Anévrisme cérébral: symptômes et principales méthodes de traitement

L'anévrisme vasculaire est une petite formation sur le vaisseau sanguin cérébral, qui augmente avec le temps et se remplit de sang. Un vaisseau bombé exerce une pression sur le nerf ou sur le tissu qui entoure le cerveau. L'anévrisme des vaisseaux sanguins peut être localisé dans n'importe quelle zone des vaisseaux sanguins, mais il est généralement situé à l'endroit où les branches des artères sont séparées.

Beaucoup de gens savent ce qu'est un anévrisme, mais tous ne représentent pas les conséquences de cette maladie.

En cas de rupture du vaisseau, le sang pénètre dans les tissus entourant le cerveau, ce qui peut éventuellement entraîner la mort.

Anévrisme cérébral

Les médecins appellent cette maladie une bombe à retardement, car vous pouvez vivre avec elle pendant des années sans ressentir aucun symptôme. Mais pendant tout ce temps, l'anévrisme grandira constamment, risquant d'éclater à tout moment.

Types d'anévrismes

Comme mentionné ci-dessus, la formation de sang peut se produire n'importe où sur le vaisseau ou l'aorte. La classification des anévrismes est la suivante:

  • Anévrisme du coeur. Il s’agit d’une formation de paroi cardiaque sacculaire. Il est diagnostiqué chez environ 10 à 20% des patients ayant déjà subi un infarctus du myocarde. Au fil du temps, une cicatrice apparaît dans la zone touchée, qui se gonfle constamment.
  • Anévrisme aortique. Peut se développer dans n'importe quelle zone de ce vaisseau sanguin. Ce diagnostic concerne 50 000 personnes par an. Il y a un anévrisme de l'aorte thoracique et abdominale. Il est également diagnostiqué un anévrisme de la voûte aortique, qui peut se développer plus de vingt ans après une blessure.
  • Anévrisme vasculaire périphérique. Localisée dans les vaisseaux sanguins des extrémités et se manifestant par une douleur intense aux bras et aux jambes.
  • Anévrisme de l'artère cérébrale. C'est la forme la plus courante d'anévrisme vasculaire. Elle se caractérise par une expansion locale des artères cérébrales.

Les causes de la maladie

Des formations sanguines peuvent survenir pour les raisons suivantes:

  • faiblesse héréditaire congénitale du système artériel du cerveau;
  • défauts congénitaux des parois vasculaires;
  • la présence d'une tumeur dans le cerveau qui modifie le flux sanguin dans les vaisseaux;
  • blessures graves uniques ou blessures traumatiques prolongées et non exprimées à la tête;
  • la présence de maladies infectieuses prolongées dans lesquelles se forment des embolies microbiennes migrant dans le sang sanguin cérébral;
  • hypertension artérielle avec augmentation de la pression intracrânienne;
  • athérosclérose avec dépôts de plaque dans les vaisseaux qui alimentent le cerveau;

De plus, des problèmes avec les vaisseaux de la tête peuvent survenir sous l’influence de tels facteurs prédisposants:

  • fumer pendant de nombreuses années;
  • exercice lourd;
  • la présence de diabète;
  • faible activité physique, accompagnée d'un travail mental intense.
Diagnostic de l'anévrisme

Les chercheurs affirment que l'anévrysme vasculaire acquis est diagnostiqué le plus souvent chez les personnes de plus de 50 ans. Beaucoup moins souvent, il se produit chez les jeunes qui ont été blessés dans des accidents de voiture et dans les sports extrêmes. Très souvent, dans le processus de diagnostic, les médecins ne peuvent pas déterminer les causes de l'anévrisme. Par conséquent, une augmentation progressive des vaisseaux sanguins devient parfois une découverte déplaisante.

Une augmentation de l'aorte se produit dans le contexte de maladies telles que: la syphilis, l'hypertension, la nécrose focale, les maladies infectieuses et la surmenage nerveux. La cause des formations sur les vaisseaux du coeur est une crise cardiaque précédemment subie. Le tissu musculaire est aminci sur le tissu cicatriciel, ce qui entraîne la perte de la capacité de contracter. En conséquence, sous l'influence du sang, la zone avec la formation de bombement. C'est ainsi que se forme un anévrisme cardiaque. Cette forme de la maladie est le plus souvent localisée dans le septum interventriculaire. L'augmentation du nombre de vaisseaux périphériques s'explique par la présence de blessures, de pathologies vasculaires congénitales, d'athérosclérose et d'érosion vasculaire.

Signes et symptômes de la maladie

Le plus souvent, les symptômes de l'anévrisme au stade initial n'apparaissent pratiquement pas. Dans la plupart des cas, la pathologie des vaisseaux sanguins est détectée assez accidentellement - lors d'une IRM ou d'un scanner après une blessure.

Les premiers signes d'anévrisme, quelle que soit leur forme, se manifestent sous forme de sensations de pincement et de picotement dans la zone d'expansion du vaisseau. En cas de rupture de la paroi artérielle, les symptômes suivants apparaissent:

  • mal de tête aigu et soudain, qui est initialement localisé à un endroit, puis finit par devenir diffus;
  • nausée et vomissements persistants;
  • manifestation de convulsions, semblable à l'épilepsie;
  • états inconscients de durée variable;
  • l'émergence de sentiments de peur et d'anxiété, allant jusqu'à la psychose aiguë.

Dans la forme apoplexique de la maladie, une rupture de la formation de sang artériel se produit dans la zone du cerveau. En cas de lésion de l'artère carotide, des symptômes d'origine neurologique commencent à apparaître:

En cas de lésion de l'artère cérébrale antérieure, les symptômes se manifestent sous la forme de divers troubles mentaux (psychose, troubles émotionnels, problèmes de mémoire et d'attention). L'anévrisme de l'artère cérébrale moyenne provoque des symptômes neurologiques et visuels qui peuvent être accompagnés de convulsions.

Le résultat de toute augmentation des vaisseaux sanguins saigne dans le tissu cérébral, ce qui peut être fatal. Par conséquent, si l’un des symptômes ci-dessus apparaît, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin. Si la maladie est détectée au stade où l'augmentation est de petite taille, il est alors possible que la maladie soit complètement guérie.

Diagnostics

Avant de traiter un anévrisme, il est nécessaire de procéder à un examen précis de sa présence.

Le diagnostic de l'anévrisme consiste principalement en un cours d'examen instrumental, qui comprend les études suivantes:

Angiographie

Cette méthode de diagnostic consiste en un examen aux rayons X avec l'utilisation d'agents de contraste. L'angiogramme terminé détermine le degré de rétrécissement ou de destruction des vaisseaux sanguins et des artères du cerveau. Vous pouvez également identifier les modifications des veines et des artères à l'aide de l'angiographie.

La méthode angiographique de diagnostic de l'anévrisme vasculaire est utilisée pour déterminer les troubles de la circulation cérébrale. En présence d'une tumeur, son emplacement exact, sa forme et sa taille sont déterminés. L’étude elle-même est réalisée dans des salles de radiologie spécialement équipées. Son essence réside dans l'introduction dans l'artère d'un cathéter souple, qui est le vaisseau le plus touché. Lorsque cela se produit, une substance de contraste est libérée dans le sang de la tête et du cou. Ensuite, plusieurs radiographies sont effectuées, sur la base desquelles la présence d’éducation dans les vaisseaux est déterminée.

IRM (imagerie par résonance magnétique)

Dans ce cas, un champ magnétique puissant est utilisé pour une image détaillée du cerveau et d'autres organes. La photo prise peut être considérée comme une coupe transversale bidimensionnelle de navires ou des images tridimensionnelles.

En cas de suspicion de rupture d'anévrisme, le liquide céphalo-rachidien est analysé et l'hémorragie cérébrale est contrôlée.

CT (tomodensitométrie).

C'est la méthode de diagnostic invasive la plus rapide qui permet de déterminer la présence d'un phoque dans les vaisseaux du cerveau. Avec un anévrisme rompu, cette étude détermine si une hémorragie est survenue à la suite d'une rupture. Il s'agit de la toute première méthode de diagnostic prescrite par un médecin lorsqu'il détecte tout symptôme caractéristique d'un anévrisme.

L'ordinateur traite les rayons X pris en tant qu'images bidimensionnelles de sections transversales du crâne et du cerveau. Dans certains cas, un agent de contraste est injecté dans le sang avant le scanner. Cette méthode de recherche devrait être effectuée dans des laboratoires spécialisés.

Méthodes de traitement

Le traitement de l'anévrisme est effectué par diverses méthodes, en fonction de la forme de la maladie et du degré de négligence de celle-ci. La thérapie de formation vasculaire périphérique ne prévoit qu'une intervention chirurgicale, sinon une rupture ou une thromboembolie peut survenir. S'il est impossible d'effectuer l'opération pour des indicateurs médicaux, un certain nombre de médicaments pouvant réduire la fonction d'agrégation du sang (aspirine, héparine, warfarine) sont prescrits.

Le traitement de l'augmentation des vaisseaux cérébraux est effectué de manière conservatrice et chirurgicale. La thérapie conservatrice est utilisée en présence d'une éducation inférieure à 10 mm.

Dans le même temps, il ne devrait y avoir aucun facteur de risque de troubles hémodynamiques. Selon certaines indications, les médicaments nécessaires sont prescrits et une activité motrice épargnée est établie. Quant au traitement chirurgical, il est pratiqué de trois manières: en microchirurgie endoscopique, par accès intravasculaire et sur le crâne ouvert. Le mode de fonctionnement dépend de la taille de la formation et de son emplacement.

Le traitement de l'anévrisme de l'aorte abdominale est effectué principalement à l'aide d'une intervention chirurgicale. L’essentiel de l’opération consiste à éliminer la région endommagée de l’aorte, puis à la remplacer par la prothèse. Dans la prothèse établie, les vaisseaux qui ont quitté l'aorte à cet endroit sont implantés. Au moment de l'opération, un changement artificiel du cycle de la circulation sanguine est réalisé. En période postopératoire, la survenue possible de complications telles que: maladie inflammatoire pelvienne, insuffisance rénale, atonie intestinale, œdème pulmonaire et cérébral.

Le traitement des anévrismes cardiaques consiste à passer au repos et à prescrire des médicaments pouvant faire baisser la pression artérielle et la fréquence cardiaque. Ainsi, la charge sur la zone endommagée du vaisseau cardiaque est réduite et un tissu musculaire sain est préparé pour de nouvelles conditions de fonctionnement. Parmi les médicaments principalement prescrits? -Blockers (Metaprolol, Aténolol ou Propranolol à choisir).

Prévention des maladies

Les anévrismes vasculaires peuvent être prévenus en suivant des règles assez simples:

  • bonne alimentation et activité physique;
  • surveiller la pression artérielle;
  • TDM ou IRM régulier;
  • s'en tenir à un sommeil et à un travail optimaux;
  • études systématiques des vaisseaux sanguins.

Il faut se rappeler que beaucoup dépend du diagnostic opportun de la maladie et de la conformité aux recommandations du médecin. Ne pas se soigner soi-même, car il arrive que cela entraîne des conséquences négatives.

Anévrisme des vaisseaux cérébraux: symptômes, causes, diagnostic, traitement et pronostic

Dix minutes avant la fin de la représentation, Andrei Mironov a fait un pas en arrière pendant le monologue final de Figaro, a appuyé sa main sur le belvédère et a commencé à couler... Son ami et partenaire, Alexander Shirvindt, l'a saisi et l'a porté en coulisse en criant: "Rideau!". Andrei Mironov a été conduit dans un hôpital local où il est décédé deux jours plus tard sans avoir repris conscience... Il est décédé des suites d'une rupture d'anévrisme des vaisseaux cérébraux.

En Israël, un anévrisme vasculaire cérébral peut diagnostiquer de manière fiable et guérir avec succès. Je le sais non seulement par la presse et les manuels médicaux.

Je suis un médecin de famille israélien. Plusieurs de mes patients israéliens ont été traités et ont complètement éliminé l'anévrisme.

Aujourd'hui, cette maladie est curable.

Contenu d'un article sur l'anévrisme cérébral

Qu'est-ce qu'un anévrisme cérébral?

L'anévrisme vasculaire cérébral (également appelé anévrisme intracrânien) est une petite formation sur le vaisseau sanguin cérébral qui grossit rapidement et se remplit de sang. La partie convexe de l'anévrisme peut exercer une pression sur le nerf ou sur le tissu cérébral environnant, mais la rupture de l'anévrisme représente un danger particulier en raison duquel le sang pénètre dans le tissu cérébral environnant (on parle d'hémorragie).

Certains types d'anévrismes, en particulier ceux de très petite taille, ne provoquent pas d'hémorragie ni d'autres complications. L'anévrisme des vaisseaux cérébraux peut survenir dans n'importe quelle région du cerveau, mais il est généralement situé au niveau du site de la branche de l'artère de l'artère, entre la surface inférieure du cerveau et la base du crâne.

Quelles sont les causes de l'anévrisme cérébral?

L'anévrisme des vaisseaux cérébraux peut être causé par des anomalies congénitales des parois des vaisseaux sanguins. De plus, un anévrisme intracrânien survient chez les personnes atteintes de certains troubles génétiques, tels que: maladies du tissu conjonctif, maladie rénale polykystique, certains troubles circulatoires, tels que les malformations congénitales artérioveineuses (plexus pathologiques des artères et des veines du cerveau qui altèrent la circulation).

Les autres causes d'anévrisme cérébral comprennent les traumatismes crâniens, l'hypertension artérielle, les infections, le gonflement, l'athérosclérose (maladie vasculaire accompagnée de dépôt de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins) et d'autres maladies du système vasculaire, ainsi que le tabagisme et l'usage de drogues. Certains chercheurs pensent que les contraceptifs oraux peuvent augmenter le risque d'anévrisme.

L'anévrisme résultant d'une infection est appelé anévrisme infecté (mycotique). Les anévrismes associés au cancer sont souvent associés à des tumeurs primitives ou métastatiques de la tête et du cou. L'usage de stupéfiants, en particulier l'usage fréquent de cocaïne, peut endommager les vaisseaux sanguins et provoquer le développement d'un anévrisme cérébral.

Types d'anévrismes

Trois principaux types d'anévrismes cérébraux sont déterminés.

L'anévrisme bagulaire ressemble à un sac de sang arrondi, qui est attaché par un cou ou une base à une artère ou à une branche d'un vaisseau sanguin. Il s’agit de la forme la plus courante d’anévrisme cérébral (également connu sous le nom d’anévrisme «à baies», en raison de sa similitude externe avec la baie suspendue à la tige) qui se développe habituellement dans les artères de la base du cerveau. L'anévrysme bagulaire survient le plus souvent chez l'adulte.

Un anévrisme latéral ressemble à une tumeur sur l'une des parois d'un vaisseau sanguin et un anévrisme en forme de fuseau se forme suite à l'expansion de la paroi du vaisseau dans l'une de ses sections.

Les anévrismes sont également classés par taille. Les petits anévrismes font moins de 11 millimètres de diamètre, les anévrismes moyens de 11 à 25 millimètres et les anévrismes géants font plus de 25 mm de diamètre.

Qui est à risque?

L'anévrisme des vaisseaux cérébraux peut survenir à tout âge. Cette maladie est plus fréquente chez les adultes que chez les enfants et légèrement plus chez les femmes que chez les hommes. Les personnes atteintes de certaines maladies héréditaires sont plus à risque.

Le risque de rupture et d'hémorragie dans le cerveau existe pour tous les types d'anévrismes cérébraux. Environ 10 ruptures d'anévrisme ont été signalées pour 100 000 personnes par an, soit environ 27 000 personnes par an aux États-Unis). L'anévrisme affecte le plus souvent les personnes âgées de 30 à 60 ans.

L'hypertension, l'abus d'alcool, la toxicomanie (en particulier la cocaïne) et le tabagisme peuvent également contribuer à la rupture des anévrismes. De plus, l'état et la taille de l'anévrisme affectent également le risque de rupture.

Quel est le danger de l'anévrisme cérébral?

Une rupture de l'anévrisme entraîne des saignements dans le cerveau, entraînant de graves complications, notamment: accident vasculaire cérébral hémorragique, lésion du système nerveux ou mort. Après la première pause, l'anévrisme peut éclater à nouveau avec des hémorragies cérébrales répétées. De nouveaux anévrismes peuvent également se développer.

Le plus souvent, une rupture entraîne une hémorragie sous-arachnoïdienne (hémorragie dans la cavité située entre l'os crânien et le cerveau). L'hydrocéphalie, qui se caractérise par une accumulation excessive de liquide céphalo-rachidien (LCR) dans les ventricules cérébraux, est une conséquence dangereuse de l'hémorragie sous-arachnoïdienne qui, sous son influence, se dilate et exerce une pression sur les tissus cérébraux.

Le vasospasme est une autre complication dans laquelle les vaisseaux sanguins se contractent, ce qui limite le flux sanguin vers les zones vitales du cerveau. Un manque d'approvisionnement en sang peut entraîner un accident vasculaire cérébral ou des lésions tissulaires.

Anévrisme des vaisseaux cérébraux: symptômes

Les anévrismes vasculaires cérébraux sont souvent asymptomatiques jusqu'à ce qu'ils atteignent une taille importante ou qu'ils se rompent. En règle générale, un petit anévrisme qui ne change pas de taille ne présente aucun symptôme, tandis que les grands anévrismes en croissance constante peuvent exercer une pression sur les tissus et les nerfs.

Les symptômes de l'anévrisme cérébral sont les suivants: douleur dans la région des yeux, engourdissement, faiblesse ou paralysie d'un côté du visage, pupilles dilatées et vision floue.

Lorsqu'un anévrisme vasculaire cérébral se rompt, une personne peut présenter un mal de tête soudain et très grave, une vision double, des nausées, des vomissements, une raideur de la nuque et une perte de conscience. Les gens décrivent généralement cette affection comme «le pire mal de tête de leur vie», qui se caractérise en règle générale par la netteté et l'intensité. Dans certains cas, avant la rupture de l'anévrisme chez un patient, apparaissent des "maux de tête signal" ou d'avertissement qui durent plusieurs jours, voire plusieurs semaines avant l'attaque.

Les autres symptômes d'une rupture d'anévrisme cérébral incluent des nausées et des vomissements, accompagnés de graves maux de tête, de la paupière tombante, de la sensibilité à la lumière, de modifications de l'état mental ou du niveau d'anxiété. Certains patients ont des convulsions. Il est également possible perte de conscience, et dans de rares cas - le coma.

Si vous souffrez de maux de tête aigus, en particulier en combinaison avec les autres symptômes mentionnés ci-dessus, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Diagnostic de l'anévrisme cérébral

En règle générale, l'anévrisme ne se manifeste pas avant la rupture. Parfois, il est trouvé au hasard lors de la conduite obsédante associée à d'autres maladies.

Certaines méthodes de diagnostic peuvent fournir des informations sur l'anévrisme et la méthode de traitement la plus appropriée. Ces examens sont généralement effectués après une hémorragie sous-arachnoïdienne afin de confirmer le diagnostic d'anévrisme des vaisseaux cérébraux.

L'angiographie est un examen radiologique des vaisseaux sanguins effectué à l'aide d'un produit de contraste. L'angiographie intracérébrale peut révéler le rétrécissement ou la destruction des artères ou des vaisseaux sanguins du cerveau, de la tête ou du cou, et peut identifier des modifications de l'artère ou de la veine, y compris du point faible, à savoir l'anévrisme.

Cette méthode est utilisée pour diagnostiquer les troubles de la circulation cérébrale et vous permet également de déterminer avec précision l'emplacement, la taille et la forme d'une tumeur cérébrale, d'un anévrisme ou d'un vaisseau rompu.

L'angiographie est réalisée dans des salles de radiographie spécialement équipées. Après l'introduction d'un anesthésique local, un cathéter flexible est inséré dans l'artère et transporté dans le vaisseau affecté. Une petite quantité de substance radio-opaque est libérée dans la circulation sanguine et se propage à travers les vaisseaux de la tête et du cou, après quoi plusieurs radiographies sont prises, permettant de diagnostiquer un anévrisme ou d'autres troubles de la circulation.

La tomodensitométrie (TDM) de la tête est une méthode de diagnostic rapide, indolore et non invasive, qui permet de détecter la présence d’un anévrisme des vaisseaux cérébraux et, dans le cas d’un anévrisme rompu, de déterminer si une hémorragie cérébrale s’est produite suite à une rupture. En règle générale, il s'agit de la toute première procédure de diagnostic prescrite par un médecin s'il suggère la possibilité d'une rupture. Les rayons X sont traités par un ordinateur sous forme d'images bidimensionnelles de coupes transversales du cerveau et du crâne. Parfois, des agents de contraste sont injectés dans la circulation sanguine avant de réaliser un scanner. Ce processus, appelé angiographie en tomodensitométrie (CT angiography), fournit une image plus claire et plus détaillée des vaisseaux sanguins du cerveau. La tomodensitométrie est généralement réalisée en ambulatoire, dans des laboratoires spécialisés ou des cliniques.

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) utilise des ondes radio d'ordinateur et un puissant champ magnétique pour obtenir une image détaillée du cerveau et d'autres organes. L'angiographie par résonance magnétique (ARM) fournit une image encore plus détaillée des vaisseaux sanguins. Les images peuvent être considérées comme des images tridimensionnelles ou des coupes transversales bidimensionnelles du cerveau et des vaisseaux. Cette procédure indolore et non invasive peut montrer la taille et la forme d'un anévrisme non explosé, ainsi que déterminer la présence d'une hémorragie dans le cerveau.

En cas de suspicion d'anévrisme rompu, le médecin peut recommander au patient une analyse du liquide céphalo-rachidien. Après l'application d'un anesthésique local à partir de l'espace sous-arachnoïdien entre la moelle épinière et les membranes environnantes, une petite quantité de liquide céphalo-rachidien (qui protège le cerveau et la moelle épinière) est extraite à l'aide d'une aiguille chirurgicale. Ce liquide est ensuite contrôlé pour détecter des saignements ou des saignements dans le cerveau. Chez les personnes suspectes d'hémorragie méningée, cette procédure est généralement effectuée à l'hôpital.

Anévrisme des vaisseaux cérébraux: traitement

Pas tous les cas de rupture de l'anévrisme. Il est recommandé aux patients présentant des anévrismes de petite taille de surveiller en permanence la dynamique de la croissance de l’anévrysme et le développement de symptômes supplémentaires afin de commencer le traitement complexe et complexe au fil du temps. Chaque cas d'anévrisme est unique. Le type, la taille et l'emplacement de l'anévrisme, la probabilité de rupture, l'âge de la personne, son état de santé, l'historique de la maladie, son hérédité et le risque associé au traitement ont une incidence sur le choix de la méthode optimale de traitement de l'anévrisme.

Il existe deux types de traitement chirurgical des anévrismes cérébraux: la coupure d’anévrysme et l’occlusion. Ces opérations appartiennent à la catégorie des opérations les plus complexes et les plus risquées (peut endommager d'autres vaisseaux sanguins, un anévrisme répété peut se produire, il existe également un risque d'attaque postopératoire).

L'embolisation endovasculaire est une alternative à la chirurgie. Cette procédure est effectuée plus d’une fois dans la vie d’une personne.

Est-il possible de prévenir l'apparition d'anévrisme cérébral?

À ce jour, la prévention de l'anévrisme n'existe pas. Les personnes chez qui on a diagnostiqué des anévrismes cérébraux doivent surveiller attentivement leur pression, ne pas fumer ni utiliser de cocaïne ou d'autres drogues. Ces patients doivent également consulter leur médecin pour savoir s'ils doivent utiliser de l'aspirine ou d'autres anticoagulants. Les femmes doivent se consulter sur l’utilisation des contraceptifs oraux.

Conséquences de l'anévrisme cérébral et du pronostic

Un anévrisme non explosé peut passer inaperçu tout au long de la vie. Il existe des cas où la rupture d’un anévrisme peut être fatale ou provoquer un AVC hémorragique, un vasospasme (principale cause d’invalidité ou de décès par rupture d’anévrysme), une hydrocéphalie, un coma, ainsi que des lésions cérébrales temporaires ou irréversibles.

Le pronostic après la rupture d'un anévrisme dépend en grande partie de l'âge, de l'état de santé général de la personne, des autres affections neurologiques associées, de la localisation de l'anévrisme, du degré de saignement (et de saignement), ainsi que du temps écoulé entre le moment de la rupture et la fourniture des soins médicaux. Les deux facteurs les plus importants sont le diagnostic précoce et le traitement.

Les patients traités pour un anévrisme non explosé nécessiteront moins de traitement de rééducation et récupérer plus rapidement que ceux ayant eu une rupture d'anévrisme. La guérison d'un traitement ou d'une rupture peut prendre de plusieurs semaines à plusieurs mois.

Anévrismes des vaisseaux: quel est le danger?

L'anévrisme vasculaire est une saillie limitée de la paroi du vaisseau au site d'un défaut dans sa structure, avec une tendance à augmenter, à s'amincir. Il peut se former sur n'importe quel vaisseau, mais est le plus souvent diagnostiqué sur les vaisseaux artériels du cœur, du cerveau, des reins, de la rate et de l'aorte. Les veines sont rarement touchées.

Leur insidious est que les premières manifestations deviennent souvent les symptômes d'une condition critique de la vie causée par leur rupture et leur saignement dans le contexte du bien-être complet. Plus le vaisseau est grand, plus le saignement peut être important et le pronostic plus sombre.

L'écart se produit plus souvent chez les personnes en âge de travailler (30 à 60 ans).

Variétés, structure et causes de pathologies

Les anévrismes sont classés par différents signes. En fonction de la structure des piles d’anévrysmes vasculaires externes:

  1. Les vrais. La paroi externe étirée du véritable anévrisme est représentée par une paroi de vaisseau défectueuse. Le plus souvent, il s'agit d'une couche élastique partiellement conservée et d'un muscle presque absent.

Faux La paroi du faux anévrisme est le tissu fibreux conjonctif qui entoure l'aorte.

C'est plutôt un hématome pulsatoire qui se situe sur l'artère endommagée. Il est rempli de sang à travers la fissure du vaisseau.

  • Gommage. C'est la variété la plus dangereuse. Dans le même temps, la paroi vasculaire tendue se divise progressivement. Du sang s'infiltre entre les fibres, continuant d'exfolier de plus en plus les couches de cellules. Ces anévrismes se rompent plus souvent que d'autres. La létalité de l'anévrysme vasculaire disséquant est d'environ 90%.

    En apparence:

  • Bagular. Ces anévrismes vasculaires sont une formation sur le vaisseau de sa paroi tentaculaire sous la forme d'un sac rempli de sang et communiquant avec le vaisseau.
  • Latéral. Ils se caractérisent par une saillie unilatérale sur le navire.
  • Grêles. L'expansion locale de l'aorte se produit symétriquement de tous les côtés de la paroi vasculaire.
    1. Petit - jusqu'à 11 mm.
    2. Moyen - 11-25 mm.
    3. Géant - plus de 25 mm.

    Par le nombre de caméras internes:

    La structure

    Dans l'anévrisme des vaisseaux sanguins distinguent le cou, le corps et le dôme. Le cou est l'endroit où ses coquilles étirées passent dans un vaisseau normal. La structure cervicale est encore préservée dans le col de l'utérus, c'est donc l'endroit le plus fort de l'anévrisme.

    Le corps a une gaine élastique qui s’effondre, la couche musculaire est absente. Le dôme dans lequel le corps passe est la partie la plus fine qui est susceptible de se rompre.

    Causes de la formation

    L'anévrisme vasculaire congénital est formé à la suite d'imperfections héréditaires de la structure d'une section distincte de leur paroi. Chez ces patients, d'autres anomalies congénitales sont souvent observées (coarctation aortique, maladie rénale polykystique). On pense qu'une telle violation de la structure est héritée au niveau génétique. Par conséquent, si l'anévrisme avait sa place dans un membre de la famille, nous pouvons supposer qu'il se forme chez ses enfants.

    Pour réduire activement le taux de cholestérol dans l'organisme, beaucoup de nos lecteurs appliquent activement les méthodes bien connues basées sur les graines et le jus d'amarante, découvertes par Elena Malysheva. Nous vous conseillons de vous familiariser avec cette technique.

    Les anévrismes vasculaires acquis se forment lorsque la couche élastique de la choroïde, les fibres de collagène, est endommagée.

    La raison en est peut-être:

    • les blessures;
    • maladies infectieuses (syphilis, mycoses...);
    • athérosclérose vasculaire;
    • tumeurs.

    La formation de l'anévrisme vasculaire, ainsi que sa croissance et sa rupture, sont provoquées par les facteurs suivants:

    • hypertension artérielle, en particulier ses «sauts»;
    • fumer:
    • abus d'alcool;
    • l'obésité.
    au contenu ↑

    Les symptômes

    Les anévrismes de toute localisation sont la véritable "bombe à retardement". Ils se forment et se développent longtemps sans aucune manifestation. L’expansion locale du navire peut prendre de l’ampleur et peut rester inchangée pendant longtemps. Un tel anévrisme des vaisseaux est une découverte accidentelle avec des études de matériel.

    Si la formation de petite taille et n'augmente pas, elle peut exister pendant des années et ne pas se manifester.

    Les anévrismes de grande taille, ainsi que ceux situés sur de gros vaisseaux soumis à une pression artérielle importante, exercent une pression sur les structures environnantes. Cela est dû à certains symptômes. Il diffère selon l'emplacement du changement d'artère ou de veine.

    Anévrisme cérébral

    Le cerveau, contrairement à d'autres organes, est limité par l'espace du crâne. Par conséquent, si la région de l'artère commence à se dilater, alors, même légèrement plus grande, elle exercera une pression sur d'autres structures, provoquant des symptômes cérébraux et focaux.

    Les symptômes suivants permettent de suspecter la pathologie du cerveau:

    Récemment, j'ai lu un article sur le sirop de cholédol naturel pour réduire le cholestérol et normaliser le système cardiovasculaire. Avec ce sirop, vous pouvez réduire rapidement le cholestérol, restaurer les vaisseaux sanguins, éliminer l'athérosclérose, améliorer le système cardiovasculaire, nettoyer le sang et la lymphe à la maison.

    Je n'avais pas l'habitude de faire confiance aux informations, mais j'ai décidé de vérifier et de commander un colis. J'ai remarqué les changements une semaine plus tard: mon cœur a cessé de me gêner, j'ai commencé à me sentir mieux, j'avais de la force et de l'énergie. Les analyses ont montré une diminution du cholestérol en MRN. Essayez et vous, et si quelqu'un est intéressé, alors le lien vers l'article ci-dessous.

    1. Mal de tête Il est significatif, persistant, mal arrêté, apparaît toujours au même endroit, accompagné de nausée. Il peut être précédé d'une aura auditive ou visuelle.
    2. Peut-être l'apparition de crampes.
    3. Manifestations focales, en fonction de la localisation de l'anévrisme.

    Lorsqu'un anévrisme vasculaire cérébral se rompt, il se manifeste de la même manière qu'un accident vasculaire cérébral hémorragique. L'intensité dépend de la quantité de saignement et de l'emplacement.

    Anévrisme aortique

    Cette pathologie peut se former sur n'importe quelle partie de l'aorte. Si elle se forme sur la poitrine, alors l'apparition d'une toux sèche et persistante, une douleur derrière le sternum est possible. Ils peuvent donner dans le cou, les épaules, le dos.

    Avec la défaite de l'aorte abdominale, les patients peuvent parfois ressentir une gêne abdominale, une sensation de pulsation et une modification des selles. Mais toutes ces manifestations ne sont ni spécifiques ni brillantes.

    Formé et grossissant dans la cavité abdominale, il peut rester silencieux pendant très longtemps et se manifester par des saignements abondants lors de la rupture.

    Anévrisme du coeur

    La cause de l'anévrisme du coeur est souvent une crise cardiaque. La partie de la paroi du myocarde qui a subi un infarctus perd son élasticité et peut s'étirer et se gonfler sous la pression du flux sanguin. S'étirant, il devient le mur de l'anévrisme cardiaque.

    Les principaux symptômes de l'anévrisme cardiaque sont une douleur derrière le sternum et dans la région du cœur, un essoufflement et des troubles du rythme.

    Anévrisme vasculaire périphérique

    Au fur et à mesure de sa croissance, il exerce une pression sur les autres artères et veines, les fibres nerveuses, les muscles, provoquant des douleurs, une altération du flux sanguin du membre et un gonflement. Crampes dans les jambes possibles, sensation de constriction. Parfois, une formation pulsante peut palper.

    Anévrisme vasculaire périphérique

    Diagnostic et traitement

    La présence d’un anévrisme du patient dans les antécédents d’un patient doit alerter le patient pour le même diagnostic.

    Informative dans le diagnostic des anévrismes sont de telles méthodes:

    • Échographie Doppler;
    • tomographie par ordinateur;
    • thérapie magnétique d'imagerie par résonance;
    • ECG du coeur;
    • ECHO KG.

    Les anévrismes vasculaires sont individuels. Son traitement et son pronostic dépendent de sa localisation, des paramètres et de la dynamique d'augmentation, du risque de rupture, de l'âge et de l'état général du patient, ainsi que des pathologies associées.

    S'il est petit et ne donne pas de croissance, il est recommandé de surveiller et de contrôler la pression artérielle, d'arrêter de fumer, de l'alcool, des sports intensifs.

    En guise de prévention des caillots sanguins, un médecin peut recommander l'utilisation de médicaments réduisant la viscosité du sang (anticoagulant). L'abolition de la contraception orale, contribuant à l'épaississement du sang, doit être envisagée.

    Traitement chirurgical

    En cas d'augmentation de la taille de la dynamique, de la compression des structures environnantes, un traitement chirurgical est recommandé. Ces opérations comportent de grands risques. Les anévrismes peuvent se rompre pendant la chirurgie. En outre, ils ont tendance à se reproduire.

    Les types d'interventions chirurgicales suivantes sont effectuées:

    1. Coupure
    2. Occlusion
    3. Embolisation endovasculaire. Cette méthode peut être réalisée plusieurs fois dans la vie avec des récidives de l'anévrisme.

    Des agents de collage spéciaux sont également introduits dans la zone touchée.

    Malheureusement, les méthodes de prévention efficaces n'existent pas. Il est recommandé d’adhérer à un mode de vie sain, au contrôle et à la correction des chiffres de pression artérielle, à l’apparition de symptômes alarmants, à un examen. Cela est particulièrement vrai pour ceux qui ont une telle pathologie dans la famille avaient une place avec des parents.

    Causes de l'anévrisme cérébral, diagnostic et traitement

    1. Types 2. Épidémiologie et classification 3. Causes de l'éducation 4. Symptômes et signes 5. À propos des complications 6. À propos du diagnostic 7. Traitement

    L'anévrisme des vaisseaux cérébraux est souvent la cause de divers troubles de la circulation intracrânienne et intracérébrale. Ce n'est qu'un navire bombé. Si l'anévrisme n'est pas cassé, alors il peut se développer. Dans le même temps, la paroi vasculaire peut toucher divers nerfs crâniens situés dans la cavité crânienne et provoquer des symptômes focaux. Après tout, en cas d’occurrence, cette saillie peut être petite, 2 à 3 mm et, avec une augmentation, atteindre des tailles gigantesques. Ainsi, un anévrisme cérébral d'un diamètre de 60 mm et plus peut se produire, qui, s'il est rompu, entraînera certainement une issue fatale.

    L'anévrisme vasculaire dans son origine est souvent des types suivants: congénital et acquis. À leur tour, les troubles acquis résultent de:

    • les blessures;
    • athérosclérose cérébrale prononcée;
    • maladies infectieuses (par exemple, lorsqu’on porte des emboles purulentes dans le cerveau). Cet anévrisme est appelé mycose (à ne pas confondre avec une infection fongique).

    Naturellement, les anévrismes dus à la structure particulière de la paroi vasculaire appartiennent aux artères. Après tout, un vaisseau absolument rigide ne peut tout simplement pas commencer à se gonfler sous la pression du sang. Par conséquent, dans l’étude des anévrismes matures et rompus, on trouve l’absence de couche musculaire et les fibres élastiques sont fragmentées.

    Comme le montrent des études cliniques sérieuses, la dilatation anévrysmale des vaisseaux cérébraux est localisée dans l’espace sous-arachnoïdien, c’est-à-dire sous la membrane arachnoïdienne, et se situe à la base du cerveau. Environ 70% de tous les cas de diagnostics de maladies associées à la rupture de ces entités ont été identifiés dans le cercle de Willis et dans ses sections antérieures. Dans la médullaire (par exemple, profondément dans la substance blanche), les anévrismes apparaissent beaucoup moins fréquemment.

    Le site de localisation étant l’espace sous-arachnoïdien, c’est la raison pour laquelle cette pathologie vasculaire se manifeste le plus souvent comme une complication dangereuse - à savoir l’hémorragie sous-jacente, ou hémorragie sous-arachnoïdienne spontanée, que neurochirurgiens et neurologues doivent traiter. Parfois, il existe également des anévrismes chroniques qui peuvent se rompre à plusieurs reprises. Dans ce cas, quand il y a beaucoup d'adhérences dans la structure de la saillie, le sang passe déjà à travers soit dans les ventricules soit dans le cerveau.

    Epidémiologie et classification

    Selon les données modernes, les anévrismes sont souvent asymptomatiques. Lors de la conduite d'une section de cadavres décédés pour diverses raisons (c'est-à-dire dans la population), la fréquence de détection des anévrismes était de 5%, c'est-à-dire qu'elle était retrouvée chez 20 personnes en bonne santé. La grande majorité des hémorragies sous-arachnoïdiennes spontanées (plus de 80%) sont causées par cette pathologie particulière.

    La classification des anévrismes est différente, mais du point de vue de l'événement final et des changements morphologiques, ce sont précisément les anévrismes qui se retrouvent dans 80% des cas. Non explosé (10%) - se manifeste par des signes focaux de compression nerveuse ou d'autres symptômes. Les 10% restants sont des anévrismes «silencieux» qui ne se manifestent pas au cours de la vie du patient. Ce sont des statistiques internationales.

    La forme de l'anévrisme est similaire à celle du sac ou du fuseau. On les appelle donc, mais les formes de sacchie sont beaucoup plus courantes. Les anévrismes miliaires (jusqu’à 3 mm) se distinguent par leur taille, les petits anévrismes (ou petits) jusqu’à 10 mm, la taille des anévrismes moyens atteignant 15 mm et les grands 25 mm. Cependant, il existe également des anévrismes géants, dont la taille peut dépasser les valeurs spécifiées.

    Raisons de l'éducation

    Il a été écrit plus haut que les traumatismes, l’athérosclérose et les infections sont les causes les plus courantes de formation de protrusions des artères cérébrales. En plus de ces causes, les conditions les plus courantes qui conduisent au développement des anévrismes sont:

    • anomalies du développement des vaisseaux et de la paroi vasculaire;
    • polykystose rénale, neurofibromatose;
    • coarctation de l'aorte;
    • dysplasie du tissu conjonctif (syndromes de Marfan et Ehlers-Danlos);
    • dans le contexte de la maladie hypertensive de la crise;
    • toxicomanes par voie intranasale (par exemple, en reniflant de la cocaïne).

    Ces défauts de la paroi vasculaire peuvent également apparaître après une lésion, et parfois la cause reste cachée (cryptogénique). Ce défaut de la paroi vasculaire est appelé anévrisme idiopathique.

    Symptômes et signes

    Les signes d'anévrisme cérébral sont parfois totalement absents, ce qui conduit souvent à une catastrophe vasculaire. Dans ce cas, si l'anévrisme ne s'est pas manifesté initialement et a ensuite commencé à se développer ou a explosé, il est alors possible de suivre un cours similaire à la formation de volume du cerveau (symptômes ressemblant à une tumeur) ou de symptômes apoplexiques. Lorsqu'un grand anévrisme se rompt, il se présente un tableau clinique d'un important accident vasculaire cérébral hémisphérique. Il suffit de lire la description de cette catastrophe vasculaire pour comprendre qu'un défaut majeur de la paroi vasculaire est une "bombe à retardement".

    Dans le déroulement clinique de chaque anévrisme, plusieurs étapes sont distinguées:

    • période avant la rupture, ou dogorrhagic.

    Dans ce cas, si cela se produit, en dehors des "causes" typiques de la migraine et des facteurs de risque d'accident ischémique cérébral, vous devez rechercher un anévrisme.

    La symptomatologie de la formation d'une masse se produit assez rarement - lorsqu'un vaisseau se gonfle dans la zone, ce qui entraîne une compression évidente, par exemple une perte de sensibilité, une paralysie, un strabisme ou une réduction des champs de vision.

    • Anévrisme rompu du vaisseau cérébral ou période hémorragique.

    Ici, il est nécessaire de préciser que cet incident était auparavant attribué à des complications. Ils ont alors réalisé que cette approche était fondamentalement fausse: elle a alourdi la vigilance des médecins et leur a inspiré l'espoir de pouvoir vivre toute leur vie. Les conséquences sous la forme d'une catastrophe vasculaire surviennent si vous vous «comportez de manière incorrecte».

    Cependant, de nombreuses études ont montré que les conséquences sous la forme d'un écart ne sont presque pas corrélées avec la modification des modes de vie et les tentatives de traitement conservateur et protecteur. Cette pathologie vasculaire est également insidieuse, car l'anévrisme «vit» selon ses propres lois et sa rupture est une question de temps; il doit donc être inclus dans l'évolution de la maladie.

    Le risque de rupture est de 1% chaque année. Par exemple, un patient de 40 ans a accidentellement trouvé un anévrisme. Le médecin doit expliquer que dans 10 ans, il aura une chance d'obtenir une pause de 50%, car vous devez compter non pas à partir du moment de votre découverte, mais à partir du moment de la naissance, afin de placer le risque maximum dans la prédiction.

    Il survient soudainement, en pleine santé, et souvent sur fond d'effort physique ou de stress nerveux. Le facteur principal est l'augmentation de la pression artérielle, qui dépasse la limite du mur en saillie défectueux à la rupture.

    Il y a un mal de tête aigu, des nausées et des vomissements et la dépression progressive de la conscience se produit rapidement. C'est ce qui distingue la rupture d'un anévrisme de l'HSA, ou hémorragie sous-arachnoïdienne: il n'y a pas de «coup à la tête» initial, ni de «trou de lumière» au cours duquel il existe un bien-être imaginaire. En règle générale, l'écart est accompagné d'une symptomatologie cérébrale, mais les symptômes focaux sont légers et n'existent pas dans 50% des cas.

    • Période post-hémorragique. Dans ce document, les signes persistants et focaux associés à la nécrose développée du tissu cérébral commencent à se manifester. Ce sont la paralysie, la parésie, les troubles de la parole, l'ataxie, les troubles vestibulaires, l'aphasie et d'autres signes.

    À propos des complications

    Nous avons indiqué que la rupture et le saignement d'un anévrisme ne sont pas une complication. Qu'est-ce qui est alors considéré comme une complication? Il en existe plusieurs et tous aggravent encore l'état du patient après la pause. Les voici:

    • hémorragie répétée. Si l'anévrisme est cassé, des saignements répétés peuvent en résulter et le risque d'apparition de celui-ci est beaucoup plus élevé: 1% non pas pour un an, mais pour 3 jours;
    • vasospasme prononcé, qui se produit d’abord dans les artères de l’anévrisme, puis dans tous les vaisseaux du cerveau, en réaction aux produits de la dégradation du sang. Son pic atteint le dixième jour et conduit à l'apparition de foyers ischémiques répétés, ce qui entraîne une détérioration significative de l'état du patient.
    • les symptômes les plus graves avec un écoulement rapide dans le coma surviennent quand une grande quantité de sang pénètre dans les ventricules du cerveau. L'hyperthermie se développe et le plus souvent, la mort survient déjà le premier ou le deuxième jour;
    • hydrocéphalie occlusive;
    • ischémie cérébrale (en fait, accident vasculaire cérébral ischémique).

    A propos du diagnostic

    Malheureusement, lorsque le diagnostic d’un «anévrisme rompu» n’est établi qu’à l’autopsie. À l'heure actuelle, comme le montrent les résultats de la recherche, les anévrismes ont souvent été détectés comme des «surprises» dans les examens de tomodensitométrie et d'IRM effectués à une autre occasion (sclérose en plaques, sinusite). Et le nombre de ces découvertes en chiffres absolus dépasse l'anévrisme trouvé dans une recherche ciblée.

    La «norme de référence» en matière de diagnostic est l'angiographie par résonance magnétique, qui permet même en l'absence d'un agent de contraste d'évaluer les formations les plus significatives, entières et non explosées. Pour ce faire, vous avez besoin d’un tomographe avec une tension de champ magnétique d’au moins 0,4 T (filtrage des gros vaisseaux). Pour une étude complète, vous avez besoin d’un tomographe d’au moins 1,5 T sur des aimants utilisant un agent de contraste à base de gadolinium paramagnétique (Omniskan, inséré). par voie intraveineuse). L'examen prend un peu de temps, mais le résultat est une information complète sur l'état de l'anévrisme. Cette méthode a complètement remplacé l'angiographie cérébrale de routine, qui consistait à administrer aux patients une substance radio-opaque contenant de l'iode et à prendre des rayons X.

    Dans certains cas, la ponction lombaire est pratiquée chez des patients présentant une rupture de formations sous-arachnoïdiennes, mais elle est maintenant reconnue comme dangereuse.

    En cas de rupture de l'anévrisme, il est nécessaire de ne pas faire d'IRM, mais de scanner, car le scanner peut «voir» le sang libre. Un anévrisme complet peut être complètement invisible.

    D'autres méthodes de recherche sont également utilisées, par exemple l'EEG (pour clarifier la durée de l'opération pour les hémorragies sous-arachnoïdiennes, pour les anévrismes multiples), ainsi que pour les ultrasons. La dopplerographie vous permet d'identifier le début du vasospasme et d'agir.

    Le diagnostic à vie d'un anévrisme complètement «silencieux» peut être le résultat d'une recherche consciente (par exemple, chez des membres de la famille victimes d'un AVC) ou d'une découverte accidentelle.

    Traitement

    La tactique moderne est le traitement chirurgical de l'anévrisme "à froid", sans attendre sa rupture.

    Ne pensez pas qu'une opération est toujours une chose sanglante et terrible, dans laquelle une trépanation se produit, un os est scié et un trou ouvert de la taille d'un poing est formé dans le crâne, où les chirurgiens travaillent. Ces techniques de déménagement appartiennent au passé. Elles appartiennent aux 40 à 50 ans du millénaire écoulé. Actuellement, de telles opérations sont bien sûr réalisées, mais déjà avec un anévrisme rompu, mais toujours en utilisant des techniques de microchirurgie.

    À l'heure actuelle, après le diagnostic et la disponibilité des indications pour la chirurgie, des contre-indications sont déterminées (troubles sévères de la coagulation, vieillesse, diabète grave, etc.). S'il n'y a pas d'indications absolues mais qu'il y a des valeurs relatives (augmentation de la pression, taux de cholestérol élevé, présence d'arythmies cardiaques), elles sont d'abord corrigées, puis un traitement chirurgical est effectué.

    Il existe plusieurs types d'opérations. Lorsque vous coupez l’anévrisme à l’extérieur, mettez simplement le clip, en le désactivant du sang. Cela nécessite une chirurgie ouverte, avec craniotomie. Ce n'est pas une opération facile: après tout, le cou de l'anévrisme doit être pincé immédiatement et très étroitement. Rien que pour ce mouvement, l'approche de l'anévrisme est longue. C’est toujours une «voltige» en neurochirurgie vasculaire: l’opération est souvent réalisée dans un état grave chez un patient en phase aiguë, après une rupture d’anévrisme et même dans un état de vasospasme. Cette opération est effectuée pour éviter les saignements répétés, et il n'y a tout simplement aucune alternative à cela.

    Si l'anévrisme ne s'est pas cassé, il n'est pas nécessaire d'ouvrir le crâne pour l'éteindre de la circulation sanguine. Des interventions endovasculaires sont effectuées. Par exemple, après être passé à l'intérieur du vaisseau, un ballon spécial est introduit dans la cavité de l'anévrisme - un cathéter qui y est laissé ou il est embolisé par des corps étrangers (micro-spirales de platine). Cela provoque un arrêt du flux sanguin dans l'anévrisme, de sa thrombose et de son retrait du flux sanguin. Le succès est garanti dans 85 à 90% des cas.

    En conclusion, il faut dire que chacun de nous peut prévenir à la fois l'apparition d'anévrismes et leur rupture. Pour ce faire, évitez le surmenage et le stress physique, la montée de la pression, la musculation. Il est nécessaire de contrôler la pression, de prévenir les crises et d’éviter les situations associées à une augmentation de la pression intracrânienne, qui se produit lors de tensions et de tensions des muscles abdominaux. Et cela se produit avec les selles et les vomissements persistants. Par conséquent, il semblerait que des faits aussi éloignés que la prévention de la constipation, de l'intoxication alimentaire et de la rupture d'un anévrisme acquièrent un lien direct.

    Anévrisme vasculaire

    L'anévrisme est une pathologie vasculaire grave, que la plupart des patients ne connaissent même pas. La ruse de la maladie consiste en l’absence de tout symptôme, jusqu’à l’apparition de complications mortelles. L'anévrisme vasculaire peut se manifester à la fois dans le cerveau et les jambes. Comment en savoir plus sur la maladie et que faire du diagnostic?

    On appelle anévrisme une section étirée et amincie de la paroi du vaisseau, qui se gonfle sous la pression du sang. Au fil du temps, cette pathologie a tendance à augmenter de taille. L'anévrisme est dangereux en raison de sa rupture et du saignement associé.

    Raisons

    Il est impossible de prédire avec exactitude l'évolution de l'anévrisme aujourd'hui. Il n'y a pas de raisons bien définies pour son occurrence. On pense que le développement des anévrismes se produit avec une infériorité congénitale des parois des vaisseaux sanguins (artères). Avec l'âge, les changements pathologiques augmentent. Certaines zones des vaisseaux deviennent plus minces, incapables de résister à la pression du sang. Le résultat est leur déformation, qui s'aggrave également avec le temps.

    Les facteurs contribuant au développement de pathologies dans les vaisseaux ont été déterminés:

    • Le tabagisme Il n’ya rien de plus dommageable pour les vaisseaux sanguins sains que le tabagisme perpétuel.
    • Taux élevé de cholestérol dans le sang. L'indicateur est associé à des troubles de l'alimentation persistants et à l'athérosclérose se développant dans ce contexte.
    • Pathologie cardiovasculaire (par exemple, crise cardiaque).
    • Blessures.
    • Maladies - syphilis, infections.
    • Hypertension dans l'histoire.

    Les raisons ci-dessus sont également de puissants catalyseurs de la complication létale de l'anévrisme - sa rupture.

    Types d'anévrismes vasculaires

    L'étirement de la paroi du vaisseau est considéré comme une pathologie lorsque le diamètre du vaisseau dans sa section séparée dépasse la norme de plus de la moitié.

    Tous les anévrismes aortiques sont divisés par type en:

    1. Les vrais. Élargit uniformément toutes les couches de la paroi du vaisseau.
    2. Faux Il n’ya pas de dilatation de la paroi du bateau, mais elle est endommagée. Une certaine quantité de sang qui a fui du vaisseau est arrêtée par le tissu conjonctif. L'hématome résultant est semblable en apparence à l'anévrisme.
    3. Exfolier. Il ne se produit que dans l'aorte et se développe en quelques heures. Entre ses deux couches - le sang interne et le sang moyen - s'accumulent. Cet anévrisme est le plus dangereux. Quand il se casse, il n'est pas toujours possible de sauver le patient, même à l'hôpital.

    On distingue la forme des renflements formés sur le vaisseau:

    1. Latéral
    2. sacculer
    3. fusiforme ou fusiforme

    Localisation

    L'anévrisme peut se former sur n'importe quel vaisseau, où qu'il se trouve. Les changements pathologiques se produisent dans la grande majorité des parois artérielles. Les vaisseaux veineux sont très rarement endommagés. L'anévrisme peut se cacher:

    • Dans les vaisseaux du cerveau
    • dans l'artère carotide
    • dans le cœur lorsque la paroi du cœur s'affine après une crise cardiaque
    • dans l'aorte abdominale
    • dans les vaisseaux périphériques (bras et jambes)

    Les anévrismes abdominaux sont les plus courants (environ 75% du total). Chez 20% des patients, plusieurs anévrismes sont diagnostiqués.

    Le danger d'un anévrisme cérébral dépend de sa taille. Avec de petites extensions (jusqu'à 11 mm), une personne peut vivre pendant des années. Les moyennes sont considérées comme une augmentation de diamètre de 11 à 25 mm. Les dilatations de plus de 25 mm sont les plus dangereuses, car les parois des vaisseaux sont tellement minces qu’elles sont prêtes à éclater à tout moment.

    L'hémorragie cérébrale se caractérise par des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques, des troubles du système nerveux avec paralysie ou le décès.

    Les symptômes de la maladie dépendent du taux de croissance de l'anévrisme. Avec la pathologie en croissance rapide, le patient ressent des maux de tête, une vision floue, des nausées, des vomissements, des vertiges. Cela est dû à la pression exercée sur certaines parties du cerveau, ce qui perturbe son travail.

    La rupture d'un anévrisme peut entraîner une perte auditive, une vision, des capacités motrices, des vomissements, une perte d'orientation. Avec des hémorragies étendues - perte de conscience, coma, mort.

    La vidéo raconte le mécanisme et les causes de l'anévrisme cérébral. Son diagnostic. Tableau symptomatique et conséquences de la rupture d'un anévrisme.

    Le deuxième anévrisme de l’aorte abdominale (abdominal) le plus fréquent. Cette maladie se développe avec peu ou pas de symptômes. La localisation principale se situe dans le bas de l'abdomen, dans la région des reins. Avec le développement de la pathologie, le patient peut ressentir:

    • Pulsation "coeur" dans l'estomac
    • tirant la douleur à la gauche du nombril, qui est combinée avec la douleur dans le dos
    • lourdeur
    • Jambes "raides", cyanose de la peau des jambes
    • lourdeur, douleur dans le bassin

    Le plus souvent, la pathologie est détectée par hasard, avec des études instrumentales de la cavité abdominale en relation avec d'autres maladies. La maladie est typique des hommes de plus de 50 ans atteints d'athérosclérose et de longue tabagisme.

    Le diagnostic d'anévrisme est posé si la dilatation aortique dépasse 3 cm.A cette taille, la prise en charge du patient implique de surveiller l'évolution de la pathologie. Pour le traitement chirurgical a eu recours à atteindre une extension de 5 cm.

    Le besoin de chirurgie est déterminé individuellement. La décision dépend de l'état physique du patient et de la dynamique du développement de la pathologie.

    L'intrigue vidéo décrit qui est menacé par le développement d'un anévrisme de l'aorte abdominale. Pourquoi il peut casser et ce qui devrait être fait pour vous protéger des complications. La neutralisation endoscopique d'anévrisme est montrée.

    La principale méthode de traitement des anévrismes de l'aorte abdominale est la chirurgie des voies avec pose d'une prothèse. Cela vous permet de "réparer" de manière fiable l'aorte, sans risque de réanévrysme.

    L'opération est réalisée sous anesthésie générale. Le retrait chirurgical opportun de la partie endommagée du vaisseau avec son remplacement par une prothèse synthétique permet d'éviter sa rupture et une hémorragie dans la cavité abdominale. Avec une expansion de moins de 5 cm, l'opération peut être laparoscopique.

    Anévrisme du coeur. Cette pathologie est une complication de l'infarctus du myocarde. La maladie est l’amincissement et l’expansion de la région cicatrisée de la paroi cardiaque. Un renflement semblable à un sac peut se produire immédiatement ou après quelques mois seulement.

    L'opération est réalisée dans le but d'exciser la région endommagée de la paroi cardiaque et de la remplacer par une prothèse synthétique (ou naturelle). La décision concernant la chirurgie cardiaque est prise si:

    • Zone de dommage de plus de 20% des parois du ventricule gauche
    • Il y a une insuffisance cardiaque persistante.
    • Angine de poitrine, arythmie ventriculaire
    • La thromboembolie revient
    • anévrisme congénital (bébés jusqu'à 1 an)

    Traitement

    Comme les anévrismes sont détectés à un stade avancé, ils ne peuvent finalement être guéris qu’avec une intervention chirurgicale. Le but du traitement est de prévenir la rupture. Types de chirurgie possibles:

    • Opération ouverte Méthode préférée car elle évite les saignements répétés.
    • Endoscopie avec embolisation. Il est effectué avec des dommages relativement mineurs. Il consiste en l'introduction dans la cavité de l'anévrisme de substances spéciales qui le solidifient à partir du sang.
    • Coupure Un clip en titane est appliqué sur un anévrisme latéral ou sacculaire, isolant la zone endommagée de la circulation sanguine.

    Un traitement conservateur est prescrit lorsque le risque de l'opération dépasse ses avantages. La thérapie consiste à surveiller l'évolution de la pathologie. Des mesures sont prises pour éliminer les facteurs provoquants.

    Prévention

    Prévention de l'anévrisme vasculaire est de se conformer aux mesures visant à préserver et à renforcer la santé globale du corps, son statut immunitaire. C'est:

    • Contrôle de la nicotine
    • Contrôle de la nutrition et du poids
    • Exercice efficace mais mesuré
    • Contrôle de la pression artérielle

    La santé de vos vaisseaux dépend de votre comportement quotidien. Eradication des mauvaises habitudes, exercice raisonnable, nutrition naturelle - tout ceci est un moyen de défense fiable contre un diagnostic épouvantable.

    Pinterest