimés. Mais les injections seront plus efficaces. Capable d'avoir un effet rapide sur le corps et de réguler le niveau de pression.

Nitroprussiate de sodium. Capable de réduire la pression artérielle. L'effet du médicament peut être ajusté. Les travaux commencent peu après l'admission. Après avoir utilisé le médicament, vous devez constamment vérifier la pression.

Le médicament peut élargir les vaisseaux sanguins et améliorer le fonctionnement du cœur. Comme l'agent reste dans le sang pendant une longue période, une intoxication est possible à fortes doses. Il peut se manifester sous la forme de nausée.

Diazoxide. Comparé aux médicaments ci-dessus, celui-ci est rarement pris. Cela est dû au grand nombre d'effets secondaires que l'agent peut provoquer. Pour réduire le nombre d'effets secondaires, il est recommandé de combiner ce médicament à petites doses avec d'autres médicaments réduisant la pression.

Hydralazine. Injection intraveineuse. Cela aide à détendre les artères. L'utilisation de ce médicament peut provoquer des maux de tête et une tachycardie.
Non recommandé pour ceux qui ont une maladie coronarienne. Cet outil peut être utilisé par les femmes enceintes car il est sans danger pour la santé.

Il est important de noter que pour éviter les complications lors d'une crise, ainsi que pour éviter le besoin d'une clinique, le client doit constamment surveiller sa propre pression. De tels indicateurs peuvent même être enregistrés.

Il est également important de ne pas rater le moment de prendre les fonds prescrits par le médecin à titre préventif. Un seul passage peut avoir des conséquences désagréables. Le spécialiste parlera de crise hypertensive dans la vidéo de cet article.

Algorithme des actions de l'infirmière en cas de crise hypertensive

Parmi les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins, l'hypertension artérielle occupe la première place en popularité. La maladie entraîne souvent des conséquences très graves et nécessite par conséquent une attention accrue. Si le traitement est effectué à domicile, l’algorithme des interventions de l’infirmière en cas de crise hypertensive implique la surveillance constante du patient, la fourniture de l’assistance nécessaire et le traitement immédiat de la maladie avec des médicaments prescrits par un médecin.

Symptômes de crise hypertensive

En cas de crise hypertensive compliquée, une hospitalisation urgente est nécessaire.

Les symptômes varient en fonction de la gravité de la maladie:

  • Compliqué. Se développe progressivement. Les symptômes commencent en quelques jours, généralement avec une affection bénigne. Au stade initial, il y a des acouphènes, des nausées, éventuellement des vertiges, souvent des vomissements. De plus, de graves maux de tête se rejoignent, l'ouïe se détériore, l'acuité visuelle est perdue, l'essoufflement apparaît. Commencent souvent à serrer les mains et les pieds, il y a une forte faiblesse. Tous ces phénomènes sont accompagnés d'hypertension artérielle;
  • Simple. Ce type de crise se développe beaucoup plus rapidement que le précédent. Les caractéristiques caractéristiques comprennent des maux de tête soudains, des acouphènes, une déficience visuelle et auditive. La pression artérielle augmente fortement et dure assez longtemps. Ensuite, il y a des vertiges, dans la plupart des cas des vomissements.

Algorithme d'action infirmière

Lors des soins d’urgence en cas de crise hypertensive, l’algorithme des actions de l’infirmière est le suivant:

  1. Tout d'abord, il est nécessaire de mesurer la pression artérielle du patient.
  2. Ensuite, vous devriez mettre la victime au lit (position "demi-assise"). En ce moment, il est important de fournir au patient un repos physique et mental complet.
  3. Pour faciliter la respiration du patient, il est nécessaire de fournir à la pièce un flux d'air frais.
  4. L'inhalation d'oxygène sera utile dans ce cas.
  5. Placez les pansements à la moutarde sur les muscles du mollet et à l'arrière de la tête. Cela aidera à améliorer l'état et à soulager les maux de tête.
  6. Appliquez une compresse froide sur le front de la victime.
  7. Vous pouvez faire des bains chauds pour les pieds et les mains (y compris la moutarde).
  8. Préparez les médicaments nécessaires.
  9. Avec l'intervention infirmière indépendante en cas de crise hypertensive, il est possible que l'utilisation de médicaments, tels que Lasix et Pentamine.
  10. En cas d'intervention infirmière dépendante en cas de crise hypertensive, l'introduction de «Panangina», glucose, «Lasix», «Dibazol», «Analgin», «Nitroglycérine», «Héparine», «Morphine» est implicite.

Soins infirmiers

Pour organiser le bon processus d'allaitement en cas de crise hypertensive, des compétences et une certaine connaissance sont nécessaires. En cas de crise hypertensive, l’infirmière doit connaître toutes les caractéristiques de la maladie afin d’assurer correctement les premiers soins et d’améliorer l’état de la victime.

Toute erreur d'une infirmière peut entraîner des complications de l'évolution de la maladie et des conséquences irréversibles graves. Par conséquent, il est important qu'un professionnel médical travaille avec des patients souffrant d'hypertension.

Tactiques d'infirmière en cas de crise hypertensive - arrêter une attaque, éliminer les symptômes et prendre des mesures préventives pour éviter une deuxième attaque.

Pour soulager une crise hypertensive, les médicaments sont sélectionnés en fonction des caractéristiques individuelles du patient.

Quelles sont les responsabilités?

En soignant un patient, l'intervention infirmière implique les activités suivantes:

  • Effectuer toutes les procédures nécessaires prescrites par le médecin traitant;
  • La première aide d’urgence pour soulager une crise hypertensive;
  • La solution des questions sur l'organisation des conditions propices à l'amélioration de l'état du patient;
  • Former le malade et les membres de sa famille aux règles de premiers secours lors d'une attaque, ainsi qu'informer sur les caractéristiques de la maladie;
  • Élaborer le bon menu diététique de l'hypertension;
  • Surveillance continue de l'état du patient. Si vous soupçonnez une crise hypertensive, l’infirmière doit prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir l’attaque.

Travailler avec la famille du patient

Les membres de la famille jouent un rôle important dans le traitement de la maladie. Ils peuvent aider le patient à faire face à la maladie. À cette fin, on tient généralement des conversations dans le but d’informer le plus fidèlement possible les proches du patient sur les causes possibles, les mesures de prévention, etc.

La santé de la famille dépend de la compétence d'une infirmière

Le travail avec la famille du patient est effectué selon le principe suivant:

    1. Tout d'abord, il est nécessaire d'avoir une conversation non seulement avec le patient, mais aussi avec sa famille sur l'importance de la thérapie par le régime et de l'exclusion du sel du régime de l'hypertenseur.
    2. Informez-vous des conséquences possibles d'une crise hypertensive et persuadez les membres de la famille d'améliorer les conditions de vie du malade (élimination des situations stressantes, normalisation du régime alimentaire, détente relaxante hypertonique, sommeil suffisant, etc.).
    3. Les mesures préventives importantes sont les suivantes: accès d'air frais à la pièce, consommation de nourriture au plus tard 4 heures avant le sommeil, interdiction de regarder des films d'horreur et des programmes pouvant provoquer émotion et anxiété. Tout cela devrait connaître non seulement le patient, mais aussi sa famille.
    4. Si nécessaire, des sédatifs doivent être prescrits pour soulager le stress et les tensions (uniquement après avoir consulté un médecin).
    5. Informer le patient et sa famille des dangers des mauvaises habitudes et de leurs effets sur la pression artérielle.
    6. Convaincre la famille de la nécessité de surveiller en permanence la manière dont le patient prend les médicaments prescrits par le médecin pour le traitement de l'hypertension (en particulier, le respect des doses et la régularité de l'admission). De plus, il est important de surveiller le poids du patient et d'éviter toute prise de poids.
    7. Nous pouvons vous recommander de passer un test spécial évaluant le risque d'hypertension (1 fois par an).
    8. Un point important dans le travail avec la famille est de fournir les informations nécessaires sur la manière de mesurer correctement la pression artérielle, ainsi que la fréquence du pouls.
    9. Parlez de toutes les conséquences possibles d’une crise hypertensive, des causes de l’apparition de la maladie et des mesures de prévention.

    Pour maximiser les résultats des interventions thérapeutiques, vous devez collecter autant d'informations que possible sur le patient. Pour ce faire, il est nécessaire d’interroger le patient sur ses relations avec sa famille, la fréquence des situations de stress, d’étudier ses habitudes alimentaires et de déterminer s’il existe de mauvaises habitudes.

    En outre, il est important de savoir quels médicaments le patient consomme, si des membres de sa famille souffrent de maladies chroniques de l'hypertension artérielle et quelles sont les conditions de travail du patient (horaire, présence / absence de facteurs néfastes, etc.). Toutes ces informations aideront à déterminer plus précisément les causes possibles qui affectent la survenue de crises et à prescrire un traitement approprié.

Pinterest