Examen de l'insuffisance vertébrale basilaire (VBI): causes et traitement

Vous apprendrez de cet article: qu'est-ce que l'insuffisance vertébrale basilaire: ses symptômes et son traitement, et avec quel médecin contacter.

L'insuffisance basilaire du vertébré (VBN abrégé) est un complexe symptomatique de modifications focales et cérébrales réversibles. Cette affection est causée par un manque d'apport sanguin au cerveau par les artères vertébrales et basilaires.

Les artères alimentant la branche cérébrale de l'artère sans nom à droite et du sous-clavier à gauche, s'élèvent de deux côtés dans les ouvertures des processus transverses de la vertèbre cervicale et pénètrent dans le crâne où elles se confondent.

Des artères qui nourrissent le cerveau

Ils forment donc l'artère basilaire (principale) située à la surface inférieure du tronc cérébral. La part du bassin vertébrobasilaire représente environ 30% du débit sanguin cérébral total. Le flux sanguin réduit à n'importe quel site en raison de la compression de l'extérieur, le rétrécissement de l'intérieur de la section transversale provoque une nutrition insuffisante du cerveau et des signes cliniques de la maladie.

Formations artérielles:

  • le milieu et la moelle;
  • pons;
  • le cervelet;
  • lobes occipitaux, pariétaux et hémisphères cérébraux partiellement temporaux;
  • monticule visuelle;
  • la plupart de la région de l'hypothalamus et du thalamus;
  • moelle épinière cervicale.

Plus de 70% des accidents ischémiques transitoires (violation de la circulation cérébrale ou microstroke) surviennent dans le bassin basilaire des vertèbres, après quoi 30 à 35% des patients développent un AVC ischémique. La mortalité par AVC ischémique à l'arrière du cerveau est trois fois supérieure à celle des AVC dans l'artère carotide.

Les neurologues sont engagés dans le traitement de l'insuffisance vertébrobasilaire. En cas de pathologie sévère, l'aide d'un chirurgien vasculaire peut être nécessaire. Le complexe thérapeutique comprend des médecins de spécialités apparentées: otoneurologue, cardiologue, thérapeute manuel, ophtalmologiste, physiothérapeute.

Le pronostic dépend de la cause de la pathologie. Avec une étape compensée, il est possible de récupérer. Avec décompensation et accident vasculaire cérébral, le pronostic est plus pessimiste.

Causes de développement

L'insuffisance vertébrobasilaire est congénitale et acquise. Les facteurs conduisant à une réduction du flux sanguin peuvent être vasculaires et externes.

Causes de l'échec du vertebro basilaire:

  • l'athérosclérose avec le développement de la sténose ou de l'occlusion des artères inconnues et sous-clavières se produit dans 78–80% des patients;
  • anomalies du développement vasculaire - tortuosité pathologique, écoulement atypique de l'aorte, hypoplasie artérielle - dans 20 à 23% des cas;
  • processus inflammatoires dans la paroi vasculaire - artérite;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • hypertension artérielle;
  • angiopathie diabétique;
  • blessures au cou;
  • syndrome des antiphospholipides;
  • ostéochondrose;
  • hernie intervertébrale;
  • spasmes musculaires ou lésions dystrophiques.

Chez les enfants, le traumatisme à la naissance peut être la cause du développement du vertèbre basilaire.

Le tableau clinique de l'insuffisance vertébrale basilaire

L'insuffisance vertébrale basilaire est caractérisée par un polysymptome, dont la sévérité dépend de la zone de déficit en approvisionnement en sang.

Lorsque les manifestations transitoires de l’attaque ischémique sont prononcées, mais souvent, le diagnostic est posé déjà après le fait, car, par l’arrivée de "Ambulance", les manifestations cliniques disparaissent. Ceux-ci comprennent:

  1. troubles de la parole dus à un engourdissement de la bouche;
  2. difficulté à avaler;
  3. attaques de chute - faiblesse soudaine des membres inférieurs, chute, immobilité, parfois accompagnée d'un évanouissement;
  4. perte temporaire de la vision;
  5. désorientation dans le temps, le lieu, la situation;
  6. secouant involontairement les mains, les jambes et le torse;
  7. restriction de la mobilité du corps.

Dans les cas graves de troubles circulatoires aigus, un AVC ischémique se développe. Jusqu'à 30% des patients sans traitement subiront un AVC dans les 5 ans suivant la manifestation initiale d'ischémie transitoire.

Diagnostic de l'insuffisance vertébrobasilaire

Les symptômes de VBN sont multiples mais non spécifiques. On les trouve souvent dans d'autres conditions. Cependant, une collecte et une analyse soigneuses des plaintes permettent au médecin de suspecter une insuffisance vertébrale basilaire chez le patient et de le renvoyer pour un examen plus approfondi.

Lors de l'évaluation de l'état neurologique, le neurologue détermine les symptômes caractéristiques des troubles focaux et cérébraux et effectue des tests fonctionnels:

  • diminution du tonus musculaire;
  • test avec hyperventilation - apparaît avec des symptômes respiratoires fréquents et profonds;
  • testez le vertige, provoqué par un travail intensif des mains, ou en tournant la tête d'un côté à l'autre, ou en tournant la ceinture scapulaire dans des directions différentes avec une tête et un bassin fixes;
  • Le test de Klein - avec un tour de tête brusque ou une chute et une fixation pendant 15 secondes, on découvre un tableau clinique caractéristique qui se traduit par une désorientation, un ralentissement de la réaction, une difficulté à répondre à des questions simples (nom ou lieu du patient), un rétrécissement de l’un des pupilles;
  • Le test de Hauntan - avec les bras étendus, les paumes levées et les yeux fermés, le patient se tourne de côté, le corps au maximum, et continue de bouger la tête dans la même direction jusqu'à l'échec. Le patient est dans cette position pendant 20-30 s. Si le patient est en équilibre, si l’une ou les deux mains ne descendent pas et que les paumes restent orientées vers le haut, les dommages au tronc cérébral ou au cortex "moteur" peuvent éventuellement être exclus.

Effectuer une écoute spéciale des vaisseaux des extrémités supérieures.

Tests de laboratoire prescrits pour déterminer les causes conduisant à une insuffisance vertébrale basilaire:

  • composition électrolytique du sang;
  • le glucose;
  • profil lipidique;
  • indicateurs du système d'homéostasie;
  • anticorps anti-phospholipides.

Les méthodes instrumentales permettent un diagnostic précis. En pratique courante, il est utilisé:

  1. L’échographie Doppler des grands vaisseaux du cou et de la tête est une méthode de dépistage permettant de détecter une insuffisance vertébrobasilaire;
  2. CT et IRM - pour visualiser même les petites lésions, les hernies;
  3. L'angiographie - «l'étalon-or» dans le diagnostic des perturbations du flux sanguin dans le bassin basilaire des vertèbres, permet de fixer les vaisseaux sur un film radiographique à l'aide d'un agent de contraste;
  4. rhéoencéphalographie;
  5. angiographie par résonance magnétique - visualisation de vaisseaux sans contraste.

Pour diagnostiquer les violations des nerfs crâniens du patient est envoyé pour consultation à l'oto-rhino-laryngologiste, oto-neurologue, oculiste, neuropsychiatre, cardiologue.

Lors de l'examen d'une personne présentant une insuffisance vertébrale basilaire, il est important non seulement de poser le bon diagnostic, mais également d'identifier la cause de son apparition.

Traitement de l'insuffisance vertébrobasilaire

La tactique de la gestion dépend des causes profondes du syndrome d'insuffisance vertébrale basilaire, du degré d'endommagement des artères de la piscine, de la gravité des manifestations cliniques.

Les stades initiaux de la pathologie sont traités en ambulatoire. Accident ischémique transitoire, dysfonctionnement persistant nécessitent une hospitalisation dans le département neurologique.

Une condition préalable au succès de la thérapie est la correction du mode et du style de vie:

  • respect d'un régime alimentaire restreignant le sel, la viande fumée, y compris les légumes, les fruits, la viande bouillie, les fruits secs;
  • agrumes, canneberges, kiwis - riches en vitamine C, nécessaires à la protection des vaisseaux sanguins;
  • mesure quotidienne de la pression artérielle;
  • cesser de fumer;
  • exercice modéré;
  • exclusion des boissons alcoolisées;
  • marche dans l'air frais.

Thérapie conservatrice

Le traitement médicamenteux dépend de la cause sous-jacente. Attribuer:

  • médicaments vasodilatateurs - pour prévenir les spasmes des artères;
  • antihypertenseurs - pour contrôler la pression artérielle;
  • agents antiplaquettaires - pour la prévention de la thrombose;
  • anticoagulants - pour réduire la coagulation du sang;
  • Nootropics - pour améliorer le fonctionnement du cerveau;
  • les angioprotecteurs;
  • antiémétique;
  • des analgésiques;
  • hypnotiques;
  • médicaments pour le vertige.

Le choix du médicament est individuel pour chaque patient et dépend des symptômes qui le gênent.

Physiothérapie

La physiothérapie est utilisée en association avec des moyens en comprimés, en particulier pour les causes extravasculaires de l’insuffisance vertébrobasilaire:

  • le massage de la région du cou améliore la circulation sanguine;
  • La thérapie par l'exercice soulage les spasmes musculaires.
  • réflexologie, thérapie magnétique - détend les muscles, anesthésie;
  • Hirudothérapie - traitement avec des sangsues, éclaircit le sang;
  • l'utilisation de corsets;
  • méthodes de thérapie manuelle.
Méthodes de physiothérapie pour la maladie

Le traitement doit être long et constant. La plupart des médicaments utilisés ont un effet cumulatif, leur effet apparaît après un certain temps.

Traitement chirurgical

Avec l'inefficacité du traitement, l'augmentation des manifestations cliniques d'insuffisance de l'apport sanguin au cerveau entraîne une correction chirurgicale.

Si l'insuffisance vertébrale basilaire est causée par une compression, effectuez:

  1. microdiscectomie - opération neurochirurgicale visant à l'excision de la hernie du disque intervertébral et à la stabilisation de la colonne vertébrale;
  2. reconstruction au laser des disques intervertébraux.

Lorsque la lumière d'une artère est rétrécie avec une plaque d'athérosclérose, une endartéectomie est réalisée - son retrait.

Lors de la sténose artérielle, le stenting est utilisé - un stent spécial est inséré dans le vaisseau, qui joue le rôle de ballon et empêche l'artère de se rétrécir.

Médecine populaire

Les remèdes populaires ne peuvent remplacer les rendez-vous médicaux. Ils sont utilisés pour soutenir et améliorer l'effet des médicaments.

Insuffisance vertébro-basilaire

L’insuffisance vertébro-basilaire est une violation réversible des fonctions cérébrales provoquée par une diminution de l’approvisionnement en sang.

Raisons

  • Accident vasculaire cérébral aigu
  • Athérosclérose
  • Hypertension artérielle
  • Inflammation vasculaire (maladie de Takayasu, par exemple)
  • Dissection d'artère
  • Dysplasie fibromusculaire
  • Crush de l'artère sous-clavière du muscle scalène hypertrophique.
  • La présence de malformations congénitales du lit vasculaire
  • Compression de l'artère vertébrale causée par une lésion de la colonne cervicale (spondylolisthésis, hernie discale)
  • Thrombose des artères vertébrales et / ou basilaires
  • La défaite des petites artères cérébrales causées par le diabète

Manifestations d'insuffisance vertébro-basilaire

L'image de l'insuffisance vertébro-basilaire est extrêmement diverse. Une de ses manifestations les plus fréquentes est le vertige soudain. La fréquence de cette caractéristique peut être due aux particularités de l'apport sanguin à l'appareil vestibulaire, qui est très sensible à l'irrigation sanguine insuffisante.

Chez la plupart des patients présentant une insuffisance vertébro-basilaire, le vertige se manifeste par une sensation de rotation ou un mouvement rectiligne des objets environnants ou de son propre corps. Habituellement, les vertiges se produisent rapidement et durent de quelques minutes à plusieurs heures. En règle générale, il s'accompagne de troubles tels que nausées, vomissements, transpiration, modification du rythme cardiaque et de la pression artérielle. Dans certains cas, le patient ressent une sensation de chute, de bercement et de fluctuation de l’espace environnant. Les troubles du mouvement chez les patients présentant des troubles circulatoires dans le système vertébro-basilaire consistent en l'apparition d'une faiblesse et d'une maladresse dans les membres. Une manifestation commune est la perte auditive unilatérale - perte auditive neurosensorielle.

Diagnostics

Le diagnostic de l'insuffisance vertébro-basilaire est un examen neurologique et nécessite une clarification des principales causes de son développement (hypertension artérielle, altération de la perméabilité des artères principales ou intracrâniennes, etc.).

L'état du flux sanguin dans les principales artères de la tête et des vaisseaux intracérébraux est évalué par échographie Doppler. Les systèmes combinés modernes, notamment le balayage Doppler et le balayage duplex, permettent d’évaluer l’état des artères vertébrales.

Des informations précieuses fournissent des tests fonctionnels avec hyperventilation (évaluation de la réserve fonctionnelle de la circulation cérébrale). La thermographie infrarouge et la rhéoencéphalographie ont une valeur diagnostique beaucoup plus faible.

L'évaluation de l'état de la colonne cervicale est effectuée sur la base d'une radiographie; Les tests fonctionnels avec flexion et extension permettent d'identifier le spondylolisthésis. Un examen de neuroimagerie (tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique) est indispensable pour détecter le disque intervertébral hernié, d'autres lésions structurelles de la moelle épinière et de la colonne vertébrale.

Peut-être que l’utilisation de M. angiographie, qui permet d’obtenir des informations sur l’état du lit vasculaire cérébral, sans recourir à l’administration intraveineuse de produits de contraste. Dans certains cas, des informations précieuses peuvent être obtenues par un examen vestibulaire, l'enregistrement de potentiels évoqués à courte tige pour la stimulation acoustique, l'audiométrie. Les études des propriétés coagulantes du sang et de sa composition biochimique (glucose, lipides) revêtent une importance particulière.

Traitement de l'insuffisance vertébro-basilaire

Les principales directions de traitement de l'insuffisance vertébro-basilaire sont déterminées par la nature de la lésion vasculaire. Elle nécessite une surveillance régulière (quotidienne) de la pression artérielle et la correction obligatoire du régime (restriction de la diète en sel), l'élimination de la consommation d'alcool et du tabagisme, l'activité physique mesurée.

En l'absence d'un effet positif pendant 3-6 mois, devrait être un traitement médicamenteux. Le traitement commence par un diurétique, des inhibiteurs de l'ECA (captopril, enalapril), des bloqueurs des canaux calciques (amlodipine, la félodipine) et des bêta-bloquants (aténolol, métoprolol, bisoprolol). Si nécessaire (absence d'effet du traitement, tolérance médiocre des médicaments) est remplacé par un médicament appartenant à un groupe pharmacologique différent. Si, dans ce cas, il n’ya pas d’effet positif sur la réduction de la pression artérielle, il est nécessaire d’utiliser un traitement complexe (diurétique + inhibiteur de l'ECA, diurétique + b-bloquant, bêta-bloquant + inhibiteur des canaux calciques).

Chez les patients pour lesquels l'insuffisance vertébro-basilaire est l'athérosclérose, un moyen efficace de prévenir les attaques consiste à restaurer les propriétés du sang et à prévenir la formation de caillots. L'acide acétylsalicylique est le médicament anti-thrombotique le plus courant. Actuellement, on pense que la dose thérapeutique optimale est de 0,5 à 1,0 mg / kg de poids corporel par jour (le patient doit recevoir 50 à 100 mg d'acide acétylsalicylique par jour).

L'impossibilité d'utiliser l'acide acétylsalicylique nécessite l'utilisation d'autres médicaments, en particulier le dipyridamole. La dose quotidienne peut varier de 75 à 225 mg (25 à 75 mg 3 fois par jour). Dans certains cas, la dose quotidienne peut être augmentée à 450 mg. Le dipyridamole est pris 1 heure avant les repas, le comprimé n'est pas mâché et lavé avec une petite quantité d'eau. La durée du traitement par le dipyridamole est généralement de deux à trois mois. L'annulation est faite progressivement, la dose est réduite pendant 1-2 semaines. Le médicament est contre-indiqué dans l'infarctus aigu du myocarde, l'angine de repos, l'insuffisance cardiaque congestive sévère, les troubles du rythme cardiaque.

Les préparations modernes d’action antithrombotique sont le clopidogrel, la ticlopidine. L'amélioration de la circulation cérébrale peut contribuer à la nicergoline. La dose d'entretien de la nicergoline est administrée individuellement, à raison de 5 à 10 mg 3 fois par jour. La cinnarizine a fait ses preuves. Le traitement commence par la dose minimale (12,5 mg 3 fois par jour) avec une augmentation progressive de la dose (25 à 50 mg 3 fois par jour après les repas). Piracétam utilisé 0,8 g 3 fois par jour pendant 2 mois, Cerebrolysin 5-10 ml par voie intraveineuse 5-10 injections par cycle de traitement.

Fezam est une association très pratique contenant 25 mg de cinnarizine et 400 mg de piracétam. L'avantage incontestable du médicament est la facilité de dosage. L'effet est observé en prenant 1-2 capsules 3 fois par jour. La durée du traitement est déterminée individuellement et dépend de la nature et de la gravité du déficit neurologique et est en moyenne de 1,5 à 3 mois. Le chlorhydrate de carnitine est injecté par voie intraveineuse à une dose de 5 à 10 ml d'une solution à 20%; pour 300 à 400 ml d'une solution physiologique (isotonique), la durée du traitement est de 8 à 12 injections.

Pour éliminer les attaques de vertiges avec insuffisance vertébrale-basilaire, la bétahistine a fait ses preuves. La bétahistine est utilisée à 8-16 mg 3 fois par jour. Il est conseillé de commencer le traitement avec de petites doses du médicament, si nécessaire, en les augmentant progressivement. La durée du traitement est longue (2-3 mois). Afin de réduire l'intensité des épisodes de vertiges et des symptômes associés (nausées, vomissements), en particulier ceux provoqués par les mouvements, la méklozine est prescrite. La dose quotidienne est variable et va de 25 à 100 mg.

Pronostic de la maladie

Le pronostic de l’insuffisance vertébro-basilaire est déterminé par la nature et la gravité de la maladie cardiovasculaire sous-jacente, le degré d’atteinte du lit vasculaire et les possibilités de circulation de dérivation du cerveau.

Un rétrécissement progressif des artères, une hypertension artérielle persistante en l'absence d'un traitement adéquat sont des précurseurs d'un mauvais pronostic. Ces patients ont un risque élevé d'accident vasculaire cérébral ou de formation d'encéphalopathie dyscirculatoire avec déficit neurologique persistant.

État satisfaisant du système vasculaire cérébral, une stratégie de traitement bien planifiée est associée à une évolution relativement modérée de l'insuffisance vertébro-basilaire et à un pronostic favorable.

Qu'est-ce que l'insuffisance vertébro-basilaire?

L'insuffisance vertébrobasilaire, ou le syndrome du système artériel vertébrobasilaire, est un processus réversible d'altération de la fonction cérébrale due à une insuffisance de la circulation cérébrale. Elle est provoquée par un affaiblissement du flux sanguin dans les artères vertébrales et basilaires.

Le résultat de l'insuffisance vasculaire est une malnutrition des cellules du cerveau, entraînant des troubles fonctionnels du système nerveux central.

Raisons principales

Un certain nombre de facteurs contribuent au développement de cette maladie:

  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • blessures à la nuque entraînant une compression de l'artère vertébrale;
  • athérosclérose et conductivité vasculaire altérée;
  • hypertension artérielle
  • dysplasie fibromusculaire;
  • hypoplasie des artères vertébrales;
  • inflammation vasculaire;
  • hypertrophie du muscle scalène entraînant une compression de l'artère vertébrale;
  • malformations congénitales du lit vasculaire;
  • dissection (stratification) des artères vertébrées basilaires: des dommages aux parois provoquent des fuites de sang entre les tissus;
  • thrombose de l'artère primaire ou vertébrale;
  • diabète sucré, affectant les petits vaisseaux sanguins du cerveau;
  • syndrome des antiphospholipides (la maladie contribue à une augmentation du nombre de caillots sanguins et à une perméabilité artérielle insuffisante;
  • compression des artères (vertébrale ou basilaire) à la suite d'une spondylose, d'un spondylolisthésis, d'une hernie vertébrale;
  • prédisposition à la maladie: peut être exprimée sous forme de pathologies conduisant à un développement anormal des vaisseaux sanguins ou sous forme de prédisposition génétique.

Tableau clinique

Les signes d'insuffisance vertébrobasilaire peuvent être divisés en deux groupes:

Symptômes temporaires

Les symptômes de nature temporaire ont une durée différente (de quelques heures à plusieurs jours) et se manifestent dans les attaques dites ischémiques transitoires, qui constituent une violation aiguë transitoire de la circulation cérébrale.

Les principales caractéristiques de ce groupe:

  • douleur pressante dans le cou;
  • sensation d'inconfort constant dans la colonne cervicale;
  • des vertiges.

Symptômes permanents

Les symptômes de nature permanente ont tendance à augmenter à mesure que la maladie progresse et peuvent provoquer des attaques ischémiques, dans lesquelles il existe un risque d'accident vasculaire cérébral vertébrobasilaire.

Principaux symptômes persistants de VBN:

  • maux de tête de nature pressante ou pulsante avec localisation dans le cou;
  • vertiges (survient paroxystique, avec une gravité significative peut conduire à l'évanouissement);
  • des nausées;
  • perte auditive;
  • les acouphènes;
  • affaiblissement de la concentration et de la mémoire;
  • distraction;
  • vision floue;
  • Image floue, présence de brouillard ou de mouches devant les yeux, diplopie (objets brisés) est également possible;
  • faiblesse (surtout l'après-midi);
  • fatigue
  • irritabilité;
  • transpiration excessive;
  • chaleur dans la tête, les mains, le visage;
  • la tachycardie;
  • sensation étrangère dans la gorge, chatouilles.

La progression de la maladie conduit à la manifestation de symptômes supplémentaires:

  • difficulté à avaler;
  • troubles de la parole dus à un engourdissement de la région de la bouche;
  • hallucinations;
  • perte de vision;
  • chutes soudaines (les soi-disant attaques de chute);
  • accidents ischémiques.

Comment reconnaître la pathologie chez l'enfant?

Auparavant, les experts pensaient que l’insuffisance vertébrobasilaire était exclusivement une maladie d’âge mûr. Cependant, plus tard, il est apparu que la pathologie pouvait toucher des enfants de différents âges à partir de 3 ans.

Les experts estiment que les anomalies congénitales des artères (basilaires ou vertébrales) deviennent la principale cause du développement de la VBN dans l'enfance. Les blessures peuvent également déclencher la maladie.

Les parents devraient être alertés par les symptômes suivants:

  • fatigue
  • pleurs fréquents ou anxiété;
  • somnolence;
  • violation de la posture;
  • intolérance, qui provoque de graves vertiges jusqu’à l’évanouissement.

Diagnostics

Le diagnostic de la maladie est assez problématique en raison de la diversité des manifestations cliniques et de leur caractère inhabituel - des symptômes similaires peuvent également apparaître dans d'autres pathologies.

Un certain nombre de tests fonctionnels sont utilisés pour confirmer une insuffisance circulatoire. Par exemple, il est demandé au patient de suivre une main qui bouge rapidement. Les maux de tête et les vertiges qui en résultent sont une indication de la diminution du débit sanguin dans l'artère vertébrale.

Conduit et le soi-disant de Klein. La confirmation du diagnostic est la manifestation de symptômes de VBN résultant du fait de tourner la tête sur le côté ou lorsqu'elle est inclinée.

Parmi les méthodes de diagnostic du matériel, il convient de noter:

  1. Doppler transcrânien - est considéré comme la principale méthode de diagnostic utilisée pour évaluer l'état de la circulation cérébrale.
  2. Angiographie par résonance magnétique - permet de visualiser et d’étudier la plupart des lésions des vaisseaux cérébraux et du cou, afin de déterminer leur nature, leur degré, leur longueur.
  3. Une angiographie calculée en spirale est affectée à la visualisation complexe de la lumière des vaisseaux, de leurs parois.
  4. L'artériographie par soustraction numérique continue d'être la méthode de référence parmi les techniques de visualisation de la lumière des vaisseaux sanguins.
  5. La rhéoencéphalographie vous permet d'explorer la circulation cérébrale.
  6. Des tests neuropsychologiques utilisant des tests spéciaux sont effectués pour évaluer l'état du patient, sa perception de la maladie et ses limites.

Traitement

Le choix des méthodes spécifiques de traitement de l'insuffisance vertébrobasilaire dépend de la nature des lésions vasculaires.

Les mesures obligatoires sont:

  • mesure quotidienne de la pression artérielle;
  • adhésion à un régime alimentaire spécial limitant la quantité de sel, pain blanc, plats cuisinés, viandes fumées, marinades, aliments en conserve, aliments gras et l'inclusion de fruits de mer, tomates, agrumes, poivrons, baies acidulées, fromage de régime dans le régime alimentaire;
  • cesser de fumer;
  • exclusion des boissons alcoolisées;
  • exercice d'intensité moyenne.

En l’absence de dynamique positive dans les 3 à 6 mois, il est nécessaire d’effectuer un traitement médicamenteux et un traitement de physiothérapie. À un stade précoce, un traitement ambulatoire est prescrit, à un stade ultérieur - un traitement hospitalier pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux.

Traitement médicamenteux

Pour le traitement de VBN utilisé:

1. Vasodilatateurs (vasodilatateurs) pour prévenir l’obstruction vasculaire. Ils sont généralement prescrits pendant les saisons de transition: à l’automne ou au printemps. Commencez avec de petites doses, en les augmentant périodiquement. Si vous ne pouvez pas obtenir un résultat avec un seul médicament, utilisez plusieurs médicaments ayant un effet similaire.

2. Agents antiplaquettaires - réduisent la coagulation du sang. Leur utilisation est nécessaire pour la prévention des caillots sanguins. Le médicament le plus populaire est l'aspirine. Cependant, cet outil a un effet négatif sur le tractus gastro-intestinal et peut provoquer des saignements gastriques. Par conséquent, l'acide acétylsalicylique n'est pas recommandé pour traiter les maladies du système digestif, ainsi que sur un estomac vide. Il peut être remplacé par le clopidogrel, la ticlopidine ou le dipyridamole.

3. Des médicaments métaboliques et nootropes sont utilisés pour améliorer les fonctions du cerveau. Le plus souvent utilisé: glycine, piracétam, Actovegin, Cerebrolysin, Seamax, Nicergoline.

4. Les préparations pour réguler la pression artérielle sont prescrites strictement individuellement.

5. Médicaments pour éliminer les symptômes:

  • du vertige;
  • des analgésiques;
  • les antidépresseurs;
  • les sédatifs;
  • hypnotiques;
  • antiémétique.

Quand avez-vous besoin d'une chirurgie?

La nécessité d'un traitement chirurgical est nécessaire dans de rares cas, avec une maladie grave. L'opération est réalisée pour éliminer une insuffisance circulatoire due à une réduction du diamètre de l'artère vertébrale ou basilaire en raison d'un spasme, d'une sténose et d'une compression.

Lorsque VBN effectue les opérations types suivantes:

  • microdiscectomie - affectée à la stabilisation de la colonne vertébrale;
  • endartériectomie - son essence est d'éliminer une plaque d'athérosclérose avec une zone affectée de la membrane artérielle;
  • reconstruction du disque intervertébral à l'aide d'un laser;
  • angioplastie, dans laquelle un stent spécial est inséré dans l'artère pour empêcher le blocage de la lumière et maintenir des niveaux normaux de perméabilité et de circulation sanguine.

Physiothérapie et autres thérapies non médicamenteuses

Le traitement optimal de cette maladie repose sur une approche intégrée impliquant la désignation de procédures physiothérapeutiques et une thérapie par l'exercice, ainsi que l'utilisation des médicaments nécessaires.

Lorsque le rendement VBN suffisamment élevé diffère:

  1. Massage spécial - aide à améliorer la circulation sanguine.
  2. Thérapie manuelle
  3. Réflexologie - élimine les spasmes musculaires. L'acupuncture est très efficace.
  4. L'hirudothérapie est indiquée pour de nombreuses pathologies vasculaires.
  5. Magnétothérapie.
  6. Exercices thérapeutiques spéciaux - renforce la colonne vertébrale, élimine les spasmes, améliore la posture.
  7. Porter un corset spécial.

Nous vous recommandons de lire sur une maladie présentant des symptômes similaires, appelée hypotension orthostatique.

Insuffisance vertébro-basilaire: apparition, signes, diagnostic, traitement complexe

Insuffisance vertébro-basilaire (VBN) - altération de la fonction cérébrale due à une diminution du débit sanguin dans les artères basilaires et vertébrales. L'artère basilaire est l'artère principale du cerveau, dans laquelle les artères restantes convergent à l'approche du cerveau. En raison d'une insuffisance vasculaire, les cellules cérébrales ne reçoivent pas une nutrition suffisante, ce qui entraîne des troubles fonctionnels du système nerveux central.

Officiellement, pour la CIM 10, VBN est appelé le syndrome du système artériel vertébrobasilaire.

Les personnes les plus sensibles au VBN sont les personnes chez lesquelles on a diagnostiqué une ostéochondrose, caractérisée par une dyscirculation (réduction du flux sanguin) de sang dans les principales artères de la colonne vertébrale. Un patient sur trois souffrant d'ostéochondrose est sujet à une insuffisance vertébrale-basilaire.

L’insuffisance vertébro-basilaire peut survenir chez des personnes de tout âge.

Comme la maladie acquise est complètement réversible. Mais s'il n'est pas diagnostiqué à temps et que le traitement n'est pas commencé, la probabilité de subir un accident vasculaire cérébral est élevée.

Causes du syndrome du système artériel vertébro-basilaire

L'insuffisance vertébro-basilaire a plusieurs causes. Les plus populaires et probables sont les suivants:

  1. Prédisposition congénitale à la maladie. Il peut s'agir à la fois de pathologies diverses dans le développement et la structure des vaisseaux sanguins, ainsi que de prédispositions génétiques. Par exemple, anomalie de Kimmerly ou dysplasie fibromusculaire, hypoplasie des artères vertébrales.
  2. Diverses blessures de la colonne cervicale. Sports ou transports.
  3. Inflammation des parois des vaisseaux sanguins. Par exemple, la maladie de Takayasu ou une autre artérite.
  4. Lésion sténosante des vaisseaux principaux. Violation de la perméabilité des vaisseaux sanguins due à l'athérosclérose.
  5. Le diabète. Dans cette maladie est caractérisée par des dommages aux petites artères du cerveau.
  6. L'hypertension. Augmentation permanente de la pression artérielle.
  7. Syndrome des antiphospholipides. Il survient principalement chez les jeunes. Dans ce syndrome, la thrombose augmente souvent et la perméabilité artérielle est altérée.
  8. Stratification (dissection) des artères vertébro-basilaires. La paroi de l'artère est endommagée et du sang s'écoule entre ses tissus.
  9. Thrombose des artères vertébrales ou basilaires.
  10. La compression de l'artère basilaire ou vertébrale en raison d'une hernie, d'un spondylolisthésis, d'une spondylose ou d'un muscle scalène excessivement élargi.

Symptômes de la maladie

Compression de l'artère vertébrale

Tous les symptômes d’insuffisance vertébro-basilaire sont divisés en permanents et temporaires. Les symptômes temporaires surviennent généralement lors d'attaques ischémiques transitoires (AIT). Ils peuvent durer de quelques heures à quelques jours. Les patients se plaignent généralement de pressions dans le cou, de vertiges graves et de malaises dans la colonne cervicale.

Les symptômes persistants sont présents avec les patients tout le temps. Ils augmentent progressivement avec le développement de la maladie. Fréquents et aggravations dans lesquels les attaques ischémiques viennent. Et les attaques ischémiques peuvent entraîner des accidents vasculaires vertébraux et basilaires.

Ainsi, VBN présente les symptômes persistants suivants:

  • Maux de tête occipitaux fréquents. Peut être palpitant ou pressant.
  • Acouphène, déficience auditive. Le bruit peut être de différents timbres. Si la maladie est déclenchée et non traitée, l'acouphène devient permanent.
  • Distraction, affaiblissement de la mémoire, concentration insuffisante de l'attention.
  • Divers troubles visuels. Des mouches ou du brouillard devant vos yeux. Parfois, il y a une scission des objets (diplopie) ou un flou de leurs contours. Fréquent et perte de champs visuels.
  • Détérioration significative de l'équilibre.
  • Faiblesse et fatigue. Dans l'après-midi, les patients sous VBN ressentent un déclin complet de leur force et de leur faiblesse.
  • Attaques de vertige, parfois même évanouissement. Habituellement, des vertiges surviennent chez les patients présentant une longue position inconfortable du cou. Par exemple, après avoir dormi ou travaillé devant un ordinateur sans bouger. Des vertiges graves peuvent être accompagnés de nausées.
  • Changement fréquent d'humeur, irritabilité. Chez les enfants - pleurer sans raison.
  • Sensation de chaleur, transpiration et tachycardie sans raison apparente.
  • Chatouilles, sensation d'une boule dans la gorge. Un enrouement.

Mais dans les phases ultérieures de la maladie, des troubles de la parole et de la déglutition, des crises de chute (chutes soudaines) et des accidents vasculaires cérébraux ischémiques de gravité variable sont possibles. Ces accidents sont liés aux accidents vasculaires cérébraux dans le bassin vertébral basilaire, c’est-à-dire aux affections aiguës de la circulation cérébrale dans les artères vertébrales.

Insuffisance vertébro-basilaire chez l'enfant

Auparavant, on pensait que la VBN ne peut se produire que chez les personnes d'âge moyen et plus âgé. Mais il s'est avéré que le syndrome vertébro-basilaire n'est pas rare chez les enfants. On peut l'observer chez les très jeunes enfants de 3 à 5 ans et chez les plus âgés de 7 à 14 ans. Habituellement, le VBN chez les enfants est dû à des anomalies congénitales des artères basilaires ou vertébrales. En outre, un risque peut être tout dommage à la colonne vertébrale de l’enfant, qui n’est pas complètement renforcé, lorsqu’il fait du sport ou de l’éducation physique.

Chez les enfants, le syndrome de l'artère vertébro-basilaire est dans la plupart des cas facilement corrigé. Le traitement médicamenteux n’est pratiquement pas utilisé. Dans les cas extrêmes et graves, la chirurgie est effectuée.

Il existe certains signes d'insuffisance vertébro-basilaire chez les enfants. Si le parent détecte ces symptômes chez votre enfant, vous devez contacter immédiatement un spécialiste pour un diagnostic plus précis.

Symptômes de l'insuffisance vertébro-basilaire chez l'enfant:

  1. L'enfant a une posture cassée.
  2. L'enfant a eu une blessure à la colonne vertébrale alors qu'il faisait du sport ou de l'exercice physique.
  3. L'enfant pleure souvent, se fatigue rapidement et a une somnolence accrue.
  4. L'enfant ne tolère pas la congestion. Jusqu'à l'évanouissement, le vertige et la nausée.
  5. L'enfant est constamment assis à la maison dans une position inconfortable, comme s'il était tombé l'un contre l'autre.

De plus, certains diagnostics, réalisés dans la petite enfance, peuvent provoquer l'apparition de la VBN. Par exemple, encéphalopathie périnatale. Ou si l'enfant a eu une blessure à la colonne vertébrale pendant l'accouchement.

Dans tous les cas, les parents doivent être rapidement consultés par un médecin. Si la maladie est rapidement diagnostiquée, le pronostic sera plus que favorable.

Diagnostic de l'insuffisance vertébro-basilaire

Le syndrome d’insuffisance vertébro-basilaire est plutôt mal diagnostiqué. Premièrement, différentes personnes ont VBN de différentes manières. Deuxièmement, il est parfois difficile de séparer les symptômes objectifs des patients des symptômes subjectifs. Troisièmement, les symptômes de l'insuffisance vertébro-basilaire peuvent être inhérents à de nombreuses autres maladies.

Tout d'abord, le spécialiste doit rechercher la cause de la maladie.

  • Échographie Doppler. Le mouvement du flux sanguin à travers les artères du système vertébro-basilaire est évalué. Y at-il des occlusions, la vitesse est-elle bonne?
  • Angiographie. Un agent de contraste est injecté dans les artères étudiées, l’état des parois des artères et leur diamètre sont pris en compte.
  • Radiographie de la colonne vertébrale. Pour évaluer son état général.
  • Tomodensitométrie (TDM) ou imagerie par résonance magnétique (IRM). Particulièrement bon pour détecter une hernie.
  • Tests fonctionnels avec hyperventilation. Vous permet d'étudier les changements fonctionnels dans le système cardiovasculaire.
  • Thermographie infrarouge. Évaluation de l'état d'une partie du corps par des champs thermiques.
  • Rhéoencéphalographie. À l'aide de cette procédure, l'apport sanguin au cerveau est examiné.
  • Tests fonctionnels avec flexion et extension. Pour la détection de spondylolisthésis
  • M. angiographie. Il est fait pour étudier le cours des vaisseaux du cerveau.
  • Analyse biochimique du sang.

Rappelez-vous: en aucun cas, ne vous établissez pas un diagnostic. L'automédication ne peut que nuire. Pour un diagnostic correct, vous devez d’abord consulter le neurologue.

Diagnostic différentiel

Comme déjà décrit ci-dessus, il est facile de confondre la maladie vertébro-basilaire avec de nombreuses autres maladies. Le même tableau clinique en VBN peut concerner les maladies suivantes: labyrinthite aiguë, sclérose en plaques, maladie de Ménière, neurinome acoustique, divers troubles émotionnels et mentaux, neuronite vestibulaire et autres.

Dans la sclérose en plaques, il n'y a pas de déficience auditive chez les patients et les vertiges sont plus longs.

Dans la maladie de Ménière, le patient n'a pas de maladie vasculaire, mais des vertiges sont présents.

Avec le vertige de position, des vertiges sont observés lors d’un changement brusque de position ou d’un basculement fréquent et rapide de la tête. Les vertiges de position surviennent généralement chez les personnes âgées et sont dus à l’instabilité de la pression et de l’appareil vestibulaire, et non aux vaisseaux rachidiens.

Lorsque des troubles dépressifs anxieux ou d’autres troubles émotionnels chez les patients se manifestent par une "légèreté" de la tête, des nausées et un mal des transports. Ces symptômes ne sont pas les symptômes de VBN. Au moins objectif.

Traitement médical

Après le diagnostic et le diagnostic, le spécialiste prescrit le traitement le plus approprié. Si la maladie est au stade initial de développement ou si les symptômes ne se manifestent pas complètement, le traitement est effectué en ambulatoire. Si tous les symptômes d'insuffisance vertébro-basilaire aiguë sont présents, le patient est placé dans un hôpital pour surveiller et prévenir les accidents vasculaires cérébraux.

Habituellement, le médecin prescrit un traitement complet de l'insuffisance vertébro-basilaire - un traitement associé à la physiothérapie.

Certaines formes de VBN ne peuvent pas du tout être traitées. Par conséquent, la détermination rapide de la cause de la maladie de l’insuffisance vertébrale-basilaire est la principale garantie de la réussite du traitement.

Il n'y a pas de traitement général. Chaque patient traité par VBN doit être choisi strictement individuellement.

Lors de la prescription d'un spécialiste du traitement de la toxicomanie, les médicaments suivants sont généralement utilisés:

  1. Vasodilatateurs (vasodilatateurs). Pour la prévention des occlusions. Souvent, le traitement avec ce type de médicament commence au printemps ou à l'automne. Tout d'abord, de petites doses sont prescrites, puis les doses sont augmentées progressivement. En l'absence de l'effet souhaité chez un patient qui utilise un seul médicament, plusieurs médicaments sont parfois associés à un effet similaire.
  2. Réduire la coagulation du sang (agents antiplaquettaires). Pour prévenir les caillots sanguins. Le médicament le plus populaire est l'acide acétylsalicylique. Le patient devrait consommer par jour de 50 à 100 mg. Mais vous devez être prudent avec l'acide acétylsalicylique, en particulier pour les personnes souffrant de maladies du tractus gastro-intestinal, car il peut provoquer des saignements gastriques, de sorte que l'aspirine ne doit pas être prise sur un estomac vide. Certaines aspirines n’ayant aucun effet, elles doivent donc être remplacées par d’autres agents antiplaquettaires: le dipyridamole ou la ticlopidine.
  3. Métaboliques et nootropes. Pour un meilleur fonctionnement du cerveau. Par exemple, le piracétam, la glycine, l’actovegin, le seamax, la cérébrolysine.
  4. Antihypertenseur. Les médicaments qui régulent la pression.

Il est également obligatoire de prescrire des médicaments qui soulagent les principaux symptômes de la maladie: analgésiques (si nécessaire), hypnotiques et antidépresseurs, médicaments pour réduire les vertiges, antiémétique.

Un seul traitement médicamenteux contre l'IVB ne peut être guéri. Par conséquent, dans le complexe prescrit physiothérapie spéciale et la physiothérapie.

Il existe les types de thérapies suivantes adaptées aux patients présentant une insuffisance vertébrale-basilaire:

  • Massages Il améliore parfaitement la circulation sanguine.
  • Gymnastique thérapeutique (thérapie par l'exercice). Avec des exercices réguliers, vous pouvez éliminer les spasmes musculaires, améliorer la posture et renforcer la colonne vertébrale.
  • Thérapie manuelle
  • Hirudothérapie. Thérapie de sangsue. Effet positif sur les patients atteints de maladie vasculaire.
  • Réflexologie. Par exemple, l'acupuncture. Il est utilisé pour soulager les spasmes musculaires.
  • Magnétothérapie.
  • Porter un corset.

Si un traitement complexe, y compris la thérapie physique et le traitement médicamenteux, est inefficace, un traitement chirurgical est alors prescrit. Mais n'ayez pas peur. On ne le prescrit pas à tout le monde, des méthodes de traitement non chirurgicales aident la plupart des patients présentant une insuffisance vertébrobasilaire.

La chirurgie est effectuée pour améliorer la circulation sanguine dans l'artère basilaire ou vertébrale. L'angioplastie est assez courante, permettant l'insertion d'un stent spécial dans les artères vertébrales qui ne claque pas les artères et maintient une circulation sanguine normale.

Dans l'athérosclérose, on utilise une endartériectomie dans laquelle la plaque d'athérosclérose est retirée de l'artère.

Et avec l'aide de la microdiscectomie, stabilisez la colonne vertébrale.

Traitement des remèdes populaires

Les remèdes populaires ne peuvent aider qu'en association avec des médicaments. Ils doivent être utilisés pour augmenter l'efficacité du traitement primaire et non pour le remplacer.

Vitamine c

Pour réduire la coagulation du sang et prévenir la formation de caillots sanguins, il est recommandé de manger des baies telles que les canneberges, le viorne, l'argousier. En général, tous les aliments contenant beaucoup de vitamine C diluent très bien le sang. Citrons, oranges, kiwis, groseilles et autres.

L'ail

Pas mal favorise la liquéfaction et l'ail. Vous pouvez utiliser la recette suivante:

3 grosses têtes de hachis à l'ail. Mettez la masse obtenue dans un bocal et placez-le dans un endroit sombre et frais. Après 2-3 jours, filtrer le mélange. A l'extrait obtenu, ajoutez la même quantité de jus de citron et de miel. Conservez le mélange au réfrigérateur. Boire 1 c. pour la nuit

Marronnier

Le marronnier d'Inde peut également être utilisé comme moyen de réduire la coagulation du sang.

Frotter 500 grammes de graines de châtaignier avec la peau. Versez 1,5 litre de vodka. Insister une semaine, puis forcer. Prenez une cuillère à café 30 minutes avant les repas, pas plus de 3 fois par jour.

Recettes pour les hypertendus

Pour l'hypertension, les frais suivants aident:

  • Mélangez 20 grammes de mélisse avec 40 grammes de stigmates de maïs, ajoutez le jus d'un citron. Verser le mélange résultant d'un litre d'eau bouillante. Insister une heure. Buvez un demi-verre 30 minutes après les repas, 3 fois par jour. Buvez une semaine, puis faites une pause d'une semaine. Répétez un cours d'un total de trois fois.
  • Mélangez la racine, la soie de maïs, la menthe et la valériane dans des proportions égales. Mettez dans un pot. Brew un article. l Mélangez un verre d'eau bouillante. Insister une demi-heure. Buvez 1/3 tasse avant les repas. Cours d'un mois.

Vasodilatateur

Les recettes suivantes sont recommandées pour agrandir les vaisseaux:

  • 20 grammes de fruits d'aubépine remplis d'un verre d'eau bouillante. Cinq minutes à garder au bain-marie. Puis insister une demi-heure. Boire 1 c. 20 minutes avant les repas 3 fois par jour.
  • Nous mélangeons pharmacie de camomille, millepertuis, millefeuille, immortelle, bourgeons de bouleau dans les mêmes proportions. Prenez un pot avec un couvercle étanche et mettez le mélange là-bas. Brew une cuillère à soupe. mélanger un demi-litre d'eau bouillante. Nous enveloppons le tara avec une serviette, attendons 30 minutes. Divisez la perfusion en deux parties. Boire une portion le matin et le soir pendant une demi-heure avant les repas. Aussi dans le mélange, vous pouvez mettre une cuillerée de miel. Le cours est d'un mois.

Gymnastique thérapeutique avec insuffisance vertébro-basilaire

En cas d'insuffisance vertébro-basilaire, les exercices légers aident le plus efficacement, sans qu'il soit nécessaire d'effectuer des mouvements aigus. Ils sont exécutés sans trop d'effort. La gymnastique corrective doit être effectuée régulièrement, sans interruption. Le meilleur moment pour pratiquer est le matin. Après la gymnastique, il est recommandé de prendre une douche ou un massage relaxant. Le rythme de l'exercice ne doit pas être rapide, vous devez être à l'aise pour le faire. Et n'oubliez pas de respirer. Vous devez respirer doucement par le nez.

Vous trouverez ci-dessous les exercices les plus efficaces chez les patients présentant un dysfonctionnement vertébro-basilaire:

  1. Chaussettes ensemble, posture droite. Nous inclinons la tête en avant, tendons la main vers la poitrine avec le menton. Nous durcissons pendant quelques secondes. Revenez à la position de départ. Répétez 10 fois.
  2. Inclinez maintenant votre tête sur le côté. D'abord à droite. Nous ne soulevons pas nos épaules, nous essayons d'atteindre notre épaule droite à nos oreilles. Nous durcissons pendant quelques secondes. Revenez à la position de départ. Répétez la même chose, mais maintenant nous inclinons la tête vers la gauche. Nous faisons l'exercice 10 fois.
  3. Tournez lentement la tête dans le sens des aiguilles d'une montre, puis dans le sens inverse. 10 fois.
  4. Tirez la couronne vers le haut. Fixez la position pendant quelques secondes. Nous nous relaxons. Répétez 10 fois.
  5. Tirez lentement la tête vers l'avant. Puis aussi lentement revenir à la position de départ.
  6. Nous nous tenons droit. Mains sur les côtés. Levez les mains et rejoignez les paumes. Nous attendons quelques secondes. Nous abandonnons. Faites l'exercice 10 fois.
  7. Nous tournons à gauche et à droite, à chaque virage nous fixons la position pendant un moment. 10 fois.
  8. Maintenant, on lève la jambe droite, on se raidit pendant 5 secondes. Omettre Soulevez la jambe gauche, geler à nouveau pendant 5 secondes. Omettre Répétez 10 fois.
  9. Nous nous levons à 30 cm de la porte. Les paumes butent contre le linteau. Paumes au niveau des épaules. Essorez-le 15 fois.
  10. Si vous vous sentez bien, en âge et en entraînement physique, vous pouvez faire l'exercice suivant: faire un saut en tournant sur lui-même. Effectuer 10 sauts dans chaque direction.
  11. Tenez-vous sur une jambe. Plus c'est long, mieux c'est. Si vous faites bien cela, vous pouvez compliquer l'exercice - restez debout, les yeux fermés. Après avoir changé la jambe.

Vidéo: une série d'exercices pour la colonne vertébrale

Prévention de l'insuffisance vertébro-basilaire

Si vous êtes à risque de contracter cette maladie et souhaitez l’empêcher, ou si vous souhaitez ralentir le développement de la maladie, vous devez suivre certaines règles:

  • Suivez le régime. Nous devons essayer de consommer plus de produits suivants: fruits de mer, ail, baies acidulées, agrumes, tomates, poivrons rouges, fromage cottage faible en gras. Il vaut la peine de renoncer: pain blanc, saucisses, viandes fumées, produits en conserve, frits et gras.
  • Éliminer les mauvaises habitudes, si telles sont présentes. Le tabagisme et l'alcool ne contribuent pas à la guérison et à la prévention.
  • Mangez moins de sel.
  • L'exercice modéré est utile à la fois pour garder le corps en forme et pour un pronostic plus favorable pour VBH. La gymnastique thérapeutique pour l'insuffisance vertébro-basilaire revêt une grande importance pour le bien-être des patients atteints de cette maladie.
  • Contrôlez votre tension artérielle.
  • Ne restez pas assis longtemps dans une position inconfortable.
  • Assurez-vous que le lit, le matelas et l'oreiller sont confortables pour vous.
  • Essayez d'éviter le stress fort et moins nerveux.
  • Promenez-vous dans l'air frais.
  • Essayez de nager plus. Vous pouvez vous inscrire à la piscine et la visiter au moins une ou deux fois par semaine.

Afin de prévenir la récurrence de la maladie, une surveillance préventive par un médecin est nécessaire une ou deux fois par an. Il est également nécessaire de mener des cours de traitement préventif.

Prévisions

Un pronostic favorable ne peut être donné qu'avec le traitement approprié prescrit par un spécialiste qualifié. En outre, le traitement doit commencer immédiatement après le diagnostic. Le patient est obligé de respecter strictement toutes les exigences du médecin. Ce n’est qu’alors que nous pouvons nous attendre à un développement modéré de la maladie et à une diminution des symptômes.

Si le pronostic est extrêmement défavorable pour le patient, s'il n'est pas traité ou avec un traitement inadéquat, une insuffisance chronique vertébrale basilaire peut survenir. Il y aura une détérioration constante de la santé, des attaques ischémiques fréquentes et longues. Et par la suite - le développement de l'accident vasculaire cérébral et l'encéphalopathie dyscirculatoire. Cela conduira finalement à de graves troubles cérébraux irréversibles.

Le traitement peut durer assez longtemps - de plusieurs mois à plusieurs années. L'essentiel est d'avoir de la patience.

Mr signe vbn

La VBN (insuffisance vertébro-basilaire) est une variante des troubles circulatoires dans les vaisseaux allant le long de la nuque. Le cervelet et le cerveau situés dans la fosse crânienne postérieure alimentent en sang ces artères. Ceci est un trouble circulatoire réversible qui se développe secondaire.

Il existe une VBN chez les enfants présentant des anomalies congénitales du développement de la colonne cervicale, les vaisseaux du bassin vertébrobasilaire.

La principale source de VBN est la dégradation de la perméabilité des vaisseaux sanguins crâniens vitaux. Initialement, les parties extracrâniennes des vaisseaux sanguins de la colonne vertébrale sont sujettes à des déviations. La constriction capture à plusieurs reprises les zones artérielles dans la partie où l'artère tombe dans le canal osseux. Parfois, le rétrécissement se produit dans les vaisseaux artériels carotidiens ou sous-claviers ordinaires. Tout d'abord, les vaisseaux sont endommagés en raison de contractions athéroscléreuses. Les pathologies héréditaires dans la construction du lit de sang sont également significatives. Les facteurs peu fréquents sont les processus inflammatoires, tels que l'artérite ou le délaminage des artères ou des vaisseaux rachidiens les plus importants.

Le risque d'anémie dans le bassin des artères vertébrales augmente, à condition que l'opportunité de l'approvisionnement en sang en circulation soit compromise. Ceci est noté dans les pathologies suivantes:

- ouverture du cercle de Willis;

- sous-développement significatif d'un vaisseau de la colonne vertébrale;

- retrait irrégulier des petites branches des artères vertébrales et principales.

Il est impossible de ne pas souligner la probabilité de pincement des vaisseaux vertébraux modifiés par les vertèbres, ce qui peut se produire lors de la spondylose et de la prolifération pathologique du tissu osseux. Une telle circonstance peut être la condition la plus importante pour la survenue d'un VBN.

Certains éléments anatomiques tendent à pincer les vaisseaux de la colonne vertébrale avec un risque considérable de survenue de complications significatives, notamment une anémie du cerveau, clairement visible dans le diagnostic:

• les exostoses avec l'avènement du canal rétroarticulaire;

• autres pathologies de la structure de la partie cervicale de la colonne vertébrale.

Lorsque les personnes possèdent ces éléments, la valeur des facteurs de fonctionnement augmente:

• mobilité anormale des vertèbres cervicales;

• compression des artères de la colonne vertébrale.

Les vaisseaux intracérébraux peuvent être dilatés. Les méthodes actuelles de contrôle de la circulation sanguine ont permis d'identifier des pathologies similaires. La Dolichoectasie est une combinaison individuelle de symptômes de déficit de la circulation sanguine et de compression des formations nerveuses.

La source de VBN est des dommages aux artères de petit diamètre. Il s’agit du diabète sucré et de l’hypertension, une combinaison de ces facteurs. Parfois, la cause est la pathologie de la circulation sanguine du cœur avec complications emboliques, la formation de symptômes neurologiques d’un niveau complexe. Les conditions préalables à ce problème sont la thromboembolie - des caillots de globules sanguins et un grand potentiel pour leur collage.

Cette pathologie vasculaire chez les personnes âgées atteint 30% des problèmes critiques d'hémodynamique du cerveau et 80% des déviations irrégulières. Environ 70% des accidents vasculaires cérébraux ischémiques dans la structure de la maladie cérébrale ischémique incluent des problèmes de TBC (système vertébrobasilaire) dans 30% des cas.

VBN est observé dans l'enfance. Le dépistage a révélé ce diagnostic chez la plupart des enfants dès la naissance. Ceci est dû à une hypoplasie intra-utérine ou à un traumatisme au cours d'un écoulement césarien et pendant le travail du système vertébrobasilaire.

À l'heure actuelle, le nombre de troubles similaires chez les jeunes augmente. La maladie suit un cours constant.

Le diagnostic de VBN appartient à la catégorie des pathologies vasculaires du système nerveux. Il y a 3 étapes de violations:

• compensatoire, il existe une évolution sans manifestations cliniques distinctes ou des symptômes primaires du syndrome dus à des troubles neurologiques focaux;

• compensation relative, un trouble circulatoire transitoire se développe sans charge critique sur les systèmes nerveux et vasculaire;

• absence de compensation - accident vasculaire cérébral.

Il existe une classification de la VBN en quatre étapes:

• violation du tonus vasculaire;

• trouble transitoire de la circulation sanguine avec troubles hypoxiques non exprimés;

Symptômes de VBN

Les symptômes cliniques de VBN peuvent être divisés en deux groupes:

• les symptômes à court terme se manifestent généralement à la suite d'attaques hypoxiques transitoires de durée différente. Pendant ce temps, une personne manifeste des symptômes de douleur oppressante dans la région occipitale, de gêne au cou et de maux de tête insupportables.

• signes réguliers de VBN. Ils sont présents chez les personnes en augmentation constante et lente. Les symptômes peuvent être exacerbés par des crises ischémiques pouvant conduire à des troubles circulatoires vertébrobasilaires aigus. Parmi les symptômes persistants de l'insuffisance vertébro-basilaire, l'accent peut être mis sur les maux de tête répétés dans l'occiput, les oreilles, la coordination motrice détériorée, les troubles visuels, la perte de mémoire, la fatigue extrême, la perte de conscience, la sensation de bosses dans le cou.

On détecte très souvent des étourdissements soudains. De nombreux patients décrivent le type de vertige - une sensation de mouvement personnel dans l'espace. Cela dure un peu de temps, combiné à une transpiration excessive. Fixer des nausées, des vomissements.

À l'avenir, il pourrait y avoir une violation des mouvements de déglutition et des troubles de la parole, des déséquilibres, des troubles ischémiques de l'apport sanguin au cerveau. Cette apparition ischémique de l’approvisionnement en sang témoigne du développement d’une violation aiguë de la circulation cérébrale dans le VBN.

Dans l'enfance, le moment critique pour la manifestation du syndrome est 2-4 ans et 8-15 ans. Jusqu'au dernier moment, cela était considéré comme irréel. Il existe des symptômes individuels de l'enfance. Ils nécessitent un appel immédiat au centre de traitement, pour être examinés, afin de commencer les mesures médicales.

Les symptômes de VBN chez les enfants incluent:

• tendance constante à dormir;

• hypoxie d’endurance faible;

Cette pathologie doit être différenciée de l'encéphalopathie périnatale, de la contusion de la colonne vertébrale lors de l'accouchement ou lors d'événements sportifs.

Mesures de diagnostic

Les méthodes actuelles permettent de commencer des mesures thérapeutiques précoces, d'éviter des complications dangereuses, supposons un accident vasculaire cérébral. Le diagnostic joue un rôle particulier chez les enfants, car la mise en place précoce de mesures thérapeutiques garantira de bons résultats.

Au début, il est important de reconnaître le pool de lésions dominant en fonction des manifestations cliniques et des résultats du diagnostic. Tous les patients doivent auditionner dans les zones supraclaviculaires. Pour justifier le manque de circulation sanguine à l'aide d'expériences fonctionnelles:

• amélioration des mouvements de la main;

• expériences motrices spéciales et essais avec la porte de la tête.

Sur la base du bien-être du patient dans la procédure de mise en œuvre de ces échantillons, il est possible de justifier des troubles circulatoires dans le réservoir basilaire vertébral. Par la suite, l’examen comprend des diagnostics par ultrasons pour la localisation, le calcul de l’importance hémodynamique du rétrécissement des vaisseaux sanguins. Ces méthodes visent à diagnostiquer les réserves compensatoires et structurelles du corps.

Méthodes d'enquête graphique:

• méthodes de radiographie des navires de recherche.

Ces techniques nous permettent de définir le type, la durée et l'emplacement des dommages, afin de déterminer les dommages à plusieurs niveaux. Après avoir effectué tous les examens nécessaires, le diagnostic de VBN est établi conformément à la CIM-10, puis un traitement médicamenteux est prescrit le plus tôt possible, afin d'éviter des complications.

Traitement VBN

Si le syndrome est à un stade précoce de développement, des mesures médicales sont effectuées en ambulatoire. Lorsque des signes de VBN aigu sont détectés, le patient est placé dans un hôpital pour surveiller et prévenir les violations de la circulation cérébrale.

Le plus souvent, le traitement comprend une pharmacothérapie avec un traitement utilisant des facteurs naturels et physiques. Le patient est obligé de comprendre qu'il est important de surveiller sa tension artérielle et de se conformer à un régime alimentaire équilibré. Dans le cas d’un type chronique de la maladie, il est essentiel de déterminer si le patient est prêt à prendre constamment les médicaments prescrits. La thérapie individuelle est sélectionnée pour chaque patient.

Groupes de drogues usagées:

• Vasodilatateurs - agents qui dilatent les vaisseaux sanguins pour prévenir leur encrassement. La thérapie avec ces fonds commence souvent à l'automne ou au printemps. Initialement, prescrit de petites doses, puis augmentez-les progressivement. Si l'effet recherché n'est pas observé, le médicament est parfois associé à d'autres médicaments ayant un mécanisme d'action similaire.

• Agents antiplaquettaires - agents qui empêchent la formation de caillots sanguins et réduisent la coagulation sanguine. L'acide acétylsalicylique est l'un des médicaments utilisés. En 24 heures, il est important que le patient consomme de 50 à 100 milligrammes. Cependant, il existe des contre-indications à l'utilisation de ce médicament - une maladie du tractus gastro-intestinal, à cet égard, l'application peut provoquer un saignement gastrique.

• Médicaments ayant un effet activateur sur l'activité cérébrale - agents nootropiques et métaboliques.

• Antihypertenseurs - pour réduire la pression artérielle.

• Drogues ayant un effet sédatif.

• signifie réflexe nauséeux déprimant.

VBN ne peut être guéri qu'avec des médicaments. En combinaison, exercice prescrit et physiothérapie, à savoir:

• Massage: améliore l'apport sanguin aux tissus.

• Culture physique thérapeutique: permet de se débarrasser des spasmes musculaires, de renforcer la colonne vertébrale.

• Réflexologie: permet d’éliminer les contractions musculaires spasmodiques.

• Effets physiques sur l'homme dus à des champs magnétiques permanents ou à impulsions basse fréquence.

S'il n'y a pas d'effet du traitement, une intervention chirurgicale est effectuée. La chirurgie consiste à améliorer le flux sanguin dans les vaisseaux vertébraux et basilaires. Dans ces conditions, la reconstruction vasculaire est utilisée: un dilatateur spécial est installé dans l’artère rachidienne afin d’empêcher la possibilité d’une vasoconstriction, ce qui contribue à maintenir une circulation sanguine adéquate.

Prévisions VBN

Les projections d'insuffisance vertébrale basilaire sont caractérisées par la gravité de la maladie et la nature de la lésion vasculaire. Si la sténose des vaisseaux artériels est en phase de progression, une hypertension stable est notée et le pronostic est absent en l'absence de traitement médicamenteux. Ces personnes ont un risque élevé d'accident vasculaire cérébral.

Un bon pronostic peut être établi lorsque l'état du système vasculaire de la tête est favorable et que les actions thérapeutiques sont normales et plus efficaces.

La prévention comprend les points suivants:

• Alimentation diététique: refus du pain blanc, des saucisses, des aliments gras, frits et fumés.

• Vous devriez consommer davantage de produits de fromage cottage, de fruits de mer et de tomates faibles en gras.

• Cesser de fumer, boire modérément.

• Limitez votre consommation de sel.

• Mesure de pression continue.

• S'abstenir d'émotions négatives.

La VBN est une maladie grave, mais avec un traitement approprié et une prévention appropriée, il est possible de s’éloigner des complications et conséquences tristes.

Pinterest