Régurgitation valvulaire aortique

La régurgitation de la valve aortique du premier degré n'est pas une pathologie grave pour le patient. La maladie nécessite une surveillance constante de la part du personnel médical, avec une évaluation de la progression possible de la maladie. La maladie affecte la population de tout âge et de tout sexe.

La nécessité d'un traitement médicamenteux est déterminée par le médecin traitant, sur la base d'un examen diagnostique.

Étiologie de la régurgitation valvulaire aortique 1 et 2 degrés

Un processus anormal peut être détecté chez l'adulte et l'enfant. La maladie fait référence au type de conditions physiologiques dans lesquelles un reflux de certains volumes de sang dans le ventricule gauche est enregistré. La pathologie se produit sous l'influence d'imperfections de l'appareil valvulaire.

De l'oreillette, le sang passe dans le ventricule gauche et, avec la poussée suivante, pénètre dans la région de la valve aortique. Après avoir traversé le périmètre, commence la redistribution de toutes les substances utiles et de l'oxygène à travers les tissus des organes internes. L’appareil à valve permet d’ajuster le mouvement standard du flux sanguin dans un sens.

Le mécanisme aortique interfère avec le processus de retour du sang à l'état normal. Au moment des déviations pathologiques, un reflux est enregistré dans la direction opposée - pendant la phase de relaxation du ventricule.

La division de processus négative est basée sur le degré de fermeture insuffisante des feuillets de la valve:

  • au premier niveau, un processus inverse est observé à moins de 0,5 centimètre;
  • à la seconde - jusqu'à 1 cm;
  • au troisième - de 1 cm.

Les stades initiaux d'instabilité de l'appareil valvulaire sont bénins, sans manifestation de symptômes négatifs. Les anomalies pathologiques sont souvent détectées par hasard - au moment de l'examen préventif annuel, le patient ne connaissait pas les processus en cours dans le corps.

Ce type de maladie est enregistré chez chaque dixième patient, avec différents degrés de gravité et une évolution chronique fréquente. La régurgitation de la valve aortique 2 degrés est un problème grave, avec un impact négatif sur la fonctionnalité du service cardiovasculaire.

Causes de la pathologie

Les principales sources d'occurrence d'une violation de la fonctionnalité de l'appareil à valve peuvent devenir diverses maladies. Les principales conditions préalables à la formation d’une anomalie valide sont présentées:

  • lésions septiques d'origine bactérienne affectant négativement l'état de la crosse aortique;
  • anomalies intra-utérines congénitales dans la formation de la valvule cardiaque - avec deux, et non trois, valvules et modifications supplémentaires de la structure de l'aorte;
  • septum défectueux entre les ventricules;
  • lésion inflammatoire rhumatoïde du bord des lobes de la valve - au premier stade, leur formation se plisse; à la suite de la déviation, un trou est formé qui permet au sang de sortir dans la direction opposée;
  • endocardite résultant de l'influence de maladies infectieuses - scarlatine, grippe ou rougeole, dans les processus inflammatoires des tissus pulmonaires, apparition d'une tumeur au niveau du muscle cardiaque (myome), entraînant la destruction absolue du mécanisme de la valve;
  • processus spécifiques auto-immuns enregistrés dans l'aorte, provoqués par une syphilis chronique, des lésions rhumatoïdes et une spondylarthrite ankylosante;
  • conséquences d'un infarctus aigu du myocarde;
  • blessures du sternum, en violation de l'intégrité du tissu musculaire responsable de la fermeture des valves de la valve;
  • formations athérosclérotiques sur les parois des vaisseaux sanguins, bloquant la libre circulation du flux sanguin;
  • hypertension artérielle;
  • troubles cardiomyopathiques.

Dans certains cas, une déviation anormale se produit sous forme de complication lors de l'ablation par cathéter à radiofréquence. Dans d'autres modes de réalisation, la maladie est provoquée par une lésion aortique. Ce type de déviation a ses propres facteurs antérieurs. Les principales sources primaires de troubles aortiques sont présentées:

  • Pathologie de Marfan - maladie dans laquelle une nécrose kystique se forme dans l’une des couches vasculaires, celle du milieu étant le plus souvent endommagée;
  • processus inflammatoires apparus sous l'influence de l'arthrite d'origine psoriasique, de la spondylarthrite ankylosante, de la colite ulcéreuse;
  • une augmentation du volume des cavités cardiaques résultant de changements liés à l'âge ou de processus dégénératifs dans cette région;
  • artérite à cellules géantes - processus d'inflammation dans les vaisseaux artériels;
  • stratification des parois de l'anévrisme;
  • forme maligne de l'hypertension.

Il existe une théorie sur le lien direct entre les médicaments conçus pour réduire l'appétit et le poids corporel et la déviation pathologique.

Que se passe-t-il lorsque la régurgitation aortique est de 1 et 2 degrés

Les processus aigus dans la région du mécanisme de la valve aortique peuvent provoquer une traumatisation ou un délaminage des tissus d'un vaisseau sanguin. La pathologie peut se manifester par une complication d'une endocardite antérieure.

Ces maladies entraînent une augmentation significative du volume sanguin en fin de diastole dans la région du ventricule gauche, puis du ventricule droit. Les débits cardiaques chutent à des points critiques - les mécanismes de compensation ne disposent pas du taux de formation nécessaire (pour une période de temps aussi courte).

Les manifestations symptomatiques du fonctionnement instable du mécanisme de la valve se manifestent:

  • teinte non standard de la peau;
  • faiblesse persistante;
  • changements périodiques d'élévation de la pression artérielle, avec une forte diminution des paramètres diastoliques;
  • essoufflement progressivement croissant.

La performance insuffisante du service cardiovasculaire se manifeste à nouveau par une congestion au niveau des poumons. L'œdème pulmonaire formé se caractérise par:

  • problèmes respiratoires - difficulté du processus et présence de sons bouillonnants;
  • toux - avec la présence d'un secret mousseux d'une teinte rosâtre;
  • cœur étouffé lorsque vous écoutez;
  • rales humides dans les poumons - avec la présence dans toutes les zones du corps.

Un tel état du corps nécessite des soins médicaux urgents - le risque de complications, y compris la mort, est élevé.

La forme chronique de la régurgitation n'a pas de manifestations symptomatiques claires. La maladie peut se manifester sous une forme latente pendant de nombreuses années, sans pour autant constituer un tableau clinique. Le corps atteint de cette pathologie compense avec succès le manque de fonctionnalité de l'appareil valvulaire et les modifications de l'hémodynamique.

Lorsque l’organe est usé, les patients se plaignent d’anomalies émergentes:

  • pulsation perceptible visuellement des vaisseaux artériels petits et grands;
  • l'apparition de douleurs à la poitrine, avec des signes d'angine de poitrine;
  • coup de tête prononcé;
  • changement de couleur de la peau - blanchissement prononcé, avec adjonction de couleurs bleuâtres sur certaines parties du corps;
  • manifestations d'essoufflement - en réponse au type d'activité habituel, notamment la marche rapide, la montée d'escaliers;
  • différence dans les indicateurs de pression artérielle - augmentation des valeurs systoliques et des repères de pression diastolique minimaux;
  • modification spontanée de la poitrine - gonflement dans la région du muscle cardiaque (dans le contexte de l'hypertrophie ventriculaire gauche) et rétraction du sternum;
  • secousses caractéristiques de la tête au rythme des contractions du muscle cardiaque;
  • applaudissements - en tant que manifestation du deuxième son lors de l'écoute de l'orgue.

Ignorant les manifestations symptomatiques, le renvoi tardif à une consultation avec un cardiologue peut entraîner la formation de conséquences et de complications pouvant aller jusqu'à l'invalidité et d'autres incapacités.

Méthodes de diagnostic de la pathologie

Pour déterminer le niveau de lésion et le degré de violation des structures du service cardiovasculaire, des manipulations diagnostiques distinctes sont utilisées. Sont couramment nommés:

  • L'ECG est recommandé pour détecter les violations de la rythmicité des contractions du corps, pour identifier le niveau de congestion du coeur gauche;
  • échocardiographie - permet de déterminer le degré de négligence du processus, l’état général du muscle cardiaque;
  • Surveillance Holter - conçue pour identifier les violations de la santé du corps pendant les périodes de sommeil et de veille nocturnes, produites dans les 24 heures;
  • images radiographiques - nous permettent d'estimer la taille du muscle cardiaque, d'identifier les changements hypertrophiques;
  • L'angiographie coronarienne - souvent utilisée avant la nomination des opérations, sert de source pour évaluer l'état des principaux vaisseaux sanguins.

Les mesures de diagnostic peuvent inclure des méthodes de recherche supplémentaires pour détecter les stades suivants de la maladie. Au niveau des deuxième et troisième stades de la pathologie, la maladie peut être compliquée par une fonction insuffisante des organes et un œdème du tissu pulmonaire. Afin d'éliminer ces écarts, le patient subit des tests spécialisés, avec l'utilisation de charges augmentant progressivement.

Traitement

La première étape de la déviation pathologique ne prévoit pas de traitement spécifique. Le patient est invité à assister régulièrement à des consultations avec un cardiologue et à subir périodiquement un examen diagnostique. Les mesures visent à évaluer l'état général du muscle cardiaque et à prévenir le développement possible de complications.

En cas d'anomalie aiguë, le remplacement de la valve est nécessaire. Au cours du traitement, une antibiothérapie est prescrite pour prévenir la formation de processus infectieux. Avec une variante chronique de la maladie, les experts recommandent de reconsidérer le mode de vie habituel:

  • exclusion de toute surcharge psycho-émotionnelle, évitement des situations stressantes;
  • passage au régime alimentaire quotidien correct, avec un apport suffisant en vitamines et en minéraux, le rejet des aliments nocifs;
  • un entraînement sportif quotidien est nécessaire pour améliorer les performances du muscle cardiaque; toutes les activités sont nécessairement coordonnées avec le cardiologue;
  • promenades quotidiennes dans l'air frais;
  • planifier le repos et le travail, avec suffisamment de temps pour une nuit de sommeil.

Pronostic de récupération

Les chances d'un retour à la vie normale dépendent directement de la maladie sous-jacente, du degré de l'état pathologique, de l'évolution de la maladie. Une forme aiguë d'anomalie anormale provoque souvent une issue fatale. Dans le traitement chronique, environ 75% des patients vivent plus de 5 ans, la moitié d'entre eux - plus de 10 ans.

Le refus d'une intervention chirurgicale (lors du remplacement d'une valve inopérante) entraîne la formation d'une fonctionnalité insuffisante des organes - pendant 24 mois. Avec des manifestations symptomatiques modérées et un traitement médicamenteux opportun, un pronostic positif est observé chez 90% des patients.

Méthodes de prévention

Pour empêcher la formation d'un état anormal, vous devez suivre certaines règles:

  • conduite durcissement du corps - de l'âme d'un contraste, avec le passage à des procédures à part entière;
  • visite annuelle obligatoire chez un cardiologue;
  • le passage du diagnostic de l'apparition de douleur dans la poitrine;
  • rejet de l'alcool, du tabac et des produits pharmaceutiques;
  • changement dans le régime habituel pour une bonne nutrition;
  • vitamines saisonnières.

Des mesures préventives supplémentaires sont la prévention et le traitement des maladies provocatrices, dans lesquelles on observe la formation d’une insuffisance aortique:

  • lésions athérosclérotiques;
  • la syphilis;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • lésions rhumatismales;
  • lupus érythémateux.

La régurgitation de la valve aortique 1 chez la plupart des patients ne provoque pas la vigilance, bien que la pathologie passe facilement au stade suivant de la maladie. Ignorer les conseils d’un cardiologue et refuser de changer d’habitude dans un bref délai entraînera des complications.

Régurgitation aortique: symptômes, traitement et pronostic

La régurgitation de la valve aortique est l’écoulement inverse du sang de l’aorte au ventricule gauche. Cette pathologie est due à une fermeture incomplète de la valve aortique. Le plus souvent, cette pathologie est observée chez les hommes de plus de 60 ans.

Avec la régurgitation aortique, le traitement peut être un médicament ou une intervention chirurgicale.

L'étendue et la forme de la régurgitation aortique

Cette pathologie est divisée en 4 degrés en fonction du volume du flux sanguin:

  • au stade 1, le flux ne va pas au-delà du canal de sortie du ventricule gauche;
  • au second courant s'étend jusqu'à la valve mitrale antérieure;
  • lorsque le 3ème flux atteint le niveau des muscles papillaires;
  • à la 4ème circulation sanguine atteint la paroi du ventricule gauche.

La cause de la régurgitation aortique est une insuffisance aortique. La pathologie a deux formes: chronique et aiguë. Dans la forme chronique au fil du temps, les artères coronaires sont affectées, la contractilité du ventricule gauche diminue, son dysfonctionnement se développe et le volume augmente. Tout cela entraîne le développement de complications graves et extrêmement dangereuses pouvant entraîner la mort.

Dans la forme aiguë, l'hémodynamique est très rapidement perturbée et le patient a donc besoin d'une assistance médicale urgente. Sinon, le risque de choc cardiogénique est élevé.

Causes de la régurgitation aortique

Les principales raisons de la forme aiguë:

  • endocardite infectieuse;
  • stratification de la partie ascendante de l'aorte;
  • blessures graves à la poitrine.

La raison principale de la régurgitation chronique modérée:

  • valve aortique bicuspide ou fenestrée associée à une hypertension artérielle diastolique sévère.

Les principales causes de régurgitation chronique modérée et grave chez l’adulte:

  • dégénérescence idiopathique de la valve ou racine aortique;
  • rhumatisme de la valve aortique;
  • endocardite infectieuse.

La cause principale de la pathologie chez les enfants:

Autres causes de cette pathologie:

  • certaines maladies auto-immunes;
  • l'hypertension;
  • l'athérosclérose;
  • hypertension maligne;
  • conséquences de l'infarctus du myocarde;
  • cardiomyopathie;
  • maladies du tube digestif;
  • dommages aux valves dus aux effets secondaires de certains médicaments (par exemple, pour réduire l'appétit pour l'obésité);
  • aortite sur la base de maladies infectieuses (tuberculose, etc.);
  • nécrose kystique médiale de l'aorte;
  • artérite à cellules géantes, etc.

Symptômes de la régurgitation valvulaire aortique

Dans le développement chronique, les symptômes sont généralement absents pendant une longue période, puis apparaissent sous cette forme:

  • essoufflement (initialement manifesté pendant l'exercice, puis tardivement en l'absence de traitement - au repos);
  • bradycardie, surtout la nuit;
  • angine aussi la nuit.

Les symptômes de la régurgitation aiguë sont les suivants:

  • essoufflement grave;
  • évanouissements et évanouissements;
  • baisser la pression;
  • douleur à la poitrine;
  • perte de force;
  • faiblesse soudaine;
  • pâleur

C'est important! Si vous observez de tels symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin!

En outre, une régurgitation aortique peut accompagner un œdème pulmonaire, dans lequel les symptômes suivants sont observés:

  • respiration enrouée;
  • râles humides dans les poumons;
  • sensation d'essoufflement;
  • le bleu de la peau;
  • quand on tousse, mucosités avec écume et sang;
  • les bruits du coeur sont étouffés.

Diagnostic de la régurgitation aortique

Le diagnostic est réalisé en plusieurs étapes. Dans un premier temps, le médecin examine le patient, enregistre les plaintes, mesure la pression, écoute le cœur.

Les signes révélés lors de l'enquête:

  • léger balancement de la tête au rythme du coeur;
  • pulsation des artères carotides;
  • tremblements dans la base du coeur;
  • bruit aortique, etc.

Si le médecin observe des signes de pathologie, il prescrit d'autres examens, notamment:

  1. Échocardiographie: la plus informative des méthodes de diagnostic. L'échocardiographie est bidimensionnelle, elle détermine la taille de la racine aortique, les caractéristiques du ventricule gauche, la sévérité de l'hypertension pulmonaire et certains autres indicateurs. De plus, l'échocardiographie Doppler, qui détermine le débit sanguin, est utilisée. De plus, cette méthode permet d’estimer la prévision. Il découvre une violation du flux sanguin même au stade asymptomatique de la maladie.
  2. Radiographie: détermine l'hypertrophie du ventricule gauche et de la partie ascendante de l'aorte, détecte les éventuels dépôts de calcinats.
  3. Électrocardiographie: aide à identifier la surcharge du coeur gauche; au stade initial de la maladie est peu informatif.
  4. Angiographie coronaire: effectuée avant une chirurgie cardiaque, dans d’autres cas, elle n’est pas utilisée pour le diagnostic.
  5. Phonocardiographie et autres.

Traitement de la régurgitation valvulaire aortique

Le traitement est divisé en deux types:

  • traitement médicamenteux;
  • intervention chirurgicale.

Traitement de la toxicomanie

La pharmacothérapie vise à réduire la pression supérieure et à réduire le débit de retour. Le plus souvent, les vasodilatateurs sont utilisés pour optimiser les fonctions du ventricule gauche («Hydralazine», etc.), mais il convient de noter qu'ils ne sont utilisés que dans les formes sévères de pathologie, si la régurgitation est insignifiante (légère ou modérée), ils ne sont pas prescrits. Ils sont également utilisés par les patients qui ont refusé une intervention chirurgicale, ainsi que par ceux qui ont déjà subi une intervention chirurgicale. Avec une régurgitation minimale, des diurétiques sont prescrits (Veroshpiron et autres) et des inhibiteurs de l'ECA (lisinopril, etc.).Le patient doit également réduire son activité physique et se soumettre régulièrement à un examen par un cardiologue.

Intervention chirurgicale

Le traitement chirurgical est effectué pour de telles indications:

  • si des symptômes de régurgitation surviennent pendant une activité physique normale ou au repos;
  • si une pathologie grave et / ou aiguë est diagnostiquée;
  • si les symptômes sont absents, mais que la dilatation est exprimée.

L'opération consiste essentiellement à retirer la valvule concernée et à mettre un implant à sa place. L'opération est abdominale et présente un risque de complications assez élevé. Il est contre-indiqué chez les patients ayant eu un infarctus du myocarde et présentant une sévérité élevée du ventricule gauche. Par la suite, pour prévenir les complications, en particulier l’endocardite infectieuse, qui peut provoquer le développement de la pathologie, des traitements d’antibiothérapie sont prescrits pour toutes les procédures invasives, même les traitements et l’ablation des dents.

Prévision de la régurgitation de la valve aortique

Le pronostic dépend du développement et du stade de la maladie sous-jacente, ainsi que du degré de régurgitation. C'est aussi un traitement important en temps opportun, en particulier chirurgical. En l’absence de cette maladie, une insuffisance cardiaque peut survenir dans les deux ans suivant l’apparition des premiers symptômes.

Toutes les prévisions suivantes sont données avec le remplacement rapide de la vanne. Avec une régurgitation minimale et modérée (1 et 2 degrés), les prévisions pour les 10 prochaines années sont assez élevées - 80 à 95%. Cet indicateur montre à quel point il est important de diagnostiquer la pathologie à temps. Plus le degré de régurgitation est élevé, plus le pronostic diminue. Au niveau 3, il est approximativement égal à 50% et au niveau 4, la mort cardiaque peut être soudaine. Il est également caractéristique du développement aigu de la pathologie.

Pour améliorer le pronostic, tous les patients, peu importe le stade de l'évolution de la maladie, doivent observer un mode de vie sain, notamment:

  • renoncer aux mauvaises habitudes (alcool, surtout en excès, et tabagisme);
  • adhésion au régime (régime équilibré régulier sans trop manger);
  • normalisation du poids corporel;
  • la normalisation de l'effort physique (de l'entraînement intensif devrait être en faveur de la marche en plein air et de l'exercice modéré);
  • éviter les situations stressantes.

Faites régulièrement des examens prophylactiques, dès les premiers signes de maladie, consultez un médecin et adoptez un mode de vie sain, cela vous aidera à éviter de nombreuses maladies dangereuses. Vous bénisse!

Symptômes, traitement et pronostic de la régurgitation aortique

La régurgitation aortique est un écoulement pathologique de l'aorte dans le cœur, résultant de la fermeture incomplète de la valvule aortique, comme le montre l'insuffisance aortique.

Types de pathologie

L'insuffisance aortique est classée en fonction du volume de flux sanguin de l'aorte au cœur. Il y a 4 degrés de cette pathologie:

  1. Je degré: le jet ne va pas au-delà du tractus sortant du ventricule gauche.
  2. Grade II: le jet se propage à la valve mitrale antérieure.
  3. Grade III: atteint le niveau des muscles papillaires.
  4. Degré IV: peut atteindre la paroi du ventricule gauche.

La régurgitation aortique est un signe d'insuffisance valvulaire aiguë et chronique. La forme aiguë de la maladie provoque une violation rapide de l'hémodynamique. Si une personne ne reçoit pas d'assistance médicale en temps voulu, le risque de développer un choc cardiogénique augmente. L'insuffisance aortique chronique est caractérisée par l'absence de symptômes prononcés. Développer progressivement le dysfonctionnement du ventricule gauche, provoqué par la stagnation du sang veineux dans le petit cercle. Il affecte également les artères coronaires et diminue la pression artérielle diastolique. La régurgitation aortique chronique conduit à une diminution progressive de la contractilité du ventricule gauche.

Raisons

Forme chronique causée par:

  • Pathologie de la valve aortique:
    • rhumatisme;
    • endocardite bactérienne;
    • maladies auto-immunes: polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux;
    • l'athérosclérose;
    • blessures graves à la poitrine;
    • maladies du tractus gastro-intestinal: maladie de Whipple, maladie de Crohn;
    • dommages à la valve qui sont apparus comme un effet secondaire de certains médicaments;
    • porter bioprothèse valvulaire.
  • Pathologie de l'aorte ascendante et de sa racine:
    • expansion de la racine aortique chez les personnes âgées;
    • aortite causée par la syphilis;
    • l'hypertension;
    • le psoriasis;
    • ostéogenèse imparfaite;
    • Syndrome de Reiter;
    • La maladie de Behcet;
    • Syndrome de Marfan;
    • médionécrose kystique de l'aorte.

L'insuffisance aiguë de la valve aortique est également déclenchée par une lésion de la valve, de la racine et de l'aorte ascendante. Les causes de la pathologie incluent:

  • blessures graves à la poitrine;
  • endocardite infectieuse;
  • dysfonctionnement de la valve;
  • dissection d'anévrisme aortique;
  • fistule paraprothétique.

Symptomatologie

L'insuffisance aortique chronique se manifeste lorsque la fonction ventriculaire gauche d'une personne est altérée. Symptômes:

  • essoufflement (observé uniquement pour la première fois pendant un exercice; au repos, il indique l'évolution de la maladie);
  • bradycardie, le plus souvent la nuit;
  • angine de poitrine (moins commune).

La forme aiguë de la maladie se caractérise par les manifestations suivantes:

  • essoufflement grave;
  • évanouissement;
  • douleur à la poitrine;
  • épuisement.

La régurgitation aortique aiguë, survenant dans l'insuffisance valvulaire, présente des symptômes similaires avec la dissection aortique. Par conséquent, si une personne présente les symptômes énumérés ci-dessus, elle a besoin d'une aide urgente de la part d'un médecin.

Il existe également des symptômes indiquant une insuffisance de la valve aortique:

  • changement rythmique (pulsation) de la couleur de la langue, du palais, des amygdales et des plaques pour les ongles;
  • constriction des élèves, alternant avec leur expansion;
  • pouls prononcé dans les artères temporales, carotides et brachiales;
  • pâleur de la peau.

Si une personne a découvert des symptômes similaires en elle-même, elle devrait consulter un cardiologue. L'insuffisance aortique, comme toute autre maladie du cœur et des vaisseaux sanguins, doit être diagnostiquée rapidement.

Diagnostics

Les méthodes de recherche modernes permettent non seulement d'établir un diagnostic précis, mais également de déterminer le degré de la maladie. En cas de suspicion de régurgitation aortique et d’insuffisance aortique, le patient doit subir les examens suivants:

  1. Électrocardiogramme: informatif uniquement en cas de maladie grave.
  2. Phonocardiogramme: bruit diastolique entendu après le deuxième ton.
  3. Radiographie du cœur: révèle une augmentation de la taille de l'organe en raison de l'élargissement du ventricule gauche et de l'expansion de la partie ascendante de l'aorte.
  4. Échocardiographie: la méthode de diagnostic la plus informative.
  5. Aortographie: le degré de régurgitation est déterminé.
  6. Cathétérisme: évaluation de la vague de régurgitation et de la pression capillaire pulmonaire (dans l'étude des sections droites), évaluation de l'amplitude de la pression différentielle (sections de gauche).

Traitement

Si une personne présente une insuffisance aortique aiguë, un remplacement urgent de la valvule aortique est indiqué. Il s’agit d’une chirurgie cardiaque ouverte qui consiste à retirer la valvule atteinte et à implanter son analogue artificiel pleinement fonctionnel. Après l'opération est montré la réception:

  • les vasodilatateurs;
  • médicaments inotropes.

L'opération de remplacement de la valve comporte un risque élevé de complications. Les personnes atteintes d'infarctus du myocarde et d'insuffisance ventriculaire gauche grave ne l'ont pas.

Le traitement de l'insuffisance aortique chronique dépend des symptômes ressentis par le patient. Si les manifestations de la maladie interfèrent avec la vie normale, il est montré qu'une personne remplace la valvule aortique.

Avec des symptômes mineurs de la maladie, une personne devrait réduire l'intensité de son effort physique et consulter régulièrement un cardiologue. Pour optimiser les fonctions du ventricule gauche, le médecin peut vous prescrire un vasodilatateur. En cas d'insuffisance ventriculaire, on peut également prescrire des diurétiques (Veroshpiron, Veroshpilakton) et des inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (Lisinopril). Avec un tel diagnostic, il n'est pas recommandé de prendre des bêta-bloquants à forte dose.

Pour les patients atteints de cette maladie et ceux qui ont subi une intervention chirurgicale pour l'implantation d'une valve artificielle, il est extrêmement important de prévenir l'endocardite infectieuse. Son essence réside dans la prise d'antibiotiques, en particulier lors des procédures médicales suivantes:

  • traitement et extraction de dents;
  • retrait des glandes et des végétations adénoïdes;
  • chirurgie des voies urinaires ou de la prostate;
  • opérations sur les organes du tractus gastro-intestinal.

La prévention de l'endocardite infectieuse est assurée par des médicaments:

Les antibiotiques sont pris strictement selon le schéma décrit par le médecin.

L’augmentation de l’intensité des symptômes de l’insuffisance aortique est un indice de l’avortement.

Prévisions et recommandations

Si une personne présente une régurgitation aortique II (III) sans gravité et en l'absence de dysfonctionnement du ventricule gauche, le pronostic sera favorable. Pour les patients présentant une insuffisance de la valve aortique de grade I, la probabilité de survie à 10 ans peut atteindre 95%, avec II (III) - 50%. Le pronostic le plus défavorable pour les patients présentant une régurgitation aortique sévère au degré IV. Une défaillance du ventricule gauche, accablée par une ischémie myocardique, augmente les risques de mort subite.

Les personnes souffrant de régurgitation aortique mineure sont observées par un cardiologue et effectuent un échocardiogramme annuel. Une recommandation similaire est également pertinente pour les patients présentant une insuffisance aortique sévère, qui agit dans le contexte du fonctionnement complet du ventricule gauche. Si l'élargissement de la racine aortique est diagnostiqué, il est recommandé de surveiller l'étendue de la pathologie au moins une fois par an. Un mode de vie sain est recommandé aux patients: éviter l'alcool et le tabac, contrôler leur poids, éviter le stress et le surmenage, faire de l'exercice avec modération.

Insuffisance de la valve aortique 2 degrés

Qu'est-ce que l'insuffisance aortique?

L'insuffisance aortique est un dysfonctionnement de l'appareil valvulaire aortique: pendant la diastole, les feuilles valvulaires ne ferment pas la lumière aortique. De ce fait, il y a un écoulement sanguin inverse de l'aorte vers le ventricule gauche.

Une valve aortique fonctionnant anormalement entraîne une charge accrue du ventricule gauche lorsque le volume sanguin dépasse la normale. Pour cette raison, le cœur est hypertrophié, raison pour laquelle il commence à fonctionner de moins en moins bien.

La maladie est accompagnée par des vertiges, des évanouissements, des douleurs thoraciques, un essoufflement, des battements de coeur fréquents et irréguliers. Les méthodes conservatrices sont utilisées pour traiter l'insuffisance aortique; dans les cas graves, une valve aortique en plastique ou prothétique est indiquée.

L'insuffisance de la valve aortique est plus souvent diagnostiquée chez l'homme. Selon les facteurs d'occurrence, ce trouble devient primaire et secondaire. Les facteurs de développement sont des pathologies congénitales ou des maladies. Insuffisance aortique chez 80% des patients présentant une étiologie rhumatismale.

Causes de l'insuffisance aortique

Violations dans la structure de la valve

  • complication post-infectieuse d'une pharyngite ou d'une amygdalite: rhumatisme articulaire aigu;
  • sténose aortique calcifiée dégénérative et sénile;
  • dommages aux tissus des infections des valves cardiaques: endocardite infectieuse;
  • effets traumatiques sur le tissu cardiaque;
  • pathologie congénitale de la valve: valve bicuspide;
  • Dégénérescence myxomateuse: étirement et épaississement des cuspides de la valve aortique, empêchant la fermeture complète.

Pathologie dans la structure de la racine aortique

  • l'élargissement et l'étirement de l'aorte dus aux changements liés à l'âge;
  • augmenter systématiquement la pression artérielle;
  • dissection de la paroi aortique;
  • maladies rhumatismales qui déforment le tissu conjonctif;
  • maladie cardiaque;
  • l'utilisation de médicaments qui suppriment les fringales.

Maladies héréditaires affectant le tissu conjonctif

  • Syndrome de Marfan;
  • ectasie de l'anus aortique;
  • Syndrome d'Ehlers-Danlos;
  • Maladie d'Erdheim;
  • ostéoporose congénitale.

Le degré d'insuffisance aortique

1 degré - initiale

Le volume de sang régurgité ne dépasse pas 15% du volume de libération du ventricule lors de la première contraction. L'insuffisance aortique initiale ne provoque pas de symptômes, une légère augmentation de la densité des parois du ventricule et de la valvule est déterminée. La maladie est diagnostiquée par échographie.

L’insuffisance aortique du premier degré est dangereuse dans la mesure où, si le temps n’empêche pas le développement de la maladie, la maladie progresse jusqu’à la dernière étape, à laquelle commencent les processus irréversibles.

Grade 2 - insuffisance aortique latente

Le volume de régurgitation atteint 30%. Chez la plupart des patients, il n’ya aucun signe d’altération de la fonction cardiaque, mais l’échographie révèle une hypertrophie ventriculaire gauche. En cas de malformation congénitale, une valve aortique avec un nombre incorrect de valves est détectée. La magnitude de l'émission est déterminée lors de la conduction du sondage des cavités du cœur. Parfois, chez les patients présentant une insuffisance de la valve aortique à 2 degrés, la fatigue et l’essoufflement pendant l’exercice sont déterminés.

Grade 3 - insuffisance aortique relative

Dans le ventricule gauche, 50% du sang livré à l'aorte est largué. Les gens ressentent une douleur à la poitrine. Avec l’électro échographie cardiaque, on constate un épaississement important du ventricule gauche. Lors de la radiographie thoracique, les signes de stagnation du sang veineux dans les poumons sont déterminés.

Grade 4 - décompensation

Plus de la moitié du volume sanguin retourne dans le ventricule. L'expression de la dyspnée, l'insuffisance ventriculaire gauche aiguë, l'œdème pulmonaire, l'augmentation de la taille du foie et l'ajout d'une insuffisance mitrale sont caractéristiques. Le patient a besoin d'une hospitalisation urgente.

5 degrés - lit de mort

L'insuffisance cardiaque progresse, il se produit une stase sanguine et des processus dystrophiques dans les organes. Le résultat de ce degré est la mort d'une personne.

Symptômes d'insuffisance aortique

Les premiers symptômes sont les suivants:

  • sensation de contractions accrues du cœur dans la poitrine;
  • sensation de pouls dans la tête, les membres, le long de la colonne vertébrale, se trouvant généralement sur le côté gauche.

Dans la jointure ultérieure et d'autres symptômes:

  • l'angine de poitrine;
  • des interruptions dans le travail du coeur;
  • vertiges lors du changement de position du corps;
  • évanouissement.

Selon le stade de l'insuffisance aortique, les symptômes suivants sont possibles:

  • fatigue
  • essoufflement pendant l'exercice;
  • palpitations cardiaques;
  • la faiblesse;
  • douleur cardiaque
  • pâleur de la peau;
  • tic nerveux;
  • asthme cardiaque;
  • transpiration

Traitement de l'insuffisance aortique

La tactique de traitement de la maladie dépend du stade. Avec les stades 1 et 2 de l'insuffisance aortique, aucun traitement n'est nécessaire: le patient doit être consulté régulièrement par un cardiologue. Dans le traitement de l'insuffisance aortique, des méthodes médicales et chirurgicales sont utilisées.

Traitement de la toxicomanie

Insuffisance aortique modérée nécessitant une correction médicale - prescrivant les groupes de médicaments suivants:

  • vasodilatateurs périphériques: nitroglycérine, apressine, adelfan;
  • glycosides: isolanide, strophantine, digoxine: réduire la systole;
  • médicaments antihypertenseurs: périndopril, captopril - préviennent le développement de l'hypertension;
  • bloqueurs des canaux calciques: vérapamil, diltiazem, nifédipine - réduisent la charge sur le coeur et améliorent le débit sanguin coronaire;
  • diurétiques: lasix, indapamide - préviennent le gonflement et la congestion dans les poumons.

Pour prévenir une forte diminution de la pression artérielle en cas d'insuffisance aortique aiguë, ces médicaments sont utilisés en association avec la dopamine.

Traitement chirurgical

Si la maladie présente un risque de complications, la décision est prise en faveur de la chirurgie cardiaque - remplacement de la valve aortique prothétique par un implant mécanique ou biologique. L'opération assure une survie à 10 ans chez 75% des patients présentant une insuffisance de la valve aortique.

Le remplacement de la valve est une opération cardiaque ouverte qui dure au moins 2 heures. Le remplacement de la valve aortique a lieu sous contrôle constant: échocardiographie transoesophagienne et cardiomonitoring. Au cours de la première année suivant la chirurgie, le risque de complications est élevé et les anticoagulants sont prescrits aux patients sous prothèses.

Complications de l'insuffisance aortique

Complications dues à une insuffisance aortique, si le traitement n’est pas efficace:

  • infarctus aigu du myocarde;
  • insuffisance de la valve mitrale;
  • endocardite infectieuse secondaire;
  • arythmie

En règle générale, une dilatation sévère du ventricule gauche entraîne un œdème pulmonaire épisodique, une insuffisance cardiaque et la mort subite. La sténocardie développée entraîne la mort du patient dans l'intervalle allant jusqu'à 4 ans et l'insuffisance cardiaque tue en 2 ans si elle n'est pas traitée chirurgicalement à temps. L'insuffisance aortique sous forme aiguë entraîne une grave insuffisance ventriculaire gauche et, par conséquent, une mort précoce.

Diagnostic de l'insuffisance aortique

De plus, les mesures de diagnostic suivantes sont effectuées:

  • ECG: détection des signes d'hypertrophie ventriculaire gauche;
  • phonocardiographie: définition des souffles pathologiques dans le cœur;
  • échocardiographie: détection des symptômes d'insuffisance de la valve aortique, de défaut anatomique et d'élargissement du ventricule gauche;
  • Radiographie thoracique: montre l'expansion du ventricule gauche et les signes de stase sanguine;
  • sondage des cavités du cœur: détermination de la magnitude du débit cardiaque.

En outre, le patient doit passer des tests sanguins et urinaires pour déterminer la présence de maladies concomitantes.

Classification de l'insuffisance aortique

Courant

  • insuffisance chronique: pendant longtemps, le patient ne présente aucun signe ni symptôme, mais ensuite l'essoufflement apparaît, le pouls augmente, la vie normale devient impossible. Si vous soupçonnez un échec chronique, vous devriez être examiné le plus tôt possible.
  • déficience aiguë: apparaît de manière inattendue et dépend du mode de vie de la personne; le patient ressent une faiblesse constante, un essoufflement et une fatigue accrue.

Étiologie

  • congénitale: transmise de parent à enfant, formée par le fœtus;
  • acquis - formé lorsqu'il est exposé à des maladies.

Facteurs de développement

  • organique: écoulement de sang dans le ventricule gauche en raison de lésions de la valve;
  • modéré: la circulation sanguine dans le ventricule gauche est établie avec une structure valvulaire saine, la violation du flux sanguin est associée à la dilatation de l'aorte ou du ventricule gauche;
  • insuffisance rhumatismale: elle se développe sur le fond du rhumatisme.

Pronostic pour insuffisance aortique

Aux stades initiaux, le pronostic en l’absence de dysfonctionnement et de dilatation du ventricule gauche est généralement favorable. Après que les plaintes apparaissent, la condition se détériore rapidement. Dans les 3 ans suivant le diagnostic, 10% des patients se plaignent, dans les 5 ans - dans 19% des cas, dans 7 ans - dans 25% des cas.

En cas d'insuffisance aortique légère à modérée, la survie à dix ans est de 85 à 95%. En cas d'insuffisance aortique modérée, le taux de survie à cinq ans avec le traitement médicamenteux est de 75%, celui à dix ans est de 50%.

Le développement rapide de l'insuffisance cardiaque se produit avec une insuffisance sévère de la valve aortique. Sans traitement chirurgical, les patients décèdent généralement dans les 4 ans suivant l'apparition de l'angine de poitrine et dans les 2 ans suivant le développement de l'insuffisance cardiaque.

Mais si les prothèses guérissent l’insuffisance de la valve aortique, le pronostic vital s’améliorera, mais seulement si les recommandations du chirurgien cardiologue tendant à limiter le risque de complications postopératoires sont observées.

Prévention de l'insuffisance aortique

La prévention primaire de l'insuffisance aortique comprend les mesures suivantes:

  • durcissement
  • examen par un cardiologue une fois par an;
  • contacter un médecin si vous avez mal au cœur;
  • mode de vie sain;
  • bonne nutrition.

En outre, la prévention est la prévention et le traitement des maladies dans lesquelles l’insuffisance aortique survient:

  • la syphilis;
  • l'athérosclérose;
  • le lupus érythémateux;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • rhumatisme.

Mesures de prévention secondaires:

  • en cas d'insuffisance aortique chronique, il est nécessaire de surveiller de près le fonctionnement du ventricule gauche, des échoschgies sont régulièrement pratiquées;
  • En cas de dysfonctionnement systolique, même en l'absence de plainte, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Questions et réponses sur l'insuffisance aortique

Question: Bon après-midi (ou soirée). Un dysfonctionnement du système nerveux autonome avec des épisodes d'anxiété paraxysmale pourrait-il être à l'origine d'une insuffisance aortique après échographie? Merci beaucoup

Réponse: bonjour Non, causes assez communes des deux.

Question: Bonjour. Régurgitation aortique 2 degrés avec FB 83%. Échographie il y a cinq ans. Même plus tôt, l'échographie montrait une dilatation modérée lzh. avec FB 59%. J'ai 60 ans. Dans sa jeunesse, il a couru de longues distances. Ils disent que cela peut aussi être la cause de "problèmes" avec l. g. à l'avenir. Quelle pourrait être la prévision? À l'heure actuelle, la pression "plus faible" presque toujours élevée (plus de 90) avec une pression "supérieure" presque normale. Il est problématique de répéter l'échographie (il y a une guerre, Donbass, Debaltseve). Merci

Réponse: bonjour Aux stades initiaux, le pronostic est généralement favorable. Après que les plaintes apparaissent, l'état se détériore rapidement, il est donc nécessaire de faire surveiller par un cardiologue.

Question: Bonjour. Femme, 41 ans. Insuffisance légère de la valve aortique avec régurgitation de 1 à 2 degrés. Régurgitation mitrale, tricuspide et pulmonaire de 1 degré. Les cavités du coeur ne sont pas dilatées. La zone de violation de la contractilité locale du myocarde n'est pas localisée. Selon le profil de déplacement de l'IUP, une violation de la conduction le long du faisceau de His ne peut être exclue. La fonction systolique du ventricule gauche n'est pas modifiée. La fonction diastolique du ventricule gauche est altérée dans un type pseudonormal. Voici une conclusion. Dites-moi, s'il vous plaît, quel est le pronostic dans ma situation et toute cette horreur est-elle guérie?

Réponse: bonjour Lors du diagnostic initial d'une maladie, il est plus facile de la traiter et le pronostic est meilleur.

Question: La régurgitation aortique peut-elle durer 20-30 ans ou plus. Si la régurgitation affecte la pression et la différence entre la pression diastolique et la pression systolique (par exemple, 130 à 115).

Réponse: bonjour Le pronostic pour la vie du patient dépend de la maladie sous-jacente, du degré de régurgitation et de la forme. Le taux de mortalité précoce est typique de la pathologie aiguë. Sous forme chronique, 75% des patients vivent plus de 5 ans et la moitié - 10 ans et plus. En cas d'insuffisance aortique, la pression artérielle diastolique diminue.

Question: Bonjour. Homme de 54 ans. Valve aortique bicuspide. Sténose AK mineure. Régurgitation aortique 3 c. Dilatation du ventricule gauche. Hypertrophie des parois du ventricule gauche. Est-il nécessaire d'effectuer une opération de remplacement de la vanne? Si non, quelles sont les conséquences?

Réponse: bonjour Les prothèses de la valve aortique sont accompagnées d'une diminution de la tolérance à l'exercice et des premières manifestations d'une insuffisance cardiaque. Complications possibles ici.

Question: Bonjour. Homme 21 ans. Malformation congénitale de la valve aortique bicuspide. Plis focal scellé. Régurgitation 2 cent centrale. Insuffisance aortique 2 degrés. Le diagnostic a été fait pour la première fois. La valve en plastique est-elle possible? Est-ce que l'opération ou attendre 3-4 degrés?

Réponse: bonjour En règle générale, l'opération n'est pas effectuée à 1-2 degrés. La réparation de la valve aortique est indiquée en cas d'insuffisance aortique sévère, qui est déterminée par la gravité des symptômes et l'évolution de la maladie.

Question: Bonjour. Un enfant de 15 ans! Le diagnostic d'insuffisance aortique est de 1 degré. Une carrière sportive professionnelle est-elle possible?

Réponse: bonjour En règle générale, avec un degré d'insuffisance aortique, un effort physique excessif n'est pas recommandé, mais modéré. Suivez les recommandations du médecin traitant.

Question: Bonjour. En cas d'insuffisance de la valve aortique, une valve artificielle est insérée. Si l'insuffisance aortique est de 1 degré, la chirurgie ou attendre jusqu'à 4 degrés? Est-ce que l'opération avant la naissance de l'enfant ou le premier accouchement? Comment soutenir le coeur pendant le travail? Femme de 38 ans. Il existe également une hypertrophie ventriculaire gauche. Les médicaments, à l'exception des herbes et de la viorne, ne sont pas appropriés car ils provoquent des migraines.

Réponse: bonjour À 1 degré, l'insuffisance aortique n'est pas opérée. Le premier degré ne progressera pas nécessairement. Le cœur pendant l'accouchement n'est pas nécessaire pour maintenir, s'il est en bonne santé. En cas de problème de santé et si le diagnostic est posé - parlez-en à un cardiologue.

Question: Bonjour. 31 ans. Récemment, j'ai fait une échographie du cœur. On m'a diagnostiqué une insuffisance de la valve aortique, une MVP avec régurgitation d'un degré. Je sers dans l'armée en position de vol. Dites-moi, est-ce que cela convient au travail en vol avec un tel diagnostic?

Réponse: bonjour PMK 1 degré est la norme. En ce qui concerne l'insuffisance aortique, la sévérité est observée selon le protocole EchoCG. Je pense qu'il n'y aura pas de problèmes.

L'insuffisance aortique (insuffisance de la valve aortique) est une affection caractérisée par une fermeture incomplète des valves de la valve pendant un battement de coeur. À la suite d'une fermeture incomplète, un flux sanguin diastolique inversé se produit de l'aorte au ventricule gauche. L'insuffisance aortique touche une personne sur 30 000 âgée de 30 à 60 ans. Cette condition est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. Pour mieux comprendre cette maladie, vous devez comprendre le fonctionnement de la valve aortique.

1. symptômes
2. Causes
3. Types et degrés
4. Diagnostic
5. traitement
6. Pronostic et prévention
7. chez les enfants

Les symptômes

  1. sensation de pulsation dans la tête et les vaisseaux du cou, provoquée par des baisses soudaines de la pression artérielle au cours d'un cycle cardiaque
  2. acouphènes, vertiges avec un changement soudain de la position du corps, troubles visuels transitoires, moins souvent - symptômes du cerveau sous la forme d'une syncope à court terme. Ces symptômes surviennent avec une anomalie valvulaire significativement prononcée accompagnée d'un volume important de régurgitations avec des réactions compensatoires incompétentes, ce qui entraîne un remplissage sanguin excessif des vaisseaux cérébraux au cours de la diastole;
  3. cardialgie de différents types. Douleur au cœur souvent douloureuse, tiraillante, prolongée. Ils s’expliquent par une insuffisance coronarienne relative due à un débit sanguin insuffisant vers une masse importante de myocarde hypertrophié;
  4. dyspnée de gravité variable jusqu’à paroxystique, tachycardie. Ce sont des symptômes d'insuffisance cardiaque ventriculaire gauche; les patients présentant une insuffisance aortique survivent rarement au développement d'une insuffisance cardiaque biventriculaire.

Chez de nombreux patients présentant une insuffisance de la valve aortique légèrement exprimée, la plainte peut être complètement absente ou limitée par une sensation de pulsation dans les vaisseaux du cou, de la tête et du rythme cardiaque pendant l'exercice. Ces symptômes sont caractéristiques non seulement de l'insuffisance aortique, mais également du syndrome cardiaque hyperkinétique dans d'autres maladies. Ils peuvent survenir chez des individus non entraînés en bonne santé, chez des athlètes avec des charges sous-maximales. Ils sont causés par une irritation massive des zones réflexes de l'aorte et de la carotide et par une vasodilatation périphérique adéquate.

À l'examen, on observe une pâleur modérément prononcée, associée aux acrocyanoses aux derniers stades. Ce symptôme est caractérisé par le symptôme de Musset - secouant la tête au rythme du pouls, «carotide dansante», pulsation des pupilles, de la langue, des vaisseaux du lit de l’ongle - pouls capillaire de Quincke.

L'impulsion apicale est visible à l'œil nu, déplacée dans l'espace intercostal VI-VII. À la palpation, il est fort, surélevé, bombé, sa surface augmente à 6-8 cm2. La pulsation de l'aorte est palpable derrière le processus xiphoïde.

La percussion se caractérise par la configuration aortique du cœur avec une taille accentuée (un cœur en forme de «canard» ou «botte»).

Aux derniers stades de la maladie - la mitralisation du cœur avec le déplacement de la limite supérieure vers le haut, de droite à droite. La formation d'un "coeur de taureau".

Lors de l'auscultation, le premier tonus à l'apex est calme en raison de la perte du composant valvulaire aortique. L'affaiblissement du ton II de l'aorte se produit pour la même raison. Au sommet du cœur, on entend souvent un troisième ton pathologique en raison d'un étirement du ventricule gauche au début de la diastole (volume important d'un coup de sang).

Le bruit protodiastolique sur l'aorte, chez Botkin, au sommet du cœur, est un bruit de régurgitation classique associé au ton I. Dans un mode de réalisation typique, le bruit est transporté par le flux sanguin du point d'écoute de l'aorte vers le bas et vers la gauche. Le souffle fonctionnel diastolique Austin-Flint se fait entendre au sommet du cœur dans la méso-diastole en raison de la turbulence des courants sanguins de l'aorte et de l'oreillette gauche ou de la presystole en raison du rétrécissement relatif de l'orifice atrioventriculaire gauche de la valve mitrale que de l'oreillette gauche. Une interprétation incorrecte de ce bruit est une source fréquente de surdiagnostic de sténose mitrale.

Le souffle systolique sur l'aorte a deux causes. La première est la turbulence du sang dans l'aorte due à son expansion, la seconde et plus significative est la turbulence du sang autour des cuspides compactes et déformées.

Le souffle systolique au sommet du cœur peut être issu de l'aorte ou constituer un bruit d'insuffisance mitrale relative.

Pouls rapide et élevé. Pression artérielle - systolique élevé, diastolique bas, pouls élevé. Lors de l'auscultation des vaisseaux, on entend le double ton de Traube, le double bruit de Vinogradov - Durozie.

À l'examen aux rayons X dans la projection dorso-ventrale et oblique marquée renflement et allongement de l'arc du ventricule gauche, arrondi à l'apex. Une pulsation profonde d'amplitude élevée du ventricule gauche et de l'aorte est notée. L'ombre aortique est agrandie.
Source: medkarta.com

Raisons

L'insuffisance aortique est un défaut polyétiologique qui peut se développer en raison de facteurs acquis ou congénitaux. L'insuffisance congénitale se développe lorsque, au lieu d'une valvule tricuspide, il existe une valvule à un, deux ou quatre feuillets. Un tel défaut peut être expliqué par des maladies héréditaires affectant le tissu conjonctif:

  • Syndrome de Marfan;
  • ectasie de l'anus aortique;
  • Syndrome d'Ehlers-Danlos;
  • Maladie d'Erdheim;
  • ostéoporose congénitale et ainsi de suite.

Les rhumatismes constituent la principale cause de carence acquise: ils représentent 80% des cas. Une lésion rhumatismale entraîne le rétrécissement, la déformation et l’épaississement des folioles de la valve aortique. C’est pourquoi, au cours de la période de diastole, leur fermeture complète ne peut se produire. L'étiologie rhumatismale est le plus souvent à la base d'une association de maladie mitrale et d'insuffisance de la valve aortique. Dans les endocardites infectieuses, on observe une érosion, une déformation ou une perforation des cuspides, ce qui entraîne un défaut de la valve aortique. Au total, les raisons suivantes du caractère acquis peuvent être identifiées:

  • l'athérosclérose;
  • endocardite septique;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • la syphilis;
  • La maladie de Takayasu;
  • lupus érythémateux disséminé et ainsi de suite.

Une insuffisance aortique peut survenir en raison de l'expansion de la lumière de l'artère lors de la stratification d'un anévrisme aortique, de l'hypertension, de la spondylarthrite ankylosante et d'autres pathologies.

Le principal facteur pathologique de l'insuffisance aortique est une surcharge du ventricule gauche, qui entraîne un certain nombre de modifications adaptatives compensatoires dans le muscle cardiaque, le myocarde et l'ensemble du système circulatoire.
Source: cardio-life.ru

Types et diplômes

L'insuffisance de la valve aortique n'est pas divisée en une espèce en fonction des signes morphologiques. Dans cette faille allouer degré. Ils sont déterminés par cathétérisme de la cavité cardiaque. Les dispositifs très sensibles vous permettent de capter un flux de sang qui retourne dans le ventricule à partir de l'aorte au moment où la valve doit être complètement fermée.
Selon la quantité de sang qui revient, il y a 4 degrés de défaut:

  • Grade I - le volume de sang rejeté ne dépasse pas 15%;
  • Grade II - la quantité de sang varie de 15% à 30%;
  • Grade III - le volume sanguin représente jusqu'à 50% du débit cardiaque;
  • Degré IV - plus de la moitié du sang retourne dans le ventricule.

Il existe également une méthode d'échocardiographie permettant de déterminer la longueur du jet de régurgitation. Selon les résultats de l'étude, on distingue 3 degrés de défaut:

  • Insuffisance aortique du 1er degré - ne jetez pas plus de 5 mm des cuspides de la valve aortique;
  • insuffisance aortique 2 degrés - le jet peut atteindre jusqu'à 10 mm des cuspides de la valve aortique;
  • Insuffisance aortique de grade 3 - jet supérieur à 10 mm.

En outre, l'insuffisance de la valve aortique est divisée en deux types selon la rapidité avec laquelle la maladie se développe.
Allouer:

  1. insuffisance chronique de la valve aortique (durer des années et des décennies);
  2. insuffisance aiguë de la valve aortique (la décompensation a lieu en quelques jours).

Diagnostics

La première chose qui se passe dans le diagnostic - l'examen du patient. Le médecin portera une attention particulière à l'apparition de symptômes, tels que le fait de secouer la tête, car ce symptôme aide à déterminer la forme de la maladie. L'écoute du patient est d'une grande importance. Deux tons sont entendus. Une tonalité est longue, atténuée par un bruit diastolique fluide qui commence immédiatement après 2 tonalités. Si une personne incline le torse en avant, le bruit sera mieux entendu. Son épicentre est situé sur le bord gauche du sternum et peut donner à la région de l'apex.

Parfois, un son de silex court, doux, présystolique, doux et faible, se fait entendre au-dessus de la pointe, ce qui est probablement dû à un rétrécissement de l'ouverture gauche de l'atrioventricule. Lorsque les grandes artères des extrémités sont entendues, il y a un double son du son de Durozie et de Traube, qui s'explique par l'onde alternée du flux sanguin dans les vaisseaux et par la turbulence qui se forment à l'endroit de leur compression.

Il existe plusieurs méthodes de diagnostic instrumentales permettant de diagnostiquer une insuffisance aortique.

  • ECG Cette méthode vous permet d'identifier les signes d'hypertrophie ventriculaire gauche.
  • Phonocardiographie. Grâce à elle, vous pouvez déterminer le souffle pathologique dans le cœur.
  • Échocardiographie. Cette méthode permet de voir les symptômes de l’insuffisance de la valve aortique, c’est-à-dire la défaillance fonctionnelle de la valve, son défaut anatomique et une augmentation du ventricule gauche.
  • Radiographie thoracique. Il montre l'expansion du ventricule gauche et les signes de stase sanguine dans les poumons.
  • Sonner des cavités du coeur. Cette méthode vous permet de déterminer la quantité de débit cardiaque et d’autres paramètres nécessaires au diagnostic.

Traitement

  • La limitation de l'effort physique est nécessaire pour tous les patients présentant une insuffisance de la valve aortique, car lors d'un effort physique, le flux sanguin inverse de l'aorte vers le ventricule gauche augmente, ce qui peut entraîner une rupture de l'aorte.
  • Traitement de la maladie sous-jacente - causes de l'insuffisance de la valve aortique.
  • Un traitement conservateur (c'est-à-dire sans intervention chirurgicale) est effectué pour ralentir les dommages au ventricule gauche. Drogues utilisées des groupes suivants:
  1. inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ACE) - médicaments qui normalisent la pression artérielle, dilatent les vaisseaux sanguins, améliorent l'état du cœur, des vaisseaux sanguins et des reins);
  2. Antagonistes des récepteurs de l'angiotensine 2 (ARA 2) - groupe de médicaments dont le mécanisme d'action est similaire à celui des inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, principalement utilisés en cas d'intolérance à l'enzyme de conversion de l'angiotensine;
  3. les antagonistes du calcium (médicaments empêchant l'entrée de calcium - un métal spécial - dans la cellule) du groupe nifédipine normalisent la pression artérielle, dilatent les vaisseaux sanguins, préviennent le développement de troubles du rythme cardiaque, augmentent le rythme cardiaque;
  4. Les bêta-bloquants (un groupe de médicaments qui augmentent la force du cœur et réduisent la fréquence cardiaque) sont contre-indiqués en cas d'insuffisance de la valve aortique en raison d'une augmentation possible du volume du flux sanguin inversé de l'aorte au ventricule gauche lors d'une diminution de la fréquence cardiaque;
  5. Les antagonistes du calcium des groupes du vérapamil et du diltiazem (normaliser la pression artérielle, dilater les vaisseaux sanguins, empêcher le développement de troubles du rythme cardiaque, réduire le rythme cardiaque) sont contre-indiqués en cas d’insuffisance de la valve aortique en raison d’une contraction du volume du reflux sanguin de l’aorte au ventricule gauche.
  • Un traitement spécial est indiqué pour les complications liées à une insuffisance de la valve aortique (par exemple, traitement de l'insuffisance cardiaque, des troubles du rythme cardiaque, etc.).
  • Le traitement chirurgical est réalisé en cas d'insuffisance sévère ou sévère de la valve aortique en présence d'une gêne du patient. Le traitement chirurgical est effectué par voie percutanée (lorsque les manipulations médicales sont effectuées à l’aide de dispositifs insérés à l’intérieur des vaisseaux, sans ouvrir la poitrine) ou dans des conditions de circulation sanguine artificielle (au cours de l’opération, la pompe entière plutôt que le cœur pompe le sang vers la pompe électrique). Types d'opérations:
  1. chirurgie plastique (normalisation du flux sanguin dans l'aorte tout en maintenant sa propre valve aortique);
  2. Le remplacement de la valve aortique est effectué avec des changements brusques de ses cuspides ou de ses structures sous-valvulaires, ainsi que dans le cas de l'inefficacité de la plastie de valvule réalisée précédemment. Deux types de prothèses sont utilisés:
  3. prothèses biologiques (fabriquées à partir de tissus animaux) - utilisées chez les enfants et les femmes qui planifient une grossesse;
  4. Des valves mécaniques (en alliages métalliques médicaux spéciaux) sont utilisées dans tous les autres cas.
  • La transplantation (transplantation) du coeur est réalisée avec une violation significative de la structure de son propre coeur avec une diminution marquée de sa contractilité et la présence d'un coeur de donneur.
  • Gestion postopératoire. Après l’implantation (implantation) d’une prothèse mécanique, les patients ont besoin d’un apport constant de médicaments du groupe des anticoagulants indirects (médicaments qui réduisent la coagulation du sang en bloquant la synthèse des substances nécessaires à la coagulation par le foie). Après l’implantation d’une prothèse biologique, un traitement anticoagulant est effectué brièvement (1 à 3 mois). Après plastie valvulaire, le traitement anticoagulant n'est pas effectué.

Pronostic et prévention

Le pronostic de l'insuffisance aortique est largement déterminé par l'étiologie du défaut et le volume de la régurgitation. En cas d'insuffisance aortique sévère sans décompensation, l'espérance de vie moyenne des patients à partir du diagnostic est de 5 à 10 ans. Au stade décompensé avec des symptômes d’insuffisance coronarienne et cardiaque, le traitement médicamenteux est inefficace et les patients décèdent dans les 2 ans. La chirurgie cardiaque en temps opportun améliore considérablement le pronostic de l'insuffisance aortique.

La prévention du développement de l'insuffisance aortique consiste à prévenir les maladies rhumatismales, la syphilis, l'athérosclérose, leur détection rapide et leur traitement approprié; examen clinique des patients à risque de développer une anomalie aortique.
Source: krasotaimedicina.ru

Chez les enfants

Le plus souvent, l'insuffisance valvulaire aortique résulte d'une déformation des valvules aortiques lors de rhumatismes (presque toujours associée à une maladie de la valvule mitrale), d'une endocardite infectieuse, d'une dégénérescence myxomateuse des valvules, d'un traumatisme, de maladies héréditaires du tissu conjonctif, d'une valvule bicuspide congénitale, etc.

En cas d'insuffisance de la valve aortique, une partie du sang revient pendant la diastole de l'aorte vers le ventricule gauche, ce qui a pour effet d'étirer et d'hypertrophier les fibres musculaires du ventricule gauche.

Les patients se plaignent d’essoufflement et de palpitations au cours de l’exercice, souvent de la douleur dans la région du cœur. Peau pâle, souvent marquée par une pulsation accrue des artères carotides (carotides dansantes). Le pouls est rapide et élevé, moins souvent, il est possible de noter l'apparition d'un pouls capillaire.

Sténose de la bouche de l'aorte chez les enfants, bébé

Le plus souvent, la sténose aortique résulte d'une difformité et du développement d'une fibrose et d'une calcification de la valve aortique bicuspide, dues à un rhumatisme antérieur (presque toujours associé à une maladie de la valve mitrale), à ​​une calcification isolée de la valve aortique, à une endocardite infectieuse avec une végétation massive, à des lésions.

En cas de sténose de la bouche aortique, l'hémodynamique est provoquée par un rétrécissement du trajet de sortie du ventricule gauche et une augmentation de la charge sur le ventricule gauche (surcharge systolique). Avec une sténose légère, la région de l'orifice de la valve aortique est de 1,2–2 cm2, avec une sténose modérée - 0,75–1,2 cm2, avec une sténose sévère

En cas d’hypertension artérielle, il existe un risque d’échec partiel de la valve cardiaque. La pathologie peut également être à l'origine de lésions de la cavité thoracique, de rhumatisme articulaire aigu ou d'endocardite infectieuse.

Classification degrés d'insuffisance aortique

Insuffisance de la valve aortique 1 degré. Le coeur a une bordure légèrement augmentée dans la partie gauche. Une pulsation atypique des artères carotides est ressentie. Les résultats ECG se situent dans la plage normale, mais il est parfois possible de détecter des signes d'hypertrophie dans le ventricule gauche du cœur. Un échocardiogramme indique des dimensions normales ou légèrement augmentées du ventricule gauche du cœur. Une augmentation de l'amplitude de la contraction cardiaque du septum de la division interventriculaire a été notée.

Insuffisance de la valve aortique 2 degrés. Les limites du cœur sont agrandies à gauche et en bas dans l'intervalle jusqu'à 1,5 cm. Il y a une pulsation accrue du coeur et des artères carotides. L'ECG montrera clairement des traces d'hypertrophie dans le ventricule gauche. La taille du ventricule gauche du cœur est agrandie, comme indiqué sur l'échocardiogramme. Les contractions du septum de la région interventriculaire acquièrent une amplitude plus prononcée.

3ème degré de régurgitation de la valve aortique. Les frontières du cœur sont considérablement élargies vers le bas et vers la gauche - changements de plus de 2 cm. On note une pulsation capillaire marquée. Une hypertrophie ventriculaire gauche évidente est observée sur l'ECG. Dans la cavité du ventricule gauche, on observe une dilatation importante sur l'échocardiogramme. Les contractions de la paroi ventriculaire et du septum de la région interventriculaire augmentent considérablement en amplitude.

En parallèle, dans le contexte des symptômes décrits, il peut y avoir une défaillance de la valve tricuspide.

Symptômes de la régurgitation valvulaire aortique

La maladie cardiaque de la valve aortique peut être classée par degrés. La différence en degrés est basée sur le volume de sang qui revient de l'aorte dans le ventricule gauche. Dans 1 degré d'insuffisance aortique, moins de 15% du sang ayant transité par l'aorte revient. Le degré 2 de cette maladie est principalement caractérisé par le fait qu’environ 15-30% du sang libéré revient. Au troisième degré d'insuffisance de la valve aortique, jusqu'à 50% du volume de sang introduit dans l'aorte sera renvoyé.

Les symptômes de la maladie doivent être considérés en relation directe avec le degré de la maladie. La défaillance de la valve aortique du premier degré en termes de symptômes peut ne se manifester d'aucune façon. La personne ne ressentira même pas d'inconfort. À un stade précoce de cette maladie, il est inutile de vous limiter à un effort physique ou à la pratique d'un sport. Cependant, il est nécessaire d'éliminer la charge permanente excessive car cela pourrait provoquer une progression du défaut.

Le second degré d'insuffisance de la valve aortique est plus prononcé, mais toutes les personnes ne peuvent distinguer ces symptômes, en le prenant pour les troubles privés habituels. Seuls les résultats de l’ECG peuvent confirmer ou infirmer le diagnostic proposé.

Les symptômes les plus caractéristiques de cette maladie du deuxième degré:

D'autres symptômes peuvent survenir chez les patients présentant une insuffisance de la valve aortique: vision floue, tachycardie, perte de conscience. Tous ces symptômes indiquent des problèmes cardiaques. Cela signifie qu'il est nécessaire de prendre rendez-vous avec un cardiologue et de passer un ECG. Ensuite, vous découvrirez l'état de votre cœur et vérifierez les éventuelles pathologies.

C'est important!
Lors du diagnostic d'une insuffisance de la valve aortique, il est nécessaire de réduire l'activité physique à un minimum raisonnable.

Traitement de l'insuffisance de la valve aortique

Dans le cas où une insuffisance de la valve aortique de degré 1 et 2 est diagnostiquée chez un patient, aucun traitement spécial n’est requis. Un traitement thérapeutique et cardiaque serait superflu dans cette situation. Cette catégorie de personnes ne doit être surveillée que par leur médecin et se soumettre régulièrement à une échographie et à un ECG. L'insuffisance valvulaire de niveau 3 n'a pas de méthode de traitement générale. Pour déterminer le traitement conservateur, il est nécessaire de déterminer d’abord la cause du défaut et de guérir la maladie qui a provoqué son apparition.

Après cela, vous pouvez commencer un traitement pour carence grave. Le traitement médicamenteux implique l'utilisation de glycosides cardiaques: Strofantin, Celanid et Korgligokon. En outre, les médicaments anti-angineux, les vasodilatateurs et les diuréthines sont également utilisés activement pour traiter les imperfections. Le traitement chirurgical est recommandé chez les patients souffrant d’essoufflement grave et de douleurs régulières dans la région cardiaque. Dans ce cas, une opération sera proposée pour remplacer et implanter un analogue artificiel de la valvule aortique. C'est une mesure nécessaire à un stade avancé de la maladie, lorsque la personne ressent un inconfort grave.

Pinterest