L'effet de l'alcool sur le coeur

Le fait que l'alcool affecte négativement le travail du corps est déjà connu de tous. L'éthanol est un poison pour tous les organes internes et les systèmes du corps. Mais dans notre vie, il y a tant de tentations, de joyeuses fêtes, où les tables regorgent de délicieuses collations et d'une abondance d'alcool. Et parfois, une personne oublie la sécurité et se lance dans un passionnant voyage «bourré».

Mais même une petite dose d'alcool éthylique, sans parler de la libation excessive, peut poser un problème à une personne. Souvent, les gens se plaignent qu'après avoir bu, ils remarquent de la tendresse dans la région du cœur. Mais pourquoi le cœur fait-il mal après l’alcool, à quel point est-il dangereux et comment mettre fin à un syndrome désagréable? Parlons de ça.

Alcool et système cardiovasculaire

Si, même après une petite dose, l'alcool consommé commence à piquer dans la région du cœur, il faut en rechercher les causes dans l'influence négative de l'éthanol. Dès que la boisson contenant de l'alcool pénètre dans le corps, un liquide toxique d'environ 5-6 heures circule dans toutes les parties du corps, en se déplaçant le long du flux sanguin. Et, bien sûr, il est en contact étroit avec le muscle cardiaque (myocarde).

Selon les observations des médecins, chaque troisième personne sous l'influence de l'alcool ressent divers problèmes cardiaques.

Et comment l'alcool affecte-t-il le cœur d'une personne en bonne santé et qui boit peu? L'éthanol nuit également à:

  1. Boire à des doses modérées (modérées) d'alcool provoque une diminution de la pression artérielle due à l'expansion des vaisseaux sanguins.
  2. Avec une augmentation du volume moyen d'alcool éthylique contribue au rétrécissement des vaisseaux sanguins, ce qui augmente la pression. Dans ce cas, il existe une tachycardie forte, qui use rapidement le myocarde.

Les principales raisons de l'apparition de douleurs cardiaques après avoir bu des médecins sont les suivantes:

  • augmentation persistante de la pression artérielle, qui se produit sur le fond de la douleur dans le cou, les tempes et le cou;
  • dystrophie du myocarde, réduite en raison de l’influence constante de l’alcool sur cette affection, repose sur le remplacement progressif du tissu conjonctif normal du cœur et l’augmentation de la charge entraîne une douleur due à la vasodilatation.

Quelles conséquences peuvent être attendues

L'effet prolongé de l'alcool sur le cœur au fil du temps entraîne l'apparition de diverses pathologies cardiaques. Beaucoup d'entre eux sont mortels. Si vous ne vous engagez pas dans leur identification et leur traitement compétent, la mort sera inévitable.

Dans le contexte d'une intoxication alcoolique à long terme et déjà chronique, le toxicomane affaiblit considérablement la fonctionnalité du cœur. Dans de nombreux cas, il existe des problèmes de conductivité entre les ventricules et les oreillettes.

Cardiomyopathie alcoolique

Compte tenu des effets de l’alcool sur le cœur, il est impossible de ne pas attirer l’attention sur les conséquences les plus courantes d’un passe-temps pernicieux. La cardiomyopathie alcoolique (dystrophie du myocarde) se développe chez les buveurs stables quelques années après la première connaissance avec l'alcool. Les premières cloches alarmantes ne sont que deux symptômes:

Si à ce stade se tourner vers le médecin, la situation peut être corrigée et un traitement efficace peut être effectué. Sinon, la maladie progressera avec la manifestation d'un œdème et de fortes attaques d'étouffement. Le myocarde à ce stade a déjà subi des changements irréversibles. Le résultat de la maladie non guérie devient la mort du patient. Provoquer le développement de la maladie peut et des situations telles que:

  • l'hérédité;
  • nutrition analphabète;
  • complications après infections virales.

La myocardiodystrophie se développe souvent de manière asymptomatique. Mais divers troubles du travail du cœur peuvent également survenir. Les principales manifestations de la maladie progressive, les médecins comprennent les symptômes suivants:

  • évanouissement;
  • les poches;
  • des vertiges;
  • pouls irrégulier;
  • douleur à la poitrine, sensation de pression.

Le patient a des problèmes de respiration en position couchée ou après un effort physique. La toux, la prise de poids rapide et une faiblesse constante sont d’autres signes de pathologie.

Cardiopathie ischémique

Cette maladie se développe en raison d'une déficience permanente de l'apport sanguin au muscle cardiaque (myocarde). Les principaux symptômes de la maladie sont des accès d'angine de poitrine, qui se manifestent par une douleur dans la région du sternum. L'impulsion de douleur irradie dans le dos, les membres supérieurs, la gorge, la ceinture scapulaire et le cou. Des signes supplémentaires de la maladie sont également observés:

  • essoufflement;
  • la tachycardie;
  • arythmie du pouls;
  • transpiration accrue;
  • léthargie et faiblesse constante.

Il faut 2 à 3 ans de consommation régulière de boissons alcoolisées pour que les changements apparus dans le myocarde deviennent irréversibles et ne puissent pas être traités.

L'ischémie dans des cas fréquents conduit à un infarctus du myocarde. Une situation mortelle se développe dans la région du muscle cardiaque qui souffre le plus du manque de sang.

Athérosclérose

Une maladie chronique qui affecte les vaisseaux sanguins. Avec une consommation régulière d'alcool sur les parois internes des vaisseaux sanguins, le cholestérol et diverses plaques s'accumulent. Stenochki vasculaire compacté et durci. En raison de la perte d'élasticité et de l'accumulation d'accumulations, le flux sanguin diminue également. Cela conduit à des lésions des organes internes.

L'athérosclérose est une pathologie mortelle. Malheureusement, on peut déjà le reconnaître lorsque des problèmes se développent avec le travail d'organes internes qui manquent de sang, c'est-à-dire à un stade avancé de pathologie. La symptomatologie de la maladie dépend de quel organe particulier souffre d'une chute de la circulation sanguine. Des problèmes importants et prononcés surviennent lorsque la lumière des vaisseaux sanguins est réduite de plus de la moitié.

Douleur cardiaque chez des personnes en bonne santé

Mais parfois, les personnes qui boivent peu remarquent également une manifestation de douleur. Habituellement, de telles manifestations négatives leur arrivent le lendemain matin après le festin. Cela suggère une intoxication alcoolique, qui a provoqué l'apparition d'une insuffisance cardiaque.

Pour comprendre l’essence d’une telle manifestation, il faut savoir ce qu’il advient du cœur quand on boit de l’alcool. L'alcool éthylique est un véritable poison pour les cellules des organes internes. En pénétrant dans les cellules du myocarde, l’éthanol les endommage considérablement. Il est établi que:

  1. Après avoir bu, le cœur humain ne peut plus fonctionner normalement pendant 7 heures.
  2. Une seule consommation d'alcool, même en petite quantité, perturbe le travail du cœur en bonne santé pendant 2 à 3 jours.

Immédiatement après la prise d’alcool, la nutrition myocardique s’aggrave considérablement. Dans le même temps, le pouls peut atteindre 100 battements par minute. Un tel saut provoque un étroit rétrécissement des capillaires, ils peuvent même commencer à éclater en raison de la formation de caillots sanguins. Une mauvaise circulation sanguine conduit à une privation d'oxygène (hypoxie) du cœur.

Toutes ces violations, malheureusement, ne passent pas sans laisser de traces, elles ne sont pas temporaires. Dans le processus et la consommation ultérieure d'alcool, une personne devra faire face à:

  • essoufflement;
  • la tachycardie;
  • cœur douloureux.

Tout cela conduit à une hypertension persistante et à une athérosclérose précoce. Le triste résultat est une défaillance cardiovasculaire. Et c'est elle qui devient une cause fréquente de décès chez les jeunes hommes de 40 à 45 ans qui boivent régulièrement.

Comment réparer la situation

Que faire si, avec la gueule de bois du matin, une personne ressent un battement de cœur accéléré? Retourner le travail du coeur en bonne santé possible. Pour ce faire, vous devez utiliser deux outils:

  1. Chlorure de potassium.
  2. Magnésie (ou sulfate de magnésium).

Si la fréquence cardiaque augmente (à partir de 90 battements par minute), vous devez prendre ces deux médicaments avec une pause d'une heure. Pour cela, il est nécessaire de diluer le contenu des ampoules dans de l'eau (200 ml). Ils devraient être pris deux fois par jour pendant 3-4 jours.

À propos, la magnésie résiste avec succès à une pression accrue. Certes, cette situation doit être prise très au sérieux. Dans le cas où il y avait une augmentation de pression de plus de 20% du niveau habituel, vous devez immédiatement appeler l'équipe médicale. L'aide urgente des médecins est également nécessaire si des symptômes tels que ceux qui s'ajoutent aux douleurs cardiaques et à la tachycardie:

  • des vertiges;
  • nausée grave;
  • douleur dans la région de la poitrine;
  • apparition de mouches devant vos yeux.

Une telle évolution entraîne des conséquences extrêmement tristes et la survenue d’une crise hypertensive. Si le battement de coeur n'est pas fortement ressenti, des sédatifs épargnés peuvent également aider. Tels que:

  • menthe;
  • Validol;
  • Motherwort;
  • La valériane;
  • frais de pharmacie à base de plantes avec effet sédatif.

Quoi ne pas faire

Pour savoir comment restaurer le cœur après l’alcool, tout le monde devrait savoir et quels moyens prendre dans ce cas est interdit. Dans le contexte de l’intoxication, certains médicaments peuvent entraîner un certain nombre d’effets dangereux. Ce sont les médicaments suivants:

Les buveurs ne pensent souvent pas aux conséquences et, par habitude, s’étirent pour des médicaments pour le cœur, oubliant la présence d’éthanol dans le corps. Entre-temps, presque tous les médicaments courants sont absolument incompatibles avec les boissons alcoolisées. Au mieux, une telle association ne soulagera pas la douleur de la personne, car l'éthanol supprime l'effet médicinal.

Mais les conséquences peuvent être bien pires. En particulier, en utilisant des médicaments pour le cœur habituels dans le contexte de l’intoxication, une personne peut rencontrer:

  • l'apparition d'insuffisance cardiaque aiguë, accompagnée d'évanouissements, de vertiges, de perte de force et, dans les cas graves, ainsi que d'un arrêt cardiaque;
  • Les médicaments pour le cœur ayant un effet sédatif sur le fond de l'alcool peuvent provoquer l'effet inverse, en augmentant l'excitabilité et en provoquant une tachycardie sévère, ce qui finit par entraîner un changement de l'état mental de l'intoxiqué.

Comment aider une personne

Si des douleurs cardiaques sont apparues alors que vous buviez de l'alcool, vous devriez immédiatement mettre de côté l'alcool et essayer de neutraliser les effets destructeurs de l'éthanol. Dans ce cas, les moyens suivants peuvent aider:

  1. Prendre un sorbant ou laver l’estomac avec une solution de manganèse faible.
  2. Si la douleur a commencé quelques heures après le début des vacances, l'aide de l'absorbant devient inefficace. Dans ce cas, plus de bénéfices apporteront le cornichon au concombre, ce qui aidera à éliminer efficacement les toxines par les reins.

Si une personne est déjà en état d'ébriété, si elle souffre de problèmes cardiaques, elle doit immédiatement faire appel à une équipe médicale.

Avant l'arrivée des soins médicaux, devrait fournir au patient et les premiers soins. Il est nécessaire de tenir de tels événements:

  1. Tournez ivre sur le côté droit du corps.
  2. Lavez le visage de la victime avec de l'eau froide.
  3. Fournissez-lui de l'air frais et frais.
  4. Si la douleur cardiaque est accompagnée de lourdeur dans la région temporale ou occipitale, une compresse froide peut être appliquée sur la tête.

Il est impératif que l’arrivée des médecins garantisse la tranquillité et le calme absolus de la personne. Si nécessaire (si la victime est consciente), vous pouvez lui donner un sédatif léger.

Dans le cas où une gêne liée aux battements du cœur survient 1 à 2 jours après les vacances, cela peut indiquer l'apparition d'une insuffisance cardiaque. Dans cette situation, des aliments chauds et nourrissants, du café fort ou du thé constitueront une aide précieuse. Mais l'alcool sobre est strictement interdit.

L’éthanol pris dans une situation aussi risquée peut dilater considérablement les vaisseaux sanguins et aggraver l’état de la personne. Nous ne devons pas oublier que l’insuffisance cardiaque conduit progressivement à des effets irréversibles. Par conséquent, se lancer dans le traitement de cette pathologie devrait nécessairement et sans délai.

Et surtout, il convient de réfléchir à l'opportunité de continuer à consommer de l'alcool. Rappelez-vous que déjà après 2-3 ans, la destruction du myocarde deviendra irréversible et qu'il sera impossible de réanimer complètement le travail du cœur. Par conséquent, la meilleure chose à faire pour le cœur de quelqu'un est de complètement oublier l'alcool.

Comment l'alcool affecte le coeur, comment le boire en toute sécurité

Vous apprendrez de cet article que: l'effet positif de l'alcool sur le cœur est un mythe ou une vérité, que les maladies cardiovasculaires sont associées à l'abus d'alcool, quelle est la quantité maximale de produits contenant de l'alcool que les femmes et les hommes peuvent boire.

Pendant de nombreuses années, il a été estimé que la consommation d’alcool affectait favorablement le cœur. C'est une excuse pour beaucoup de gens qui boivent de grandes quantités d'alcool.

Des preuves scientifiques suggèrent que l'éthanol possède effectivement certaines propriétés bénéfiques pour le système cardiovasculaire. Cependant, pour que ces propriétés positives apparaissent et se conservent, il est indispensable de limiter l'utilisation de boissons alcoolisées. Si vous les buvez constamment et en grande quantité, cela peut causer de nombreuses maladies cardiaques.

Par conséquent, les médecins recommandent fortement aux personnes qui ne boivent pas d’alcool de commencer à en consommer afin d’améliorer la santé de leur système cardiovasculaire.

Comment un alcool affecte le coeur peut être consulté avec un cardiologue ou un narcologue.

Quelle quantité d'alcool peut être consommée en toute sécurité

Les médecins recommandent que les hommes n'utilisent pas plus de 2 doses standard de boissons alcoolisées par jour et les femmes - pas plus d'une dose standard par jour.

Sous la dose standard se réfère à la quantité de boisson alcoolisée, qui contient 14 grammes d'alcool éthylique pur. Ce montant est contenu dans:

  • 360 ml de bière légère ayant une teneur de 5%;
  • 150 ml de vin ayant une teneur de 12%;
  • 45 ml de vodka ayant une teneur de 40%.

Comment l'alcool endommage le système cardiovasculaire

L'alcool peut nuire au cœur et aux vaisseaux sanguins. Au moment de l’utilisation, une augmentation temporaire de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle est possible. L'abus chronique d'alcool peut entraîner une tachycardie permanente, une hypertension, des troubles du rythme cardiaque et un affaiblissement du muscle cardiaque. Tous ces effets de consommation augmentent le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral.

Les effets négatifs de l'alcool sur le coeur:

Augmentation de la fréquence cardiaque

L’alcool peut entraîner une variabilité du rythme cardiaque, c’est-à-dire modifier le délai entre les contractions du muscle cardiaque. Des études scientifiques ont montré qu'un abus d'alcool régulier peut provoquer des tachycardies. Des épisodes réguliers d'augmentation de la fréquence cardiaque peuvent être associés à diverses complications - par exemple, la formation de caillots sanguins, qui sont dangereux pour le développement d'un infarctus du myocarde ou d'un accident vasculaire cérébral.

Augmentation de la pression artérielle

La consommation épisodique peut entraîner une augmentation temporaire de la pression artérielle et un abus régulier provoque une hypertension persistante. Un produit alcoolisé augmente la pression artérielle à travers de nombreux mécanismes, et des preuves scientifiques démontrent qu'arrêter de l'alcool peut réduire son niveau. Une augmentation de la pression artérielle peut provoquer un épaississement et un épaississement des parois artérielles et constitue également un facteur de risque d'infarctus du myocarde et d'accident vasculaire cérébral. Des études scientifiques ont montré que la consommation de plus de deux doses standard d'alcool provoquait une augmentation immédiate de la pression artérielle.

Affaiblissement du muscle cardiaque

L'abus d'alcool peut provoquer une cardiomyopathie, une atteinte du muscle cardiaque. Le plus souvent, les alcooliques développent une cardiomyopathie dilatée, dans laquelle toutes les chambres du cœur grossissent et dont les parois deviennent plus minces. Cette maladie conduit à une insuffisance cardiaque congestive, dans laquelle le corps ne peut pas pomper efficacement le sang à travers le corps.

Troubles du rythme cardiaque

L'alcool peut provoquer des troubles aigus du rythme cardiaque, le plus souvent une fibrillation auriculaire (FA). En AF, le myocarde des cavités supérieures du cœur (atrium) est réduit non coordonné. L'alcool provoque des troubles du rythme cardiaque dus à des effets aigus et chroniques sur le coeur. Avec la FA, il y a une stagnation du sang dans l'oreillette gauche, ce qui peut entraîner la formation d'un organe dans la cavité d'un caillot sanguin. Cela augmente le risque de complications thromboemboliques, auxquelles appartient par exemple un AVC ischémique.

En plus de l'impact négatif direct sur le cœur, l'abus d'alcool peut avoir d'autres conséquences sur la santé du système cardiovasculaire:

  • Augmenter la quantité de graisse dans le sang.
  • Risque accru de développer un diabète, qui affecte ensuite le cœur et les vaisseaux sanguins.

L'effet bénéfique des boissons alcoolisées sur le coeur

Il existe des preuves scientifiques qu'une quantité modérée d'alcool peut être bénéfique pour le système cardiovasculaire. Par exemple, l'utilisation de 2 doses standard par jour peut réduire de 50% le risque de développer une maladie cardiovasculaire. On pense que le plus utile est le vin rouge.

Principaux effets positifs:

  1. Augmentez le taux de cholestérol bénéfique dans le sang et réduisez le nombre de plaques d'athérosclérose dans les artères.
  2. L'alcool peut agir comme anticoagulant, c'est-à-dire qu'il dilue le sang. Cette action réduit le risque d'infarctus du myocarde.
  3. L'alcool soulage les spasmes des artères coronaires en période de stress.
  4. L'alcool peut réduire les niveaux d'insuline et augmenter les taux d'œstrogènes dans le sang.
  5. L'alcool augmente le débit sanguin dans les artères coronaires.

Cependant, les médecins ne recommandent pas de commencer à boire de l'alcool afin d'obtenir leur effet positif sur le cœur. Ces mêmes effets peuvent être obtenus avec une alimentation saine, l'activité physique, la normalisation du poids et d'autres changements de mode de vie. De plus, l'effet négatif de l'alcool sur les autres organes l'emporte sur l'effet positif sur le système cardiovasculaire.

Comment éviter les effets négatifs de l'alcool sur le cœur

Si une personne veut éviter les effets négatifs de l'alcool sur le cœur, elle doit se rappeler les conseils suivants:

  • Buvez de l'alcool uniquement dans les quantités recommandées.
  • Si vous avez déjà eu des problèmes d'alcool, il vous est absolument interdit de commencer à boire.
  • Si vous souffrez d'hypertension artérielle, l'alcool doit être traité avec une extrême prudence. Les médecins recommandent d'abandonner complètement leur utilisation jusqu'à ce que la pression artérielle soit normalisée.
  • Si vous remarquez que vous ne pouvez pas vous arrêter à temps pour boire de l'alcool, vous devriez les abandonner complètement.
  • Les patients atteints de maladies cardiovasculaires doivent se rappeler que pour eux alcool et cœur sont incompatibles.

L'effet de l'alcool sur le coeur et les vaisseaux sanguins

La consommation excessive d'alcool est un gros problème pour de nombreux pays industrialisés. À propos de son mal est devenu connu dans les temps anciens. De nombreux dirigeants ont interdit de boire de l'alcool, mais la lutte contre l'ivresse n'a pas été couronnée de succès.

L'alcoolisme est un problème urgent dans les temps modernes. Selon les statistiques, plus de 15% des adultes de la CEI souffrent de cette maladie. Le groupe à risque comprend les femmes et les adolescents, parmi lesquels une forte augmentation du pourcentage d'alcooliques.

Les effets de l'alcool sur le coeur et les vaisseaux sanguins

L'effet de l'alcool sur le système cardiovasculaire est préjudiciable. Après avoir bu de l'alcool éthylique, il pénètre dans le sang et reste dans les vaisseaux pendant environ 6-7 heures. Pendant ce temps, diverses irrégularités dans le travail du coeur. Même si une personne boit du vin ou de la bière, son pouls s'accélère, le sang transporte plus lentement l'oxygène et les nutriments vers les organes et les tissus.

Selon les médecins, les boissons alcoolisées ont un effet négatif sur le système cardiaque humain. Selon des recherches médicales, dans 5 à 20% des cas, l'alcool provoque une hypertension, qui n'est pas associée à d'autres facteurs (surcharge pondérale, tabagisme, âge, etc.). Par exemple, les serveurs français sont plus susceptibles de souffrir d'hypertension que les hommes du même âge dans les autres professions. Cela s'explique par le fait qu'ils boivent plus de 2 litres de vin par jour.

Le système vasculaire souffre d'alcool, qui agit en deux phases:

  • La première phase - l’éthanol dilate les vaisseaux sanguins.
  • La deuxième phase - il y a une sténose des vaisseaux sanguins.

La première phase présente un symptôme caractéristique: la peau du nez et les joues deviennent rouge bleuté. Ceci est dû au noircissement du sang. Dans la deuxième phase, la pression artérielle augmente en raison d'un vasospasme. L'hypertension peut entraîner une violation de la fonctionnalité des vaisseaux sanguins, ce qui se manifeste par une crise cérébrale ou cardiaque.

Effet de l'éthanol sur le myocarde

L'alcool ne provoque pas de troubles temporaires du coeur. En raison de la consommation régulière d'alcool dans le cœur, des quantités excessives de graisse s'accumulent dans le cœur et les tissus deviennent flasques. Pour cette raison, le travail du myocarde est perturbé, ce qui cesse finalement de faire face à ses fonctions, augmente le risque d'hypertension, d'athérosclérose.

En raison de l'utilisation systématique de boissons alcoolisées pendant 2 ans, les symptômes suivants se manifestent:

  • rythme cardiaque douloureux et rapide;
  • essoufflement;
  • douleur dans le coeur.

Selon les statistiques, environ 30% des alcooliques meurent subitement en raison du fait que leur cœur ne peut supporter la charge.

La réaction du cœur à différents types d’alcool est différente. Par exemple, après avoir bu des boissons gazeuses, une personne s'enivre plus rapidement, car le gaz accélère l'absorption de l'éthanol dans le sang. En conséquence, les vaisseaux débordent et la charge sur le myocarde augmente. Si le volume de sang chez l'adulte est de 4 litres, cette valeur passe à 5-6 litres après qu'il ait bu de la bière ou des boissons peu alcoolisées. Si une personne boit souvent de la soude alcoolisée, le cœur est en tension constante.

Violation de la fonctionnalité du coeur

Éviter l'athérosclérose ne fonctionnera pas, même si une personne boit de l'alcool avec modération. Toute dose d'alcool provoque des troubles fonctionnels du myocarde:

  • L'éthanol en milieu aquatique dissout les graisses, provoque l'adhésion des globules rouges (globules rouges) et le blocage des capillaires. Après avoir pris de l'alcool dans le foie et le cœur, les graisses se déposent de manière intensive.
  • L’effet de l’alcool éthylique sur le cœur est préjudiciable, il contribue au développement des arythmies, de la cardiomyopathie (lésion primaire du myocarde). Ces pathologies provoquent des douleurs dans la région du cœur et les arrêtent parfois.
  • 19 g d'alcool pur par jour contribuent au développement de l'hypertension. Plus la dose quotidienne est élevée, plus les conséquences sont dangereuses.

Le seuil d'effet nocif de l'alcool est de 150 ml de vin sec ou de 60 ml de liqueur forte (vodka, par exemple).

Dommages cardiaques alcooliques

Toutes les personnes qui boivent régulièrement de l'alcool n'ont pas entendu parler de «cœur alcoolique». Cette maladie, que les médecins appellent une cardiomyopathie alcoolique, se développe avec une consommation régulière de boissons alcoolisées dépassant les normes. L’alcool éthylique endommage progressivement les tissus du ballonnet du myocarde moyen.

De plus, les facteurs suivants influencent le développement de la cardiomyopathie alcoolique:

  • états stressants fréquents;
  • prédisposition génétique;
  • régime alimentaire malsain;
  • maladies infectieuses passées.

À un stade avancé de la maladie, une personne peut même mourir du fait d’un dysfonctionnement cardiaque stagnant ou progressif.

La cardiomyopathie alcoolique peut se développer même avec l'utilisation de petites doses d'alcool.

Le cœur alcoolique est une pathologie dangereuse qui se manifeste par les symptômes suivants:

  • Au stade I, après 1 à 2 ans de consommation régulière d'alcool, la maladie se manifeste par une fréquence accrue et des difficultés respiratoires ou par des troubles du rythme cardiaque.
  • Les symptômes de stade II peuvent être identifiés en écoutant le cœur, la maladie manifeste des sons sourds.
  • Pour le stade III, un œdème, un essoufflement grave et une sensation de manque d'air sont caractéristiques. À ce stade, les processus dans le muscle cardiaque sont irréversibles.

Il est important d'identifier la maladie dès le premier stade et de procéder au traitement, condition préalable à un rejet complet de l'alcool.

Douleur au coeur après avoir bu de l'alcool

Beaucoup de personnes qui boivent régulièrement de l'alcool se plaignent de douleurs au coeur après l'alcool. Ensuite, ils commencent à chercher la réponse à la question: "Pourquoi des sensations douloureuses apparaissent-elles après un verre de vin ou un verre de vodka?" La gravité, les picotements dans le côté gauche de la poitrine et dans le dos entre les omoplates témoignent de processus irréversibles dans le cœur résultant de la consommation d'alcool.

L'alcool éthylique modifie le tonus des artères coronaires. En conséquence, le potassium et le magnésium sont mal distribués dans les tissus cardiaques, ce qui cause une douleur au cœur.

Des sensations douloureuses peuvent également apparaître le deuxième jour après avoir bu de l'alcool. Ensuite, les patients doivent faire face à des interruptions dans le travail du cœur (le cœur semble se figer, puis à nouveau cogner rapidement), à un essoufflement, à une transpiration excessive, à des vertiges et à la peur de la mort. Les ivrognes invétérés ont souvent les jambes gonflées et l'essoufflement est présent, même dans un état calme.

Si votre cœur vous fait mal après avoir bu de l'alcool, vous devriez consulter un médecin, afin d'éviter une angine de poitrine ou un infarctus du myocarde. Les symptômes typiques sont des douleurs douloureuses ou coupantes dans la région du cœur, qui durent environ une heure.

Conséquences de l'alcoolisme

La consommation excessive ou régulière de boissons alcoolisées a de graves conséquences:

  • Les représentants du sexe fort gonflent le visage, les bras et les jambes, augmentent le risque de blocage des vaisseaux sanguins, de bradycardie (battement de coeur lent).
  • Les conséquences de la dépendance à l'alcool pour une femme enceinte sont très dangereuses. Si la future mère boit régulièrement de l'alcool, le développement fœtal du fœtus est compromis. En outre, il existe un risque d'avoir un enfant atteint du syndrome d'alcool, qui se manifeste par diverses anomalies psychophysiques, extérieurement, par des yeux sphériques, une forme irrégulière du crâne, un sous-développement des mâchoires, etc.
  • Chez les adolescents, la dépendance à l'alcool survient 2 à 3 mois après une consommation régulière. Il en résulte des maladies cardiaques et vasculaires. En outre, il se produit une destruction des organes faibles et un retard mental.
  • En raison de la consommation régulière de bière, le développement mental et sexuel est compromis, le cerveau, le foie et le tractus gastro-intestinal sont endommagés.

La dépendance à l'alcool menace des maladies dangereuses qui sont difficiles à soigner.

Prévention de l'alcool

Beaucoup de gens qui essaient de régler le problème se demandent quoi faire si vous ne pouvez pas vous débarrasser de votre dépendance. Cette question inquiète également ceux qui souhaitent prévenir la toxicomanie et les maladies qui y sont associées.

Prévention de l'alcoolisme est divisé en 3 étapes:

  • Primaire. Les patients de plus jeune âge que la moyenne forment une installation anti-alcool. On leur parle des propriétés nocives de l'alcool, des conséquences possibles de la dépendance, de sorte qu'une personne a une alternative à ce mode de vie, qui comprend la consommation de boissons alcoolisées.
  • Secondaire. Cette étape convient aux personnes qui consomment déjà de l'alcool. Une aide psychologique importante est proposée au patient: conversations avec lui et sa famille, rencontres avec d'anciens alcooliques, consultations avec un narcologue et un psychologue.
  • Tertiaire. Il s'agit d'une aide professionnelle aux personnes souffrant d'alcoolisme.

Ainsi, l’alcool a un effet destructeur non seulement sur le cœur mais aussi sur tous les autres organes humains. L'usage régulier d'alcool, même à faible dose, augmente le risque d'athérosclérose, de crise cardiaque, d'insuffisance cardiaque et d'autres maladies dangereuses. Seule la prévention précoce permettra d'éviter des pathologies dangereuses. C'est pourquoi il est si important de créer un cadre propice à un mode de vie sain à l'adolescence.

Comment l'alcool affecte le coeur et que faire pour restaurer le corps

La seule utilisation de boissons fortes pour les vaisseaux sanguins est de lutter contre l'accumulation de «mauvais cholestérol» dans les artères. Mais cet atout est neutralisé par la dilatation de la paroi vasculaire, l'hypertrophie des tissus adipeux, la perte du tonus myocardique. Les personnes qui consomment de l'alcool quotidiennement ne peuvent pas avoir un cœur en bonne santé, le risque d'insuffisance cardiaque augmente de 10 fois. Prouvé un lien direct entre intoxication, accidents vasculaires cérébraux, crises cardiaques. Selon les statistiques, 68% des décès dus à des pathologies du système cardiovasculaire sont provoqués par une consommation excessive d'alcool.

Comment l'alcool affecte le coeur

Sous l'action de l'alcool éthylique, les globules rouges des globules perdent leur charge négative, ils commencent à s'attirer. Des conglomérats se forment, dont le mal constitue une violation de la perméabilité des artérioles, une augmentation de la coagulation du sang (elle devient trop épaisse). Pour pouvoir pousser le liquide dans les vaisseaux sanguins, le cœur doit accélérer le rythme - de ce fait, la pression artérielle augmente, le pouls s'accélère.

Le travail renforcé nécessite beaucoup d'oxygène, une hypoxie alcoolique commence. Le myocarde et les vaisseaux coronaires qui alimentent le muscle cardiaque sont particulièrement touchés. La consommation prolongée de boissons alcoolisées viole le métabolisme des graisses et des protéines et de nombreuses lipoprotéines de faible densité s’accumulent dans le plasma. Les tissus du cœur, des artères et des veines deviennent flasques. Une telle exposition à l'alcool augmente le risque de rupture des parois vasculaires.

Simultanément, boire et fumer aggravent la situation: sous l'influence de l'alcool et de la nicotine, les vaisseaux constituant le sang artériel se rétrécissent, la capacité de transport de l'hémoglobine diminue et la concentration en monoxyde de carbone augmente. Cette dernière substance affecte négativement le travail du cœur et des vaisseaux sanguins, complique davantage le processus de libération d'oxygène dans les tissus, augmente le risque de collapsus cardiaque (convulsions).

Important: un examen régulier du cœur est utile pour tout le monde, car des processus destructeurs se produisent chaque fois qu'une personne prend même une petite dose d'une boisson forte. Il n'y a pas de dose d'alcool totalement sûre.

De l'alcool pour un coeur malade

L'alcool est dangereux, même pour un cœur en parfaite santé, mais pour un organe malade, même un petit verre d'alcool risque des complications. La maladie ischémique (crise cardiaque, angine de poitrine, cardiosclérose athéroscléreuse) est une contre-indication à la consommation de boissons fortes - l'hypertension artérielle provoque des complications. 10 grammes d'alcool peuvent augmenter la pression à des niveaux critiques.

Il est strictement interdit de boire avec une cardiomyopathie chronique. La mortalité due aux maladies cardiaques, provoquée par la consommation d'alcool, représente 28% de tous les décès d'alcooliques du troisième au quatrième degré de dépendance. Si vous buvez avec l'hypertension, augmente le risque d'attaque cérébrovasculaire - dommages aux vaisseaux cérébraux dus à une insuffisance de remplissage sanguin et à une hypoxie ultérieure.

Coeur alcoolique

Dans les milieux scientifiques, a adopté le nom de "cardiomégalie", dans la maladie du peuple est appelé un taureau ou un cœur alcoolique. Sous l'influence de l'alcool, une augmentation de la taille de l'organe se produit avec une hypertrophie inégale des parois des ventricules. La caractéristique est le remplacement des cellules musculaires par des couches de tissu adipeux, une accumulation excessive d'exsudat (fluide biologique) dans la cavité de l'épicarde et du myocarde. Les dimensions dépassent la norme de 2 à 3 fois.

Le syndrome cardiaque bovin ne se produit pas uniquement dans les cas d’alcoolisme grave, lorsque la vodka ou une autre boisson d’une force supérieure à 30 degrés se boit pendant longtemps. L'abus de bière provoque également une cardiomégalie. Si vous buvez 3 à 4 fois par semaine, 2 à 3 litres par jour, la maladie se développera dans 5 à 6 ans et les symptômes apparaîtront:

  • essoufflement;
  • sensation d'oppression dans la poitrine;
  • gonflement des membres;
  • respiration sifflante;
  • la tachycardie;
  • l'arythmie;
  • transpiration excessive.

Si on diagnostique une cardiomégalie chez un alcoolique, il doit absolument arrêter de boire - condition préalable sans laquelle un rétablissement est impossible. L'alcool entraînera une augmentation encore plus importante du cœur, le myocarde sera soumis à la pression et, par conséquent, le risque d'ischémie, d'AVC et de crise cardiaque augmentera.

Qu'est-ce que l'alcool est sans danger et combien pouvez-vous boire?

Complètement inoffensif pour le coeur ne peut pas être une boisson forte. Mais avec une utilisation rare d'une petite quantité d'alcool, l'impact négatif est minime, le corps a le temps de récupérer. Le seuil de toxicité non significative de l'éthanol pour le myocarde est de 19 * 1,5 = 28,5 g par jour, ce qui correspond à environ 90 ml de vodka, 220 ml de vin sec rouge, 800 ml de bière. Lorsque cette quantité est consommée, le cœur a besoin de 3-4 jours pour réparer les blessures mineures. Si vous dépassez la dose d'alcool, vous devriez vous en abstenir pendant au moins 13 jours.

La vodka, la bière et le vin ne peuvent pas être combinés avec de nombreux médicaments, car les fonds renforcent leurs effets mutuels. Par exemple, l'effet de l'alcool sur le cœur triple avec l'utilisation simultanée d'éthanol et de médicaments contenant de l'anthracycline (daunorubicine, idarubitsin) et de la méthylalanine (méthyldop).

Récupération

Lorsque le patient est soulagé de l'alcoolisme, le médecin doit inclure dans le programme de traitement des procédures normalisant la fonction cardiaque. Tous ceux qui ont planté leur "moteur" sont nommés:

  • Préparations avec des vitamines, des minéraux. Dans la cardiomyopathie alcoolique, il est important d’obtenir plus de thiamine (B1). En cas d'arythmie, des agents contenant du potassium et du magnésium sont prescrits.
  • Glycosides (Strofantin, Digoxin, Celanid). Ils ont un effet cardiotonique, normalisent l'activité contractile du myocarde.
  • Bêta-bloquants (métoprolol, bétaxolol, timolol). Ils aident à rétablir un rythme cardiaque normal et à réduire la pression artérielle.
  • Agents métaboliques (Actovegin, Hypoxen, Cytochrome C). Posséder des effets antihypoxant et antioxydant. Accélère les processus métaboliques.

En plus de la pharmacothérapie, des exercices de thérapie physique ou au moins des promenades quotidiennes sont utiles pour restaurer le cœur. Il est dangereux de charger le corps avec un effort physique accru. les cours de gymnastique, d'aérobic et de course à pied devront être reportés jusqu'au rétablissement complet.

Assurez-vous de régler la puissance. Vous devez manger des aliments riches en vitamines, potassium, calcium, phosphore et magnésium. Les aliments gras et épicés sont interdits. La condition principale - un rejet complet de l'alcool. Si vous ne vous conformez pas à l'exigence de restaurer le cœur, cela ne vaut pas le rêve.

L'alcool et le coeur. Comment protéger?

Comment l'alcool affecte-t-il le coeur?

En un mot: mauvais.

Sur notre site Web, sous les liens ci-dessous, vous trouverez une série d'articles qui sont principalement consacrés à la description de divers troubles du cœur et des vaisseaux sanguins pouvant causer de l'alcool, ainsi qu'à l'analyse de mythes concernant les effets bénéfiques de l'alcool sur le cœur. Dans le même temps, nous n’avons pas, comme d’habitude, essayé d’effrayer qui que ce soit, nous avons recherché et trouvé des informations objectives et à jour, confirmées par des études scientifiques.

Quelles maladies cardiaques l'alcool provoque-t-il?

  1. Il existe une maladie comme la cardiomyopathie, une maladie du muscle cardiaque entraînant une insuffisance cardiaque. Elle n'est pas traitée, la maladie ne peut être que ralentie, mais pas guérie. L'abus d'alcool est à l'origine d'une forme de cette maladie appelée «cardiomyopathie alcoolique». Le mécanisme de développement de la cardiomyopathie, malheureusement, n'est toujours pas bien compris.
  2. En outre, la capacité de l'alcool à dissoudre les graisses dans le milieu aquatique entraîne une augmentation des dépôts graisseux au niveau des organes entre l'usage intensif de boissons alcoolisées, ce qui conduit à la formation de conditions pathologiques telles que la dégénérescence graisseuse du foie et la dégénérescence graisseuse du cœur (myocarde).
  3. L’alcool peut provoquer une arythmie: dysfonctionnement du rythme cardiaque. L’homme ressent cela comme un effrayant "effacement" ou "écrasement" du cœur. Cette condition peut être imprévisible et dangereuse. Arythmies du coeur causées par l'alcool, nous avons consacré un article séparé. Lisez également un article séparé sur les mesures à prendre si votre cœur bat fort après avoir bu.
  4. Cardio school pour les médecins indique également l'hypertension (hypertension artérielle). Des études menées sous la direction de scientifiques Pierce et Fyrdberg (Pearce K.A., Furberg C.D., 1994) ont montré que l’alcool était en soi un facteur de risque de développement de l’hypertension. À partir de 60 ml d’alcool pur par jour, la pression artérielle augmente directement proportionnellement à la quantité d’alcool. Et, encore une fois, plus on consomme d’alcool, plus les conséquences sont graves.
  5. Et non, une consommation modérée ne contribuera pas à prévenir l'athérosclérose.
  6. Et non, le régime méditerranéen n'est pas du tout bon avec de petites doses de vin rouge sec. Un régime alimentaire à base de bière ou de vodka n’est qu’un fantasme malsain de ceux qui aiment perdre du poids en dehors de la boîte.

Comment protéger le coeur des effets de l'alcool

La meilleure option serait de connaître votre taux de consommation d’alcool et de boire modérément, en vous concentrant sur les doses maximales indiquées sur ce site, ainsi que de maintenir une pause entre 8 doses d’alcool au moins pour permettre aux organes de se rétablir.

De plus, pour se protéger des effets néfastes de l'alcool sur le cœur, nous pouvons recommander le panangin ou l'asparkam. Choisissez des comprimés contenant de 150 à 175 mg d'asparginate de potassium et de magnésium. Ce sera suffisant pour deux cours de trois semaines par an (de préférence en mars et en novembre) - 2 comprimés 3 fois par jour après les repas.

Mais qu'en est-il des chiffres?

Une méta-analyse bien connue de 2011 (scientifiques Ronksli, Brienne, Turner et autres, Université de Calgary, Canada) [Association sur la consommation d'alcool avec certains résultats de maladies cardiovasculaires], montre que les personnes qui boivent en moyenne 1 à 2 doses (30 à 60 ml) par jour risquent moins de mourir d'une insuffisance coronaire que les non-buveurs.

Cependant, la même analyse indique que pour les personnes qui ne boivent pas du tout ou boivent moins de 30 ml par jour, le risque de mourir d'un accident vasculaire cérébral est plus faible. Une analyse secondaire montre que, si l’on prend la mortalité de toutes les maladies cardiovasculaires en général, le risque de décès sera plus élevé chez les personnes qui ne boivent pas.

Les faibles quantités d'alcool ont-elles un effet positif sur le cœur? Cela est peut-être dû à l’effet de l’hormesis. Mais! Il y a aussi une autre explication: les buveurs faibles sont ceux qui n'ont pas bu d'alcool et qui sont naturellement meilleurs en santé. Ils n'ont donc pas peur de boire. Les non-buveurs sont principalement abandonnés ou prévenus par la santé en raison de maladies existantes. Comme d'habitude, la corrélation ne signifie pas une relation de cause à effet ou il existe un lien, mais le contraire de ce que nous voulons voir: si les personnes moyennement ivres meurent moins souvent de maladies cardiovasculaires, il n'est pas établi que l'alcool réduit la mortalité.

Combien d'alcool va faire mal au coeur?

Les recommandations sur la posologie sans danger de l'alcool par rapport au cœur sont gênées par le fait que, dans la littérature disponible, il n'a pas été possible de trouver des indications sur les résultats d'expériences directes permettant de déterminer le seuil de toxicité (le seuil de toxicité est la dose au-delà de laquelle commence la détérioration d'un organe; elle est légèrement différente) myocarde et le cœur dans son ensemble. Néanmoins, Stanislav Radchenko, expert du site Web Pohmele.RF, a pu déterminer les chiffres à partir de données indirectes. Donne-lui la parole:

Partons de la connaissance que le seuil de toxicité à l'éthanol pour le cerveau (tissu principalement nerveux) est 4,7 fois inférieur au seuil de toxicité pour le foie (tissu épithélial principalement). Le même ordre a une différence entre les amplitudes de l'excitabilité directe des neurones et des cellules épithéliales.

Considérant que l’effet déstabilisateur des membranes cellulaires exercé par l’éthanol se manifeste principalement par la suppression de la conduction de l’excitation électrique à travers celles-ci, on peut supposer que la sensibilité d’un tissu à l’alcool, toutes choses étant égales par ailleurs, dépend de l’excitabilité directe de ce tissu. Il est possible que dans les conditions de l’organisme tout entier, le rapport de ces valeurs ne puisse être considéré directement proportionnel, mais il représente en tout cas une corrélation positive avec un coefficient proche de l’unité.

Étant donné que le cœur, en tant qu'organe, est principalement constitué de tissu musculaire et que celui-ci occupe une position intermédiaire entre le nerf et l'épithélium en termes d'excitabilité directe, il ne sera pas erroné de dire que le seuil de toxicité pour le cœur est inférieur à celui du foie et supérieur à celui du cerveau. Plus spécifiquement, le potentiel de repos des fibres musculaires est 1,3 à 1,5 fois plus élevé (environ 90 mV) que le potentiel de repos des fibres nerveuses (60-70 mV).

Par conséquent, pour l’émergence du potentiel d’action dans la fibre musculaire, il est nécessaire de dépolariser la membrane cellulaire d’un facteur un et demi supérieur à celui de la fibre nerveuse. Ainsi, en première approximation, nous supposons que le seuil de toxicité de l’éthanol pour le myocarde est de 19 × 1,5 = 28,5 g par jour, ce qui correspond à environ 90 ml de vodka ou à 220 ml de vin sec rouge ordinaire.

Cependant, le fait que le tissu musculaire du cœur soit considérablement hétérogène ajoute une certaine non-linéarité à notre modèle. Si l'excitabilité des cardiomyocytes (cellules contractiles du cœur) est de 85 mV, elle ne dépasse pas 60 mV pour les cellules nodales du système conducteur. Il en résulte que la sensibilité à la déstabilisation de la membrane des parties du myocarde responsables de la génération du rythme et de la conduction est plus proche du tissu nerveux que du muscle. En pratique, cela signifie que la possibilité de développer une arythmie cardiaque commence à peu près aux mêmes doses quotidiennes d'éthanol qui sont dangereuses pour le cerveau.

Il s'avère que le seuil toxique d'alcool pour le cœur a deux valeurs: des doses différentes sont nécessaires au développement des arythmies et au développement de la cardiomyopathie. La pratique moderne dans de tels cas se concentre sur le maillon le plus faible. Par conséquent, selon les résultats d'études statistiques, la dose maximale de vin rouge sec dans 150 ml (au lieu de 220) semble raisonnable.

L'arythmie après l'alcool est très fréquente. Pourquoi cela se pose-t-il, que faire dans de telles situations et pourquoi certaines personnes souffrent d'arythmie à cause de l'alcool, au contraire, disparaît - lisez tout cela dans un article séparé.

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez?

Essayez une recherche.

Guide de connaissances gratuit

Abonnez-vous à la newsletter. Nous vous dirons comment boire et manger afin de ne pas nuire à la santé. Les meilleurs conseils d'experts du site qui lisent plus de 200 000 personnes chaque mois. Arrêtez de gâcher la santé et rejoignez!

L'effet de l'alcool sur le système cardiovasculaire

Beaucoup de personnes qui boivent s’intéressent à ce qu’il advient du cœur quand on boit de l’alcool. Les gens croient à tort que l’alcool peut prévenir le développement de l’athérosclérose et améliorer l’activité du système cardiovasculaire. En fait, tout se passe complètement différemment. Le vin rouge est la seule exception. En petites quantités, il a un effet positif sur le corps humain. Cet article traite de sujets tels que l'alcool et le coeur.

Le vin rouge contient une grande quantité de resvératrol, de polyphénols, de catéchines, de vitamines et d’oligo-éléments. Ces substances se forment lors de la fermentation du raisin et ont un puissant effet vasodilatateur et antioxydant. L'alcool éthylique contenu dans le vin n'a aucun effet bénéfique.

Comment l'alcool affecte le système cardiovasculaire

Une fois dans le corps, l'alcool éthylique pénètre rapidement dans le sang, où il circule pendant 6 à 7 heures. Une personne ivre augmente presque immédiatement la pression artérielle et accélère le rythme cardiaque. L'alcool et ses métabolites toxiques provoquent un épaississement du sang, à cause duquel il pénètre moins bien dans les petits vaisseaux du cœur. Les tissus myocardiques commencent à souffrir d'hypoxie (manque d'oxygène), ce qui entraîne leur mort.

Les effets nocifs prolongés de l'alcool sur le cœur et les vaisseaux sanguins entraînent une augmentation persistante de la pression artérielle, des arythmies et des modifications dystrophiques du myocarde. Tout cela contribue au développement de maladies graves du système cardiovasculaire, entraînant souvent la mort.

Comment l'alcool affecte le coeur:

  • provoque une tachycardie - le pouls d'une personne peut atteindre 90-100 battements par minute;
  • augmente la pression artérielle, contribuant au développement de l'hypertension;
  • perturbe le métabolisme normal et l'apport sanguin du myocarde, ce qui entraîne la mort des cardiomyocytes et le développement subséquent de modifications dégénératives;
  • avec le temps, il affaiblit considérablement le muscle cardiaque et le rend incapable d’exercer ses fonctions;
  • conduit au dépôt de graisse dans le myocarde, ce qui perturbe son fonctionnement normal;
  • provoque des arythmies et des cardiomyopathies, provoquant souvent un arrêt cardiaque.

Le cœur d'une personne qui boit de l'alcool chaque jour devient mou et atonique. Il ne peut pas pomper complètement le sang, à cause duquel il commence à diminuer plus souvent et avec beaucoup de difficulté. Il est particulièrement difficile pour le myocarde d'être consommé si une grande quantité d'alcool est consommée (par exemple, plusieurs litres de bière). Dans le même temps, le volume de liquide intravasculaire augmente et la charge sur le cœur augmente.

Les boissons alcoolisées ont un effet néfaste non seulement sur le muscle cardiaque. Il existe de nombreuses preuves de l'effet négatif de l'alcool sur l'ensemble du système cardiovasculaire. Les parois des vaisseaux sanguins chez un alcoolique perdent leur élasticité et s'amincissent, l'endothélium est endommagé - c'est ce qui se passe sous l'influence de l'alcool éthylique. Le cholestérol se dépose sur les vaisseaux endommagés, c’est-à-dire que l’athérosclérose se développe. Ceci, à son tour, entraîne le développement de maladies coronariennes et d'autres maladies désagréables. C'est ce qui se passe avec une consommation d'alcool prolongée (pendant plusieurs années).

C'est important! Prouvé une relation directe entre la quantité d'alcool consommée et les dommages qu'il provoque le myocarde. Toxique est considéré comme une dose d'alcool, équivalente à 150 ml de vin rouge sec.

Effets de l'alcool sur le coeur

Les premiers signes de dommages à l’alcool sont des douleurs et des interruptions du travail du cœur, apparaissant le lendemain matin après avoir bu. L'inconfort peut durer jusqu'à une heure et s'accompagne de nausées, de vertiges, d'un manque d'air et de la formation d'un œdème. Avec l'apparition d'une douleur aiguë derrière le sternum, il est nécessaire de consulter un médecin, car ils peuvent indiquer une angine de poitrine ou même un infarctus du myocarde.

Presque toutes les personnes qui abusent de l'alcool pendant longtemps développent une cardiomyopathie alcoolique (ou le soi-disant cœur alcoolique). La maladie se caractérise par une violation de la structure normale du muscle cardiaque. Chez les patients souffrant d'essoufflement, de gonflement, d'asthme. En l'absence de traitement approprié, la maladie progresse régulièrement. Cœur alcoolique conduit souvent au développement de l'insuffisance cardiaque congestive et à la mort.

Autres conséquences possibles d'une consommation prolongée d'alcool:

  • Dystrophie adipeuse du myocarde. Comme déjà mentionné, l’alcool dans le coeur a des effets extrêmement négatifs. En fait, c'est une toxine qui tue les cellules du myocarde en activité. Après un certain temps, sur le site des cardiomyocytes morts, le tissu adipeux se développe, sans capacités contractiles. Cette maladie s'appelle dystrophie graisseuse.
  • Arythmies. Les effets nocifs de l'alcool éthylique ne se limitent pas à un seul myocarde, car ils affectent l'alcool et le système nerveux. Cela conduit à un dysfonctionnement du coeur. Une personne peut ressentir une décoloration effrayante, un rougissement ou une accélération marquée du rythme cardiaque. Cette condition est assez dangereuse car elle peut entraîner un arrêt cardiaque brusque et imprévu.
  • Cardiopathie hypertensive. Elle se caractérise par une augmentation prolongée de la pression artérielle au-dessus de 140/90 mm Hg. La pathologie est particulièrement dangereuse avec des coups subits et des lésions de certains organes internes.
  • Maladie ischémique L'effet à long terme de l'alcool sur le cœur et les vaisseaux sanguins conduit au développement de l'athérosclérose et, par conséquent, à la maladie coronarienne. La maladie peut se manifester par une angine de poitrine ou par une crise cardiaque. Les maladies ischémiques sont particulièrement sensibles pour les ivrognes, les fumeurs, les personnes atteintes d'hérédité accablée et en surpoids.
  • Arrêt cardiaque dû à l'abus d'alcool. Se produit en raison d'une violation de la contractilité du myocarde, de lésions ischémiques ou d'un stress excessif sur le cœur. Il survient généralement chez des ivrognes chroniques.

Malheureusement, le cœur après l’alcool subit des modifications irréversibles qui ne se prêtent pas au traitement. Comme il est impossible de restaurer la structure normale du myocarde, il ne reste plus qu'à effectuer un traitement symptomatique, c'est-à-dire à traiter les complications survenues.

Récupération du système cardio-vasculaire après alcoolisme

Il est très important de restaurer correctement le corps après une intoxication alcoolique prolongée. En règle générale, le traitement comprend la prise de médicaments de désintoxication, d'hépatoprotecteurs, de nootropiques, de vitamines du groupe B et de plusieurs médicaments normalisant le fonctionnement du système cardiovasculaire.

L'étape la plus importante consiste à renoncer à l'alcool et à une alimentation équilibrée. Afin de corriger le déficit en protéines, le patient devrait inclure dans le régime davantage de protéines et d’acides aminés. Pour éliminer le déséquilibre électrolytique, les médecins prescrivent des préparations à base de potassium et de magnésium (Panangin, Asparkam, Magne-B6). Comme agents métaboliques sont utilisés Phosphocreatine, Levocarnitine, Trimetazidine.

En outre, le patient est montré bêta-bloquants. Les médicaments de ce groupe peuvent ralentir l'évolution de la maladie et empêcher une nouvelle augmentation de la taille du myocarde. Les antiarythmiques sont indiqués pour les arythmies, les diurétiques et les glucosides cardiaques sont prescrits pour l'insuffisance cardiaque. Le schéma thérapeutique est élaboré individuellement, en tenant compte de la condition humaine et de la présence de contre-indications.

Astuce! Après une longue consommation excessive ou une longue consommation quotidienne d'alcool, il est préférable de demander l'aide d'un médecin. Il prescrira des médicaments qui aident à restaurer le corps et évitent en partie les effets négatifs de l'alcoolisme.

Pinterest