Maladie de l'artère pulmonaire - sclérose aortique

La sclérose de l'aorte des poumons est une maladie chronique dont le développement provoque l'épaississement des parois des vaisseaux en raison de la formation de plaques de cholestérol.

La pathologie est considérée comme très dangereuse et a souvent pour conséquence l'hypertension des organes touchés. La sclérose de l'artère pulmonaire est diagnostiquée chez environ 45% des patients de plus de 50 ans. La maladie étant assez courante, la question de son traitement reste toujours d'actualité.

Nous comprendrons ce qui cause le développement de la maladie, comment elle se manifeste et ce qui menace la vie et la santé des patients.

Étiologie

Les facteurs suivants peuvent provoquer une sclérose de l'aorte des poumons:

  1. Dommages causés aux structures d'un grand navire.
  2. Trouble du métabolisme lipidique.
  3. Haute teneur en substances grasses dans le sang.
  4. L'obésité et l'embonpoint.
  5. Mauvaise nutrition, trop manger, l'utilisation de produits nocifs.
  6. Augmentation des niveaux d'adrénaline dans le sang en présence de stress.
  7. Processus inflammatoires chroniques.
  8. Perturbation des organes du système endocrinien due au développement de maladies.
  9. Affaiblissement du système immunitaire.

La sclérose de l'aorte des poumons survient le plus souvent à la suite d'une lésion de ses parois, qui entraîne l'accumulation de plaquettes et leur destruction ultérieure. À la suite de tels processus, diverses substances sont formées, obstruant la lumière de l’artère, la rétrécissant et empêchant le flux sanguin normal vers les poumons.

La désintégration des plaquettes accumulées est un élément déclencheur du métabolisme des lipides, ce qui provoque une augmentation du taux de cholestérol dans le sang et l'apparition d'une sclérose en plaques.

Symptomatologie

La gravité et la nature des signes de pathologie dépendent de son type, de la zone de dommage et de la gravité de l'évolution.

Il existe de telles formes de sclérose de l'aorte des poumons:

  • maladie primaire dont la tension artérielle est normale et n'affecte pas la formation de plaques de cholestérol;
  • maladie secondaire évoluant dans le contexte d’une augmentation chronique de la pression dans l’aorte pulmonaire.

Le premier et principal symptôme de la sclérose est la cyanose - une peau bleue résultant d’un enrichissement insuffisant en sang en oxygène. Ceci est une conséquence du rétrécissement du vaisseau affecté et d'une mauvaise circulation. Les signes de cyanose peuvent être absents chez les patients anémiques.

Les symptômes supplémentaires de la maladie sont:

  • léger essoufflement;
  • toux durant laquelle du sang est libéré;
  • douleurs à la poitrine, maux de tête;
  • somnolence, léthargie et faiblesse;
  • hypotension artérielle dans les artères.

Si l'un de ces phénomènes se produisait, il est important de consulter un spécialiste le plus tôt possible et de subir un examen. Une raison urgente pour fournir des soins médicaux est la présence des symptômes décrits dans l'ensemble.

Diagnostic et traitement

Pour poser un diagnostic, les patients sont examinés, une radiographie et les tests nécessaires sont effectués.

Le traitement repose principalement sur des mesures préventives - exercice modéré, correction de la nutrition, normalisation du poids, etc. Des médicaments sont prescrits aux patients pour réduire le taux de cholestérol dans le sang, améliorer la circulation sanguine et renforcer le système immunitaire. Dans les cas graves, la chirurgie sert à enlever les plaques athérosclérotiques.

La sclérose de l'aorte des poumons sans traitement adéquat conduit à une crise cardiaque et au développement de la pleurésie.

Symptômes et traitement de la sclérose aortique

La sclérose aortique des poumons est une pathologie chronique caractérisée par une augmentation de la masse de tissus sur les parois de l'aorte et par la formation de plaques de cholestérol. De ce fait, on observe un rétrécissement de l'artère de l'organe respiratoire, ce qui entraîne une diminution de l'apport en oxygène au corps. Cela entraîne de graves complications et peut même entraîner la mort. La maladie survient généralement sous une forme très sévère et s'accompagne presque toujours d'hypertension pulmonaire. Environ la moitié de la population mondiale a environ 50 ans et souffre de cette pathologie.

Causes de l'orthosclérose

La sclérose aortique des poumons est une pathologie qui ne se développe que dans des cas exceptionnels dans un contexte de bien-être complet. Les conditions favorables sont le plus souvent créées chez les hommes âgés de 40 ans, en raison de l'influence particulière des hormones sur la paroi des vaisseaux. Parmi les principales causes de déformation des artères, on peut identifier les suivantes:

  • Excès de rayonnement, y compris l’action des rayons ultraviolets.
  • Mauvaises habitudes
  • Intoxication prolongée.
  • Vascularite d'origine différente.
  • Acceptation des pilules hormonales, ce qui est particulièrement fréquent chez les femmes.

Les dommages aux vaisseaux sanguins sont dus à de nombreuses raisons. Cette maladie menace donc toute personne ayant dépassé le niveau de cholestérol dans le sang. Mais vous devez comprendre que tout le cholestérol n'est pas nocif et ne représente pas une menace pour la santé humaine. Seuls les lipides de densité faible et excessivement faible peuvent se déposer sur les parois des vaisseaux, les bloquant et conduisant au développement d'une sclérose de l'aorte des poumons. Les lipides de haute densité, au contraire, sont nécessaires à la personne pour un métabolisme normal et le maintien du niveau d'hormones dans l'organisme.

Selon les experts, certains facteurs sont à l’origine du développement de la maladie, notamment:

  • lésions vasculaires d'étiologies diverses;
  • troubles du métabolisme lipidique;
  • taux de cholestérol élevé, ce qui est particulièrement fréquent chez les personnes en surpoids;
  • nutrition déséquilibrée et excès de nourriture chronique;
  • stress fréquent, pendant lequel augmente la quantité d'adrénaline dans le corps;
  • processus inflammatoires chroniques;
  • certaines maladies du système endocrinien;
  • immunité affaiblie.

Si les parois des vaisseaux sont endommagées, les plaquettes s’accumulent puis s’effondrent. Ce processus s'accompagne d'un compactage des parois des vaisseaux sanguins et du développement de l'aortosclérose. La désintégration des plaquettes entraîne une violation du métabolisme des lipides, ce qui entraîne une augmentation significative du taux de cholestérol et l'apparition de plaques de différentes tailles sur les parois des vaisseaux. Le diamètre des vaisseaux est fortement réduit, ce qui perturbe gravement la circulation sanguine. Le plus dangereux est la défaite de l'aorte au début de l'arc ascendant.

Pour déclencher le processus pathologique, une violation de la composition lipidique du sang et une déformation de la partie interne de l'artère sont suffisantes.

Classification

La sclérose aortique des poumons est de deux types. Ils diffèrent par l'évolution de la maladie:

  • La défaite du personnage principal. Dans ce cas, la pression artérielle peut être considérée comme normale.
  • Lésion secondaire. La pression artérielle dans l'aorte a augmenté.

Le type principal d'aortosclérose est le plus souvent diagnostiqué chez les personnes de plus de 65 ans et très rarement chez les personnes âgées d'environ 40 ans. Le second type est dû à diverses comorbidités entraînant une augmentation de la pression artérielle. Celles-ci peuvent être des pathologies du cœur et des vaisseaux sanguins sous une forme chronique.

Il y a cinq stades de développement de l'aortosclérose pulmonaire, chacun ayant ses propres caractéristiques:

  1. À ce stade, les vaisseaux dans les endroits où le flux sanguin est le plus actif sont déformés. Du fait que les liens entre eux se multiplient, des microthrombes apparaissent. Mais à ce stade, ils ont encore la possibilité de se scinder sous l'action de substances spéciales.
  2. Les dépôts graisseux apparaissent, le processus de division est sensiblement perturbé.
  3. Il existe des plaques fibreuses, complétées par du tissu conjonctif.
  4. Les plaques augmentent sensiblement en taille. Cela conduit à des ulcères et des saignements dans les tissus mous.
  5. A ce stade, la plupart des vaisseaux sanguins sont endommagés.

La maladie affecte généralement non seulement les gros, mais aussi les petits vaisseaux sanguins. Avec la défaite des petits vaisseaux chez les patients présentant un symptôme caractéristique - cyanose de la peau, qui peut éventuellement devenir noire. Si une personne est activement engagée dans un travail physique ou sportif, les symptômes se manifestent plus fortement. Mais gardez à l'esprit que dans l'anémie, les dommages vasculaires peuvent être asymptomatiques.

En raison du manque d'oxygène dans le corps, une cyanose de la peau se développe. Cette condition peut être considérée comme le premier signe d'une sclérose aortique naissante.

Diagnostics

Le diagnostic de la sclérose de l'aorte pulmonaire n'est pas trop difficile, car même l'apparition du patient incitera le médecin à réfléchir à une maladie grave des organes respiratoires. Un médecin expérimenté attirera immédiatement l'attention sur la pâleur anormale du patient, qui, avec peu d'exercice, se transforme en cyanose. Avec une forte privation d'oxygène, les tissus mous deviennent noirs.

Dans la zone de projection du tronc du poumon, qui se trouve entre les côtes à gauche, vous pouvez entendre un fort souffle systolique, qui est renforcé par l'inspiration. Si vous faites du patient un ECG pour la sclérose aortique, vous constaterez que le ventricule droit du cœur présente une surcharge constante.

Pour confirmer le diagnostic du patient est envoyé aux rayons X. Cette procédure est effectuée avec l'introduction d'un agent de contraste pour déterminer la fonction des poumons.

La sclérose de l’arc aortique lors de la fluorographie s’exprime dans les zones sombres. Un médecin expérimenté soupçonnera la sclérose aortique d'après les résultats de l'image. Toutefois, pour clarifier le diagnostic, plusieurs autres études sont souvent prescrites, notamment la tomodensitométrie.

Aux premiers stades de l'aortosclérose peut être asymptomatique. Par conséquent, en cas de modifications pathologiques de la radiographie, la personne doit être sous la surveillance d'un médecin.

Tableau clinique

La sclérose aortique des poumons se distingue des autres maladies des organes respiratoires par des symptômes caractéristiques. Les principaux signes de la maladie comprennent les troubles de la santé suivants:

  • Un peu d'essoufflement, qui est aggravé par l'effort physique.
  • Une toux qui s'accompagne de la libération de particules de sang.
  • Sévère douleur au cou et au coeur.
  • Faiblesse anormale et somnolence inexpliquée.
  • Basse pression

Si une personne ne présente que l'un des symptômes ci-dessus, il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Mais dans le cas où il y a plus de deux signes, il est nécessaire de consulter un médecin. Le spécialiste dirigera le patient vers un certain nombre d'examens, y compris des radiographies. Selon les résultats de l'enquête, le traitement prescrit.

Si l’aortosclérose n’est pas traitée pendant une longue période, elle peut entraîner une crise cardiaque aux poumons.

Protocole de traitement

Pour traiter la sclérose aortique est nécessaire dans un complexe, dans ce cas seulement, nous pouvons espérer un bon résultat. La tâche principale de la thérapie est la suivante:

  • Soutenir le fonctionnement normal de tous les organes et systèmes internes.
  • Maintenir un niveau normal d'hormones dans le corps.
  • Soutenir le fonctionnement normal des organes respiratoires.
  • Réduire le cholestérol nocif dans le sang.
  • Prévenir la progression de la sclérose de l'aorte du poumon.

Pour que le patient récupère, il est nécessaire d’utiliser plusieurs techniques simultanément. Il est très important de respecter les aliments diététiques et de consommer peu de produits contenant des graisses animales, ainsi que des produits nocifs pour le métabolisme du corps. Le patient devrait entreprendre une thérapie physique, mais uniquement sous la supervision d'un instructeur.

Dans le traitement de la sclérose artérielle pulmonaire, un certain nombre de médicaments sont toujours utilisés. Le médecin peut prescrire de tels médicaments:

  • médicaments hypocholestérolémiants;
  • des anticoagulants;
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • les statines;
  • médicaments hormonaux.

Les statines sont assignées à la suppression de la synthèse du cholestérol. Ils contribuent à la restauration de la paroi interne des vaisseaux sanguins, réduisent le risque de formation de caillots sanguins et ont un effet bénéfique sur la circulation sanguine.

Les médicaments du groupe des médicaments fibrates sont conçus pour prévenir la progression de l'aortosclérose. Ces médicaments activent le métabolisme du corps et réduisent bien le taux de cholestérol. Le plus souvent, ces médicaments sont prescrits aux patients souffrant de diabète, car les fibrates ont un effet bénéfique sur le métabolisme du glucose.

L'utilisation de la lécithine peut être recommandée en tant que traitement auxiliaire. Cette substance aide à réduire le cholestérol dans le sang et stabilise la pression artérielle.

Avec une extrême prudence, il convient de recourir aux méthodes populaires de traitement de cette pathologie. Sur Internet, vous pouvez trouver beaucoup de recettes de guérisseurs traditionnels, mais elles ne peuvent être utilisées qu’après avoir consulté un médecin.

Vous pouvez trouver de nombreuses critiques de patients sur l'effet thérapeutique de la propolis. Ce produit apicole a une action vasociale anti-inflammatoire prononcée. À des fins prophylactiques et thérapeutiques, un mélange de miel, citron, cannelle et ail est souvent utilisé.

Il est inacceptable de dépasser la dose de médicaments qui ont été préparés selon des recettes populaires.

Des complications

Si l'athérosclérose des vaisseaux pulmonaires est gravement négligée et difficile à poursuivre, diverses complications peuvent survenir. Dans certains cas, ils menacent la vie du patient.

La complication la plus courante est la cardiosclérose. Dans cette condition, les tissus sains du myocarde sont remplacés par du tissu conjonctif, ce qui entraîne une ischémie. Si la pathologie a affecté la circulation pulmonaire, elle menace le développement de la pneumosclérose.

La thrombose vasculaire est également considérée comme une complication non moins dangereuse. Si cette pathologie se développe dans la cavité abdominale, il se produit une péritonite provoquant une douleur insupportable. Cette complication nécessite une intervention chirurgicale urgente.

De plus, à cause de l'aortosclérose, d'autres complications surviennent, qui se manifestent par l'insuffisance de divers organes et systèmes. Ceux-ci peuvent inclure une maladie rénale, un accident vasculaire cérébral, un anévrisme et une insuffisance coronaire. Si de telles conditions compliquent la maladie, le risque de décès augmente.

Afin de prévenir les complications graves, le traitement de l'athérosclérose pulmonaire doit être instauré le plus tôt possible.

Prévisions

Le résultat de la maladie avec un tel diagnostic dépend directement de la localisation des organes endommagés. Des résultats favorables sont souvent observés dans le développement de la sclérose aortique dans l'aorte pulmonaire, des résultats défavorables sont souvent observés lorsque les vaisseaux coronaires sont endommagés, ce qui s'accompagne souvent d'angor. Dans ce cas, la maladie se développe très lentement et entraîne une fibrose du myocarde et une insuffisance de l'apport sanguin dans les organes.

Les complications telles que les accidents vasculaires cérébraux ou l'hypertension ne mettent souvent pas en danger la vie du patient. De telles conditions se produisent non seulement dans la sclérose aortique des poumons, mais également dans les spasmes des artères cérébrales.

Une personne chez qui on a diagnostiqué une sclérose aortique peut continuer à travailler, mais uniquement si son travail n'est pas associé à une augmentation du stress physique ou mental. Dans les cas où le système vasculaire cérébral est affecté au cours de l'évolution de la maladie, le patient est handicapé. Cela est dû au fait qu'il existe des troubles neurologiques.

Un traitement précoce augmente les chances de guérison complète!

Le traitement de la sclérose aortique doit être effectué sous la surveillance constante d'un médecin. Le spécialiste contrôle le déroulement du traitement et le corrige si nécessaire. Périodiquement, le patient est examiné pour déterminer si le traitement est efficace.

Sclérose aortique: causes, symptômes, formes, comment traiter, prévention

La sclérose aortique est une pathologie chronique du système artériel causée par une violation du métabolisme du cholestérol dans le corps. Les modifications athéroscléreuses de la paroi vasculaire sont le plus souvent observées chez les personnes âgées. La sclérose aortique est la localisation la plus fréquente et la plus dangereuse du processus pathologique. Ce navire est soumis à de lourdes charges et est le plus susceptible aux effets de facteurs provoquants.

Habituellement, les plaques de cholestérol affectent des parties de l'aorte. Dans les cas graves, le processus pathologique couvre tout le vaisseau sanguin. Un faible flux sanguin vers le cœur entraîne le développement d'une insuffisance coronaire souvent fatale. La sclérose aortique nécessite un traitement opportun et adéquat.

L'aorte est la structure la plus importante du système artériel, alimentant les organes et les tissus internes en sang oxygéné. La dyslipoprotéinémie est la principale cause du développement de la pathologie. Certaines lipoprotéines transportent le cholestérol dans la paroi vasculaire, d'autres l'éliminent du corps. L'athérosclérose a une prédisposition génétique et se transmet de génération en génération. Les facteurs exogènes affectent également le métabolisme des lipides et contribuent au développement de la forme acquise de la maladie. En même temps, les lipides pénètrent dans la paroi interne de l'aorte, des taches jaunes apparaissent, contenant du cholestérol, leur donnant une couleur. Après un certain temps, certaines taches disparaissent et les autres poussent dans toutes les directions. L'aorte est compactée. La croissance de formations dans la lumière du vaisseau entraîne l'apparition de plaques athérosclérotiques sur l'endothélium. Au fil du temps, dans les lésions, le tissu fibreux se développe. De tels changements contribuent au rétrécissement de la lumière du vaisseau, ainsi qu’au compactage et à l’épaississement de ses parois. La perte de flexibilité et d'élasticité de l'aorte, la réduction de la lumière vasculaire, la violation de l'intégrité de la plaque de cholestérol entraînent l'accumulation de plaquettes, une circulation sanguine lente, le développement d'une thrombose.

défaite de l'aorte thoracique (a) et abdominale (b)

Des plaques de très grande taille pressent les parois du vaisseau sanguin, ce qui se termine par la formation de foyers de nécrose. La fusion des foyers nécrotiques conduit à l'apparition d'une athéromatose étendue. Avec l’implication de la couche moyenne de l’aorte dans le processus pathologique, l’élasticité de ses parois est perdue. Cela conduit au développement d'un anévrisme à la place duquel une rupture de l'aorte est possible.

Étiologie et pathogenèse

Il existe divers facteurs étiologiques de la sclérose aortique, chacun d'entre eux provoquant, à un degré ou à un autre, le développement d'une pathologie.

  • Mauvaise nutrition.
  • Maladies infectieuses chroniques - syphilis, tuberculose.
  • Endocrinopathie - obésité, diabète.
  • Stress et niveaux élevés d'adrénaline.
  • L'hypertension.
  • Maladies auto-immunes.
  • Tabac et alcoolisme.
  • La goutte
  • L'hypodynamie.
  • Manque d'activité physique.
  • Prédisposition héréditaire.

L'élimination des facteurs provoquants ou de leur influence réduite permet d'améliorer l'état des patients.

La pathogenèse de la maladie implique deux mécanismes principaux: les plaquettes vasculaires ou la dyslipidémie.

Les plaquettes s'accumulent sur le site de la paroi vasculaire et des microthrombs se forment. Une perturbation du métabolisme des lipides conduit à une hypercholestérémie. Sur les parois des artères accumulent des graisses, qui sont maintenues ensemble par les fibres du tissu conjonctif. C’est ainsi que se forment les plaques athéroscléreuses. À mesure que les plaques se développent, la lumière des vaisseaux se rétrécit et se déforme. Avec l'aorte athéroscléreuse, l'irrigation sanguine du cœur est perturbée et son dysfonctionnement survient.

La rupture de la plaque et la formation de thrombus sont les causes de l'athérothrombose, entraînant un rétrécissement encore plus important de l'aorte et le développement d'une insuffisance tissulaire en oxygène.

La sclérose aortique est l’une des maladies les plus fréquentes de l’humanité moderne; elle touche principalement les personnes âgées, mais n’est pas un signe caractéristique de la vieillesse. La sclérose des parois de l'aorte se développe généralement chez les personnes de plus de 45 ans. Chez l'homme, cette pathologie se retrouve beaucoup plus souvent que chez la femme. La maladie affecte principalement les habitants des grandes villes.

Symptomatologie

Le tableau clinique de la sclérose aortique dépend de la localisation du foyer pathologique et de l'état général du cœur et des vaisseaux sanguins. La pathologie se caractérise par un long trajet asymptomatique et se retrouve au stade de développement de complications menaçant le pronostic vital - insuffisance coronaire aiguë ou ischémie cérébrale.

La localisation de la lésion détermine l’ensemble des symptômes de la maladie. Les premières manifestations cliniques apparaissent dans la vieillesse. Cela est dû à la détérioration des parois de l'aorte et au développement de changements pathologiques importants. Lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, les patients deviennent effrayés. Dans un contexte de bien-être complet, ils ressentent soudainement des douleurs thoraciques graves, la pression artérielle augmente, la respiration devient difficile et des vertiges. Les patients se plaignent d'une dégradation abrupte de leur santé, d'un essoufflement, d'une douleur à la poitrine ou à l'abdomen, d'une dyspepsie.

La sclérose aortique a une évolution chronique, divisée en deux périodes principales:

  1. Préclinique, caractérisée par des modifications des paramètres de laboratoire.
  2. Clinique - la présence de symptômes graves. Ses principales étapes sont: ischémique, trombonekrotichesky et sclérotique.

Les personnes atteintes de sclérose aortique ont un aspect distinctif: elles ont l'air plus vieilles que leur âge, deviennent grises et chauves tôt, elles perdent leur éclat aux yeux, le teint est cassé, des plis et de petits angiomes apparaissent, et des changements trophiques apparaissent aux jambes.

Affection de l'aorte thoracique

La lésion athéroscléreuse de l'aorte entraîne une hypertension pulmonaire, des modifications de l'hémodynamique et une insuffisance valvulaire. La stagnation du sang dans les poumons se termine par l'apparition d'une pneumosclérose et d'une ischémie aiguë du cœur.

structure aortique et dangereuse conséquence de sa sclérose en plaques - anévrisme

Avec le rétrécissement de l'aorte thoracique, l'irrigation sanguine du cerveau se détériore, ce qui entraîne de nombreux accidents vasculaires cérébraux.

Symptômes de la sclérose de l'aorte thoracique:

  • Souffrant périodiquement une douleur brûlante dans la poitrine;
  • Enrouement ou enrouement;
  • Dysphagie;
  • L'hypertension;
  • Évanouissement;
  • Syndrome convulsif;
  • L'apparition des premiers signes du vieillissement.

sclérose de la valve aortique

La sclérose de l'arc aortique se manifeste par une arythmie, une douleur à l'angine de poitrine, des symptômes d'insuffisance cardiaque et un infarctus du myocarde. Avec la défaite des artères alimentant le cerveau, les patients présentent des maux de tête prolongés, un engourdissement de la tête, des vertiges, un bruit dans la tête, un affaiblissement de la mémoire, des modifications de la psyché et du comportement, des symptômes de l'AVC. Si la racine de l'aorte est impliquée dans le processus pathologique, la sclérose de la valve aortique et son insuffisance se développent.

Défaite de l'aorte abdominale

Les lésions sclérosées de l'aorte abdominale entraînent le développement d'un dysfonctionnement du foie, de l'estomac et d'autres organes du système digestif, des reins, de l'utérus, de la prostate et d'autres organes internes.

Symptômes de la sclérose de l'aorte abdominale:

  1. Douleur épigastrique apparaissant périodiquement, pressante et non exprimée, qui survient après le repas et qui disparaît d'elle-même en quelques heures;
  2. Constipation alternant avec la diarrhée;
  3. Distension abdominale;
  4. Diminution de l'appétit;
  5. Perte de poids;
  6. Engourdissement et froideur des jambes;
  7. Douleur dans les jambes lors du déplacement;
  8. Gonflement des jambes;
  9. Processus dystrophiques jusqu'à la gangrène;
  10. Muscle de Dystonia gastrocnemius;
  11. Dysfonction érectile chez l'homme.

Dans les lésions athéroscléreuses des artères mésentériques, des foyers de nécrose apparaissent dans la paroi intestinale. La maladie se manifeste par une douleur abdominale aiguë et crampante, qui n'est pas arrêtée par l'utilisation d'analgésiques.

lésion athérosclérotique-thrombotique des artères spontanées se produit souvent avec l'athérosclérose aortique

Tous les symptômes ci-dessus de la maladie - une raison pour contacter la clinique. En l'absence de traitement opportun et adéquat, des complications graves de la pathologie peuvent se développer.

Traitement

Les méthodes de diagnostic suivantes peuvent être utilisées pour reconnaître la sclérose aortique: radiographie, examen général, palpation et percussion.

Avant de procéder au traitement médical ou chirurgical de la sclérose aortique, il est nécessaire d’éliminer tous les facteurs prédisposants:

  • Normaliser le taux de cholestérol dans le sang
  • Contrôler le poids du corps
  • Mangez bien,
  • Abandonnez les mauvaises habitudes
  • Optimiser l'activité physique
  • Évitez les situations stressantes.

Thérapie conservatrice

Actuellement, pour le traitement de la sclérose de l'aorte, il existe plusieurs groupes de médicaments qui normalisent le métabolisme des graisses dans le corps. Prendre de tels médicaments devrait être quotidien pendant plusieurs années, et plus souvent - pour la vie. Pour contrôler le processus de traitement, il est nécessaire de faire une analyse de sang une fois par mois.

Les spécialistes, compte tenu de l'état général des patients et du degré de lésion aortique, prescrivent les médicaments suivants:

  1. Sequestra d'acides biliaires - "Kolestiramin", "Kolestipol."
  2. Statines - «Rosuvastatine», «Atorvastatine», «Simvastatine».
  3. Fibrates - Fénofibrate, Cyprofibrate, Gemfibrozil.
  4. Hypolipidémiants - «Proprime», «Alkolex», «Angionorm».
  5. Acides gras polyinsaturés - Omacor, Tykveol, Ravisol.
  6. Les médicaments cholérétiques contribuent à la libération de l'excès de cholestérol dans l'organisme, qui est excrété dans l'organisme par la bile - "Allohol", "Hofitol".
  7. Les vitamines et les minéraux ont un effet positif sur la dégradation du cholestérol. Habituellement, on prescrit aux complexes multivitaminés contenant les vitamines C, B2, B6 et PP.

Les préparations de ces groupes sont contre-indiquées pour les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que pour les personnes présentant une hypersensibilité aux composants du médicament et les personnes souffrant de gastrite, de goutte et d'autres maladies somatiques.

Le traitement de maladies concomitantes est une condition préalable à l'obtention d'un effet thérapeutique stable. Les patients hypertendus doivent prendre des médicaments antihypertenseurs et des diabétiques - agents hypoglycémiques.

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical est utilisé dans le développement de complications potentiellement mortelles et la progression de la maladie. Pendant l'opération, une plaque d'athérosclérose ou un thrombus est retiré, puis l'aorte est prothétique. Cela vous permet de rétablir un flux sanguin normal en peu de temps.

Les accidents vasculaires cérébraux, l'insuffisance rénale et l'ischémie rénale nécessitent une intervention chirurgicale immédiate. Si cela n'est pas fait, une thrombose des artères conduira à une nécrose de l'intestin et au développement d'une péritonite.

chirurgie aortique (a) et option mini-invasive - endoprothèse aortique (b)

Médecine populaire

Les remèdes populaires destinés à éliminer les lésions sclérotiques de l'aorte ne présentent pratiquement aucune contre-indication ni effet secondaire, agissent en douceur sur le corps et sont utilisés en association avec des médicaments traditionnels.

  • Un remède populaire utilisé pour la prévention et le traitement de la sclérose en plaques est fabriqué à partir de jus de citron, de miel et d’huile d’olive. Ces ingrédients sont mélangés et prennent le produit résultant strictement sur un estomac vide. La durée du traitement est de 3 semaines.
  • L'ail haché est mélangé avec du jus et du zeste de citron, versez le gruau avec 500 ml d'eau et prenez à jeun.
  • Teinture de rose musquée prendre 20 gouttes par jour. Les baies sont écrasées, la vodka brute est versée, insister 14 jours.
  • Le jus d’aubépine est un remède efficace contre l’athérosclérose.
  • L'infusion de feuilles de plantain et la teinture d'ail aideront à arrêter et même à inverser le processus athérosclérotique.
  • Mélanger le raifort haché avec la crème sure et utiliser le produit obtenu plusieurs fois par jour.
  • Préparer un sirop d'oignon: l'oignon frotté sur une râpe recouverte de sucre, insister jour. Le médicament est pris dans une cuillère à soupe trois fois par jour.

Prévention

Pour la prévention de la pathologie, il est recommandé aux personnes à risque de suivre un régime alimentaire permettant de rétablir le métabolisme, de normaliser la pression artérielle et d’améliorer la résistance au glucose.

Il est recommandé aux patients de suivre les recommandations suivantes des nutritionnistes:

  1. Maintenir la teneur calorique quotidienne des aliments entre 2000 et 2500 kcal;
  2. Exclusion du régime des aliments riches en graisses animales;
  3. Exclusion du régime alimentaire des glucides simples - confiseries, pâtisseries sucrées, pommes de terre, pain blanc, riz;
  4. Consommation de sel limitée;
  5. Enrichir le régime avec des vitamines, des fibres et des acides gras polyinsaturés - légumes, fruits, huile végétale, poisson.

Afin de ne pas traiter la sclérose aortique pendant longtemps et douloureusement, il est préférable de la prévenir. À cette fin, il est recommandé de pratiquer régulièrement la culture physique et la gymnastique respiratoire, de marcher à pied et de lutter contre les mauvaises habitudes. Plus tôt les mesures préventives sont prises, moins il y a de risque de tomber malade. Dans tous les cas, toutes les mesures préventives doivent être surveillées par un médecin. Il surveille la dynamique de laboratoire, enregistre les données de l'échographie cardiaque et de l'aorte, de l'électrocardiographie, de l'ergométrie du vélo et de l'examen visuel.

La sclérose aortique est une maladie grave qui provoque douleur, inconfort et limite le mode de vie habituel. Mais ce n'est pas une phrase. Avec une approche thérapeutique raisonnable, le processus pathologique est complètement réversible.

Si vous ne vous faites pas soigner à temps, ne consultez pas votre médecin, ignorez les premiers symptômes de la maladie et traitez votre santé au sérieux, la sclérose de l'aorte entraînera d'autres maladies plus dangereuses, voire la mort. Écoutez votre corps et suivez les mesures préventives. Cette maladie vous échappera.

L'athérosclérose de l'aorte qu'est-ce que c'est que de traiter

La sclérose de l'aorte, également appelée athérosclérose de l'aorte, ou très mal appelée sclérose de l'aorte, est associée à une altération du métabolisme des graisses, ce qui a pour effet d'affecter un gros vaisseau sanguin, tel que l'aorte. Ses parois perdent de leur élasticité et les plaques sclérotiques qui en résultent bloquent le flux sanguin, l’affaiblissant.

On a toujours pensé que la sclérose de l'aorte était une maladie des personnes âgées. Cependant, au cours des études sur cette pathologie, il s'est avéré que les changements initiaux dans les parois des vaisseaux peuvent déjà être enregistrés à l'âge de dix ans. Il se trouve qu'avant les manifestations cliniques, le processus de durcissement se développe presque toute la vie.

Qu'est-ce que la sclérose aortique?

  • Aorte.
  • Tronc pulmonaire.
  • Artères pulmonaires - droite et gauche.

Pour une meilleure compréhension, vous devriez vous référer à des données anatomiques, avec lesquelles vous pouvez déterminer le niveau et la localisation du processus pathologique.

L'aorte est le plus grand vaisseau sanguin artériel de type élastique, dont le diamètre ne dépasse pas 3,7 cm, qui participe à la formation de la circulation pulmonaire.
L'aorte est divisée anatomiquement en trois parties:

  • La partie ascendante - provient du ventricule gauche du cœur.
  • L'arcade aortique est la flexion de la partie ascendante de l'aorte au niveau de la deuxième paire de côtes.
  • La partie descendante est la partie de l'aorte qui provient de 3 à 4 vertèbres thoraciques.

En outre, l'aorte, en fonction des zones de responsabilité en matière d'approvisionnement en sang, est divisée en deux parties:

  • Région thoracique - partie du vaisseau jusqu’à la 12e vertèbre thoracique. Il nourrit le haut du corps.
  • La région abdominale - la continuation de l'aorte thoracique à partir du niveau de la 12ème vertèbre thoracique. Il nourrit le bas du corps.

Le tronc pulmonaire est un vaisseau sanguin de type élastique dont le diamètre ne dépasse pas 3 cm et qui provient du ventricule droit. Le tronc pulmonaire est impliqué dans la formation de la circulation pulmonaire. Déterminé anatomiquement au niveau 2 espace intercostal / 3 côtes à gauche du sternum.

Le tronc pulmonaire situé au niveau 4 de la vertèbre thoracique est divisé en deux gros vaisseaux - les artères pulmonaires droite et gauche, responsables de l’alimentation en sang des poumons.

Les artères pulmonaires sont deux grands vaisseaux artériels d'un diamètre allant jusqu'à 2,5 cm, qui sont des branches du tronc pulmonaire. Selon leur type sont les artères du type élastique.

Dans l'intervalle entre la crosse aortique et la division du tronc pulmonaire en artères pulmonaires, se trouve un ligament artériel - le canal de Botallov, qui se ferme normalement pendant l'enfance.

Tous ces vaisseaux peuvent être sclérosés en raison de dépôts excessifs de cholestérol et de lipides.

Pour référence. Des maladies telles que l'athérosclérose aortique, également appelée sclérose aortique, la sclérose de l'aorte et l'athérosclérose du tronc et / ou des artères pulmonaires, appelées à tort sclérose aortique, entraînent la sclérose.

Pourquoi mal? Parce que l'aorte n'est pas un vaisseau des poumons. Le vaisseau principal qui nourrit le tissu pulmonaire, c’est-à-dire les poumons en général, sont les artères pulmonaires sortant du tronc pulmonaire, un vaisseau sanguin indépendant.

Ainsi, afin d'éliminer les idées fausses trouvées sur Internet, toute personne intéressée par les maladies du système cardiovasculaire doit savoir que l'aorte et le tronc pulmonaire sont des vaisseaux complètement séparés.

Bien que l'athérosclérose soit la principale cause du développement de la sclérose des gros vaisseaux artériels, il existe également des raisons pour lesquelles le rétrécissement de la lumière de ces artères est observé.

Dans notre article, nous parlons de la sclérothérapie du vaisseau le plus important du corps humain - l'aorte.

Sclérose de l'aorte. Étiologie

  • Athérosclérose
  • Le diabète.
  • L'hypertension.
  • Syndrome métabolique - une violation des processus métaboliques dans le corps, commençant par le niveau de cellules et de tissus et se terminant par un trouble métabolique important.
  • Mode de vie sédentaire.
  • Situations chroniques stressantes.
  • En surpoids.
  • L'hérédité.
  • Nutrition déséquilibrée.
  • Processus infectieux chroniques.
  • Maladies d'origine auto-immune.
  • Le tabagisme
  • Alcoolisme
  • La dépendance.

Il convient de noter que toutes les raisons susmentionnées, à l'exception de l'hérédité et de l'athérosclérose, entraînent, d'une manière ou d'une autre, le développement de troubles du métabolisme lipidique, ce qui conduit finalement au développement de l'athérosclérose.

Quelle que soit la cause, que ce soit l'hypertension artérielle ou le diabète sucré, les dépôts de cholestérol, de triglycérides et de lipoprotéines ont lieu presque par le même mécanisme.

Pathogenèse

L'athérosclérose se développe assez lentement. Plusieurs années peuvent être nécessaires pour former une plaque sclérotique à part entière.

Les principaux mécanismes pathogéniques de développement du durcissement aortique sont:

  • La formation de taches et de bandes d'origine lipidique.
  • Formation de la plaque elle-même.
  • Formation d'une plaque compliquée.

Dans ce processus, qui se caractérise par une violation du métabolisme des lipides, on observe de tels changements:

  • Dépôts de cholestérol dans l'aorte en raison de l'augmentation de sa concentration dans le sang et de la violation de la structure des parois vasculaires.
  • L'accumulation de lipoprotéines de basse et très basse densité (particules athérogènes), de triglycérides, de globules sanguins et de leurs produits de désintégration.
  • Réduire le nombre de lipoprotéines "utiles" de haute densité, qui agissent comme des "nettoyants" du sang.

Au moment où la plaque s'est déjà formée dans l'aorte, le danger dépend de l'état de la plaque.

La plaque athéroscléreuse dans l'aorte peut être:

  • Stable - cette formation est caractérisée par la stabilité, la croissance lente, la forme relativement plate avec une capsule externe forte et durable. La plaque stable se développe depuis de nombreuses années et ne contient pas beaucoup de lipides.
  • Instable - dans ce cas, une telle formation peut être qualifiée d'extrêmement dangereuse. La plaque instable a une capsule très mince, contient beaucoup de graisse, se développe très rapidement. La pause d'une telle plaque est impossible à prédire.

Dans la défaite de l'aorte par l'athérosclérose a ses propres caractéristiques, comme il peut être impliqué dans le processus des départements thoraciques ou abdominaux, et il peut aussi y avoir une lésion combinée.

Affection de l'aorte thoracique

Comme la base de l'aorte sort du ventricule gauche, près de la valvule aortique semi-lunaire, une circulation sanguine altérée en raison d'un obstacle sous forme de plaques entraîne une augmentation de la pression dans le ventricule gauche et dans l'oreillette gauche. Le résultat est une défaillance de l'appareil valvulaire aortique.

Dans les cas où l'on parle de sclérose aortique des poumons, on entend en fait le processus suivant:

  1. Des perturbations hémodynamiques prolongées dans l'aorte entraînent des modifications du mécanisme circulatoire dans le grand cercle.
  2. Cela conduit à l'épuisement du sang en elle.
  3. Le sang qui devait pénétrer dans la circulation systémique est resté dans les poumons.
  4. Dans les poumons, la stagnation se développe, ce qui conduit à la formation de pneumosclérose - le processus de remplacement du tissu pulmonaire fibreux existant, qui ne remplit aucune fonction pulmonaire.
  5. Dans les poumons, l'enrichissement du sang en oxygène se dégrade.
  6. L'état hypoxique (manque d'oxygène des cellules) se développe.
  7. Hypertrophie formée du ventricule gauche et compression des vaisseaux coronaires du cœur.
  8. Les troubles ischémiques qui en résultent conduisent au développement d’un infarctus du myocarde.

Puisque l'aorte thoracique fournit du sang à la moitié supérieure du corps, à ses organes et à ses tissus, sa défaite peut se terminer par une crise cardiaque mais également par les derniers signes d'une lésion du canal vasculaire cérébral - des accidents vasculaires cérébraux.

L'essentiel est de rechercher rapidement une aide médicale pour ne pas passer à côté des symptômes de l'athérosclérose de l'aorte thoracique.

Symptômes de l'aorte aortique

Les symptômes suivants sont caractéristiques de l'athérosclérose de l'aorte thoracique:

  • Augmentation de la pression artérielle, principalement systolique.
  • Trouble du rythme cardiaque.
  • Douleurs thoraciques instables, parfois sévères, brûlantes, caractère comprimant.
  • Irradiation de la douleur dans le cou, la partie inférieure du visage, les bras, le dos, l'hypochondre.
  • Vertiges.
  • Difficulté à avaler et enrouement lors de la défaite de la crosse aortique.
  • Faiblesse, évanouissement et développement d'un syndrome convulsif dû à des virages serrés du cou et du corps.
  • Pulsation entre les côtes du côté droit du sternum.
  • Formation d'une bande lumineuse sur le bord externe de l'iris.
  • Wen sur le visage.
  • Amélioration de la croissance des cheveux dans les oreilles.

L'apparition aiguë n'est pas caractéristique de la douleur dans l'athérosclérose de l'aorte thoracique. La douleur survient périodiquement, peut durer de plusieurs jours à plusieurs semaines.

Malgré le caractère clair des signes de l'athérosclérose aortique, chaque personne est un individu. Il est impossible de prédire quand et comment la maladie commencera à se manifester et à devenir compliquée. Par conséquent, si l'un de ces symptômes survient, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Défaite de l'aorte abdominale

Observé plus souvent que la défaite du thoracique. Dans l'athérosclérose de l'aorte abdominale, l'apparition de la maladie est également longue et progressive.

Des signes de lésion ischémique de la moitié inférieure du corps ne se manifestent qu’à un stade ultérieur - organes internes, organes pelviens et extrémités inférieures.

Le processus pathologique peut impliquer les deux parties de l'aorte et l'ensemble de celle-ci, ainsi que le développement d'une forme abdominale d'infarctus du myocarde.

Symptômes de l'aorte abdominale

  • L'hypertension.
  • Absence de fonction rénale, qui entraîne une maladie non moins dangereuse - l'insuffisance rénale terminale, dont le taux de mortalité est également élevé.
  • Nausée, vomissements.
  • Perte d'appétit, perte de poids.
  • Développement du syndrome d'œdème.
  • La mort des artères intestinales et ses départements avec le développement de la péritonite.
  • Douleur dans diverses parties de l'abdomen, caractérisée par l'absence de réponse thérapeutique à l'administration de médicaments antispasmodiques.
  • Ballonnements.
  • Constipation avec diarrhée intermittente.
  • Lorsque la palpation de l'aorte est déterminée par ses inégalités, sa dureté dans certaines zones.
  • Engourdissement, perte de sensation dans les jambes et leur refroidissement.
  • Claudication intermittente, douleur dans les jambes lors du mouvement, gonflement.
  • Varices, ulcères trophiques, nécrose, gangrène, septicémie.
  • Impuissance.
  • Ischémie de la cavité abdominale et des organes pelviens.
  • Thrombose des vaisseaux mésentériques impliqués dans l'apport sanguin à l'intestin tout entier. C'est le signe le plus dangereux de la maladie, qui peut entraîner une nécrose intestinale, une péritonite, la mort.

Pour le durcissement de l'aorte abdominale est également caractérisé par le développement progressif, l'apparition de douleurs prolongées, qui ne sont pas soulagées par les antispasmodiques, une longue absence de symptômes.

Diagnostics

Ce facteur est un facteur prédictif du développement ultérieur de la maladie. Pour le diagnostic de l'athérosclérose de l'aorte est nécessaire de tenir:

  • Historique attentif et examen physique.
  • Fluorographie
  • Examen général et biochimique du sang, basé sur les symptômes développés.
  • L'étude de la concentration sanguine en lipides et en fractions.
  • ECG
  • Echographie des vaisseaux et du coeur.
  • Angiographie coronaire.
  • Angiographie.
  • Rhéoencéphalographie.
  • Tomographie par ordinateur.
  • Imagerie par résonance magnétique.

Un diagnostic correct et opportun est la clé d'un traitement efficace, améliorant la qualité de la vie et sa préservation.

Traitement

La fourniture en temps voulu de soins médicaux permet au patient de mener une vie saine, dans le respect de certaines exigences.

Le traitement de l’athérosclérose de l’aorte est permanent, complexe et se caractérise par une sélection minutieuse de médicaments, de dosages et d’observance.

Actuellement, pour le traitement de la sclérose aortique athéroscléreuse, les mesures suivantes sont utilisées:

  • Un régime limitant les aliments riches en cholestérol.
  • Activité physique
  • Cesser de fumer et de l'alcool.
  • L'utilisation de statines, qui réduisent la formation de cholestérol, de LDL, de VLDL et de triglycérides dans le sang, et augmente la concentration de HDL bénéfique. De plus, grâce aux statines, la plaque athéroscléreuse est stabilisée.
  • Inhibiteurs de la réabsorption du cholestérol dans l'intestin.
  • Séquestrants des acides biliaires, qui empêchent leur dépôt dans le corps.
  • Fibrates - accélère la décomposition enzymatique des graisses.
  • Normalisation du poids corporel.
  • Acide nicotinique - augmente les processus métaboliques du métabolisme des graisses.
  • Acides gras polyinsaturés.
  • Médicaments cholérétiques.
  • Thérapie de vitamine.
  • Traitement symptomatique. Par exemple, en présence d’hypertension artérielle, les antihypertenseurs, les diurétiques, sont indispensables.
  • Traitement chirurgical, prothèses de l'aorte.

En outre, il est nécessaire de surveiller le profil lipidique du sang, ainsi que de procéder à une échographie de l'aorte en fonction de la dynamique de la maladie et de son traitement.

L'essentiel dépend de la qualité du diagnostic et du traitement - du pronostic de survie de chaque patient.

Pronostic de survie

Il est extrêmement difficile d'évaluer le taux de survie de l'athérosclérose du plus grand vaisseau du corps, l'aorte. Tout d'abord, cela dépend des dommages systémiques causés par la maladie du corps.

En médecine mondiale, il est courant d'évaluer le pronostic de l'athérosclérose à l'aide de l'échelle de risque cardiovasculaire, appelée SCORE.

Ainsi, les principaux facteurs d’un pronostic favorable pour l’athérosclérose sont les suivants:

  1. Traitement en temps opportun chez le médecin.
  2. Diagnostic correct et complet.
  3. La nomination d'un traitement efficace.
  4. Conformité au régime et traitement prescrit.

Ces facteurs contribueront non seulement à améliorer la qualité de la vie, mais aussi à la préserver.

Sclérose aortique: symptômes et méthodes de traitement

Sclérose de l'aorte - la défaite des parois de l'aorte par des plaques de cholestérol provoquées par une violation du métabolisme du cholestérol. Cette maladie est caractéristique des personnes âgées. Aux stades précoces de la plaque, des parties de l'aorte sont touchées, mais sans le traitement nécessaire et opportun, la maladie couvre tout le vaisseau sanguin, ce qui peut provoquer une insuffisance coronaire et d'autres maladies dangereuses. L'aorte est le plus grand vaisseau du corps. Il est divisé en deux sections principales: thoracique et abdominale, fournissant du sang à tout le corps. Par conséquent, la présence de sclérose aortique entraîne des maladies touchant de très nombreux organes.

Le traitement de la sclérose aortique est possible de plusieurs manières.

Causes de la sclérose aortique

Le diamètre de l'aorte est suffisamment grand pour que les premiers stades de la maladie soient asymptomatiques - les plaques de cholestérol n'entravent pas la circulation sanguine pendant longtemps. Les symptômes surviennent généralement chez les personnes âgées, mais l'apparition de la maladie se produit plus tôt. L'aorte perd progressivement son élasticité et se recouvre de plaques dures. Les navires qui la quittent diminuent dans la lumière et ne tolèrent pas la quantité de sang requise. Pourquoi est-ce que cela se passe? Considérez les causes de cette maladie:

  • nutrition inadéquate (excès d'aliments contenant du cholestérol, manque de fibres);
  • mauvaises habitudes (tabagisme, consommation excessive d'alcool);
  • contraintes excessives;
  • manque d'exercice;
  • maladies du système endocrinien;
  • maladies inflammatoires chroniques (syphilis, tuberculose);
  • l'hypertension;
  • la goutte;
  • l'hérédité.

Symptômes de la sclérose de l'aorte

L'évolution de la maladie est divisée en 2 périodes:

  1. Préclinique, dans lequel il n'y a aucun signe tangible de la maladie. La maladie est détectée par des méthodes de laboratoire.
  2. Clinique, dans lequel il y a des symptômes visibles. Il est divisé en trois étapes:
    • ischémique
    • trombonekrotichesky;
    • sclérotique

Symptômes de la sclérose en plaques

C'est la plus courante de tous les types d'athérosclérose. Prend longtemps sans aucun symptôme, se manifeste dans la vieillesse (environ 60 - 70 ans). À ce stade, les parois de l'aorte sont déjà sérieusement endommagées. Les signes externes de ce type d'athérosclérose comprennent:

  • cheveux gris et / ou calvitie précoce;
  • tonus de peau réduit;
  • oreilles chauves;
  • brillant des yeux réduit;
  • la formation de wen sur le visage, etc.

Les principaux symptômes dont se plaignent les patients avec ce diagnostic sont:

  • douleur thoracique prolongée périodique - aortalgie, s'étendant au bras droit et entre les omoplates;
  • crises d'asthme dues à une insuffisance cardiaque en raison d'une induration aortique et d'un stress accru pour le cœur;
  • arythmie, angine de poitrine, douleur thoracique due à des modifications sclérotiques de la voûte aortique et à une consolidation des racines aortiques (survenant pendant un stress ou un effort physique, peuvent entraîner la formation d'un caillot sanguin et un infarctus aigu du myocarde);
  • violation de la déglutition, enrouement;
  • hypertension artérielle;
  • augmentation de la pression supérieure aux valeurs normales de la pression inférieure;
  • conditions pré-inconscientes, pâleur, convulsions, perte de mémoire, fatigue accrue due à une ischémie cérébrale.

Symptômes de la sclérose abdominale

Caractérisé par la même apparition asymptomatique prolongée, comme dans le cas de la sclérose thoracique. Les dysfonctions de divers organes internes se développent progressivement. Les principaux symptômes dont se plaignent les patients avec ce diagnostic sont:

  • douleur épigastrique non exprimée après avoir mangé;
  • douleur errante autour du nombril;
  • crampes abdominales;
  • perte de poids due à des troubles digestifs;
  • alternance de constipation et de diarrhée;
  • froid et engourdissement des jambes, gonflement;
  • rougeur des jambes et des pieds;
  • douleur chez les mollets en marchant;
  • démarche périodiquement boiteuse;
  • ulcères nécrotiques aux jambes.

C'est important! Chacun des symptômes ci-dessus nécessite une visite chez le médecin! Cela aidera à éviter le développement de la maladie et ses complications!

Diagnostic et traitement de la sclérose aortique

La maladie étant asymptomatique, il est important de réaliser un diagnostic préventif. Plus le patient est âgé, plus ce diagnostic doit être posé souvent. Il commence par un examen général avec fixation des plaintes des patients, des percussions et des palpations, après quoi un autre examen est prévu. La fluorographie régulière (annuelle) obligatoire, qui montre une augmentation du coeur, une expansion de la crosse aortique, une pneumosclérose, une sclérose de l'aorte des poumons. De plus, l'ECG, la rhéoencéphalographie, les rayons X et l'angiographie sont prescrits pour déterminer les troubles circulatoires du cœur, du cerveau et d'autres organes.

Traitement médicamenteux

La réduction du taux de cholestérol est l’un des principaux objectifs de la pharmacothérapie. Le complexe de médicaments est prescrit par le médecin traitant en fonction de l'état du patient et des maladies associées. Tous les médicaments sont pris pendant une longue période, souvent pour la vie. En cours de traitement nécessite une surveillance régulière du patient.

Les médicaments suivants sont prescrits pour le traitement:

  • les statines ("rosuvastatine" et autres);
  • séquestrations d'acides biliaires ("Kolestiramin", etc.);
  • fibrates (fénofibrate et autres);
  • agents hypolipémiants («Angionorm» et autres);
  • médicaments cholérétiques ("Allohol", "Hofitol", etc.);
  • acides gras polyinsaturés ("Ravisol", etc.);
  • vitamines C, B2, B6, PP.

Intervention chirurgicale

L'intervention chirurgicale consiste à remplacer la partie de l'aorte par une structure endommagée par une prothèse artificielle. Cette méthode est généralement utilisée avec le développement de complications. La plaque de cholestérol ou le thrombus est enlevé, après quoi le vaisseau est prothétique. Pour cette raison, le flux sanguin est restauré à un état normal. Une intervention chirurgicale immédiate nécessite un accident vasculaire cérébral, une insuffisance rénale et une ischémie rénale. Les indications pour la chirurgie sont déterminées par le chirurgien vasculaire.

Traitement des remèdes populaires

C'est important! Le traitement doit être effectué sous la surveillance du médecin traitant! L'auto-traitement est inacceptable!

La phytothérapie est généralement utilisée en association avec un traitement médicamenteux. Mais il convient de rappeler que même les produits naturels peuvent provoquer diverses allergies, au premier signe desquelles l’utilisation de tels produits doit être stoppée.

Considérez les recettes les plus courantes de la médecine traditionnelle:

  • mélanger le jus de citron, le miel et l'huile d'olive, prendre à jeun pendant 3 semaines;
  • baies de roses sauvages insistent sur la vodka 2 - 3 semaines;
  • hacher l'ail, mélanger avec le jus de citron et le zeste, ajouter 0,5 litre. de l'eau;
  • hachez l'oignon, ajoutez du sucre, insistez pendant la journée;
  • racine de raifort mélangée à de la crème sure, à prendre plusieurs fois par jour;
  • thé de mélisse et d'autres outils.

Tout comme la pharmacothérapie, le traitement par des remèdes populaires nécessite une surveillance régulière (tous les 1 à 3 mois).

Complications de la sclérose aortique

Si le traitement n'est pas effectué à temps, la maladie progressera et entraînera des complications potentiellement mortelles. Ceux-ci comprennent:

  • péritonite diffuse;
  • infarctus aigu du myocarde;
  • accident vasculaire cérébral;
  • insuffisance rénale et coronaire, etc.

Prévention

À propos de la prévention de cette maladie devrait refléter tout le monde sans exception. La prévention initiale est très simple, elle intègre les principes d'un mode de vie sain:

  • nutrition équilibrée avec un contenu suffisant en fruits et légumes;
  • l'activité physique minimale nécessaire (promenades, exercices de respiration, etc.);
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • maintenir un poids corporel optimal;
  • dans la mesure du possible, éviter le stress.

Tous ces moyens simples d’aider à maintenir un taux de cholestérol normal et même à réduire ses valeurs élevées. Plus tôt une telle prophylaxie est lancée, plus le risque de contracter la maladie est faible. Si le diagnostic est déjà posé ou en question, vous devez suivre un régime alimentaire spécial:

  • exclure les aliments riches en graisses animales;
  • exclure les glucides simples (produits à base de farine blanche, pommes de terre, riz poli, bonbons);
  • limiter l'apport calorique;
  • limiter la consommation de sel;
  • introduire dans l'alimentation des aliments riches en fibres et en acides gras polyinsaturés (légumes, fruits, son, poisson, huile végétale non raffinée, etc.);
  • prendre des complexes vitaminiques (prescrits par un médecin).

La sclérose aortique est une maladie dangereuse, mais elle peut être prévenue et traitée avec une approche rapide et raisonnable. Maintenez un mode de vie sain, consultez régulièrement un médecin et soyez en bonne santé!

Pinterest