Anatomie et physiologie du coeur: structure, fonction, hémodynamique, cycle cardiaque, morphologie

La structure du cœur de tout organisme a de nombreuses nuances caractéristiques. Au cours du processus de phylogenèse, c’est-à-dire de la transformation des organismes vivants de plus en plus complexe, le cœur des oiseaux, des animaux et des humains acquiert quatre chambres au lieu de deux chambres chez les poissons et trois chambres chez les amphibiens. Une telle structure complexe convient le mieux pour séparer le flux de sang artériel et veineux. En outre, l’anatomie du cœur humain implique un grand nombre de détails infimes, chacun remplissant ses fonctions strictement définies.

Coeur comme organe

Ainsi, le cœur n’est rien de plus qu’un organe creux constitué d’un tissu musculaire spécifique, qui assure la fonction motrice. Le cœur est situé dans la poitrine derrière le sternum, plus à gauche, et son axe longitudinal est dirigé vers l’avant, vers la gauche et vers le bas. L'avant du cœur est bordé par les poumons, presque entièrement recouverts par eux, ne laissant qu'une petite partie immédiatement adjacente à la poitrine de l'intérieur. Les limites de cette partie sont autrement appelées matité cardiaque absolue et peuvent être déterminées en tapotant la paroi thoracique (percussion).

Chez les personnes de constitution normale, le cœur occupe une position semi-horizontale dans la cavité thoracique, il est presque vertical chez les individus de constitution asthénique (minces et grands) et quasi horizontal chez les hypersthéniques (dense, trapu, avec une masse musculaire importante).

La paroi arrière du cœur est adjacente à l'œsophage et aux gros vaisseaux principaux (de l'aorte thoracique, la veine cave inférieure). La partie inférieure du coeur est située sur le diaphragme.

structure externe du coeur

Caractéristiques de l'âge

Le cœur humain commence à se former à la troisième semaine de la période prénatale et dure toute la période de gestation, en passant par des stades allant d'une cavité à une chambre à un cœur à quatre chambres.

développement du coeur dans la période prénatale

La formation de quatre chambres (deux oreillettes et deux ventricules) se produit déjà au cours des deux premiers mois de la grossesse. Les plus petites structures sont complètement formées pour les genres. C'est au cours des deux premiers mois que le cœur de l'embryon est le plus vulnérable à l'influence négative de certains facteurs sur la future mère.

Le cœur du fœtus participe à la circulation sanguine à travers son corps, mais il se distingue par des cercles de circulation sanguine: le fœtus n'a pas encore sa propre respiration par les poumons et il «respire» par le sang placentaire. Au cœur du fœtus, certaines ouvertures permettent de "couper" le flux sanguin pulmonaire de la circulation avant la naissance. Lors de l'accouchement, accompagnés du premier cri du nouveau-né, et donc, lors d'une augmentation de la pression intrathoracique et de la pression au cœur du bébé, ces trous se ferment. Mais ce n'est pas toujours le cas, et ils peuvent rester chez l'enfant, par exemple une fenêtre ovale ouverte (à ne pas confondre avec un défaut tel qu'un défaut septal auriculaire). Une fenêtre ouverte n'est pas un défaut cardiaque et, par la suite, à mesure que l'enfant grandit, il devient envahi par la végétation.

hémodynamique dans le cœur avant et après la naissance

Le cœur d'un nouveau-né a une forme arrondie et ses dimensions mesurent 3 à 4 cm de longueur et 3 à 3,5 cm de largeur. Au cours de la première année de la vie d’un enfant, la taille du cœur augmente considérablement et sa longueur est supérieure à sa largeur. La masse du cœur d'un nouveau-né est d'environ 25 à 30 grammes.

Au fur et à mesure que le bébé grandit et se développe, le cœur grandit également, parfois de manière bien supérieure au développement de l'organisme lui-même en fonction de l'âge. À l'âge de 15 ans, la masse cardiaque augmente presque dix fois et son volume plus de cinq fois. Le cœur grandit plus intensément jusqu'à cinq ans, puis pendant la puberté.

Chez l'adulte, le cœur mesure environ 11-14 cm de long et 8-10 cm de large. Beaucoup croient à juste titre que la taille du cœur de chaque personne correspond à la taille de son poing fermé. La masse du cœur chez les femmes est d’environ 200 grammes et chez les hommes, entre 300 et 350 grammes.

Après 25 ans, les changements dans le tissu conjonctif du cœur, qui forme les valves cardiaques, commencent. Leur élasticité n’est pas la même que dans l’enfance et l’adolescence et les bords peuvent devenir inégaux. Au fur et à mesure que la personne grandit, puis vieillit, des modifications se produisent dans toutes les structures du cœur, ainsi que dans les vaisseaux qui le nourrissent (dans les artères coronaires). Ces changements peuvent conduire au développement de nombreuses maladies cardiaques.

Caractéristiques anatomiques et fonctionnelles du coeur

Sur le plan anatomique, le cœur est un organe divisé en quatre chambres par des cloisons et des valves. Les deux "supérieurs" sont appelés les oreillettes (atrium), et les deux "inférieurs" - les ventricules (ventriculum). Le septum inter-auriculaire est situé entre les oreillettes droite et gauche, et entre les ventricules (interventriculaire). Normalement, ces partitions ne comportent pas de trous. S'il y a des trous, cela conduit à un mélange de sang artériel et veineux et, en conséquence, à une hypoxie de nombreux organes et tissus. Ces trous sont appelés défauts du septum et sont liés à des malformations cardiaques.

structure de base des cavités cardiaques

Les limites entre les chambres supérieure et inférieure sont les ouvertures atrio-ventriculaires - à gauche, recouvertes de feuillets de la valve mitrale et à droite, recouvertes de feuillets de la valve tricuspide. L'intégrité du septum et le bon fonctionnement des cuspides valvulaires empêchent le mélange du flux sanguin dans le cœur et contribuent à un mouvement de sang unidirectionnel clair.

Les oreillettes et les ventricules sont différents - les oreillettes sont plus petites que les ventricules et l'épaisseur de la paroi est plus petite. Ainsi, le mur des oreillettes ne fait qu'environ trois millimètres, le mur du ventricule droit - environ 0,5 cm, et celui de gauche - environ 1,5 cm.

Les oreillettes ont de petites protubérances - oreilles. Ils ont une fonction d'aspiration insignifiante pour une meilleure injection de sang dans la cavité auriculaire. L'oreillette droite près de son oreille se jette dans la bouche de la veine cave et dans les veines pulmonaires gauches en une quantité de quatre (moins souvent cinq). L'artère pulmonaire (communément appelée le tronc pulmonaire) à droite et le bulbe aortique à gauche s'étendent des ventricules.

la structure du coeur et ses vaisseaux

À l'intérieur, les cavités supérieures et inférieures du cœur sont également différentes et ont leurs propres caractéristiques. La surface des oreillettes est plus lisse que les ventricules. De l’anneau valvulaire entre l’oreillette et le ventricule proviennent de minces valves du tissu conjonctif - bicuspides (mitrale) à gauche et tricuspides (tricuspide) à droite. L'autre bord de la feuille est tourné à l'intérieur des ventricules. Mais pour qu’ils ne pendent pas librement, ils sont soutenus, pour ainsi dire, par de minces fils tendineux appelés accords. Ils sont comme des ressorts, étirés lors de la fermeture des feuillets des valves et se contractent lorsque les valves sont ouvertes. Les cordes proviennent des muscles papillaires de la paroi ventriculaire - trois dans le ventricule droit et deux dans le ventricule gauche. C'est pourquoi la cavité ventriculaire a une surface interne rugueuse et bosselée.

Les fonctions des oreillettes et des ventricules varient également. En raison du fait que les oreillettes doivent pousser le sang dans les ventricules et non dans les vaisseaux plus grands et plus longs, elles ont moins de résistance pour vaincre la résistance du tissu musculaire. Par conséquent, les oreillettes sont de plus petite taille et leurs parois sont plus minces que celles des ventricules. Les ventricules poussent le sang dans l'aorte (à gauche) et dans l'artère pulmonaire (à droite). Conditionnellement, le cœur est divisé en deux parties: la moitié droite et la partie gauche. La moitié droite est réservée au flux de sang veineux et la gauche au sang artériel. Le «cœur droit» est indiqué schématiquement en bleu et le «cœur gauche» en rouge. Normalement, ces flux ne se mélangent jamais.

hémodynamique cardiaque

Un cycle cardiaque dure environ 1 seconde et s'effectue comme suit. Au moment de remplir le sang avec des oreillettes, leurs parois se détendent - une diastole auriculaire se produit. Les valves de la veine cave et des veines pulmonaires sont ouvertes. Les valves tricuspide et mitrale sont fermées. Ensuite, les parois auriculaires se resserrent et poussent le sang dans les ventricules, les valvules tricuspide et mitrale ouvertes. À ce stade, il se produit une systole (contraction) des oreillettes et une diastole (relaxation) des ventricules. Une fois le sang prélevé par les ventricules, les valves tricuspide et mitrale sont fermées et les valves de l'aorte et de l'artère pulmonaire s'ouvrent. En outre, les ventricules (systole ventriculaire) sont réduites et les oreillettes sont à nouveau remplies de sang. Là vient la diastole commune du coeur.

La fonction principale du cœur est réduite au pompage, c'est-à-dire à l'introduction d'un certain volume de sang dans l'aorte avec une pression et une vitesse telles que le sang parvient aux organes les plus éloignés et aux plus petites cellules du corps. De plus, le sang artériel avec une teneur élevée en oxygène et en nutriments, qui pénètre dans la moitié gauche du cœur par les vaisseaux des poumons (s'écoule vers le cœur par les veines pulmonaires), est poussé dans l'aorte.

Le sang veineux, avec une faible teneur en oxygène et en autres substances, est collecté dans toutes les cellules et tous les organes avec un système de veines creuses et s'écoule dans la moitié droite du cœur à partir des veines creuses supérieure et inférieure. Ensuite, le sang veineux est poussé hors du ventricule droit dans l'artère pulmonaire, puis dans les vaisseaux pulmonaires afin d'effectuer un échange de gaz dans les alvéoles des poumons et de s'enrichir en oxygène. Dans les poumons, le sang artériel est recueilli dans les veinules et les veines pulmonaires, puis s'écoule à nouveau dans la moitié gauche du cœur (dans l'oreillette gauche). Et si régulièrement, le cœur pompe le sang à travers le corps à une fréquence de 60 à 80 battements par minute. Ces processus sont désignés par le concept de "cercles de circulation sanguine". Il y en a deux - petits et grands:

  • Le petit cercle inclut le flux de sang veineux de l'oreillette droite à travers la valve tricuspide dans le ventricule droit - puis dans l'artère pulmonaire - puis dans les artères pulmonaires - enrichissement en oxygène du sang dans les alvéoles pulmonaires - flux sanguin artériel dans les plus petites veines des poumons - dans les veines pulmonaires - dans les oreillettes gauche.
  • Le grand cercle inclut le flux de sang artériel de l'oreillette gauche à travers la valve mitrale dans le ventricule gauche via l'aorte dans le lit artériel de tous les organes - après échange gazeux dans les tissus et organes, le sang devient veineux (avec une teneur élevée en dioxyde de carbone au lieu d'oxygène) le système de la veine cave est dans l'oreillette droite.

Vidéo: anatomie du coeur et cycle cardiaque brièvement

Caractéristiques morphologiques du coeur

Pour que les fibres du muscle cardiaque se contractent de manière synchrone, il est nécessaire de leur amener les signaux électriques qui excitent les fibres. C'est une autre capacité de la conduction cardiaque.

La conductivité et la contractilité sont possibles car le cœur en mode autonome produit de l'électricité en lui-même. Ces fonctions (automatisme et excitabilité) sont assurées par des fibres spéciales, qui font partie intégrante du système conducteur. Ce dernier est représenté par les cellules électriquement actives du nœud sinusal, du nœud atrio-ventriculaire, du faisceau de His (avec deux jambes - droite et gauche) et des fibres de Purkinje. Dans le cas où un patient a un dommage du myocarde affecte ces fibres, un trouble du rythme cardiaque, autrement appelé arythmie, se développe.

Normalement, l’impulsion électrique prend naissance dans les cellules du nœud sinusal situé dans la zone de l’appendice auriculaire droit. Pendant une courte période (environ une demi-milliseconde), le pouls se propage dans le myocarde auriculaire, puis pénètre dans les cellules de la jonction atrio-ventriculaire. En règle générale, les signaux sont transmis au nœud AV par trois voies principales: faisceaux Wenkenbach, Torel et Bachmann. Dans les cellules de nœud AV, le temps de transmission des impulsions est prolongé de 20 à 80 millisecondes, puis les impulsions passent par les jambes droite et gauche (ainsi que par les branches avant et arrière de la jambe gauche) du faisceau de His jusqu'aux fibres de Purkinje, puis jusqu'au myocarde de travail. La fréquence de transmission des impulsions dans toutes les voies est égale à la fréquence cardiaque et est de 55 à 80 impulsions par minute.

Ainsi, le myocarde, ou muscle cardiaque, est la gaine médiane de la paroi du cœur. Les coquilles interne et externe sont du tissu conjonctif, et sont appelées l'endocarde et l'épicarde. La dernière couche fait partie du sac péricardique, ou "chemise" en forme de cœur. Entre la foliole interne du péricarde et l'épicarde, une cavité est formée, remplie d'une très petite quantité de liquide, pour assurer un meilleur glissement des folioles du péricarde lors des pics cardiaques. Normalement, le volume de fluide peut atteindre 50 ml. Un excès de volume peut indiquer une péricardite.

la structure de la paroi du coeur et de la coquille

Apport sanguin et innervation du coeur

Bien que le cœur soit une pompe qui fournisse de l'oxygène et des nutriments à l'ensemble du corps, il a également besoin de sang artériel. À cet égard, toute la paroi du cœur possède un réseau artériel bien développé, représenté par une ramification des artères coronaires (coronaires). Les embouchures des artères coronaires droite et gauche partent de la racine aortique et se divisent en branches qui pénètrent dans l’épaisseur de la paroi du cœur. Si ces artères principales sont obstruées par des caillots sanguins et des plaques d'athérosclérose, le patient développera une crise cardiaque et l'organe ne sera plus en mesure d'exercer pleinement ses fonctions.

localisation des artères coronaires alimentant le muscle cardiaque (myocarde)

La fréquence à laquelle le cœur bat, est influencée par les fibres nerveuses qui s'étendent des plus importants conducteurs nerveux - le nerf vague et le tronc sympathique. Les premières fibres ont la capacité de ralentir la fréquence du rythme, les dernières - d'augmenter la fréquence et la puissance du rythme cardiaque, c'est-à-dire qu'elles agissent comme de l'adrénaline.

En conclusion, il convient de noter que l'anatomie du cœur peut présenter des anomalies chez chaque patient. Par conséquent, seul un médecin peut déterminer la norme ou la pathologie chez l'homme après un examen permettant de visualiser le système cardiovasculaire de la manière la plus informative possible.

Topographie cardiaque

Le cœur est situé dans le médiastin antérieur, attenant à la plèvre médiastinale, en bas au diaphragme, à l'avant avec la paroi thoracique, et à l'arrière avec l'œsophage et l'aorte thoracique. Une partie des ventricules gauche et droit, l’oreillette droite et la veine cave inférieure sont adjacentes au diaphragme. 2/3 du coeur sont à gauche et 1/3 à droite de la ligne médiane du corps. Le grand axe du cœur, tiré de la base au sommet, forme un angle de 40 à 45 ° avec le plan sagittal de la poitrine. Le bord supérieur du cœur se situe au niveau du bord supérieur du troisième cartilage costal du sternum. La bordure droite s'étend sur 1 à 1,5 cm à droite de la linea sternalis. Le bord gauche le plus important correspond au sommet du cœur et est déterminé dans le cinquième espace intercostal à 1 cm médial de la ligne médiane de la ligne médiane (Fig. 375).

375. Topographie cardiaque, diaphragme à différents âges (à Riga). 1 - l'emplacement du coeur chez un nourrisson; 2 - chez un adulte; 3 - chez les personnes âgées.

La branche antérieure, la plus épaisse, relie les nœuds sinus-auriculaires et auriculo-ventriculaires. La valve tricuspide est projetée et entendue dans la ligne médiane au niveau de la fixation des côtes V et VI au sternum. La valve papillon est projetée sur le bord gauche au niveau du cartilage costal IV-V et se fait entendre dans le cinquième espace intercostal, au sommet du cœur, qui est en contact avec la paroi thoracique. La valve aortique est projetée à la jonction III du cartilage costal gauche et est entendue plus clairement dans le deuxième espace intercostal à droite, au bord du sternum. La valve du tronc pulmonaire est projetée sur le bord gauche du sternum, à 1 cm au-dessus de la valve aortique, et se fait entendre à gauche dans le deuxième espace intercostal situé au bord du sternum. Les limites du cœur sont très variables, en fonction de l'âge, du sexe, de la constitution humaine et de la position du corps.

STRUCTURE EXTERNE DU COEUR Le cœur, coz, est un organe musculaire creux, ayant la forme d'un cône irrégulier aplati dans la direction antéropostérieure. Il se compose de 4 chambres: oreillettes droite et gauche, ventricules droit et gauche. Dans le cœur, il y a une base, un cordon de base, dirigé vers le haut et légèrement vers la droite et l'arrière, et un sommet, un sommet, situé vers le bas, vers l'avant et vers la gauche. Il est formé par les sections inférieures des ventricules du cœur. La base du coeur est représentée par les oreillettes et située en face d'eux sortent du ventricule droit du tronc pulmonaire et de la gauche - de la partie ascendante de l'aorte. Sur le côté droit de la base du cœur, à droite et un peu en arrière de l'aorte, se trouve le point d'entrée dans le cœur de la veine cave supérieure.

Le coeur a une forme de cône et se compose de 4 chambres. Les ventricules droit et gauche du cœur sont les chambres de pompage principales. Les oreillettes gauche et droite dirigent le sang vers les ventricules correspondants. La pointe est formée par l'extrémité du ventricule gauche et est dirigée vers le bas, vers l'avant et vers la gauche. La base ou la surface postérieure sont les oreillettes, principalement les gauches. La surface antérieure du cœur est formée par l'oreillette droite et le ventricule droit. L'oreillette gauche et le ventricule gauche sont plus situés que l'arrière et forment une bande étroite de la surface antérieure du cœur. La surface inférieure du cœur est formée par les deux ventricules, principalement le gauche. Cette partie est adjacente au diaphragme, elle est donc considérée comme une surface diaphragmatique.

Anatomie du bord du coeur

La facette droite du cœur est formée par la surface droite de la veine cave supérieure et le bord de l'oreillette droite. Il s'étend du bord supérieur du cartilage de la côte II droite à l'endroit de sa fixation au sternum jusqu'au bord supérieur de la côte du cartilage III situé à 1,0-1,5 cm du bord droit du sternum. Ensuite, le bord droit du cœur, correspondant au bord de l'oreillette droite, passe de la troisième à la cinquième côte à une distance de 1-2 cm du bord droit du sternum.

Au niveau de la côte V, le bord droit du coeur passe dans bas du coeur, qui est formé par les bords des ventricules droit et partiellement gauche. La bordure inférieure passe le long de la ligne oblique en bas et à gauche, traverse le sternum au-dessus de la base du processus xiphoïde, puis se dirige vers le sixième espace intercostal à gauche et traverse le cartilage des sixième côtes pour atteindre le cinquième espace intercoral, sans atteindre la ligne claviculaire médiane de 1-2 cm..

La bordure gauche du cœur est constituée de l’arc aortique, du tronc pulmonaire, de l’oreille gauche du cœur et du ventricule gauche. Du sommet du cœur, il passe de manière convexe vers l’extérieur par un arc de cercle jusqu’au bord inférieur de la troisième côte de 2-2,5 cm à gauche du bord du sternum. Au niveau de la troisième côte, cela correspond à l'oreille gauche. En montant, au niveau de la deuxième inter-côte, cela correspond à la projection du tronc pulmonaire. Au niveau du bord supérieur de la deuxième côte, à 2 cm à gauche du bord du sternum, elle correspond à la projection de l’arc aortique et s’élève au bord inférieur de la première côte à l’endroit où elle est fixée au sternum à gauche.

Anatomie des frontières du coeur

La localisation de tout organe dans le corps humain est génétiquement déterminée et suit certaines règles. Par exemple, chez l’homme, le cœur est généralement situé du côté gauche de la poitrine et l’estomac du côté gauche de la cavité abdominale. La localisation et les limites de tout organe interne peuvent être identifiées par un spécialiste en sondant et en écoutant le cœur. Les limites du cœur déterminent, en tapotant la poitrine avec les doigts. Cette méthode s'appelle la percussion cardiaque.

Bien que les examens instrumentaux soient le moyen le plus informatif de détecter une maladie cardiaque, le tapotement permet souvent de poser un diagnostic préliminaire, même lors du premier examen du patient.

Anatomie

Habituellement, le cœur humain est situé sur le côté gauche de la poitrine, légèrement en oblique et ressemble en apparence à un cône. Les organes supérieurs et latéraux recouvrent partiellement les poumons, la poitrine avant, le diaphragme en dessous et les organes médiastinaux en arrière.

L'anatomie des frontières du cœur est révélée par le son que le médecin entend lorsqu'il frappe la paroi thoracique:

  • la percussion de la région cardiaque est généralement accompagnée d'un bruit sourd;
  • tapoter la région des poumons - dégager les poumons.

Au cours de la procédure, le spécialiste déplace progressivement les doigts de l'avant du sternum vers son centre et marque la limite au moment où le son caractéristique de sourd remplace le son pulmonaire.

Déterminer les limites du coeur

Types de limites

Il est de coutume de distinguer deux types de frontières de matité du cœur:

  • La frontière absolue est formée par la partie ouverte du cœur, et quand elle est tapée, un son sourd est entendu.
  • Les limites de la monotonie relative se situent aux endroits où le cœur est légèrement recouvert de zones pulmonaires et où le son entendu lors du frapper est sourd.

Norma

Les frontières du coeur ont normalement environ les valeurs suivantes:

  • Le bord droit du cœur se trouve généralement dans le quatrième espace intercostal du côté droit de la poitrine. Il est déterminé en déplaçant les doigts de droite à gauche le long du quatrième intervalle entre les côtes.
  • La gauche est située sur le cinquième espace intercostal.
  • La partie supérieure est le troisième espace intercostal dans le côté gauche de la poitrine.

La limite cardiaque supérieure indique l'emplacement de l'oreillette gauche, et celle de droite et de gauche, les ventricules du cœur, respectivement. En tapotant, il n'est pas possible de révéler uniquement l'emplacement de l'oreillette droite.

Chez les enfants

La norme de la frontière du coeur chez les enfants varie selon les étapes du développement et devient égale aux valeurs des adultes lorsque l'enfant a douze ans. Ainsi, jusqu'à deux ans, la bordure gauche mesure 2 cm à l'extérieur sur le côté gauche de la ligne médio-claviculaire, la droite sur la ligne droite de l'okolovrudnoy et la partie supérieure se situe dans la région de la deuxième côte.

De deux à sept ans, le bord gauche est à 1 cm du bord gauche de la ligne médio-claviculaire, celui de droite est déplacé vers la partie intérieure de la ligne parasternale droite et le bord supérieur est situé dans le deuxième espace intercostal.

De sept à douze ans, le bord gauche est à gauche le long de la ligne médio-claviculaire, le droit sur le bord droit de la poitrine et le bord supérieur est déplacé vers la région de la troisième côte.

Tableau de la norme des bordures du coeur

Causes de déviations

Le taux de limites cardiaques chez les adultes et les enfants donne une idée de l'emplacement des limites cardiaques. Si les limites du cœur ne sont pas situées là où elles sont supposées se trouver, on peut supposer que les changements hypertrophiques dans une partie de l'organe sont dus à des processus pathologiques.

Les causes de la matité cardiaque sont généralement les suivantes:

  • Augmentation pathologique du myocarde ou du ventricule cardiaque droit, qui s'accompagne d'une expansion importante du bord droit.
  • Élargissement pathologique de l'oreillette gauche ayant pour conséquence le déplacement du bord supérieur cardiaque.
  • Élargissement pathologique du ventricule gauche, en raison de laquelle le bord gauche du cœur se dilate.
  • Les changements hypertrophiques dans les deux ventricules en même temps, dans lequel les deux frontières cardiaques droite et gauche sont déplacées.

De tous les écarts énumérés, la bordure gauche est la plus souvent décalée et est souvent causée par une pression élevée persistante, contre laquelle se développe une augmentation pathologique du côté gauche du cœur.

En outre, des modifications des limites cardiaques peuvent être provoquées par des pathologies telles que des anomalies cardiaques congénitales, un infarctus du myocarde, un processus inflammatoire du muscle cardiaque ou une cardiomyopathie, apparue à la suite d'une perturbation du fonctionnement normal du système endocrinien et d'un déséquilibre hormonal dans ce contexte.

Dans de nombreux cas, l’extension des limites cardiaques est causée par une maladie de la chemise cardiaque et des anomalies dans le travail des organes voisins, tels que les poumons ou le foie.

L’expansion uniforme des limites est souvent causée par une péricardite - inflammation des folioles péricardiques, caractérisée par un excès de liquide dans la cavité péricardique.

Le déplacement unilatéral des limites du cœur du côté sain se produit le plus souvent dans le contexte d’un excès de liquide ou d’air dans la cavité pleurale. Si les limites cardiaques sont décalées vers le côté affecté, cela peut indiquer une diminution d'une certaine partie du tissu pulmonaire (atélectasie).

En raison de modifications pathologiques du foie, qui s'accompagnent d'une augmentation significative de la taille du corps, il y a souvent un décalage du bord cardiaque droit vers la gauche.

Coeur normal et hypertrophié

Cœur monotone

Si, à l'examen, le spécialiste révèle des frontières anormalement modifiées du cœur du patient, il essaie de déterminer aussi précisément que possible si le patient présente des manifestations caractéristiques de pathologies cardiaques ou des maladies d'organes proches.

Les symptômes de la matité cardiaque dans la plupart des cas sont les suivants:

  • Les maladies cardiaques sont caractérisées par un gonflement du visage et des jambes, un rythme cardiaque irrégulier, des douleurs à la poitrine et des symptômes d'essoufflement, tant au moment de marcher qu'au repos.
  • Les pathologies des poumons sont accompagnées de cyanose de la peau, d'essoufflement et de toux.
  • Des troubles du foie peuvent se manifester par une augmentation de l'abdomen, des selles anormales, un œdème et un jaunisse.

Même si le patient n’a trouvé aucun des symptômes ci-dessus, la violation des limites du cœur est un phénomène anormal; le spécialiste doit donc lui prescrire le suivi nécessaire.

Les diagnostics supplémentaires incluent généralement un électrocardiogramme, une radiographie thoracique, une échographie du cœur, des glandes endocrines et des organes abdominaux, ainsi que des analyses de sang d'un patient.

Traitement

Le traitement des frontières dilatées ou déplacées du cœur est en principe impossible, car le principal problème ne réside pas tant dans la violation des frontières que dans la maladie qui l'a provoquée. Par conséquent, tout d'abord, il est nécessaire de déterminer la cause qui a provoqué des changements hypertrophiques dans les régions cardiaques ou le déplacement du cœur en raison de maladies d'organes proches, puis de prescrire le traitement approprié.

Le patient peut nécessiter une intervention chirurgicale pour corriger des malformations cardiaques, une endoprothèse vasculaire ou un pontage des vaisseaux afin de prévenir un infarctus récurrent.

En outre, il arrive que des médicaments prescrits et des traitements médicamenteux soient prescrits - médicaments diurétiques, médicaments destinés à réduire la fréquence cardiaque et à réduire la pression artérielle, utilisés pour prévenir une augmentation supplémentaire du nombre de services cardiaques.

Anatomie du coeur

Skeletopia du coeur. Les frontières du coeur. Bord droit du coeur. Le bord gauche du coeur. Le bord inférieur du coeur.

La facette droite du cœur est formée par la surface droite de la veine cave supérieure et le bord de l'oreillette droite. Il s'étend du bord supérieur du cartilage de la côte II droite à l'endroit de sa fixation au sternum jusqu'au bord supérieur de la côte du cartilage III situé à 1,0-1,5 cm du bord droit du sternum. Ensuite, le bord droit du cœur, correspondant au bord de l'oreillette droite, passe de la troisième à la cinquième côte à une distance de 1-2 cm du bord droit du sternum.

Au niveau de la côte V, le bord droit du coeur passe dans bas du coeur. qui est formé par les bords des ventricules droit et partiellement gauche. La bordure inférieure passe le long de la ligne oblique en bas et à gauche, traverse le sternum au-dessus de la base du processus xiphoïde, puis se dirige vers le sixième espace intercostal à gauche et traverse le cartilage des sixième côtes pour atteindre le cinquième espace intercoral, sans atteindre la ligne claviculaire médiane de 1-2 cm..

La bordure gauche du cœur est constituée de l’arc aortique, du tronc pulmonaire, de l’oreille gauche du cœur et du ventricule gauche. Du sommet du cœur, il passe de manière convexe vers l’extérieur par un arc de cercle jusqu’au bord inférieur de la troisième côte de 2-2,5 cm à gauche du bord du sternum. Au niveau de la troisième côte, cela correspond à l'oreille gauche. En montant, au niveau de la deuxième inter-côte, cela correspond à la projection du tronc pulmonaire. Au niveau du bord supérieur de la deuxième côte, à 2 cm à gauche du bord du sternum, elle correspond à la projection de l’arc aortique et s’élève au bord inférieur de la première côte à l’endroit où elle est fixée au sternum à gauche.

Anatomie du coeur

Topographie du coeur, sa forme et sa taille

Le cœur, entouré du sac péricardique, est situé dans la partie inférieure du médiastin antérieur et, à l'exception de la base, où il est relié à de gros vaisseaux, peut se déplacer librement dans la cavité péricardique.

Comme mentionné précédemment, le cœur se distingue par deux surfaces - sternocostal et diaphragmatique, deux arêtes - droite et gauche, la base et le haut.

La surface thoracique du cœur est convexe, faisant en partie face au sternum et aux cartilages costaux, en partie à la plèvre médiastinale. La surface des côtes comprend les surfaces antérieures de l'oreillette droite, de l'oreille droite, de la veine cave supérieure, du tronc pulmonaire, des ventricules droit et gauche, ainsi que de l'apex du cœur et de l'apex de l'oreille gauche.

La surface diaphragmatique est aplatie, dans les parties supérieures faisant face à l'œsophage et à l'aorte thoracique, les parties inférieures sont adjacentes au diaphragme. La structure des divisions supérieures se compose des surfaces postérieures de l'oreillette principalement gauche et d'une partie de l'oreillette droite, les sections inférieures comprenant les surfaces inférieures des ventricules droit et gauche et d'une partie des oreillettes.

Depuis les bords latéraux du cœur, le droit, formé par le ventricule droit, fait face au diaphragme, et le gauche, formé par le ventricule gauche, fait face au poumon gauche. La base du coeur, formée par l'oreillette gauche et partiellement droite, fait face à la colonne vertébrale; le sommet du cœur, formé par le ventricule gauche, est orienté antérieurement et se projette sur la face antérieure du thorax dans le cinquième espace intercostal gauche, à 1,5 cm en dedans de la ligne tracée au milieu de la clavicule gauche - la ligne thoracique gauche (mi-claviculaire).

Le contour droit du coeur est formé en direction du poumon droit extérieur, droit, du bord de l'oreillette droite et au-dessus - de la veine cave supérieure.

Le bord gauche du cœur est formé par le ventricule gauche, dont le bord fait face au poumon gauche; au-dessus du ventricule gauche, le bord gauche est formé par l'oreille gauche et même plus haut par le tronc pulmonaire.

Le cœur est situé derrière la moitié inférieure du sternum et les gros vaisseaux (l'aorte et le tronc pulmonaire) sont situés derrière la moitié supérieure.

Le coeur est posé asymétriquement par rapport à la ligne médiane antérieure, dans le médiastin antérieur: près des 2/3 de celui-ci se trouvent à gauche et environ 1/3 à droite de cette ligne.

L'axe longitudinal du cœur, allant de la base au sommet, forme un angle avec les plans médian et frontal du corps, atteignant 40 °. L'axe très longitudinal du cœur va de haut en bas, de droite à gauche et de l'arrière vers l'avant. Puisque, en outre, le cœur est légèrement tourné de droite à gauche autour de son axe, une partie importante du cœur droit se situe plus en avant et la majeure partie du cœur gauche en arrière, de sorte que la surface antérieure du ventricule droit est adjacente à la paroi thoracique la plus proche du reste du cœur; le bord droit du coeur, formant sa limite inférieure, atteint l'angle formé par la paroi thoracique et le diaphragme de la dépression costale-diaphragmatique droite, l'oreillette gauche de toutes les cavités du coeur est située très en arrière.

À droite du plan médian du corps se trouve l'oreillette droite avec les deux veines cave, une partie insignifiante du ventricule droit et de l'oreillette gauche; à gauche - le ventricule gauche, la plus grande partie du ventricule droit avec le tronc pulmonaire et la plus grande partie de l'oreillette gauche avec l'oreille; la partie ascendante de l'aorte est située à gauche et à droite de la ligne médiane.

La position du cœur et de ses parties chez une personne varie en fonction de la position du corps et des mouvements respiratoires.

Ainsi, lorsque le corps est positionné sur le côté gauche ou lorsqu'il est incliné antérieurement, le cœur est plus proche de la paroi thoracique qu'aux positions opposées du corps; en position debout, le cœur est plus bas qu'en position couchée, de sorte que le sommet du cœur bouge quelque peu; lorsque vous inspirez, le cœur est plus éloigné de la paroi thoracique que lorsque vous expirez.

La position du cœur varie également en fonction des phases d'activité cardiaque, de l'âge, du sexe et des caractéristiques individuelles (hauteur du diaphragme), du degré de remplissage de l'estomac, du petit et du gros intestins.

La projection des limites du coeur sur la paroi frontale de la poitrine. Le bord droit descend sur une ligne légèrement convexe, à 1,5–2 cm du bord droit du sternum et partant du bord supérieur du cartilage de la troisième côte jusqu'à la jonction du cartilage de la cinquième côte avec le sternum.

Le bord inférieur du cœur est situé au niveau du bord inférieur du corps du sternum et correspond à une ligne descendante légèrement convexe partant du site de fixation du cartilage de la côte en V droite jusqu'au sternum jusqu'au point situé dans le cinquième espace intercostal du côté gauche, 1,5 cm plus à gauche du thoracique gauche ligne claviculaire).

Le bord gauche du coeur depuis le point situé dans le deuxième espace intercostal gauche, à 2 cm du bord du sternum, passe sous la forme d’une ligne convexe vers l’extérieur, obliquement vers le bas et à gauche vers un point situé dans le cinquième espace intercostal gauche, à 1,5-2 cm de ligne thoracique gauche (mi-claviculaire).

L'oreille gauche est projetée dans le deuxième espace intercostal gauche, à une certaine distance du bord du sternum; tronc pulmonaire - sur le cartilage costal II gauche, à l'endroit de sa fixation au sternum.

La projection du cœur sur la colonne vertébrale correspond, en haut, au niveau de l'apophyse épineuse de la vertèbre thoracique en V, en bas - au niveau de l'apophyse épineuse de la vertèbre thoracique IX.

Projection des orifices auriculo-ventriculaires de l'aorte et du tronc pulmonaire sur la paroi antérieure du thorax

L'ouverture atrioventriculaire gauche (la base de la valve mitrale) est située à gauche du sternum dans le troisième espace intercostal; les sons de la valve se font entendre au sommet du cœur.

L'ouverture atrioventriculaire droite (la base de la valve tricuspide) est située derrière la moitié droite du sternum, sur une ligne tracée à partir du point de connexion du sternum du cartilage de la côte III gauche jusqu'au point de connexion du sternum du cartilage de la côte VI droite; les sons de la valve se font entendre à droite au niveau des cartilages costaux V - VI et de la partie adjacente du sternum.

L'ouverture aortique (valves aortiques semi-lunaires) se trouve derrière le sternum, plus près de sa marge gauche, au niveau du troisième espace intercostal; les sons de l'aorte dus à une meilleure conduction du son sont entendus à droite au bord du sternum dans le deuxième espace intercostal.

L'ouverture du tronc pulmonaire (valves lunaires du tronc pulmonaire) est située au niveau de la fixation du cartilage de la côte III gauche au sternum; les sons du tronc pulmonaire dus à une meilleure conduction du son sont entendus à gauche au bord du sternum dans le deuxième espace intercostal.

La longueur du cœur chez l'adulte est en moyenne de 13 cm, largeur: 10 cm, épaisseur (taille antéropostérieure): 7 cm, épaisseur de paroi du ventricule droit: 4 mm, gauche: 13 mm, épaisseur du septum ventriculaire: 10 mm.

En fonction de la taille du cœur, on distingue quatre formes de base: 1) type normal: le grand axe du cœur est presque égal à celui du cœur; 2) "goutte à goutte de coeur" - le grand axe est beaucoup plus transversal; 3) coeur long et étroit - le grand axe est plus transversal; 4) coeur court et large - le grand axe est inférieur au transversal.

Le poids du cœur d'un nouveau-né est en moyenne de 23 à 37 g; à partir du 8e mois, le poids du cœur double, à la 2e ou 3e années de la vie, il est triplé. Le poids moyen d'un cœur âgé de 20 à 40 ans atteint 300 g pour les hommes, 270 g pour les femmes, rapport entre le poids cardiaque et le poids total du corps: 1: 170 pour les hommes et 1: 180 pour les femmes.

Topographie du coeur.

Le coeur est situé dans le médiastin antérieur asymétriquement. La majeure partie se trouve à gauche de la ligne médiane, il ne reste que l'oreillette droite et les deux veines cave à droite. Le grand axe du coeur est situé obliquement de haut en bas, de droite à gauche, de bas en haut, formant un angle d'environ 40 ° avec l'axe du corps entier. En même temps, le cœur est tourné de telle manière que sa section veineuse droite se situe plus en avant, la section artérielle gauche en arrière.

Le cœur et le péricarde dans la plus grande partie de sa face antérieure (faciès sternocostalis) sont recouverts de poumons dont les bords antérieurs, ainsi que les parties correspondantes des deux plèvres, venant en avant du cœur, le séparent de la paroi thoracique antérieure, sauf à un endroit où la face antérieure du cœur se situe à travers le péricarde adjacente au sternum et au cartilage des côtes V et VI. Les limites du cœur sont projetées sur la paroi thoracique comme suit. La poussée de la pointe du cœur peut être palpée de 1 cm à l'intérieur de linea mamillaris sinistra dans le cinquième espace intercostal gauche. La limite supérieure de la projection cardiaque se situe au niveau du bord supérieur du troisième cartilage costal. Le bord droit du cœur s'étend de 2 à 3 cm à droite du bord droit du sternum, de la troisième à la cinquième côte; la limite inférieure va transversalement du cartilage costal V droit au sommet du cœur, la limite gauche du cartilage de la côte III au sommet du cœur.

Les sorties ventriculaires (aorte et tronc pulmonaire) se situent au niveau III du cartilage costal gauche; le tronc pulmonaire (ostium trunci pulmonalis) - situé à l'extrémité sternale de ce cartilage, l'aorte (ostium aortae) - derrière le sternum, légèrement à droite. Les deux ostia atrioventricularia sont projetés sur une ligne droite le long du sternum allant de la troisième gauche à la cinquième espace intercostal droit.

Lors de l'auscultation du cœur (écoute des sons des valves à l'aide d'un phonendoscope), les sons des valves cardiaques sont entendus à certains endroits: mitrale - au sommet du coeur; tricuspide - sur le sternum à droite contre le cartilage costal en V; le tonus des valves de l'aorte - au bord du sternum dans le deuxième espace intercostal à droite; le tonus des valves pulmonaires - dans le deuxième espace intercostal à gauche du sternum.

Topographie cardiaque

Le cœur est situé dans le médiastin antérieur, attenant à la plèvre médiastinale, en bas au diaphragme, à l'avant avec la paroi thoracique, et à l'arrière avec l'œsophage et l'aorte thoracique. Une partie des ventricules gauche et droit, l’oreillette droite et la veine cave inférieure sont adjacentes au diaphragme. 2/3 du coeur sont à gauche et 1/3 à droite de la ligne médiane du corps.

Le grand axe du cœur, tiré de la base au sommet, forme un angle de 40 à 45 ° avec le plan sagittal de la poitrine.

Le bord supérieur du cœur se situe au niveau du bord supérieur du troisième cartilage costal du sternum. La bordure droite s'étend sur 1 à 1,5 cm à droite de la linea sternalis. Le bord gauche le plus important correspond au sommet du cœur et est déterminé dans le cinquième espace intercostal à 1 cm médial de la ligne médiane de la ligne médiane (Fig. 375).

La branche antérieure, la plus épaisse, relie les nœuds sinus-auriculaires et auriculo-ventriculaires. La valve tricuspide est projetée et entendue dans la ligne médiane au niveau de la fixation des côtes V et VI au sternum. La valve papillon est projetée sur le bord gauche au niveau du cartilage costal IV-V et se fait entendre dans le cinquième espace intercostal, au sommet du cœur, qui est en contact avec la paroi thoracique. La valve aortique est projetée à la jonction III du cartilage costal gauche et est entendue plus clairement dans le deuxième espace intercostal à droite, au bord du sternum. La valve du tronc pulmonaire est projetée sur le bord gauche du sternum, à 1 cm au-dessus de la valve aortique, et se fait entendre à gauche dans le deuxième espace intercostal situé au bord du sternum. Les limites du cœur sont très variables, en fonction de l'âge, du sexe, de la constitution humaine et de la position du corps.

Topographie cardiaque

Le cœur, entouré du péricarde, est situé dans la partie inférieure du médiastin antérieur et, à l'exception de la base, où il est relié à de gros vaisseaux, peut se déplacer librement dans la cavité péricardique.

La surface sternodusale (antérieure) du cœur fait en partie face aux cartilages sternaux et costaux et en partie à la plèvre medio-pleurale. Le sternodonomie comprend les surfaces antérieures de l'oreillette droite, de l'oreille droite, de la veine cave supérieure, du tronc pulmonaire, des ventricules droit et gauche, ainsi que de l'apex du cœur et de l'apex de l'oreille gauche.

La surface diaphragmatique (inférieure) du cœur dans les parties supérieures fait face à l'œsophage et à l'aorte thoracique, les parties inférieures sont adjacentes au diaphragme. Les sections supérieures comprennent les surfaces postérieures des oreillettes à prédominance gauche et partiellement à droite, et les plus basses - les surfaces inférieures des ventricules droit et gauche et partiellement les oreillettes.

Le contour inférieur du cœur, formé par le ventricule droit, fait face au diaphragme et la surface pulmonaire gauche (latérale) est formée par le ventricule gauche et fait face au poumon gauche (Fig. 720, 721, 722, 723). La base du coeur, formée par les oreillettes gauche et partiellement droite, fait face à la colonne vertébrale, le sommet du coeur, formé par le ventricule gauche, est dirigé en avant et se projette sur la surface antérieure de la poitrine dans le cinquième espace intercostal gauche, à 1,5 cm de la ligne médiane. clavicule, - de la ligne du mamelon gauche (mi-claviculaire), linea medioclavicularis sinistra (Fig. 724).

Le contour droit du coeur est formé en direction du poumon droit extérieur, droit, du bord de l'oreillette droite et au-dessus - de la veine cave supérieure.

Le bord gauche du cœur est le ventricule gauche, faisant face au poumon gauche, au-dessus - de l'oreille gauche, et même plus haut - du tronc pulmonaire.

Le cœur est situé derrière la moitié inférieure du sternum et les gros vaisseaux (l'aorte et le tronc pulmonaire) sont situés derrière sa moitié supérieure (voir Fig. 724).

Par rapport à la ligne médiane antérieure, linea mediana anterior, le cœur est situé de manière asymétrique: près des 2/3 de celui-ci se trouvent à gauche et environ 1/3 à droite de cette ligne.

L'axe longitudinal du cœur, allant de la base au sommet, forme un angle avec les plans sagittal et frontal du corps, atteignant 40 °. L'axe très longitudinal du cœur va de haut en bas, de droite à gauche et d'arrière en avant. Le cœur est également légèrement tourné de droite à gauche autour de son axe. Par conséquent, une partie importante du cœur droit est située plus en avant et la majeure partie du cœur gauche est en arrière, de sorte que la surface antérieure du ventricule droit est adjacente à la paroi thoracique la plus proche du reste du cœur. Le bord droit du cœur, qui sert de limite inférieure, atteint l'angle formé par la paroi thoracique et le diaphragme du sinus costal-diaphragmatique droit, récessus costodiaphragmatica dexter, l'oreillette gauche de toutes les cavités du cœur occupe la position la plus postérieure.

À droite du plan médian du corps se trouvent l'oreillette droite avec les deux veines cave, une partie insignifiante du ventricule droit et l'oreillette gauche; à gauche - le ventricule gauche, la plus grande partie du ventricule droit avec le tronc pulmonaire et la plus grande partie de l'oreillette gauche avec l'oreille; la partie ascendante de l'aorte est située à gauche et à droite de la ligne médiane antérieure.

La position du cœur et de ses parties chez une personne varie en fonction de la position du corps et des mouvements respiratoires. Ainsi, dans la position du côté gauche ou lorsqu'il est incliné antérieurement, le cœur est adjacent à la paroi thoracique; en position debout, le cœur est situé plus bas que dans la position du corps allongé, de sorte que la poussée de la pointe du cœur bouge quelque peu; lorsque vous inspirez, le cœur est plus éloigné de la paroi thoracique que lorsque vous expirez.

La position du cœur change en fonction des phases d'activité cardiaque, de l'âge, du sexe et des caractéristiques individuelles (hauteur du diaphragme), du degré de remplissage de l'estomac, du petit et du gros intestin.

La projection des bords du cœur sur la paroi frontale du thorax (voir. Fig. 699, 700, 724). Le bord droit du cœur a la forme d’une ligne légèrement convexe, distante de 1,5 à 2,0 cm du bord droit du sternum, descendant du bord supérieur du cartilage de la troisième côte à la jonction du cartilage de la côte en V avec le sternum.

Le bord inférieur du coeur se situe au niveau du bord inférieur du corps du sternum. Il s’agit d’une ligne descendante légèrement convexe qui part du site de fixation du cartilage de la côte en V droite jusqu'au sternum jusqu’au point situé dans le cinquième espace intercostal du côté gauche, à 1,5 cm du mamelon gauche. ) lignes.

Le bord gauche du cœur depuis le point situé dans le deuxième espace intercostal gauche, à 2 cm du bord du sternum, passe sous la forme d’une ligne convexe vers l’extérieur obliquement vers le bas et vers la gauche jusqu’à un point situé à gauche du cinquième espace intercostal, à 1,5-2,0 cm de la gauche. ligne mi-claviculaire.

L'oreille gauche est projetée dans le second espace intercostal gauche, à une certaine distance du bord du sternum; tronc pulmonaire - sur le cartilage de la côte II gauche à l'endroit de sa fixation au sternum.

La projection du cœur sur la colonne vertébrale correspond, en haut, au niveau de l'apophyse épineuse de la vertèbre thoracique en V, en bas - au niveau de l'apophyse épineuse de la vertèbre thoracique IX.

Projections d'orifices auriculaires et d'ouvertures de l'aorte et du tronc pulmonaire sur la paroi antérieure du thorax (voir Fig. 724). L'ouverture pré-ventriculaire gauche (la base de la valve auriculo-ventriculaire gauche) est située à gauche du sternum dans le troisième espace intercostal; les sons de cette valve se font entendre au sommet du cœur.

L'ouverture auriculo-ventriculaire droite (base de la valve auriculo-ventriculaire droite) est située derrière la moitié droite du sternum, le long de la ligne reliant le point de connexion au sternum du cartilage de la côte III gauche au point de connexion au sternum du cartilage de la côte VI droite; Les sons de cette valve se font entendre à droite au niveau du cartilage des côtes V-VI et de la partie adjacente du sternum.

L'ouverture aortique (valve aortique) se trouve derrière le sternum, plus près de sa marge gauche, au niveau du troisième espace intercostal; les sons de la valve aortique se font entendre à droite, au bord du sternum, dans le deuxième espace intercostal.

Le trou du tronc pulmonaire (valve du tronc pulmonaire) est situé au niveau de la fixation du cartilage de la côte III gauche au sternum; les sons du tronc pulmonaire se font entendre à gauche au bord du sternum dans le deuxième espace intercostal.

Innervation du coeur, voir "Système nerveux autonome", "Nerfs du coeur".

64. Le cœur - l'emplacement, la structure, la projection à la surface de la poitrine. Cavités cardiaques, trous cardiaques. Valves du coeur - la structure et la fonction.

Le coeur est un organe musculaire creux ayant la forme d'un cône, 250-360 g, chez le nouveau-né, il est de 25 g.

Situé dans la cavité thoracique, derrière le sternum, dans le médiastin antérieur: 2/3 dans la moitié gauche, 1/3 dans la droite. La base large est dirigée vers le haut et vers l’arrière et la partie rétrécie de la pointe vers le bas, vers l’avant et vers la gauche. Le coeur a 2 surfaces: antérieure sterno-costale et diaphragmatique inférieure.

La structure de la paroi du cœur est constituée de 3 couches: ENDOCARD interne (endothélium lisse, aplati et lisse) - se loge à l’intérieur, des vannes se forment à partir de celle-ci; Myocarde (tissu musculaire strié cardiaque - contractions involontaires). La musculature des ventricules est mieux développée que celle des oreillettes. La couche superficielle de la musculature auriculaire est constituée de fibres transversales (circulaires) communes aux deux oreillettes, et profondes à partir de fibres disposées verticalement (longitudinalement) et indépendantes pour chaque oreillette. Les ventricules comportent 3 couches de muscles: les ventricules superficiels et profonds sont communs, la couche circulaire moyenne est séparée pour chaque ventricule. De la barre transversale charnue et des muscles papillaires formés profonds. Les faisceaux musculaires sont pauvres en myofibrilles, mais riches en sarcoplasmes (plus clairs), le long desquels se trouvent le plexus des fibres nerveuses et des cellules nerveuses du néo-sans - le système de conduction cardiaque. Il forme des nœuds et des faisceaux dans les oreillettes et les ventricules. EPIKARD (cellules épithéliales, la feuille interne de la membrane séreuse péricardique) recouvre la surface externe et les parties les plus proches de l'aorte, du tronc pulmonaire et des veines creuses. PERICARD - Foliole externe du coeur. Entre la feuille interne du péricarde (epicardium) et la partie externe se trouve une cavité péricardique en forme de fente.

Sur la paroi thoracique antérieure du bord du coeur sont projetés:

La limite supérieure est le bord supérieur du cartilage de la 3ème paire de côtes.

La bordure gauche le long de l'arc allant du cartilage de la 3e côte gauche à la projection du sommet.

Le sommet dans le cinquième espace intercostal gauche est situé entre 1 et 2 cm de la médiane à la ligne mi-claviculaire gauche.

La bordure droite est à 2 cm à droite du bord droit du sternum.

Le bas du bord supérieur du cartilage 5 côtes droites à la projection de l'apex.

Chez les nouveau-nés, le cœur est presque entièrement à gauche et à l'horizontale.

Chez les enfants de moins d'un an, l'apex se situe à 1 cm de côté de la ligne mi-claviculaire gauche, dans le 4ème espace intercostal.

Chambres, trous. Le cœur est divisé par un septum longitudinal en deux moitiés gauche et droite. Au sommet de chaque moitié il y a un atrium, au bas - le ventricule. Les oreillettes communiquent avec les ventricules à travers l'ouverture auriculo-ventriculaire. Les saillies des oreillettes forment les oreilles droite et gauche de l'oreillette. Les parois du ventricule gauche sont plus épaisses que celles du droit (myocarde mieux développé). À l'intérieur du ventricule droit, il y a 3 (plus souvent) muscles papillaires, à gauche - 2. Le sang pénètre dans l'oreillette droite par les veines supérieure creuse (tombe d'en haut), inférieure creuse (en dessous), les veines du sinus coronaire du cœur (sous la veine cave inférieure). 4 veines pulmonaires coulent dans la gauche. Du ventricule droit vient le tronc pulmonaire, de gauche - l'aorte.

Les valves du cœur (les valves des plis de l'endocarde) ferment les ouvertures auriculo-ventriculaires. Droite - le 3ème pliage, à gauche - le 2ème pliage (mitral). Les filaments tendineux des bords des cuspides sont reliés aux muscles papillaires (du fait qu'ils ne se retournent pas, il n'y a pas de circulation sanguine inversée). Près des ouvertures du tronc et de l'aorte pulmonaires se trouvent les valves semi-lunaires sous la forme de 3 poches s'ouvrant dans le sens du flux sanguin. Pression dans les ventricules, puis le sang entre dans les poches, les bords sont fermés → il n'y a pas de reflux sanguin vers le cœur.

Frontières anatomiques du coeur

Le cœur (op) est un organe musculaire creux (poids entre 240 et 330 g), en forme de cône, pompe le sang dans les artères et reçoit le sang veineux. Situé dans la cavité thoracique entre les poumons dans le médiastin inférieur antérieur. La partie antérieure du cœur est adjacente au sternum, à l'arrière se trouvent l'œsophage, l'aorte thoracique et la veine cave inférieure. en bas - le diaphragme.

Le cœur a une position oblique: la base est dirigée vers le haut, le dos et la droite; de haut en bas en avant et à gauche

top - correspond au cartilage de la 3ème côte;

à droite - 2 cm à droite du bord droit du sternum, de la 3e à la 5e côte;

en bas - relie le bord droit au sommet du cœur;

le sommet du cœur est situé dans le cinquième espace intercostal à 1,5 cm au milieu de la ligne médio-claviculaire gauche;

l'arc de gauche relie le sommet du cœur à la limite supérieure.

Les limites du cœur sont variables et dépendent de l'âge, du sexe, de la constitution et de la position du corps.

Sillons cardiaques: - Rainures atrioventriculaires antérieures et postérieures dans lesquelles se trouvent les artères coronaires.

Chambres du coeur. Le septum longitudinal divise le cœur en deux moitiés: la moitié droite contient du sang veineux; sang artériel gauche.

Le septum transversal divise chaque moitié dans la chambre supérieure - les oreillettes et la partie inférieure - le ventricule.

Chaque oreillette communique avec le ventricule par l’orifice auriculo-ventriculaire.

Ainsi, le cœur a 4 chambres: l'oreillette droite et gauche, le ventricule droit et gauche.

Dans l'oreillette droite infusée, la veine cave supérieure et inférieure, le sinus coronaire.

Dans l'oreillette gauche, 4 veines pulmonaires sont perfusées. Le tronc pulmonaire prend naissance à partir du ventricule droit.

L'aorte provient du ventricule gauche.

La structure de la paroi du coeur:

1. La paroi interne - l'endocarde (inflammation - endocardite), est constituée de tissu conjonctif endothélial et forme les valves du cœur.

Valves du coeur: bicuspides (valvule mitrale) - ferme l'ouverture auriculo-ventriculaire gauche; valve tricuspide - ferme l'ouverture auriculo-ventriculaire droite; valve semi-lunaire aortique - ferme l'ouverture aortique; valve semi-lunaire du tronc pulmonaire - ferme l'ouverture du tronc pulmonaire.

Valves défectueuses - conduit au développement d'une maladie cardiaque.

2. L'enveloppe moyenne - myocarde (inflammation de la myocardite), constituée de tissu musculaire strié (de cardiomyocytes), est automatiquement réduite. Bien développé dans le ventricule gauche en raison de sa forte contraction. Mal développé dans les oreillettes.

3. La gaine extérieure - l'épicarde est la feuille viscérale de la membrane séreuse (péricarde).

4. péricarde - feuille pariétale autour du coeur.

Entre le péricarde et l'épicarde se trouve un espace en forme de fente (cavité péricardique). Il contient une petite quantité de liquide, ce qui réduit les frictions entre les feuilles du péricarde lors de la contraction du cœur.

Grande circulation (premier tour):

- commence à partir de l'aorte du ventricule gauche, à travers lequel le sang artériel coule et à travers les artères → artérioles → précapillaires → capillaires se dirige vers les tissus, où le métabolisme et les gaz se produisent, à la suite de quoi le sang devient veineux, qui s'accumule dans les postcapillaires → veinules → veines et le long la veine cave supérieure et inférieure infuse dans l'oreillette droite.

Ainsi, ce cercle est destiné à l'approvisionnement en sang d'organes, de tissus et de l'organisme tout entier.

Petit cercle de circulation sanguine (deuxième cercle)

- Il part du ventricule droit par le tronc pulmonaire, qui est ensuite divisé en deux artères pulmonaires à travers lesquelles le sang veineux circule. En entrant dans les poumons, un échange de gaz se produit au niveau des alvéoles et le sang devient artériel, lequel est recueilli dans les veines pulmonaires 4 et infusé dans l'oreillette gauche.

Ainsi, ce cercle est destiné à l'échange de gaz.

Circulation coronaire (troisième tour)

- partant du bulbe aortique des artères coronaires gauche et droite, passe dans les sillons à la surface du cœur. Leurs branches dans le myocarde sont divisées en vaisseaux plus petits, jusqu'aux capillaires, au niveau desquels des processus métaboliques se produisent, produisant un sang veineux qui est collecté dans les veinules, puis dans les veines coronaires → s'écoule dans le sinus coronaire. qui s'ouvre dans l'oreillette droite.

Ainsi, ce cercle est destiné à l'approvisionnement en sang du cœur.

1. Que comprend le système cardiovasculaire?

2. Qu'est-ce que la paroi de l'artère, de la veine, des capillaires?

3. Que comprend le microvascularisation?

4. La valeur de la microvascularisation.

5. Le concept de collatéraux, anastomoses.

6. Topographie du coeur.

7. Les frontières du coeur.

8. Chambres du coeur.

9. Les valves du coeur.

10. Cercles de circulation sanguine.

1. R.P. Samuseva, «Anatomie et physiologie humaine», chapitre 7.

  1. L.F. Gavrilova «Anatomie et physiologie», pages 261 à 272.
  2. Monsieur Sapina "Anatomie et physiologie de l'homme." Chapitre 2
  3. S.A. Voroviev, «Anatomie et Physiologie», p. 256-262.
  4. “Atlas de l'anatomie humaine.

© studopedia.ru n'est pas l'auteur des documents publiés. Mais offre la possibilité d'une utilisation gratuite. Y a-t-il une violation du droit d'auteur? Écris-nous. Votre ip: 109.169.169.50

Le cœur (Lat. So-, cardia grec) est un organe fibreux-musculaire creux qui, fonctionnant comme une pompe, assure la circulation du sang dans le système circulatoire. Le cœur est situé dans le médiastin antérieur, dans le péricarde, entre les feuilles de la plèvre médiastinale.

Il a la forme d'un cône irrégulier (Fig. 1) avec la base en haut et tournée vers le bas, à gauche et en haut.

La taille du coeur est individuellement différente. La longueur du cœur de l’adulte varie de 10 à 15 cm (généralement de 12 à 13 cm), la largeur à la base est de 8 à 11 cm (plus souvent de 9 à 10 cm) et la taille antéro-postérieure de 6 à 8,5 cm (en général de 6 à 5 à 7 cm)..

La masse cardiaque moyenne est de 332 g chez les hommes (de 274 à 385 g) et chez les femmes de 253 g (de 203 à 302 g).

Fig. 1. Vue du coeur de l'avant. 1 - ventricule droit; 2 - oreille droite; 3 - l'aorte ascendante; 4 - veine cave supérieure; 5 - tronc pulmonaire; 6 - oreille gauche; 7 - une grande veine du coeur; 8 - branche interventriculaire antérieure de l'artère coronaire gauche; 9 - rainure interventriculaire antérieure; 10 - ventricule gauche; 11 - le sommet du coeur.

En ce qui concerne la ligne médiane du corps, le cœur est situé de manière asymétrique - environ 2/3 à gauche de celui-ci et environ 1/3 à droite. Selon la direction de la projection de l'axe longitudinal (du milieu de la base au sommet) sur la paroi thoracique antérieure, il existe une position transversale, oblique et verticale du cœur. La position verticale est plus fréquente chez les personnes ayant une cage thoracique étroite et longue, transversale - chez les individus ayant une cage thoracique large et courte.

Le cœur se compose de quatre chambres: deux oreillettes (droite et gauche) et deux ventricules (droite et gauche) (Fig. 2). Les oreillettes sont situées à la base du coeur. L'aorte et le tronc pulmonaire sortent du cœur, la veine cave supérieure retombe dans le côté droit, la veine cave inférieure se gonfle dans le bas du dos, les veines pulmonaires gauches en arrière et à gauche et les veines pulmonaires droites sont légèrement à droite.

Fig. 2a) Vue du coeur sur les coupes (coupe transversale au niveau du sinus coronaire, vue de dessus): 1 - tronc pulmonaire; 2 - l'aorte; 3 - artère coronaire droite; 4 - feuille médiane de la valve tricuspide; 5 - valve tricuspide à feuillet arrière; 6 - valve de séparation de la valve tricuspide; 7 - sinus coronaire; 8 - la cuspide postérieure de la valve mitrale; 9 - le feuillet avant de la valve mitrale; 10 - l'artère coronaire gauche.

Fig. 2b). Vue du coeur sur les incisions (incision frontale, vue de face): 11 - oreillette gauche; 12 - la veine pulmonaire gauche; 13 - la valve mitrale; 14 - accords tendineux; 15 - ventricule gauche; 16 - trabécules charnues; 17 - le sommet du coeur; 18 - septum ventriculaire (partie musculaire); 19 - muscles papillaires; 20 - ventricule droit; 21 - valve tricuspide; 22 - septum interventriculaire (partie membraneuse); 23 - valvule coronaire; 24 - peigne les muscles; 25 - veine cave inférieure; 36 - l'oreillette droite; 27 - fosse ovale; 28 - septum interauriculaire; 29 - les veines pulmonaires droites.

Une distinction est faite entre la partie antérieure (sternopérillaire), la partie inférieure (diaphragmatique), qui dans la clinique est parfois appelée la face postérieure, et la surface latérale gauche (poumon) du cœur. Il y a aussi le bord droit du cœur, formé principalement par l'oreillette droite et adjacent au poumon droit. La face antérieure adjacente au sternum et le cartilage des côtes III - V de gauche (Fig. 3) sont plus longtemps représentés par le ventricule droit et, dans une moindre mesure, par le ventricule gauche et les oreillettes (Fig. 4a).

Fig. 3. Image schématique de la projection du cœur, des gros vaisseaux et des dômes du diaphragme sur la paroi antérieure du thorax. 1 - oreillette droite; 2 - veine cave supérieure; 3 - tronc pulmonaire; 4 - arcade aortique; 5 - oreille gauche; 6 - ventricule droit; 7 - ventricule gauche; 8 - les dômes droit et gauche du diaphragme.

Fig. 4 a. Une représentation schématique du cœur (avec les nerfs et les vaisseaux) dans la cavité thoracique (vue de face, la cavité péricardique est ouverte, l'épicarde est partiellement enlevée, les poumons sont tirés avec des crochets); 1 - veine cave supérieure; 2 - nerf phrénique gauche; 3 - arcade aortique; 4 - le nerf vague gauche; 5 - tronc pulmonaire; 6 - champ neuro-nodulaire du ventricule droit (au niveau du cône artériel); 7 - oreille gauche; 8 - branche interventriculaire antérieure de l'artère coronaire gauche; 9 - grande veine cardiaque: 10 - plexus nerveux gauche antérieur (ventricule); 11 - ventricule gauche; 12 - le diaphragme; 13 - épicarde; 14 - plexus nerveux droit antérieur (ventricule); 15 - ventricule droit; 16 - artère coronaire droite; 17 - péricarde (détourné); 18 - oreille droite; 19 - partie superficielle du plexus cardiaque; 20 - le poumon droit.

Fig. 4b. Représentation schématique du cœur (avec nerfs et vaisseaux) dans la cavité thoracique (vue arrière, péricarde, épicarde et poumons enlevés): 1 - veine cave supérieure; 2 - nerf phrénique gauche; 3 - arcade aortique; 4 - le nerf vague gauche; 5 - tronc pulmonaire; 6 - champ neuro-nodulaire du ventricule droit (au niveau du cône artériel); 7 - oreille gauche; 8 - branche interventriculaire antérieure de l'artère coronaire gauche; 9 - grande veine cardiaque: 10 - plexus nerveux gauche antérieur (ventricule); 11 - ventricule gauche; 12 - le diaphragme; 13 - épicarde; 14 - plexus nerveux droit antérieur (ventricule); 15 - ventricule droit; 16 - artère coronaire droite; 17 - péricarde (détourné); 18 - oreille droite; 19 - partie superficielle du plexus cardiaque; 20 - le poumon droit; 21 - le nerf vague droit (coupé); 22 - branches de l'artère pulmonaire droite; 23 - les veines pulmonaires droites; 24 - partie du plexus du nerf postérieur droit; 25 - veine cave inférieure; 26 - l'auricule gauche; 27 - œsophage (coupé); 28 - sinus coronaire; 29 - aorte thoracique (coupée); 30 - plexus nerveux postérieur gauche et droit (ventricules); 31 - plexus auriculaire postérieur; 32 - les veines pulmonaires gauches; 33 - artère pulmonaire gauche; 34 - nerf récurrent laryngé gauche (coupé); 35 - la partie la plus profonde du plexus cardiaque; 36 - branche interventriculaire postérieure de l'artère coronaire droite.

Fig. 5. Microdrogue d'un myocarde normal. fibres musculaires parallèles visibles.

Fig. 6. Cœur avec un apport sanguin du côté droit. l'artère coronaire droite (1) et ses branches sont plus développées que l'artère coronaire gauche (2).

Fig. 7. Cœur avec type d'approvisionnement en sang dans le sang gauche. l'artère coronaire gauche (2) et ses branches sont plus développées que l'artère coronaire droite (1).

Fig. 8. Microdrogue du coeur avec cardiomyopathie hypertrophique obstructive: dans la paroi du ventricule gauche du muscle cardiaque, les fibres sont distribuées de manière aléatoire, beaucoup d'entre elles se ramifiant, la turbulence des fibres est visible; les cardiomyocytes sont compactés, les noyaux de certains d'entre eux sont agrandis, vacuolisés, la striation transversale n'est pas exprimée; le tissu interstitiel est fibrose, pauvre en éléments cellulaires, il a de petits champs de sclérose.

La frontière entre les ventricules correspond au sulcus interventriculaire antérieur et entre les ventricules et les oreillettes - le sulcus coronaire. Dans le sillon interventriculaire antérieur, la branche interventriculaire antérieure de l'artère coronaire gauche (Fig. 1, 8), la veine cardiaque large (Fig. 1, 7), le plexus nerveux et les vaisseaux lymphatiques sont situés; dans le sulcus coronaire, l'artère coronaire droite, le plexus nerveux et les vaisseaux lymphatiques.

La surface diaphragmatique du coeur est tournée vers le bas et est adjacente au diaphragme. Il est composé du ventricule gauche, en partie du ventricule droit et de parties des oreillettes droite et gauche. Sur la surface diaphragmatique, les deux ventricules se bordent le long du sillon interventriculaire postérieur dans lequel passent la branche interventriculaire postérieure de l'artère coronaire droite, de la veine médiane du coeur, des nerfs et des vaisseaux lymphatiques. Le sillon interventriculaire postérieur près de l’apex du cœur est relié à l’antérieur, formant une encoche de l’apex du cœur. La silhouette de la projection frontale du coeur sur la paroi thoracique antérieure (Fig. 3) présente des bords droit, inférieur et gauche.

La bordure droite est formée en haut (bord II - III) par le bord de la veine cave supérieure, en bas (bord III - V) par le bord de l'oreillette droite. Au niveau de la côte V, la frontière droite passe dans la frontière inférieure, formée par le bord des ventricules droit et partiellement gauche, puis oblique vers le bas et à gauche, en traversant le sternum au-dessus de la base du processus xiphoïde, vers l’espace intercostal gauche et en franchissant le cartilage de la côte VI, atteignant l’espace intercostal 1, 5 cm en dedans de la ligne mi-claviculaire. La bordure gauche est formée par l'arc aortique, le tronc pulmonaire, l'oreille gauche du cœur et le ventricule gauche. Des points de sortie de l'aorte et du tronc pulmonaire sont projetés au niveau du troisième espace intercostal: la bouche aortique est située derrière la moitié gauche du sternum et la bouche du tronc pulmonaire est à son bord gauche.

Selon les matériaux de MEM

Tous les documents figurant sur le site sont publiés sous le droit d'auteur ou par les éditeurs de professionnels de la santé, mais ne constituent pas une ordonnance de traitement. Adresse aux experts!

Percussion cardiaque - une méthode pour déterminer ses limites

La position anatomique de tout organe du corps humain est déterminée génétiquement et suit certaines règles. Par exemple, dans la grande majorité des cas, l’estomac se trouve du côté gauche de la cavité abdominale, les reins du côté de la ligne médiane dans l’espace rétropéritonéal et le cœur à la gauche de la ligne médiane du corps dans la cavité thoracique humaine. La position anatomique strictement occupée des organes internes est nécessaire à leur travail.

Lors de l'examen du patient, le médecin peut vraisemblablement déterminer l'emplacement et les limites d'un organe en particulier, et il peut le faire à l'aide de ses mains et de ses oreilles. Ces méthodes d'examen sont appelées percussion (tapotement), palpation (sondage) et auscultation (écoute avec un stéthoscope).

Les limites du cœur sont déterminées principalement au moyen de percussions, lorsque le médecin, à l’aide de ses doigts, «frappe» la surface antérieure du thorax et, en se concentrant sur la différence de sons (sourd, sourd ou bourdonnant), détermine l’emplacement estimé du cœur.

La méthode par percussion permet souvent de suspecter un diagnostic, même au stade de l'examen du patient, avant de désigner des méthodes de recherche instrumentales, bien que celles-ci jouent toujours un rôle dominant dans le diagnostic des maladies du système cardiovasculaire.

Percussion - définir les limites du cœur (vidéo, fragment de la conférence)

Percussion - film éducatif soviétique

Valeurs normales des limites de la matité cardiaque

Normalement, un coeur humain a une forme en forme de cône, pointant obliquement vers le bas, et est situé dans la cavité thoracique à gauche. Sur les côtés et au sommet du cœur, il est légèrement fermé dans de petites zones des poumons, devant - la face antérieure de la poitrine, derrière - les organes du médiastin et au-dessous - le diaphragme. Une petite partie «ouverte» de la surface antérieure du cœur est projetée sur la paroi thoracique antérieure et seules ses limites (droite, gauche et supérieure) peuvent être déterminées en tapotant.

limites de la morosité cardiaque relative (a) et absolue (b)

La percussion de la projection des poumons, dont le tissu a augmenté la légèreté, sera accompagnée d'un son pulmonaire clair, et le tapotement de la région du cœur, dont le muscle est un tissu plus dense, est accompagné d'un son sourd. La définition des limites du coeur, ou la matité cardiaque, est basée sur ceci: lors de la percussion, le médecin déplace ses doigts du bord de la paroi thoracique antérieure vers le centre et, lorsqu'un son clair se change en sourd, il note la limite de la matité.

Attribuez les limites de la matité relative et absolue du cœur:

  1. Les limites de la matité relative du cœur se situent à la périphérie de la projection du cœur et désignent les bords du corps légèrement recouverts par les poumons. Le son sera donc moins sourd (terne).
  2. La limite absolue désigne la zone centrale de la projection du cœur et est formée par la partie ouverte de la surface avant de l'orgue. Le son de percussion est donc plus sourd (émoussé).

Les valeurs approximatives des limites de la matité cardiaque relative sont normales:

  • Le bord droit est déterminé en déplaçant les doigts le long du quatrième espace intercostal de droite à gauche et il est généralement noté dans le quatrième espace intercostal le long du bord du sternum à droite.
  • Le bord gauche est déterminé en déplaçant les doigts le long du cinquième espace intercostal à gauche du sternum et est noté le long du 5e espace intercostal à 1,5–2 cm de la ligne mi-claviculaire à gauche.
  • La limite supérieure est déterminée en déplaçant les doigts de haut en bas le long des espaces intercostaux à gauche du sternum et est marquée le long du troisième espace intercostal à gauche du sternum.

Le bord droit correspond au ventricule droit, le bord gauche au ventricule gauche et le bord supérieur à l'oreillette gauche. La projection de l'oreillette droite à l'aide de percussions est impossible à déterminer en raison de l'emplacement anatomique du cœur (pas strictement vertical, mais en diagonale).

Chez les enfants, les limites du cœur changent au fur et à mesure qu'elles grandissent et atteignent les valeurs d'un adulte après 12 ans.

Les valeurs normales dans l'enfance sont:

Causes des déviations de la norme

En se concentrant sur les limites de la morosité cardiaque relative, ce qui donne une idée des véritables limites du cœur, on peut suspecter une augmentation de l'une ou l'autre des cavités cardiaques dans toutes les maladies:

  • Le décalage vers la droite (expansion) de la bordure droite accompagne l'hypertrophie (augmentation) ou la dilatation (expansion) myocardique de la cavité du ventricule droit, l'expansion du bord supérieur - hypertrophie ou dilatation de l'oreillette gauche et le décalage de la gauche - pathologie correspondante du ventricule gauche. Le plus souvent, on observe une expansion du bord gauche de la matité cardiaque et la maladie la plus fréquente, ce qui conduit au fait que les bords du cœur sont étendus à gauche: il s’agit de l’hypertension artérielle et de l’hypertrophie du coeur gauche qui en résulte.
  • Avec une expansion uniforme des limites de la matité cardiaque à droite et à gauche, il s’agit d’une hypertrophie simultanée des ventricules droit et gauche.

Des dilatations des cavités cardiaques ou une hypertrophie du myocarde peuvent être causées par des maladies telles que des malformations cardiaques congénitales (chez les enfants), un infarctus du myocarde (cardiosclérose post-infarctus), une myocardite (inflammation du muscle cardiaque) et une cardiomyopathie non-mormonale (par exemple, due à une pathologie thyroïdienne), glandes surrénales), hypertension artérielle prolongée. Par conséquent, une augmentation des limites de la matité cardiaque peut inciter le médecin à réfléchir à la présence de l’une des maladies répertoriées.

Outre l’augmentation des limites du cœur provoquée par une pathologie du myocarde, il existe dans certains cas un changement dans les limites de la matité causée par la pathologie du péricarde (chemise du cœur) et des organes voisins - le médiastin, le tissu pulmonaire ou le foie:

  • La péricardite conduit souvent à une expansion uniforme des limites de la matité cardiaque - processus inflammatoire des folioles péricardiques, accompagné d'une accumulation de liquide dans la cavité péricardique, parfois dans un volume suffisamment grand (plus d'un litre).
  • L'expansion unilatérale des limites du cœur sur le côté de la lésion s'accompagne d'atélectasie du poumon (effondrement de la zone non ventilée du tissu pulmonaire) et du côté sain de l'accumulation de fluide ou d'air dans la cavité pleurale (hydrothorax, pneumothorax).
  • Le déplacement du bord droit du cœur vers la gauche est rare, mais il est néanmoins observé en cas de lésions hépatiques sévères (cirrhose), accompagné d'une augmentation significative du volume du foie et de son déplacement vers le haut.

Peut-il y avoir un changement des frontières du coeur cliniquement?

Si le médecin découvre à l'examen les limites élargies ou déplacées de la matité cardiaque, il doit s'informer plus en détail auprès du patient s'il présente des symptômes spécifiques à une maladie cardiaque ou à des organes voisins.

Donc, pour la pathologie du coeur est caractérisée par un essoufflement lors de la marche. au repos ou en position horizontale, ainsi que gonflement. au niveau des membres inférieurs et du visage, douleurs thoraciques, troubles du rythme cardiaque.

Les maladies pulmonaires se manifestent par une toux et un essoufflement, et la peau devient bleuâtre (cyanose).

La maladie du foie peut être accompagnée par un ictère, une augmentation de l'abdomen, des selles anormales et un gonflement.

En tout état de cause, l’extension ou le déplacement des limites du cœur n’est pas la norme et le médecin doit porter une attention particulière aux symptômes cliniques s’il détecte ce phénomène chez un patient pour un examen plus approfondi.

Méthodes d'enquête supplémentaires

Très probablement, après la découverte des frontières élargies de la stupidité cardiaque, le médecin effectuera un pré-examen de l'ECG. rayons X de la poitrine, échographie du cœur (échocardioscopie), échographie des organes internes et de la glande thyroïde, analyses de sang.

Quand un traitement peut-il être nécessaire?

Les frontières du cœur directement étendues ou déplacées ne peuvent pas être traitées. Premièrement, il est nécessaire d'identifier la cause qui a entraîné une augmentation des parties du cœur ou le déplacement du cœur en raison de maladies des organes voisins, puis de prescrire le traitement nécessaire.

Dans ces cas, une correction chirurgicale des malformations cardiaques, un pontage aorto-coronarien ou une endoprothèse coronaire peuvent être nécessaires pour prévenir un infarctus du myocarde récurrent, ainsi qu'un traitement médicamenteux - diurétique. antihypertenseurs, médicaments rythmiques et autres médicaments destinés à prévenir la progression du coeur agrandi.

Pinterest