Qu'est-ce qu'un ECG, comment se déchiffrer

Dans cet article, vous découvrirez cette méthode de diagnostic, en tant qu’ECG du cœur - ce qu’elle est et ce qu’elle montre. Comment l'enregistrement de l'électrocardiogramme et qui peut le déchiffrer avec la plus grande précision. Vous apprendrez également à détecter de manière indépendante les signes d'un ECG normal et les principales maladies cardiaques pouvant être diagnostiquées par cette méthode.

Qu'est-ce qu'un ECG (électrocardiogramme)? C'est l'une des méthodes les plus faciles, les plus accessibles et les plus informatives pour diagnostiquer les maladies cardiaques. Il est basé sur l'enregistrement des impulsions électriques provenant du cœur et leur enregistrement graphique sous forme de dents sur un film de papier spécial.

Sur la base de ces données, on peut juger non seulement l’activité électrique du cœur, mais aussi la structure du myocarde. Cela signifie que l'utilisation d'un électrocardiogramme peut diagnostiquer de nombreuses maladies cardiaques. Par conséquent, le décodage automatique de l'ECG par une personne qui ne possède pas de connaissances médicales spéciales est impossible.

Une personne simple ne peut qu'évaluer grossièrement les paramètres individuels d'un électrocardiogramme, s'ils correspondent à la norme et à quelle pathologie ils peuvent parler. Mais les conclusions finales sur la conclusion de l'ECG ne peuvent être tirées que par un spécialiste qualifié - un cardiologue, ainsi que par un thérapeute ou un médecin de famille.

Principe de la méthode

L'activité contractile et le fonctionnement du cœur sont possibles du fait que des impulsions électriques spontanées (décharges) se produisent régulièrement dans celui-ci. Normalement, leur source est située dans la partie la plus haute de l'organe (dans le nœud sinusal, situé près de l'oreillette droite). Le but de chaque impulsion est de parcourir les voies nerveuses conductrices à travers tous les départements du myocarde, ce qui entraîne leur réduction. Lorsque l'impulsion survient et traverse le myocarde des oreillettes puis les ventricules, leur contraction alternée se produit - la systole. Pendant la période où il n'y a pas d'impulsion, le cœur se détend - diastole.

Le diagnostic ECG (électrocardiographie) est basé sur l'enregistrement des impulsions électriques survenant dans le cœur. Pour ce faire, utilisez un appareil spécial - un électrocardiographe. Le principe de son travail est de piéger à la surface du corps la différence de potentiels bioélectriques (décharges) qui se produisent dans différentes parties du cœur au moment de la contraction (en systole) et de la relaxation (en diastole). Tous ces processus sont enregistrés sur un papier thermosensible spécial sous la forme d'un graphique composé de dents pointues ou hémisphériques et de lignes horizontales sous la forme d'espaces entre elles.

Quoi d'autre est important de savoir sur l'électrocardiographie

Les décharges électriques du cœur ne passent pas seulement par cet organe. Puisque le corps a une bonne conductivité électrique, la force des impulsions cardiaques stimulantes suffit à traverser tous les tissus du corps. Le meilleur de tous, ils s'étendent à la poitrine dans la région du cœur, ainsi que les extrémités supérieures et inférieures. Cette fonctionnalité est à la base de l’ECG et explique ce qu’elle est.

Pour enregistrer l'activité électrique du cœur, il est nécessaire de fixer une électrode de l'électrocardiographe sur les bras et les jambes, ainsi que sur la surface antérolatérale de la moitié gauche du thorax. Cela vous permet de saisir toutes les directions de propagation des impulsions électriques à travers le corps. Les chemins de suivi des décharges entre les zones de contraction et de relaxation du myocarde sont appelés dérivations cardiaques et sur le cardiogramme sont désignés comme:

  1. Leads standard:
    • Je - le premier;
    • II - le second;
    • W - le troisième;
    • AVL (analogue du premier);
    • AVF (analogue du troisième);
    • AVR (image miroir de toutes les pistes).
  2. Laisse de poitrine (différents points sur le côté gauche de la poitrine, situés dans la région du cœur):
    • V1;
    • V2;
    • V3;
    • V4;
    • V5;
    • V6.

La signification des dérivations est que chacune d’elles enregistre le passage d’une impulsion électrique à travers une partie spécifique du cœur. Grâce à cela, vous pouvez obtenir des informations sur:

  • Comme le coeur est situé dans la poitrine (axe électrique du coeur, qui coïncide avec l'axe anatomique).
  • Quelle est la structure, l'épaisseur et la nature de la circulation sanguine du myocarde des oreillettes et des ventricules.
  • À quelle fréquence dans le nœud sinusal il y a des impulsions et il n'y a pas d'interruptions.
  • Si toutes les impulsions sont conduites le long des chemins du système conducteur et s'il y a des obstacles sur leur chemin.

En quoi consiste un électrocardiogramme?

Si le cœur avait la même structure de tous ses départements, les impulsions nerveuses les traverseraient en même temps. En conséquence, sur l’ECG, chaque décharge électrique correspondrait à une seule branche, ce qui reflète la contraction. La période entre les contractions (impulsions) sur EGC a la forme d'une ligne horizontale plate, appelée isoline.

Le cœur humain est constitué des moitiés droite et gauche, qui répartissent la partie supérieure - les oreillettes - et la partie inférieure - les ventricules. Comme ils sont de tailles, d’épaisseurs et de divisions différentes, l’impulsion excitante à différentes vitesses les traverse. Par conséquent, différentes dents sont enregistrées sur l'ECG, correspondant à une partie spécifique du cœur.

Que signifient les dents

La séquence de la distribution de l'excitation systolique du coeur est la suivante:

  1. L'origine des décharges électropulatoires se produit dans le nœud sinusal. Comme il est situé près de l'oreillette droite, c'est ce service qui est réduit en premier. Avec un petit retard, presque simultanément, l'oreillette gauche est réduite. Ce moment se reflète sur l’ECG par l’onde P, raison pour laquelle on l’appelle auriculaire. Il fait face.
  2. À partir des oreillettes, la décharge passe aux ventricules à travers le nœud auriculo-ventriculaire (auriculo-ventriculaire) (une accumulation de cellules nerveuses du myocarde modifiées). Ils ont une bonne conductivité électrique, de sorte que le retard dans le nœud ne se produit normalement pas. Ceci est affiché sur l'ECG sous la forme d'un intervalle P-Q - la ligne horizontale entre les dents correspondantes.
  3. Stimulation des ventricules. Le myocarde le plus épais de cette partie du cœur, de sorte que l’onde électrique le traverse plus longtemps que les oreillettes. En conséquence, la dent la plus haute apparaît sur l’ECG-R (ventriculaire), vers le haut. Elle peut être précédée d’une petite onde Q dont le sommet est orienté dans le sens opposé.
  4. Après l’achèvement de la systole ventriculaire, le myocarde commence à se détendre et à restaurer les potentiels énergétiques. Sur un ECG, cela ressemble à la vague S (tournée vers le bas) - l'absence totale d'excitabilité. Ensuite vient une petite onde T, tournée vers le haut, précédée d'une courte ligne horizontale - le segment S - T. Ils disent que le myocarde a complètement récupéré et est prêt à faire la prochaine contraction.

Étant donné que chaque électrode attachée aux membres et à la poitrine (sonde) correspond à une partie particulière du cœur, les mêmes dents ont un aspect différent selon les dérivations: dans certaines elles sont plus prononcées et dans d'autres moins.

Comment déchiffrer un cardiogramme

Le décodage ECG séquentiel chez les adultes et les enfants implique de mesurer la taille, la longueur des dents et les intervalles, d'évaluer leur forme et leur direction. Vos actions avec le décodage doivent être les suivantes:

  • Déballez le papier de l'ECG enregistré. Il peut être étroit (environ 10 cm) ou large (environ 20 cm). Vous verrez plusieurs lignes irrégulières horizontales et parallèles. Après un petit espace dans lequel il n'y a pas de dents, après avoir interrompu l'enregistrement (1–2 cm), la ligne avec plusieurs complexes de dents recommence. Chacune de ces cartes affiche une avance, donc avant qu’elle ne décrive exactement quelle avance (par exemple, I, II, III, AVL, V1, etc.).
  • Dans l’une des dérivations standard (I, II ou III), dans laquelle l’onde R la plus élevée (généralement la seconde), mesure la distance entre elles, les dents R (intervalle R - R - R) et détermine la valeur moyenne de l’indicateur (valeur de division). nombre de millimètres sur 2). Il est nécessaire de compter la fréquence cardiaque en une minute. N'oubliez pas que de telles mesures, entre autres, peuvent être effectuées avec une règle à l'échelle millimétrique ou calculer la distance le long du ruban ECG. Chaque grande cellule sur papier correspond à 5 mm et chaque point ou petite cellule à l'intérieur correspond à 1 mm.
  • Évaluez les espaces entre les dents de R: ils sont identiques ou différents. Cela est nécessaire pour déterminer la régularité du rythme cardiaque.
  • Évaluez et mesurez systématiquement chaque dent et l'intervalle sur l'ECG. Déterminez leur conformité aux indicateurs normaux (tableau ci-dessous).

Il est important de se rappeler! Faites toujours attention à la vitesse de la bande - 25 ou 50 mm par seconde. Ceci est fondamental pour le calcul de la fréquence cardiaque (HR). Les appareils modernes indiquent la fréquence cardiaque sur la bande et le calcul n'est pas nécessaire.

Comment calculer la fréquence des contractions cardiaques

Il existe plusieurs façons de compter le nombre de battements de cœur par minute:

  1. Habituellement, l’ECG est enregistré à 50 mm / s. Dans ce cas, calculez la fréquence cardiaque (fréquence cardiaque) à l'aide des formules suivantes:

À quoi ressemble un ECG dans des conditions normales et pathologiques?

Ce qui doit ressembler à un ECG normal et à des complexes de dents, dont les déviations sont le plus souvent et ce qu’ils montrent, sont décrits dans le tableau.

Transcription ECG et analyse par cardiogramme

Le décodage de l'électrocardiogramme par ECG est considéré comme un processus complexe, que seul un diagnostiqueur ou un cardiologue peut effectuer. Ils effectuent un décodage révélant divers défauts et troubles du muscle cardiaque d'une personne. Cette méthode de diagnostic est largement utilisée aujourd'hui dans toutes les institutions médicales. La procédure peut être effectuée à la fois en clinique et en ambulance.

L'électrocardiographie est une science au sein de laquelle les règles de la procédure, les manières de décoder les résultats obtenus sont étudiées et expliquent des moments et des situations inexpliquées. Avec le développement d'Internet, le décodage ECG peut être effectué même de manière autonome, en utilisant des connaissances particulières.

Un électrocardiographe est décodé par un diagnostiqueur spécial qui utilise la procédure établie pour déterminer les valeurs normales et leurs écarts.

Il y a une évaluation de la fréquence cardiaque et de la fréquence cardiaque. Dans l'état normal, le rythme doit être sinusal et la fréquence - de 60 à 80 battements par minute.

Les intervalles qui caractérisent la durée du moment de la réduction sont calculés. Des formules spéciales sont appliquées ici.

L'intervalle normal (QT) est compris entre 390 et 450 ms. Si l'intervalle est cassé, s'il est allongé, le diagnostiqueur peut suspecter une athérosclérose, un rhumatisme ou une myocardite chez le patient, ainsi qu'un IHD. En outre, l'intervalle peut être réduit, ce qui indique la présence de l'hypercalcémie. Ces paramètres sont calculés selon un programme automatique spécialisé fournissant un résultat fiable.

L'emplacement de l'EOS est calculé à partir du contour le long de la hauteur des dents. Si les indices sont significativement plus élevés les uns par rapport aux autres, une déviation de l'axe est constatée, supposée être un défaut d'activité vitale du ventricule droit ou gauche.

L'indicateur montrant l'activité des ventricules, le complexe QRS, se forme lors du passage des impulsions électriques au cœur. Une norme est considérée lorsqu'il n'y a pas d'onde Q défectueuse et que la distance ne dépasse pas 120 ms. Lorsque l'intervalle spécifié est décalé, il est habituel de parler d'un défaut de conduction, ou alors on parle de blocus des jambes du faisceau de Gis. En cas de blocage incomplet, une hypertrophie du pancréas ou du VG peut être suspectée en fonction de l'emplacement de la ligne sur l'ECG. Le décodage décrit les particules ST, qui sont des réflecteurs du temps de récupération de la position initiale du muscle par rapport à sa dépolarisation complète. Normalement, les segments devraient tomber sur l'isoligne et l'onde T, qui caractérise le travail des deux ventricules, devrait être asymétrique et dirigée vers le haut. Il devrait être plus long que le complexe QRS.

Seuls les médecins qui traitent spécifiquement de cela peuvent déchiffrer correctement les indicateurs ECG, mais souvent, un assistant ambulancier expérimenté peut facilement reconnaître les malformations cardiaques courantes. Et ceci est extrêmement important dans les situations d'urgence.

Lorsqu'ils décrivent et déchiffrent une procédure de diagnostic, ils décrivent diverses caractéristiques du travail du muscle cardiaque, qui sont indiquées par des chiffres et des lettres latines:

  • PQ - un indicateur de la conductivité atrioventriculaire dans le temps. Une personne en bonne santé a entre 0,12 et 0,2 s.
  • R - une description du travail des oreillettes. On peut bien dire de l'hypertrophie auriculaire. Chez une personne en bonne santé, le taux est de 0,1 s.
  • QRS - complexe ventriculaire. À l'état normal, les indices sont de 0,06 à 0,1 s.
  • L'intervalle QT est un indicateur pouvant indiquer une ischémie cardiaque, une faim d'oxygène, une crise cardiaque et des troubles du rythme. La valeur normale ne devrait pas dépasser 0.45 s.
  • RR - l'espace entre les points supérieurs des ventricules. Montre la constance des contractions du cœur et permet de compter leur fréquence.

Cardiogramme du coeur: décodage et principales maladies diagnostiquées

Le décodage d'un cardiogramme est un processus long qui dépend de nombreux indicateurs. Avant de déchiffrer le cardiogramme, il est nécessaire de comprendre toutes les déviations du travail du muscle cardiaque.

La fibrillation auriculaire se caractérise par des contractions musculaires irrégulières pouvant être complètement différentes. Cette violation est dictée par le fait que l'horloge définit non pas un nœud sinusal, comme cela devrait être le cas chez une personne en bonne santé, mais d'autres cellules. La fréquence cardiaque varie dans ce cas entre 350 et 700. Dans cet état, le sang ne se remplit pas complètement des ventricules, ce qui provoque une privation d'oxygène, dont souffrent tous les organes du corps humain.

Un analogue de cette maladie est la fibrillation auriculaire. Le pouls dans cet état sera soit inférieur à la norme (moins de 60 battements par minute), soit proche de la valeur normale (60 à 90 battements par minute), ou supérieur au débit spécifié.

Sur l'électrocardiogramme, vous pouvez voir des contractions fréquentes et permanentes des oreillettes et, moins fréquemment, des ventricules (généralement 200 par minute). Ce flutter auriculaire, qui se trouve souvent déjà dans la phase aiguë. Mais en même temps, le patient le transfère plus facilement que le clignotement. Les anomalies de la circulation sanguine sont moins prononcées dans ce cas. Un frisson peut se développer à la suite d'interventions chirurgicales pour diverses maladies telles que l'insuffisance cardiaque ou la cardiomyopathie. Au moment de l'examen d'une personne, des battements de cœur rythmiques rapides et un pouls, des veines enflées dans le cou, une augmentation de la transpiration, une faiblesse générale et un essoufflement peuvent permettre de détecter le vacillement.

Trouble de la conduction - ce type de trouble cardiaque est appelé blocage. L'occurrence est souvent associée à des troubles fonctionnels, mais elle résulte également d'une intoxication de nature différente (dans le contexte de l'alcool ou de la consommation de drogues), ainsi que de diverses maladies.

Il existe plusieurs types de troubles, qui montrent le cardiogramme du cœur. L'interprétation de ces violations est possible par les résultats de la procédure.

Sinoatrial - avec ce type de blocus, il est difficile d'extraire l'impulsion du nœud sinusal. Il en résulte un syndrome de faiblesse du nœud sinusal, une diminution du nombre de contractions, des défauts du système circulatoire et, par conséquent, un essoufflement, une faiblesse générale du corps.

Atrioventriculaire (blocage AV) - caractérisé par un retard d'excitation du noeud auriculo-ventriculaire plus long que le temps défini (0,09 seconde). Il existe plusieurs degrés de ce type de blocage.

Le nombre de contractions dépend de l’ampleur du degré, ce qui signifie que le trouble du flux sanguin est plus difficile:

  • Grade I - toute compression auriculaire est accompagnée d'un nombre adéquat de contractions ventriculaires;
  • Grade II - une certaine quantité de contraction auriculaire reste sans compression ventriculaire;
  • Grade III (bloc transversal absolu) - les oreillettes et les ventricules sont compressés indépendamment l'un de l'autre, ce qui est bien illustré par le décodage du cardiogramme.

Défaut de conduction à travers les ventricules. L'impulsion électromagnétique des ventricules vers les muscles du cœur se propage à travers les troncs du faisceau de Son, ses jambes et ses branches. Un blocage peut se produire à tous les niveaux et cela affecte immédiatement l'électrocardiogramme cardiaque. Dans cette situation, on observe que l'excitation de l'un des ventricules est retardée, car l'impulsion électrique contourne le blocage. Les médecins divisent la serrure en un blocus complet et incomplet, ainsi qu’en un blocus permanent ou non permanent.

L'hypertrophie du myocarde est bien mise en évidence par le cardiogramme du coeur. Interprétation sur l'électrocardiogramme - cet état montre l'épaississement de sections individuelles du muscle cardiaque et l'étirement des cavités cardiaques. Cela se produit avec une surcharge chronique régulière du corps.

Ensuite, parlons de la manière de déchiffrer le cardiogramme par les transformations de la fonction contractile du myocarde, il y a plusieurs changements:

  • Syndrome de repolarisation précoce des ventricules. C'est souvent la norme pour les athlètes professionnels et les personnes ayant une masse corporelle congénitale élevée. Le tableau clinique ne donne pas et passe souvent sans aucun changement, par conséquent, l'interprétation de l'ECG est compliquée.
  • Divers désordres diffus dans le myocarde. Ils indiquent un trouble de la nutrition du myocarde, résultant d'une dystrophie, d'une inflammation ou d'un cardiosclérose. Les troubles sont complètement sensibles au traitement, souvent associés à un déséquilibre de l’eau et de l’équilibre électrolytique du corps, à la prise de médicaments et à un exercice physique intense.
  • Changements individuels ST. Un symptôme évident du désordre d'approvisionnement myocardique, sans une privation vivante d'oxygène. Se produit lors d'un déséquilibre hormonal et d'un déséquilibre électrolytique.
  • La distorsion de l'onde T, la dépression ST, la faible T. Le dos du chat sur l'ECG montre l'état d'ischémie (manque d'oxygène du myocarde).

Outre les troubles eux-mêmes, leur position dans le muscle cardiaque est également décrite. La principale caractéristique de ces troubles est leur réversibilité. En règle générale, les indicateurs sont comparés à d’anciennes études afin de comprendre l’état du patient, puisqu’il est presque impossible de lire vous-même l’ECG. Si vous soupçonnez une crise cardiaque, des recherches supplémentaires sont en cours.

Il existe trois critères pour caractériser une crise cardiaque:

  • Stade: aigu, aigu, subaigu et cicatriciel. Durée de 3 jours à une condition de vie.
  • Volume: grande focale et petite focale.
  • Emplacement

Quelle que soit la crise cardiaque, il est toujours utile de placer une personne sous surveillance médicale stricte, sans délai.

Résultats ECG et description de la fréquence cardiaque

Les résultats de l’ECG offrent l’occasion d’examiner l’état du cœur humain. Il y a différentes manières de déchiffrer le rythme.

Sinus - C’est la signature la plus courante sur l’électrocardiogramme. Si, en plus de la fréquence cardiaque, aucun autre indicateur n'est indiqué, le pronostic est celui qui réussit le mieux, ce qui signifie que le cœur fonctionne bien. Ce type de rythme suggère un état sain du nœud sinusal, ainsi que du système conducteur. La présence d'autres enregistrements prouve les défauts et les déviations par rapport à la norme. Il existe également un rythme auriculaire, ventriculaire ou auriculo-ventriculaire, qui indique les cellules définies par le rythme dans certaines parties du cœur.

L'arythmie sinusale est souvent normale chez les jeunes et les enfants. Ce rythme est caractérisé par la sortie du nœud sinusal. Cependant, les intervalles entre les contractions du cœur sont différents. Il est souvent associé à des troubles physiologiques. L'arythmie sinusale doit être surveillée de près par un cardiologue afin d'éviter le développement de maladies graves. Cela est particulièrement vrai pour les personnes prédisposées aux maladies cardiaques, ainsi que si l'arythmie est causée par des maladies infectieuses et des malformations cardiaques.

Bradycardie sinusale - caractérisée par une contraction rythmique du muscle cardiaque avec une fréquence d'environ 50 battements. Chez une personne en bonne santé, cette condition peut souvent être observée dans un état de sommeil. Un tel rythme peut se manifester chez les professionnels du sport. Ils ont des dents d’ECG différentes de celles d’une personne ordinaire.

Bradycardie permanente peut caractériser la faiblesse du nœud sinusal, qui se manifeste dans de tels cas coupes plus rares à tout moment de la journée et dans n'importe quelle condition. Si une personne a des pauses pendant les contractions, une intervention chirurgicale pour mettre en place le stimulateur est prescrite.

Extrasystole. Il s'agit d'un défaut de rythme caractérisé par des contractions extraordinaires en dehors du nœud sinusal, après quoi les résultats de l'ECG indiquent une pause de longueur accrue, appelée compensation. Le patient ressent le rythme cardiaque comme irrégulier, chaotique, trop fréquent ou trop lent. Parfois, les patients sont perturbés par des pauses dans le rythme cardiaque. Il y a souvent une sensation de picotement ou de secousses désagréables derrière le sternum, ainsi qu'un sentiment de peur et de vide dans l'estomac. Souvent, ces conditions ne conduisent pas à des complications et ne constituent pas une menace pour l'homme.

Tachycardie sinusale - avec ce trouble, la fréquence dépasse les 90 coups normaux. Il y a une division en physiologique et pathologique. Sous le terme physiologique, comprenez l'apparition d'une telle condition chez une personne en bonne santé présentant un certain stress physique ou émotionnel.

Peut être observé après avoir pris des boissons alcoolisées, du café, des boissons énergisantes. Dans ce cas, la condition est temporaire et passe assez rapidement. La forme pathologique d'un tel état est caractérisée par des battements de coeur périodiques qui dérangent une personne en état de repos.

Les causes de type pathologique peuvent être une augmentation de la température corporelle, diverses maladies infectieuses, une perte de sang, un long séjour sans eau, une anémie, etc. Les médecins traitent la maladie sous-jacente et la tachycardie n’est arrêtée que lors d’une crise cardiaque ou d’un syndrome coronarien aigu.

Tachycardie paroxystique - Dans cette pathologie, une personne a un battement de coeur rapide, exprimé par une crise, qui dure de quelques minutes à plusieurs jours. Le pouls peut atteindre 250 battements par minute. Il existe une forme ventriculaire et supraventriculaire de cette tachycardie. La principale raison de cette condition est le défaut de passage d'une impulsion électrique dans un système conducteur. Cette pathologie est complètement susceptible de traitement.

Vous pouvez arrêter l'attaque à la maison avec:

  • Retiens ton souffle.
  • Toux forcée.
  • Immersion dans l'eau froide du visage.

Le syndrome de WPW est une variante de la tachycardie supraventriculaire. L'instigateur principal de l'attaque est un faisceau nerveux supplémentaire situé entre les oreillettes et les ventricules. Pour éliminer ce défaut, une intervention chirurgicale ou un traitement médical est nécessaire.

CLC - extrêmement semblable au type de pathologie précédent. La présence d'un faisceau nerveux supplémentaire contribue ici à l'excitation précoce des ventricules. Le syndrome, en règle générale, est innée et se manifeste chez une personne souffrant d'attaques de rythme rapide, ce qui est très bien démontré par les dents de l'ECG.

Fibrillation auriculaire - peut être caractérisée par des convulsions ou être permanente. La personne se sent flotter.

ECG d'une personne en bonne santé et signes de changements

L'ECG d'une personne en bonne santé comprend de nombreux indicateurs permettant de juger de la santé humaine. L’ECG du cœur joue un rôle très important dans le processus d’identification des anomalies dans le travail du cœur, dont le plus terrible est l’infarctus du myocarde. Seules les données de l’électrocardiogramme permettent de diagnostiquer des zones nécrotiques d’infarctus. L'électrocardiographie détermine la profondeur de la lésion du muscle cardiaque.

Normes ECG d'une personne en bonne santé: hommes et femmes

Normes ECG pour les enfants

L'ECG du cœur est d'une grande importance dans le diagnostic des pathologies. La maladie cardiaque la plus dangereuse est l'infarctus du myocarde. Seul un électrocardiogramme pourra reconnaître les zones nécrotiques d'une crise cardiaque.

Les signes d'infarctus du myocarde sur un ECG incluent:

  • la zone de nécrose s'accompagne de modifications du complexe Q-R-S, entraînant l'apparition d'une onde Q profonde;
  • la zone endommagée est caractérisée par le déplacement (élévation) du segment S-T, lissant l'onde R;
  • la zone ischémique modifie l'amplitude et rend l'onde T négative.

L'électrocardiographie détermine la profondeur de la lésion du muscle cardiaque.

Comment déchiffrer soi-même le cardiogramme du cœur

Tout le monde ne sait pas comment déchiffrer le cardiogramme du cœur. Cependant, connaissant bien les indicateurs, vous pouvez déchiffrer indépendamment l’ECG et détecter les changements dans le fonctionnement normal du cœur.

La première étape consiste à déterminer les indicateurs de fréquence cardiaque. Normalement, le rythme cardiaque devrait être sinusal, le reste suggérant un développement possible d'arythmie. Des modifications du rythme sinusal ou de la fréquence cardiaque suggèrent l'apparition d'une tachycardie (accélération du rythme) ou d'une bradycardie (ralentissement).

Des données anormales sur les dents et les intervalles sont également importantes car il est possible de lire le cardiogramme du cœur à l'aide de leurs indicateurs:

  1. L'allongement de l'intervalle QT indique le développement d'une maladie coronarienne, d'une maladie rhumatismale, de troubles sclérotiques. Le raccourcissement de l'intervalle indique une hypercalcémie.
  2. L'onde Q modifiée est un signal de dysfonctionnement du myocarde.
  3. L'affûtage et l'augmentation de la hauteur de l'onde R indiquent une hypertrophie du ventricule droit.
  4. L'onde P divisée et dilatée indique une hypertrophie de l'oreillette gauche.
  5. Une augmentation de l'intervalle PQ et une conduction impulsionnelle altérée peuvent survenir avec un bloc auriculo-ventriculaire.
  6. Le degré de déviation par rapport à l'isoline du segment R-ST permet de diagnostiquer une ischémie myocardique.
  7. L'élévation du segment ST au-dessus de l'isoline est une menace de crise cardiaque aiguë; Le déclin du segment enregistre une ischémie.

Il existe une autre méthode pour lire le cardiogramme du cœur vous-même. Cela nécessite une règle électrocardiographique. Il aide à déchiffrer l'ECG à une vitesse de 25 mm / s ou 50 mm / s.

Cardioline est constitué de divisions (échelles) définissant:

  • fréquence cardiaque (HR);
  • Intervalle QT;
  • millivolts;
  • lignes isoélectriques;
  • la durée des intervalles et des segments.

Cet appareil simple et facile à utiliser est utile pour que tout le monde ait un décodage ECG indépendant.

Décodage de l'ECG chez l'adulte et l'enfant, normes de tableaux et autres informations utiles

La pathologie du système cardiovasculaire est l’un des problèmes les plus courants chez les personnes de tous âges. Le traitement et le diagnostic opportuns du système circulatoire peuvent réduire considérablement le risque de développer des maladies dangereuses.

Aujourd'hui, la méthode la plus efficace et la plus facilement disponible pour étudier le travail du cœur est l'électrocardiogramme.

Règles de base

Lorsqu'ils étudient les résultats de l'examen d'un patient, les médecins se penchent sur les composants d'un électrocardiogramme tels que:

Il existe des paramètres stricts de la norme pour chaque ligne de la bande ECG, le moindre écart par rapport à lequel peuvent indiquer des perturbations du travail du cœur.

Analyse de cardiogramme

L'ensemble des lignes ECG est examiné et mesuré mathématiquement, après quoi le médecin peut déterminer certains paramètres du muscle cardiaque et de son système conducteur: rythme cardiaque, fréquence cardiaque, stimulateur cardiaque, conduction, axe électrique du cœur.

Aujourd'hui, tous ces indicateurs sont examinés à l'aide d'électrocardiographes de haute précision.

Rythme sinusal du coeur

Ce paramètre reflète le rythme des battements de cœur qui se produisent sous l’influence du nœud sinusal (normal). Il montre la cohérence du travail de toutes les parties du cœur, la séquence des processus de tension et de relaxation du muscle cardiaque.

Le rythme est très facile à déterminer par les dents les plus hautes de R: si la distance qui les sépare est la même tout au long de l’enregistrement ou ne s'écarte pas de plus de 10%, le patient ne souffre pas d’arythmie.

Le nombre de battements par minute peut être déterminé non seulement en comptant l'impulsion, mais également en ECG. Pour ce faire, vous devez connaître la vitesse à laquelle l'enregistrement ECG a été effectué (généralement 25, 50 ou 100 mm / s), ainsi que la distance entre les dents les plus hautes (d'un sommet à l'autre).

En multipliant la durée d'enregistrement d'un mm par la longueur du segment R-R, on obtient la fréquence cardiaque. Normalement, ses performances varient de 60 à 80 battements par minute.

Source de l'excitation

Le système nerveux autonome du cœur est conçu de telle sorte que le processus de contraction dépend de l'accumulation de cellules nerveuses dans l'une des zones du cœur. Normalement, il s’agit d’un nœud sinusal dont les impulsions divergent dans le système nerveux du cœur.

Dans certains cas, d'autres nœuds (auriculaire, ventriculaire, auriculo-ventriculaire) peuvent assumer le rôle de stimulateur cardiaque. Ceci peut être déterminé en examinant l'onde P, qui est à peine perceptible, juste au-dessus de l'isoline.

Qu'est-ce que la cardiosclérose post-myocardique et en quoi est-ce dangereux? Est-il possible de guérir rapidement et efficacement? Êtes-vous à risque? Découvrez tout!

Les causes de la sclérose cardiaque et les principaux facteurs de risque sont discutés en détail dans notre prochain article.

Vous trouverez ici des informations détaillées et complètes sur les symptômes de la sclérose cardiaque.

Conductivité

Ceci est un critère montrant le processus de transmission d’impulsions. Normalement, les impulsions sont transmises séquentiellement d'un stimulateur cardiaque à un autre, sans modification de l'ordre.

Axe électrique

L'indicateur est basé sur le processus de stimulation des ventricules. L'analyse mathématique des dents Q, R, S en I et III permet de calculer un certain vecteur résultant de leur excitation. Ceci est nécessaire pour établir le fonctionnement des lignes secondaires du His.

L'angle d'inclinaison de l'axe du coeur obtenu est estimé à la valeur suivante: 50-70 ° normale, déviation de 70-90 ° à droite, déviation de 50-0 ° à gauche.

Dents, segments et intervalles

Les dents sont les zones ECG situées au-dessus de l'isoline, leur signification est la suivante:

  • P - reflète les processus de contraction et de relaxation auriculaires.
  • Q, S - reflètent les processus d'excitation du septum interventriculaire.
  • R - le processus de stimulation des ventricules.
  • T - le processus de relaxation des ventricules.

Intervalles - zones ECG situées sur l'isoline.

  • PQ - reflète le temps de propagation de l'impulsion des oreillettes aux ventricules.

Segments - zones ECG, y compris l’espacement et la broche.

  • QRST est la durée de la contraction ventriculaire.
  • ST est le moment de l'excitation complète des ventricules.
  • TP est le temps de diastole électrique du coeur.

La norme chez les hommes et les femmes

L’interprétation de l’ECG du cœur et des normes d’indicateurs chez l’adulte est présentée dans ce tableau:

Résultats bébé en bonne santé

Interprétation des résultats des mesures ECG chez les enfants et de leur norme dans ce tableau:

Diagnostics dangereux

Quelles conditions dangereuses peuvent être identifiées par les lectures ECG lors du décodage?

Extrasystole

Ce phénomène est caractérisé par une défaillance du rythme cardiaque. Une personne ressent une augmentation temporaire de la fréquence des contractions suivie d'une pause. Il est associé à l'activation d'autres stimulateurs cardiaques, en envoyant une volée d'impulsions supplémentaire avec le nœud sinusal, ce qui conduit à une réduction extraordinaire.

Arythmie

Il se caractérise par un changement de fréquence du rythme sinusal, lorsque les impulsions ont des fréquences différentes. Seulement 30% de ces arythmies nécessitent un traitement, car capable de provoquer des maladies plus graves.

Dans d'autres cas, il peut s'agir d'une manifestation d'activité physique, d'un changement des niveaux hormonaux, du résultat d'une fièvre et ne menace pas la santé.

Bradycardie

Il survient lorsqu'un nœud sinusal est affaibli, incapable de générer des impulsions avec la fréquence appropriée, ce qui ralentit la fréquence cardiaque, jusqu'à 30-45 battements par minute.

Tachycardie

Le phénomène opposé, caractérisé par une augmentation de la fréquence cardiaque de plus de 90 battements par minute. Dans certains cas, la tachycardie temporaire survient sous l'influence d'un effort physique intense et d'un stress émotionnel, ainsi que pendant la période de maladies associées à la fièvre.

Perturbation de la conduction

En plus du nœud sinusal, il existe d'autres stimulateurs cardiaques sous-jacents des deuxième et troisième ordres. Normalement, ils dirigent les impulsions d'un stimulateur cardiaque de premier ordre. Mais si leurs fonctions s’affaiblissent, une personne peut ressentir une faiblesse, un vertige, provoquée par l’oppression du travail du cœur.

Il est également possible d'abaisser la pression artérielle, car les ventricules vont rétrécir moins ou de manière arythmique.

Pourquoi il peut y avoir des différences de performance

Dans certains cas, lors de la réanalyse de l'ECG, des écarts par rapport aux résultats précédemment obtenus sont détectés. À quoi peut-il être connecté?

  • Heure différente de la journée. En règle générale, il est recommandé d’effectuer un ECG le matin ou l’après-midi, lorsque le corps n’a pas eu le temps d’être influencé par des facteurs de stress.
  • Charge Il est très important que le patient soit calme lors de l'enregistrement d'un ECG. La libération d'hormones peut augmenter le rythme cardiaque et altérer les performances. En outre, avant l'enquête est également pas recommandé de se livrer à un travail physique lourd.
  • Un repas Les processus digestifs affectent la circulation sanguine et l'alcool, le tabac et la caféine peuvent affecter le rythme cardiaque et la pression.
  • Électrodes. Leur imposition incorrecte ou leur déplacement accidentel peuvent sérieusement altérer les performances. Par conséquent, il est important de ne pas bouger pendant l'enregistrement et de dégraisser la peau lors de l'application d'électrodes (l'utilisation de crèmes et d'autres produits pour la peau avant l'examen est hautement indésirable).
  • Contexte Parfois, des dispositifs étrangers peuvent affecter les performances de l'électrocardiographe.

Apprenez-en davantage sur le rétablissement après une crise cardiaque - comment vivre, que manger et quoi traiter pour soutenir votre cœur?

Le groupe de personnes handicapées fait-il l'objet d'une crise cardiaque et à quoi s'attendre dans le plan de travail? Nous allons dire dans notre examen.

Infarctus du myocarde rare mais précis de la paroi postérieure du ventricule gauche - de quoi s'agit-il et pourquoi est-il dangereux?

Méthodes d'enquête supplémentaires

Halter

La méthode d'étude à long terme du travail du cœur, possible grâce à un magnétophone portable compact, capable d'enregistrer les résultats sur un film magnétique. La méthode est particulièrement utile lorsqu'il est nécessaire d'étudier périodiquement les pathologies émergentes, leur fréquence et leur heure d'apparition.

Tapis roulant

Contrairement à un ECG normal, qui est enregistré au repos, cette méthode repose sur l'analyse des résultats après l'exercice. Le plus souvent, cela sert à évaluer le risque de pathologies possibles qui ne sont pas détectées sur un ECG standard, ainsi que lors de la prescription d'un traitement de rééducation pour les patients ayant eu une crise cardiaque.

Phonocardiographie

Vous permet d'analyser les tons et les bruits du cœur. Leur durée, fréquence et heure d'apparition sont en corrélation avec les phases d'activité cardiaque, ce qui permet d'évaluer le fonctionnement des valvules, les risques de cardite endo et rhumatismale.

Un ECG standard est une représentation graphique du travail de toutes les parties du cœur. De nombreux facteurs peuvent affecter son exactitude. Vous devez donc suivre les conseils de votre médecin.

L'examen révèle la plupart des pathologies du système cardiovasculaire, mais des tests supplémentaires peuvent être nécessaires pour un diagnostic précis.

Enfin, nous proposons de visionner un cours vidéo sur le déchiffrement «L’ECG sous le pouvoir de tous»:

Cardiogramme du coeur - la norme, transcription, signes de troubles

Les pathologies cardiaques sont aujourd'hui un phénomène plutôt fréquent et négatif. Chacun de nous, ne se sentant pas bien, peut consulter un médecin afin qu’il soit dirigé vers un cardiogramme du cœur, puis suivre un traitement approprié.

Vous avez peut-être rencontré cette méthode de diagnostic comme un cardiogramme du cœur et vous ne pouviez pas déchiffrer vous-même les résultats. Ne vous inquiétez pas, nous vous expliquerons comment procéder et quelles maladies peuvent être déterminées.

Cardiogramme du coeur - informations générales

Un cardiogramme est une procédure qui enregistre diverses pathologies cardiaques. Chaque personne, se sentant mal, peut poser un tel diagnostic, même à la maison. Presque toutes les ambulances sont équipées de ce dispositif, de sorte que le cardiogramme du cœur est souvent effectué à la maison.

Cette méthode vous permet de détecter une maladie cardiaque à un stade précoce et d’envoyer un tel patient à l’hôpital le plus rapidement possible. Si nous abordons le décodage des indicateurs de cette étude en général et du point de vue du débutant, il est tout à fait possible de comprendre indépendamment ce que montre le cardiogramme. Plus les dents sont situées sur la bande du cardiographe, plus le myocarde est réduit rapidement.

Si les battements de coeur sont rares, les zigzags sur le cardiogramme seront affichés beaucoup moins souvent. En fait, ces indicateurs reflètent l’impulsion nerveuse du cœur. Pour pouvoir effectuer une manipulation médicale aussi complexe que le déchiffrement du cardiogramme du cœur, il est nécessaire de connaître la signification des principaux indicateurs. Le cardiogramme a des dents et des intervalles, qui sont désignés par des lettres latines.

S, P, T, Q, R sont seulement cinq dents. Chacune de ces dents montre le travail d’un service du cœur particulier:

  • P - devrait normalement être positif, montre la présence de bioélectricité dans les oreillettes;
  • Q - à l'état normal, cette dent est négative, elle caractérise la bioélectricité dans le septum interventriculaire;
  • R - montre la prévalence du biopotentiel dans le myocarde ventriculaire;
  • S - il est normalement négatif, montre le processus final de bioélectricité dans les ventricules;
  • T - lors de la fonction cardiaque normale, il est positif, ce qui caractérise le processus de régénération du biopotentiel dans le cœur.

Pour comprendre quelles dents sont considérées comme positives et lesquelles sont négatives, il faut savoir que celles qui sont dirigées vers le bas sont négatives et celles qui sont dirigées vers le haut sont positives. Pour enregistrer un électrocardiogramme, douze dérivations sont utilisées: trois standard, trois unipolaires des extrémités et six unipolaires de la poitrine.

C’est l’ECG qui permet de constater en temps utile les tendances à des déviations dans le travail du muscle cardiaque et d’éviter un développement ultérieur de la maladie. En fait, le cardiogramme est la première chose que le noyau du patient doit subir au cours du diagnostic et de la mise au point d’une thérapie de réadaptation médicale.

Le coût du cardiogramme du cœur n’est pas si élevé par rapport à l’effet d’avertissement important obtenu grâce à sa mise en œuvre. La réalisation d'un cardiogramme dans des cliniques professionnelles privées coûte environ 500 roubles et plus.

Le prix final du cardiogramme du cœur dépend de la politique de prix de l'établissement médical, de la distance qui sépare le patient du cardiologue en cas d'appel chez le médecin à domicile, ainsi que de l'exhaustivité du service fourni. Le fait est que, outre la recherche directe, les médecins proposent souvent sur place de développer une stratégie optimale pour faire face aux éventuels écarts.

Toute préparation ou examen de régime préalable ne nécessite pas d’ECG. Habituellement, la procédure est effectuée à partir d’une position couchée et prend un peu de temps (jusqu’à 10 minutes).

Types d'ECG

En plus de la procédure standard d'enregistrement des courants dans la poitrine, il existe plusieurs méthodes d'électrocardiographie. Un médecin de notre clinique peut vous recommander les tests suivants:

  • surveillance ECG quotidienne (Holter) - pendant la journée, le patient porte un petit appareil portable qui enregistre les moindres changements de l'activité cardiaque.

L’avantage de cette technique est qu’il est possible de suivre le fonctionnement du cœur pendant une longue période dans des conditions de vie normales: elle permet d’identifier les pathologies qui ne sont pas détectées au cours d’une seule électrocardiographie;

  • ECG avec une charge - pendant la procédure, une charge physique ou médicamenteuse peut être utilisée, ainsi qu'une stimulation électrique, si l'ECG est réalisé par la méthode de l'œsophage.

    La procédure est utile car elle aide à établir la cause exacte de la douleur cardiaque pendant une activité physique, alors qu'aucune anomalie n'est trouvée au repos.

  • A quoi sert l'étude?

    L'ECG est un moyen absolument sans danger et indolore d'étudier l'activité cardiaque. Pour tenir le patient, il est nécessaire de le déposer sur un canapé, de placer des électrodes spéciales aux endroits nécessaires pour fixer les impulsions. Ils sont en train de générer du muscle cardiaque.

    Les tissus du corps humain sont, dans une certaine mesure, conducteurs du courant électrique, de sorte qu'il peut être enregistré dans différentes parties du corps. L'étude est menée en douze dérivations standard.

    Le cardiogramme du cœur ne concerne pas uniquement les personnes souffrant de problèmes cardiaques. Cette recherche est également effectuée pour des personnes en bonne santé. Cette procédure est capable de déterminer:

    • Fréquence cardiaque.
    • La régularité du pouls.
    • La présence de lésions aiguës ou chroniques dans le myocarde.
    • Problèmes de métabolisme.
    • Causes des douleurs à la poitrine.
    • L'état des parois du myocarde, leur épaisseur.
    • Caractéristiques du fonctionnement du stimulateur.

    Valeurs ECG normales

    Savoir déchiffrer l'ECG du cœur, il est important d'interpréter le résultat de la recherche en respectant une séquence spécifique. Il faut d'abord porter attention à:

    • Rythme du myocarde.
    • Axe électrique
    • Intervalles de conductivité.
    • Onde T et segments ST.
    • Analyse des complexes QRS.

    Le décodage de l'ECG pour déterminer la norme est réduit aux données de la position des dents. La norme ECG chez l’adulte en fonction du rythme cardiaque est déterminée par la durée des intervalles R - R, c.-à-d. la distance entre les plus hautes dents. La différence entre eux ne devrait pas dépasser 10%. Un rythme lent indique une bradycardie et un rythme rapide une tachycardie. Le taux de pulsation est de 60-80.

    Par les intervalles entre les dents, P-QRS-T est jugé sur le passage d'une impulsion le long des régions cardiaques. Comme le montrent les résultats de l’ECG, la norme de l’intervalle est de 3 à 5 carrés ou de 120 à 200 ms. Dans les données ECG, l'intervalle PQ reflète la pénétration du biopotentiel dans les ventricules à travers le nœud ventriculaire directement vers l'oreillette.

    Le complexe QRS sur un électrocardiogramme montre l'excitation des ventricules. Pour le déterminer, il est nécessaire de mesurer la largeur du complexe entre les dents Q et S. Une largeur de 60-100 ms est considérée comme normale. Lors du décodage de l'ECG du cœur, l'intensité de l'onde Q, dont la profondeur ne doit pas être supérieure à 3 mm et avec une durée inférieure à 0,04, est considérée comme la norme.

    L'intervalle QT indique la durée de la contraction ventriculaire. La norme ici est de 390 à 450 ms, un intervalle plus long indique une ischémie, une myocardite, une athérosclérose ou un rhumatisme, et un intervalle plus court indique une hypercalcémie.

    Lors du déchiffrement de la norme ECG, l'axe électrique du myocarde indique les zones de perturbation de la conduction impulsionnelle, dont les résultats sont calculés automatiquement. Pour cela, la hauteur des dents est suivie:

    • La dent de S à la norme ne doit pas dépasser la dent de R.
    • Lorsque la déviation vers la droite dans la première piste, lorsque l’onde S est inférieure à l’onde R - il est indiqué que le travail du ventricule droit présente des écarts.
    • La déviation arrière vers la gauche (l’onde S dépasse l’onde R) indique une hypertrophie ventriculaire gauche.

    Le passage dans le myocarde et le septum biopotentiel indiqueront le complexe QRS. Un ECG normal du cœur se produira dans le cas où l'onde Q est absente ou ne dépasse pas 20 à 40 ms en largeur et à la profondeur d'un tiers de l'onde R.

    Le segment ST doit être mesuré entre la fin du S et le début de l’onde T. Sa durée est affectée par le pouls. Sur la base des résultats de l’ECG, le taux de segmentation a lieu dans de tels cas: dépression ST sur l’ECG avec une déviation de 0,5 mm de la colonne isolante et une augmentation des dérivations ne dépassant pas 1 mm.

    Direction au cardiogramme

    Indications pour réaliser un électrocardiogramme chez l'adulte:

    • Vous devez absolument faire un cardiogramme du cœur en cas de suspicion de maladie du «moteur» ou des organes du système cardiovasculaire et de la manifestation des premiers symptômes alarmants: essoufflement, douleur thoracique intense et compressive, lourdeur, tachycardie, œdème et autres;
    • Un cardiogramme peut aider à prévenir les pathologies graves chez les personnes à risque de troubles cardiaques (fumeurs, personnes ayant une augmentation de poids, hypertension, prédisposition héréditaire, ainsi qu'une enquête annuelle pour les personnes de plus de 40 ans)
    • en cas de découverte d'une maladie cardiaque, il suit la dynamique du développement de la pathologie et du contrôle de la situation.

    Indications ECG pour les enfants:

    • un cardiogramme du cœur de l'enfant est réalisé pour un examen préventif de tous les enfants de moins d'un an;
    • en cas de suspicion de cardiopathie congénitale. Ce qui peut être jugé par les premiers symptômes;
    • avec de possibles pathologies acquises du cœur, ainsi que l'implication de l'organe dans la symptomatologie avec des perturbations dans le travail d'autres systèmes du corps.

    Examen ECG - la première partie du diagnostic. La qualification d'un médecin impliqué dans l'interprétation des résultats de la recherche est d'une importance primordiale. L'exactitude de la stratégie de traitement dépend de l'interprétation correcte de l'image des tons cardiaques, ce qui signifie un résultat positif pour le patient.

    Pour assurer les soins d’urgence, les cliniques privées proposent aux cardiologues un service qui leur permet de se rendre directement au domicile du patient, ainsi qu’un CGE à domicile. Dans ce cas, il vaut la peine de s’appliquer uniquement à des cliniques fiables et réputées.

    Il ne faut pas oublier non plus qu’un électrocardiogramme est un moyen efficace, mais pas le seul, de diagnostiquer des anomalies cardiaques. Pour un diagnostic plus précis, un ECG avec charge, une échocardiographie, une oxymétrie de pouls, plusieurs tests de laboratoire et autres études peuvent être prescrits.

    Contre-indications

    L’un des principaux avantages de l’ECG est que la procédure traditionnelle n’a aucune contre-indication. Sa mise en œuvre peut être quelque peu compliquée si vous avez des blessures à la poitrine, une forte croissance des cheveux et une obésité sévère.

    Les données peuvent être déformées s'il y a un stimulateur cardiaque. Un ECG avec une charge n'est pas effectué dans certains cas:

    • dans la période aiguë de l'infarctus du myocarde,
    • avec des infections aiguës,
    • dissection d'anévrisme aortique,
    • aggravation de l'insuffisance cardiaque, de l'ischémie et de l'hypertension,
    • au stade de la décompensation des maladies d'autres systèmes du corps.

    Préparation ECG

    Avant de réaliser un cardiogramme, le médecin informera le patient de tous les aspects de la préparation de l’étude. Ce qui peut provoquer des indicateurs incorrects sur un ECG:

    • utilisation de boissons contenant de l'alcool, ainsi que de cocktails énergétiques;
    • fumer 3-4 heures avant la procédure;
    • consommation excessive de nourriture pendant 3-4 heures avant l'étude. Il est préférable de faire un cardiogramme sur un estomac vide;
    • forte activité physique la veille;
    • surmenage émotionnel;
    • l'utilisation de médicaments qui affectent l'activité du cœur;
    • café, bu 2-3 heures avant l'ECG.

    Beaucoup de gens oublient que le déchiffrement du cardiogramme peut indiquer de manière erronée la présence de pathologies, en raison des expériences vécues par une personne la veille ou si le patient était en retard pour un ECG, s'est rendu au bureau.

    Avant un ECG, vous devez vous asseoir tranquillement dans le couloir, sans vous préoccuper de rien, pendant environ 10-15 minutes. Le cardiogramme ne prend pas beaucoup de temps. Un homme entrant dans le bureau doit se déshabiller à la taille et s’allonger sur le canapé.

    Parfois, le médecin vous demande de retirer tous les vêtements avant le sous-vêtement, avant l'examen, en raison d'un diagnostic suspecté chez le patient. En outre, le médecin applique un agent spécial sous forme de gel sur des zones spécifiques du corps, qui servent de points de fixation des fils provenant du cardiographe.

    À l'aide d'électrodes spéciales situées dans les zones appropriées, l'appareil capte même les plus petits battements de coeur, qui se reflètent en ligne droite sur le ruban du cardiographe. La durée de la procédure varie de plusieurs minutes.

    Technique ECG

    De manière planifiée, l'enregistrement ECG est effectué dans une salle spécialisée équipée d'un électrocardiographe. Dans certains cardiographes modernes, au lieu de l’enregistreur à encre habituel, on utilise un mécanisme d’impression thermique qui, avec l’aide de la chaleur, détruit la courbe ECG sur le papier.

    Mais dans ce cas, un papier spécial ou un papier thermique est nécessaire pour le cardiogramme. Pour plus de clarté et de commodité dans le calcul des paramètres ECG dans les cardiographes, utilisez du papier millimétrique. Sur les cardiographes des dernières modifications de l'ECG, il est affiché sur l'écran du moniteur, il est décodé à l'aide du logiciel fourni, et non seulement imprimé sur papier, mais également stocké sur un support numérique (disque, clé USB).

    Malgré toutes ces améliorations, le principe du dispositif d'enregistrement ECG n'a pas beaucoup changé depuis le développement d'Einthoven. La plupart des électrocardiographes modernes sont multicanaux. Contrairement aux appareils monocanaux traditionnels, ils n'enregistrent pas un, mais plusieurs leads à la fois.

    Dans les appareils à 3 canaux, les standards I, II, III sont enregistrés d’abord, puis des dérivations unipolaires renforcées à partir des membres aVL, aVR, aVF, puis des pectoraux - V1-3 et V4-6. Dans les électrocardiographes à 6 canaux, commencez par enregistrer les dérivations standard et unipolaires des extrémités, puis toutes les dérivations thoraciques.

    La pièce dans laquelle l'enregistrement est effectué doit être éloignée des sources de champs électromagnétiques, rayons X. Par conséquent, une salle ECG ne doit pas être placée à proximité immédiate de la salle de radiographie, des salles de physiothérapie, des moteurs électriques, des panneaux d'alimentation, des câbles, etc.

    Une préparation spéciale avant l'enregistrement ECG n'est pas effectuée. Il est souhaitable que le patient soit reposé et dorme. Un stress physique et psycho-émotionnel préalable peut affecter les résultats, et donc indésirable. Parfois, un repas peut également affecter les résultats. Par conséquent, un ECG est enregistré à jeun, au plus tôt 2 heures après un repas.

    Pendant l'enregistrement ECG, le sujet est allongé sur une surface plane et dure (sur le canapé). Les endroits où les électrodes sont appliquées doivent être exempts de vêtements. Par conséquent, vous devez vous déshabiller à la taille, aux jambes et aux pieds, sans vêtements ni chaussures.

    Les électrodes sont superposées sur les surfaces internes des tiers inférieurs des jambes et des pieds (la surface interne des articulations du poignet et de la cheville). Ces électrodes se présentent sous la forme de plaques et sont conçues pour enregistrer les dérivations standard et les dérivations unipolaires aux extrémités. Les mêmes électrodes peuvent ressembler à des bracelets ou à des pinces à linge.

    De plus, chaque membre correspond à sa propre électrode. Pour éviter les erreurs et les confusions, les électrodes ou les fils par lesquels elles sont connectées à l'appareil sont marqués en couleur:

    • À droite - rouge;
    • À gauche - jaune;
    • Au pied gauche - vert;
    • À la jambe droite - noir.

    Pourquoi avez-vous besoin d'une électrode noire? Après tout, la jambe droite n’est pas incluse dans le triangle d’Einthoven et elle n’est pas retirée du témoignage. L'électrode noire sert à la mise à la terre. Selon les exigences de sécurité de base, tous les équipements électriques, y compris et les électrocardiographes doivent être mis à la terre. Pour cela, les armoires ECG sont équipées d'une boucle de masse.

    Et si un ECG est enregistré dans une pièce non spécialisée, par exemple à domicile par des ambulanciers, l'appareil est mis à la terre sur une batterie de chauffage central ou sur une conduite d'eau. Pour cela, il y a un fil spécial avec un clip de verrouillage à l'extrémité.

    Les électrodes pour l'enregistrement des dérivations thoraciques ont l'apparence de ventouses à poire et sont équipées d'un fil blanc. Si l'appareil est à canal unique, le ventouse en est un et il est déplacé le long des points requis sur la poitrine.

    Dans les appareils multicanaux, ces rejets sont six et portent également la couleur suivante:

    • V1 est rouge;
    • V2 est jaune;
    • V3 est vert;
    • V4 est marron;
    • V5 - noir;
    • V6 - violet ou bleu.

    Il est important que toutes les électrodes soient bien ajustées à la peau. La peau elle-même doit être propre, dépourvue de sécrétions de graisse et de sueur. Sinon, la qualité de l'électrocardiogramme pourrait se détériorer. Entre la peau et l'électrode, des courants d'inondation ou simplement une pointe apparaissent.

    Très souvent, la pointe survient chez les hommes avec des poils épais sur la poitrine et les membres. Par conséquent, il est très prudent de s'assurer que le contact entre la peau et l'électrode n'est pas brisé. La sensibilité aggrave considérablement la qualité de l'électrocardiogramme, sur lequel sont affichées de petites dents au lieu d'une ligne plate.

    Par conséquent, le lieu d'imposition des électrodes est recommandé pour le dégraissage à l'alcool, humecté d'eau savonneuse ou d'un gel conducteur. Pour les électrodes avec des membres et des toiles de gaze humidifiées avec une solution saline fera l'affaire. Cependant, il faut garder à l'esprit que la solution saline sèche rapidement et que le contact peut être rompu.

    Avant d'enregistrer, il est nécessaire de vérifier l'étalonnage de l'instrument. Pour ce faire, il a un bouton spécial - le soi-disant. contrôler millivolt. Cette valeur représente la hauteur de la dent avec une différence de potentiel de 1 millivolt (1 mV). En électrocardiographie, la valeur du millivolt de contrôle est de 1 cm, ce qui signifie qu'avec une différence de potentiel électrique de 1 mV, la hauteur (ou la profondeur) de l'ECG de la dent est de 1 cm.

    L'enregistrement par électrocardiogramme est réalisé à une vitesse de bande de 10 à 100 mm / s. Certes, les valeurs extrêmes sont très rarement utilisées. Fondamentalement, un cardiogramme est enregistré à une vitesse de 25 ou 50 mm / s. De plus, la dernière valeur, 50 mm / s, est standard et utilisée le plus souvent.

    Une vitesse de 25 mm / h est utilisée là où il est nécessaire d’enregistrer le plus grand nombre de contractions cardiaques. Après tout, plus la vitesse de la bande est faible, plus le nombre de contractions du cœur qu'il affiche par unité de temps est important. L'enregistrement ECG est effectué avec une respiration calme.

    Dans ce cas, le sujet ne doit pas parler, éternuer, tousser, rire, faire des mouvements brusques. Lors de l’enregistrement de l’affectation standard III, il peut être nécessaire de respirer profondément et de retenir brièvement son souffle. Ceci est fait afin de distinguer les changements fonctionnels que l'on trouve souvent dans cette piste, de pathologiques.

    La zone du cardiogramme avec les dents, correspondant à la systole et à la diastole du cœur, est appelée cycle cardiaque. Habituellement, 4-5 cycles cardiaques sont enregistrés dans chaque dérivation. Dans la plupart des cas, cela suffit. Cependant, si le rythme cardiaque est perturbé, si l'on soupçonne un infarctus du myocarde, il peut être nécessaire d'enregistrer jusqu'à 8-10 cycles. Une infirmière utilise un commutateur spécial pour passer d’une piste à l’autre.

    À la fin de l'enregistrement, le sujet est libéré des électrodes et la bande est signée. Au tout début, indiquez le nom complet. et l'âge. Parfois, pour une pathologie détaillée ou la détermination de l'endurance physique, l'ECG est effectué sur le fond d'un traitement médicamenteux ou d'un effort physique.

    Les tests de dépistage de drogues sont effectués avec divers médicaments - atropine, carillons, chlorure de potassium, bêta-bloquants. Les activités physiques sont pratiquées sur un vélo stationnaire (ergométrie), en marchant sur un tapis roulant ou en marchant sur une certaine distance. Pour être complet, les informations ECG sont enregistrées avant et après le chargement, ainsi que directement pendant l'ergométrie du vélo.

    De nombreux changements négatifs dans le travail cardiaque, tels que les troubles du rythme du rythme cardiaque, sont de nature transitoire et peuvent ne pas être détectés pendant l'enregistrement ECG, même avec un grand nombre de dérivations. Dans ces cas, la surveillance de Holter est effectuée - Holter ECG est enregistré en continu pendant 24 heures.

    Un enregistreur portable équipé d’électrodes est fixé au corps du patient. Ensuite, le patient rentre chez lui, où il dirige une routine pour lui-même. À la fin de la journée, l'appareil d'enregistrement est supprimé et les données disponibles sont décodées.

    Mécanisme de formation ECG

    Un ECG normal ressemble à ceci:

    1. Toutes les déviations du cardiogramme par rapport à la ligne médiane (contour) sont appelées les dents.

    Les dents déviées vers le haut depuis l'isoline sont considérées comme positives, négatives vers le bas. L'espace entre les dents s'appelle un segment, et la dent et le segment correspondant - intervalle.

    Avant de déterminer ce qui constitue une dent, un segment ou un intervalle en particulier, il est utile de se concentrer brièvement sur le principe de la formation d’une courbe ECG.

  • Normalement, l’impulsion cardiaque prend sa source dans le nœud sino-auriculaire (sinusal) de l’oreillette droite.

    Ensuite, il se propage aux oreillettes - d'abord à droite, puis à gauche. Après cela, l'impulsion est envoyée au noeud auriculo-ventriculaire (jonction auriculo-ventriculaire ou AV) et plus loin le long du faisceau de His.

    Les branches du faisceau de His ou des jambes (droite, avant gauche et arrière gauche) se terminent par des fibres de Purkinje. À partir de ces fibres, l'impulsion se propage directement dans le myocarde, entraînant sa réduction - systole, suivie d'une relaxation - diastole.

  • Le passage d'une impulsion à travers la fibre nerveuse et la contraction ultérieure d'un cardiomyocyte est un processus électromécanique complexe, au cours duquel les valeurs des potentiels électriques des deux côtés de la membrane fibreuse changent. La différence entre ces potentiels s'appelle le potentiel transmembranaire (TMP).

    Cette différence est due à la perméabilité inégale de la membrane pour les ions potassium et sodium. Le potassium est plus à l'intérieur de la cellule, le sodium est à l'extérieur. Avec le passage d'une impulsion, cette perméabilité change. De même, le rapport potassium intracellulaire sur sodium et TMP change.

  • Avec le passage de l'impulsion d'excitation, le TMP à l'intérieur de la cellule augmente.

    Dans ce cas, l'isoline se déplace vers le haut, formant la partie ascendante de la dent. Ce processus s'appelle dépolarisation. Ensuite, après avoir passé une impulsion, le TMP tente de prendre la valeur initiale.

    Cependant, la perméabilité de la membrane pour le sodium et le potassium ne revient pas immédiatement à la normale et prend un certain temps.

  • Ce processus, appelé repolarisation, sur un électrocardiogramme se manifeste par la déviation de l'isoline vers le bas et la formation d'une onde négative. Ensuite, la polarisation de la membrane prend la valeur initiale (TMP) de repos et l'ECG prend à nouveau le caractère d'une isoline. Cela correspond à la phase diastole du coeur.

    Il est à noter que le même aspect peut avoir un aspect à la fois positif et négatif. Tout dépend de la projection, c'est-à-dire missions dans lesquelles il est enregistré.

    Composants ECG

    Les dents de l'ECG sont généralement indiquées en lettres majuscules latines, en commençant par la lettre P. Les paramètres des dents sont le sens (positif, négatif, à deux phases), ainsi que la hauteur et la largeur. La hauteur de la dent correspondant au changement de potentiel, elle est mesurée en mV.

    Comme déjà mentionné, la hauteur de 1 cm sur le ruban correspond à une déviation potentielle de 1 mV (contrôle millivolt). La largeur d'une dent, d'un segment ou d'un intervalle correspond à la durée de la phase d'un cycle particulier. C'est une valeur temporaire, et il est de coutume de la désigner non en millimètres, mais en millisecondes (ms).

    Lorsque la bande se déplace à une vitesse de 50 mm / s, chaque millimètre sur le papier correspond à 0,02 s, 5 mm à 0,1 ms et 1 cm à 0,2 ms. Tout est très simple: si 1 cm ou 10 mm (distance) est divisé par 50 mm / s (vitesse), on obtient 0,2 ms (temps).

    1. Dent P. Affiche la propagation de l'excitation dans les oreillettes.

    Dans la plupart des dérivations, il est positif, sa hauteur est de 0,25 mV et sa largeur de 0,1 ms. De plus, la partie initiale de la dent correspond au passage d'une impulsion le long du ventricule droit (puisqu'il est excité plus tôt) et de la dernière partie - à gauche.

    L'onde P peut être négative ou biphasique dans les dérivations III, aVL, V1 et V2.

  • L'intervalle P-Q (ou P-R) est la distance entre le début de l'onde P et le début de la dent suivante - Q ou R.

    Cet intervalle correspond à la dépolarisation des oreillettes et au passage du pouls à travers la connexion AV, et plus loin le long du faisceau de His et de ses jambes. L'intervalle dépend de la fréquence cardiaque (FC) - plus elle est grande, plus l'intervalle est court.

    Les valeurs normales sont comprises entre 0,12 et 0,2 ms. Un large intervalle indique un ralentissement de la conduction auriculo-ventriculaire.

  • Complexe QRS. Si P représente l'activité auriculaire, les dents suivantes, Q, R, S et T, représentent la fonction ventriculaire et correspondent à différentes phases de dépolarisation et de repolarisation.

    L'ensemble de dents de QRS est également appelé complexe QRS ventriculaire. Normalement, sa largeur ne doit pas dépasser 0,1 ms. L'excès indique une violation de la conduction intraventriculaire.

  • Une dent Q. Correspond à une dépolarisation du septum interventriculaire.

    Ce volet est toujours négatif. Normalement, la largeur de cette dent ne dépasse pas 0,3 ms et sa hauteur ne dépasse pas le quart de la dent R suivante dans la même avance. La seule exception est le fil AVR, où une onde Q profonde est enregistrée.

    Dans les autres dérivations, une onde Q profonde et large (en argot médical) peut indiquer une pathologie grave du cœur - un infarctus aigu du myocarde ou des cicatrices après une crise cardiaque.

    Bien que d'autres raisons soient possibles - déviations de l'axe électrique lors de l'hypertrophie des cavités cardiaques, changements de position, blocage du faisceau du faisceau de His.

  • Onde R. Affiche l'étendue de l'excitation le long du myocarde des deux ventricules.

    Cette dent est positive et sa hauteur ne dépasse pas 20 mm dans les dérivations des membres et 25 mm dans les dérivations thoraciques. La hauteur de l'onde R n'est pas la même dans différentes dérivations.

    Normalement, en tête, il est le plus grand. Dans les mines de minerai V1 et V2, il est faible (à cause de cela, il est souvent désigné par la lettre r), puis augmente en V3 et V4, en V5 et V6 diminue à nouveau. En l'absence d'une onde R, le complexe prend la forme de QS, ce qui peut indiquer un infarctus transmural ou cicatriciel du myocarde.

  • Dent S. Affiche le passage de l'impulsion le long de la partie inférieure (basale) des ventricules et du septum interventriculaire.

    Il s’agit d’une dent négative et sa profondeur varie beaucoup, mais ne doit pas dépasser 25 mm. Dans certaines pistes, la vague S peut être manquante.

  • T. T. La section terminale du complexe ECG, qui affiche la phase de repolarisation ventriculaire rapide.

    Dans la plupart des cas, ce volet est positif, mais peut être négatif dans V1, V2, aVF. La hauteur des dents positives dépend directement de la hauteur de l’onde R dans la même avance - plus le R est élevé, plus le T. est élevé.

    Les causes de l'onde T négative sont variées - infarctus du myocarde focal, petits troubles dyshormonaux, repas précédents, modifications de la composition électrolytique du sang, et bien plus encore. La largeur des ondes T ne dépasse généralement pas 0,25 ms.

  • Le segment ST est la distance entre la fin du complexe QRS ventriculaire et le début de l'onde T, correspondant à la couverture complète de la stimulation ventriculaire.

    Normalement, ce segment est situé sur le contour ou en dévie légèrement - pas plus de 1-2 mm. Les grandes anomalies de la ST indiquent une pathologie grave - une violation de l'irrigation sanguine (ischémie) du myocarde, qui peut se transformer en crise cardiaque.

    D'autres raisons, moins graves, sont possibles: la dépolarisation diastolique précoce, un trouble purement fonctionnel et réversible principalement chez les jeunes hommes de moins de 40 ans.

  • L'intervalle Q-T est la distance entre le début de l'onde Q et l'onde T.

    Correspond à la systole ventriculaire. L'intervalle dépend de la fréquence cardiaque - plus le cœur bat vite, plus l'intervalle est court.

  • Onde U. Dent positive irrégulière, enregistrée après l'onde T après 0,02-0,04 s. L'origine de cette dent n'est pas complètement comprise et elle n'a aucune valeur diagnostique.
  • Le travail du cœur en termes de physique est une transition automatique de la phase de dépolarisation à la phase de repolarisation du muscle cardiaque. En d'autres termes, il existe un changement constant d'états de contraction et de relaxation du tissu musculaire, dans lequel, respectivement, l'excitation des cellules du myocarde cède la place à leur récupération.

    Le dispositif de l'appareil ECG vous permet de capturer les impulsions électriques qui se produisent dans ces phases et de les enregistrer graphiquement. Ceci explique l'inégalité de la courbe dans la figure du cardiogramme.

    Pour apprendre à interpréter le schéma ECG, vous devez connaître les éléments qui le composent, à savoir:

    • dent - convexe ou concave par rapport à l'axe horizontal de la courbe;
    • segment - segment de droite entre deux dents adjacentes;
    • intervalle - un ensemble de dents et un segment.

    L'enregistrement des données du travail du cœur s'effectue sur plusieurs cycles, car non seulement les caractéristiques de chacun des éléments de l'électrocardiogramme ont une signification médicale, mais aussi leur comparabilité sur plusieurs cycles.

    Comment le déchiffrement est effectué

    Il convient de noter immédiatement qu’à l’aide d’un électrocardiogramme, vous pouvez découvrir le fonctionnement du cœur. Beaucoup se demandent comment déchiffrer le cardiogramme du cœur. Le décodage est effectué par le médecin en mesurant la durée des intervalles entre les composants.

    Ce calcul permet d’estimer la fréquence du rythme et les dents montrent la nature du rythme des contractions cardiaques. Toute cette procédure est effectuée dans un certain ordre, où les violations et la norme sont déterminées:

    • tout d’abord, enregistrez la fréquence et le rythme cardiaques, avec un électrocardiogramme normal, le rythme sera sinusal et le rythme cardiaque de soixante à quatre-vingts battements en une minute;
    • passez ensuite au calcul des intervalles, l’intervalle QT normal sera de 390 à 450 ms. En cas de prolongation de cet intervalle, le médecin peut suspecter une maladie coronarienne, des rhumatismes ou une myocardite. Et si, au contraire, il se produit un raccourcissement, vous pouvez alors suspecter une hypercalcémie;
    • ensuite, l'EOS est calculé par la hauteur des dents à partir de la ligne médiane (une onde R normale de l'ECG sera supérieure à S);
    • le complexe QRS est étudié, sa largeur n’est normalement pas supérieure à cent vingt ms;
    • enfin, les segments ST sont décrits, normalement il devrait être sur la ligne médiane. Ce segment montre la période de récupération après la dépolarisation du muscle cardiaque.

    Ainsi, lors du décodage du cardiogramme du cœur, la norme de la photo sera la suivante: les dents de Q et S seront toujours négatives, P et T, R seront positives. La fréquence cardiaque varie de soixante à quatre-vingts battements par minute et le rythme est nécessairement sinusal. Une dent de R sera plus haute qu'une dent de S, et le complexe QRS en largeur ne dépassera pas cent vingt ms.

    Le décodage d'un cardiogramme est un processus long qui dépend de nombreux indicateurs. Avant de déchiffrer le cardiogramme, il est nécessaire de comprendre toutes les déviations du travail du muscle cardiaque. La fibrillation auriculaire se caractérise par des contractions musculaires irrégulières pouvant être complètement différentes.

    Cette violation est dictée par le fait que l'horloge définit non pas un nœud sinusal, comme cela devrait être le cas chez une personne en bonne santé, mais d'autres cellules. La fréquence cardiaque varie dans ce cas entre 350 et 700. Dans cet état, le sang ne se remplit pas complètement des ventricules, ce qui provoque une privation d'oxygène, dont souffrent tous les organes du corps humain.

    Un analogue de cette maladie est la fibrillation auriculaire. Le pouls dans cet état sera soit inférieur à la norme (moins de 60 battements par minute), soit proche de la valeur normale (60 à 90 battements par minute), ou supérieur au débit spécifié. Sur l'électrocardiogramme, vous pouvez voir des contractions fréquentes et permanentes des oreillettes et, moins fréquemment, des ventricules (généralement 200 par minute).

    Ce flutter auriculaire, qui se trouve souvent déjà dans la phase aiguë. Mais en même temps, le patient le transfère plus facilement que le clignotement. Les anomalies de la circulation sanguine sont moins prononcées dans ce cas. Un frisson peut se développer à la suite d'interventions chirurgicales pour diverses maladies telles que l'insuffisance cardiaque ou la cardiomyopathie.

    Au moment de l'examen d'une personne, des battements de cœur rythmiques rapides et un pouls, des veines enflées dans le cou, une augmentation de la transpiration, une faiblesse générale et un essoufflement peuvent permettre de détecter le vacillement. Trouble de la conduction - ce type de trouble cardiaque est appelé blocage.

    L'occurrence est souvent associée à des troubles fonctionnels, mais elle résulte également d'une intoxication de nature différente (dans le contexte de l'alcool ou de la consommation de drogues), ainsi que de diverses maladies. Il existe plusieurs types de troubles, qui montrent le cardiogramme du cœur. L'interprétation de ces violations est possible par les résultats de la procédure.

    Quels signes d'ECG sont observés dans l'arythmie sinusale

    L'arythmie sinusale est physiologique et pathologique. Dans la forme physiologique, on observe une arythmie respiratoire, et dans la forme pathologique, pas la forme respiratoire. La forme physiologique se rencontre le plus souvent chez les jeunes sportifs, atteints de névrose, de dystonie neurocirculatoire.

    En cas d’arythmie sinusale, l’image suivante sera observée: le rythme sinusal est préservé, l’arythmie disparaît pendant le maintien de la respiration et les intervalles R-R fluctuent. L'arythmie sinusale pathologique apparaît généralement chez les personnes âgées au moment de s'endormir ou de se réveiller, ainsi que chez les patients atteints de cardiopathie ischémique et de cardiomyopathie.

    Sous cette forme, le cardiogramme montrera des signes de maintien du rythme sinusal, ce qui est observé même pendant les changements de respiration et les changements brusques de la durée des intervalles R-R.

    Comment l'infarctus du myocarde se manifeste sur un cardiogramme

    L'infarctus du myocarde est une maladie aiguë de l'artère coronaire, caractérisée par un manque de sang dans une partie du muscle cardiaque. Si ce site a faim pendant plus de quinze à vingt minutes, sa nécrose se produit, c’est-à-dire une nécrose.

    Cette condition perturbe le travail de tout le système cardiovasculaire et est très dangereuse et menace la vie humaine. S'il existe des symptômes caractéristiques en violation de l'activité cardiaque, un électrocardiogramme est prescrit au patient.

    Le décodage du cardiogramme du cœur pendant une crise cardiaque aura des changements prononcés sur le papier. Les signes ECG suivants indiqueront une crise cardiaque:

    • une augmentation significative de la fréquence cardiaque;
    • Élévation de ST observée;
    • Le segment ST aura une dépression plutôt persistante dans les leads;
    • augmentation de la durée du complexe QRS;
    • sur le cardiogramme, il y a des signes d'une crise cardiaque déjà subie.

    Avec une maladie aussi grave, comme l’infarctus du myocarde, c’est l’électrocardiogramme qui peut être le premier à reconnaître les zones mortes du muscle cardiaque, afin de déterminer l’emplacement et la profondeur de la lésion. Avec l'aide de cette étude, un médecin sans difficulté distinguera l'infarctus aigu du myocarde de l'élargissement.

    En raison de l'élévation du segment ST, la déformation de l'onde R sera notée, elle devient lisse. Un T négatif apparaîtra alors, cette élévation totale de ST sur un cardiogramme ressemblera à celle d'un dos de chat courbé. Parfois, lors d'une crise cardiaque sur le cardiogramme, une onde Q peut être observée.

    Un électrocardiogramme doit être effectué uniquement par un spécialiste d'un établissement médical ou par un ambulancier à domicile du patient. Aujourd'hui, vous pouvez faire un ECG à la maison et appeler une ambulance. Presque chaque ambulance dispose d'un appareil spécial: un électrocardiographe.

    Il est petit et très pratique, par conséquent, avec certaines plaintes, cette manipulation peut être effectuée sur le patient sans se rendre dans un établissement médical.

    Pourquoi les indications peuvent varier

    Les données ECG du patient peuvent parfois différer. Si vous savez déchiffrer l'ECG du cœur, mais que vous constatez des résultats différents chez le même patient, vous ne devez pas poser de diagnostic prématuré. Les résultats exacts nécessiteront la prise en compte de divers facteurs:

    • Les distorsions sont souvent causées par des défauts techniques, tels que le collage imprécis du cardiogramme.
    • La confusion peut être causée par les chiffres romains, qui sont les mêmes dans la direction normale et inversée.
    • Parfois, le découpage du diagramme et la perte de la première onde P ou du dernier T. entraînent des problèmes.
    • La préparation préliminaire à la procédure est également importante.
    • Les appareils électriques travaillant à proximité fonctionnent sur le réseau en courant alternatif, ce qui se traduit par la répétition des dents.
    • L'instabilité de la ligne zéro peut affecter la position inconfortable ou l'excitation du patient pendant la session.
    • Parfois, il y a un déplacement ou une disposition incorrecte des électrodes.

    Par conséquent, les mesures les plus précises sont obtenues sur un électrocardiographe à canaux multiples. C'est pour lui que vous pouvez vérifier vous-même comment déchiffrer un ECG, sans craindre de vous tromper de diagnostic (bien sûr, seul un médecin peut vous prescrire un traitement).

    Comment déchiffrer soi-même le cardiogramme du cœur

    Tout le monde ne sait pas comment déchiffrer le cardiogramme du cœur. Cependant, connaissant bien les indicateurs, vous pouvez déchiffrer indépendamment l’ECG et détecter les changements dans le fonctionnement normal du cœur.

    La première étape consiste à déterminer les indicateurs de fréquence cardiaque. Normalement, le rythme cardiaque devrait être sinusal, le reste suggérant un développement possible d'arythmie. Des modifications du rythme sinusal ou de la fréquence cardiaque suggèrent l'apparition d'une tachycardie (accélération du rythme) ou d'une bradycardie (ralentissement).

    Des données anormales sur les dents et les intervalles sont également importantes car il est possible de lire le cardiogramme du cœur à l'aide de leurs indicateurs:

    1. L'allongement de l'intervalle QT indique le développement d'une maladie coronarienne, d'une maladie rhumatismale, de troubles sclérotiques. Le raccourcissement de l'intervalle indique une hypercalcémie.
    2. L'onde Q modifiée est un signal de dysfonctionnement du myocarde.
    3. L'affûtage et l'augmentation de la hauteur de l'onde R indiquent une hypertrophie du ventricule droit.
    4. L'onde P divisée et dilatée indique une hypertrophie de l'oreillette gauche.
    5. Une augmentation de l'intervalle PQ et une conduction impulsionnelle altérée peuvent survenir avec un bloc auriculo-ventriculaire.
    6. Le degré de déviation par rapport à l'isoline du segment R-ST permet de diagnostiquer une ischémie myocardique.
    7. L'élévation du segment ST au-dessus de l'isoline est une menace de crise cardiaque aiguë; Le déclin du segment enregistre une ischémie.

    Il existe une autre méthode pour lire le cardiogramme du cœur vous-même. Cela nécessite une règle électrocardiographique. Il aide à déchiffrer l'ECG à une vitesse de 25 mm / s ou 50 mm / s. Cardioline est constitué de divisions (échelles) définissant:

    • fréquence cardiaque (HR);
    • Intervalle QT;
    • millivolts;
    • lignes isoélectriques;
    • la durée des intervalles et des segments.

    Cet appareil simple et facile à utiliser est utile pour que tout le monde ait un décodage ECG indépendant.

    Maladies détectées par cette procédure

    Grâce à l'ECG, il est possible de diagnostiquer de nombreuses anomalies de l'activité cardiaque. Les principaux sont:

    Ce problème est dû à des troubles hémodynamiques. Les déviations dans le mouvement du sang dans les vaisseaux provoquent une surcharge des chambres d'organes, ce qui entraîne une augmentation de la taille des oreillettes ou des ventricules.

    Ce problème peut être identifié par les fonctionnalités suivantes:

    • Changer l'axe électrique du coeur.
    • Augmenter le vecteur d'excitation.
    • L'amplitude de croissance de l'onde R.
    • Changer la position de la zone de transition.
  • Angine de poitrine

    Lorsqu'il n'y a pas d'attaque de la maladie, ses signes sur l'ECG peuvent être absents. Dans cette maladie, les caractéristiques suivantes apparaissent:

    • L'emplacement du segment S-T sous le contour.
    • Changements dans la cartographie d'une onde T.
  • Arythmie.

    En présence de cette pathologie, il y a des perturbations dans la formation de l'impulsion. Pour cette raison, il y a des problèmes dans le rythme du pouls.
    L'ECG se manifeste par:

    • Il y a des fluctuations dans la cartographie P-Q et Q-T.
    • Déviations par rapport à la norme dans l'intervalle entre les dents droites.
  • Tachycardie

    C'est un type d'arythmie dans lequel la fréquence cardiaque augmente. Ses signes sur le cardiogramme:

    • L'écart entre les dents-R est inférieur à la norme.
    • La zone P-Q diminue.
    • La directionnalité des dents reste dans la plage normale.
  • Bradycardie

    Ceci est un autre type d'arythmie dans lequel la fréquence du pouls diminue. Signes:

    • L'écart entre R et R est augmenté.
    • La croissance du segment Q-T est observée.
    • La direction des dents varie légèrement.
  • Anévrisme.

    Dans ce cas, le myocarde augmente en raison de changements dans les couches musculaires ou de pathologies dans le développement de l'organe pendant la période prénatale.

    Lorsque l'arythmie dans le coeur du foyer est formée, capable de créer une impulsion électrique, à cause de laquelle le rythme du nœud sinusal.

    Cette maladie est caractérisée par une inflammation des couches du cœur.

    Parmi les autres maladies pouvant être détectées par le cardiogramme, on appelle CHD, infarctus du myocarde, myocardite, insuffisance cardiaque, etc.

  • Cette maladie est caractérisée par une inflammation des couches du cœur. Parmi les autres maladies pouvant être détectées par le cardiogramme, on appelle CHD, infarctus du myocarde, myocardite, insuffisance cardiaque, etc.

    Pinterest