Pouls chez une femme enceinte

Le meilleur moment dans la vie de chaque femme est également le plus alarmant, car jamais auparavant vous n'aviez écouté votre corps avec autant d'attention qu'au cours de votre grossesse. Et plus vous écoutez attentivement, plus vous entendez. Et maintenant, il semble que le pouls ne soit plus le même, et que le cœur saute en fait ou pas du tout - ne frappe presque pas et la respiration devient difficile.

En fait, la norme médicale est de donner un pouls rapide pendant la grossesse, car une charge accrue «tombe» sur notre cœur: pour maintenir la vie normale de l’organisme de la mère et du bébé, il doit pomper 1,5 litre de plus que d’habitude. C’est pour cette raison que le pouls pendant la grossesse est environ 10-15 battements plus élevé qu’avant. En général, il est normal que la future maman ait un pouls pouvant atteindre 110 battements par minute. En principe, il peut aller de 120 à 140 par minute, mais cela n’est nécessaire que lorsque vous faites du sport pendant la grossesse (par exemple, en nageant) et OBLIGATOIRE, en tenant compte des caractéristiques individuelles de votre corps. En général, à 140 battements par minute, la fréquence cardiaque de l’enfant n’augmente pas, mais il en va autrement. Par conséquent, avant de faire du sport pendant la grossesse, consultez votre médecin.

Le volume systolique du cœur augmente à partir du deuxième trimestre de la grossesse. Il atteint un maximum dans la période allant de la 27 à la 32ème semaine, mais diminue au cours des 3-4 dernières. En moyenne, il devrait être 70-80 par minute. Il est vrai que dans la seconde moitié de la grossesse, il est possible que la vitesse augmente à 86–92 battements par minute.

En passant, les médecins disent: dans la position latérale, le pouls de la future maman ne change pas si elle a un corps en bonne santé, mais dans la position au dos au troisième trimestre, le pouls peut atteindre 100 et 120 pulsations par minute. En effet, dans un tel état, la charge sur le corps sera un peu plus élevée.

Souvent, de nombreuses femmes enceintes sont confrontées à un problème tel que la tachycardie. Les raisons pour cela - la masse. Le principal est considéré comme une teneur élevée en hormones dans le corps de la future mère, ce qui augmente le rythme cardiaque.

Bien entendu, les facteurs ci-dessus affectent également l'apparition de la tachycardie. Il s’agit d’une charge accrue du cœur, d’un gain de poids de la part de la femme elle-même, d’un métabolisme accru et, partant, d’un manque de vitamines et de minéraux dans le corps et, par conséquent, d’une anémie et d’une hypotension. L'augmentation du rythme cardiaque peut être affecté par les modifications de l'équilibre hydrique et électrolytique dans les cas de toxémie sévère et de vomissements, voire par la modification de la position anatomique du cœur en raison du déplacement de l'utérus en croissance.

Indicateurs normaux et pathologiques du pouls chez la femme enceinte

Dans le corps d'une femme enceinte, il y a des changements majeurs. Il fait tout pour que le fœtus reçoive la quantité nécessaire d'oxygène et de nutriments. Par conséquent, le pouls chez les femmes enceintes peut varier.

Pour les médecins, un changement dans le pouls de la future mère n’est pas une nouveauté, mais les femmes elles-mêmes ne savent pas toujours la différence entre la norme et les écarts possibles. Dans quels cas les expériences sont vaines et lorsqu'il est nécessaire de tirer la sonnette d'alarme, essayons de le comprendre.

Quel devrait être le pouls normal

Le pouls d'une personne en bonne santé varie entre 60 et 90 battements par minute. La nature de l'impulsion est influencée par divers facteurs externes et internes, de sorte que sa valeur n'est pas toujours stable. Mais le pouls d'une femme enceinte peut changer même pendant le repos, ce qui le distingue du battement de coeur des gens ordinaires.

Le pouls en début de grossesse reste inchangé, mais avec le début du deuxième trimestre chez la plupart des femmes, il augmente d'environ 10-15 battements par minute. À partir de 26-28 semaines de gestation, le prochain saut dans ses indices est marqué à la hausse. Pendant cette période, le pouls des femmes enceintes peut atteindre 120 battements par minute.

Peu de temps avant la naissance, après 32 à 34 semaines, le pouls revient à des niveaux normaux. Mais la grossesse de toutes les femmes ne se déroule pas bien. Certaines futures mères, en présence de facteurs indésirables, sont confrontées à des modifications pathologiques du pouls dès les premières semaines de grossesse.

Pouls lent

Un pouls rare est rarement détecté chez les femmes enceintes. Cette maladie s'appelle une bradycardie. Les femmes qui pratiquent un sport professionnel sont plus souvent confrontées à une telle situation: elles ont un cœur entraîné, habitué aux charges élevées, qui sont exclues lors de l'accouchement. Avec de telles données de base, la bradycardie ne sera pas considérée comme une pathologie.

Dans d'autres cas, des maladies chroniques des systèmes endocrinien, rénal et circulatoire, ainsi que des problèmes de nature neurologique peuvent conduire à un pouls lent. Dans les cas de bradycardie, les femmes se plaignent de nausées, de vertiges et de malaises fréquents. En savoir plus sur les causes des étourdissements et de la faiblesse chez les femmes enceintes →

Si le pouls est inférieur à 40 battements par minute, une femme enceinte peut s’arrêter suite à une chute importante de la pression artérielle. Par conséquent, lorsqu'un cardiologue est diagnostiqué avec une bradycardie, il devrait observer une grossesse.

Pouls rapide

Pendant la grossesse, le volume de sang augmente et la charge sur le corps augmente, raison pour laquelle le cœur est forcé de s'adapter aux changements survenus, respectivement l'accélération du rythme cardiaque. C'est-à-dire qu'en argumentant sur ce que devrait être le pouls d'une femme enceinte, il convient de noter que son augmentation peut être une variante de la norme. Mais en même temps, il est important de prendre en compte les marques jusqu’à ce que le pouls augmente.

Étant donné que chaque femme est unique, il n'existe pas de norme unique, ce qui est normal chez les femmes enceintes. Habituellement, à mesure que le fœtus se développe, il n'augmente pas plus de 10-15 coups. Ainsi, si, avant le début de la grossesse, une femme avait un pouls de 90 battements par minute, lors du port d'un enfant, elle pourrait en avoir entre 100 et 105, ce qui constituerait une augmentation permise du rythme cardiaque.

Causes pathologiques

Une augmentation du pouls chez la femme enceinte, occasionnée de manière périodique ou permanente par une femme, peut indiquer la présence de pathologies graves dans le corps:

  • maladies du coeur et des vaisseaux sanguins;
  • pression réduite ou au contraire accrue;
  • troubles métaboliques;
  • dystonie végétative;
  • pathologies hormonales;
  • problèmes neurogéniques;
  • l'anémie.

En outre, une augmentation de la fréquence cardiaque peut être associée à des facteurs infectieux. En cas de rhume et de grippe, le système immunitaire de la femme est soumis à un stress intense, accompagné de modifications du système cardiovasculaire. Le corps réagit à la lutte contre les infections en augmentant la température et le pouls. En savoir plus sur comment faire face au rhume pendant la grossesse →

Quand dois-je sonner l'alarme?

Vous devriez consulter votre médecin si les modifications du pouls sont accompagnées de:

  • vertiges fréquents;
  • nausée constante;
  • faiblesse générale, apathie;
  • problèmes de respiration;
  • évanouissement.

Ces symptômes sont alarmants - ils nécessitent tous une intervention médicale. Il est possible que la femme ait déjà eu ces problèmes et la grossesse a provoqué leur aggravation. Dans tous les cas, en cas d'apparition de symptômes alarmants, il est recommandé à la femme enceinte de consulter non seulement un gynécologue, mais également un neurologue, un cardiologue et un endocrinologue.

Que faire

Que le pouls de la future mère soit augmenté ou diminué, si elle ne se plaint pas de ne pas se sentir bien, cela ne signifie pas qu’il n’ya rien à faire. Pour normaliser le pouls, vous pouvez utiliser les recommandations simples suivantes.

Conseils de tachycardie:

  • Respect du mode du jour. Une attention particulière est accordée au repos de jour et à une bonne nuit de sommeil. En savoir plus sur comment dormir pendant la grossesse, pour se sentir bien →
  • Bonne nutrition. Excluez les boissons trop fortes et toniques - le thé et le café forts.
  • Absence d'effort physique intense.
  • Avec l’autorisation du médecin, prendre des sédatifs d’origine naturelle, par exemple l’agripaume.

Conseils de bradycardie:

  • Correction du régime journalier avec l'alternance de périodes d'activité et de repos. Exclusion du surmenage.
  • Régime alimentaire équilibré, refus de la nourriture lourde.
  • Gymnastique pour les futures mères pour activer l'activité cardiaque.
  • Des promenades quotidiennes dans les airs.

Les femmes s'intéressent au pouls non seulement dans le contexte de leur santé. Parfois, ils demandent - comment déterminer la grossesse par pouls? C'est facile à faire, mais la précision du résultat est douteuse: vous devez placer votre main sous le nombril de 7 à 8 cm et écouter vos sentiments. On croit que s'il y a une grossesse - cet endroit va palpiter.

Pendant la grossesse, des modifications du rythme cardiaque sont possibles. Le plus souvent, ce n'est pas dangereux et c'est la norme physiologique.

Dans tous les cas, lors de chaque visite prévue à la clinique prénatale, le médecin contrôle nécessairement la pression et le pouls des femmes enceintes. Il est donc pratiquement impossible de passer à côté de l’apparence du problème. Pour toute anomalie, un spécialiste vous prescrira un examen supplémentaire pour prévenir les complications de la grossesse.

Auteur: Olga Rogozhkina, obstétricienne-gynécologue,
spécifiquement pour Mama66.ru

Quel devrait être le pouls pendant la grossesse est normal?

Le rythme cardiaque de la future maman est un indicateur clinique très important. Il est estimé au tout début de la grossesse. Si ses indicateurs s'écartent de la norme, une correction obligatoire des violations est requise.

À propos du rythme cardiaque chez les femmes enceintes

La vitesse du rythme cardiaque ou du pouls est un signe clinique très important. Pendant la grossesse, cet indicateur est déterminé à la fois par la future mère et le bébé.

Chez un enfant, le rythme cardiaque peut être déterminé dès les premières semaines de son développement intra-utérin. Il est possible de calculer le nombre de pulsations cardiaques chez un fœtus lors d'une échographie et à des périodes ultérieures - lors d'un examen clinique par un médecin.

Il est important de noter que les pouls normaux pendant la grossesse sont quelque peu différents.

Cela est dû à de nombreux facteurs. La raison principale - les hormones changeantes. Pendant la grossesse, le corps de la femme produit de nombreuses hormones différentes. Ils ont un impact sur le travail de l'activité cardiaque, ce qui entraîne une modification de la fréquence cardiaque.

Les médecins déterminent la fréquence cardiaque avec la détermination de la pression artérielle. Il existe toujours une relation étroite entre ces indicateurs cliniques.

Dans la plupart des cas, un changement de la fréquence cardiaque est souvent accompagné de sauts de pression artérielle. Pour une évaluation complète de la santé des femmes, les médecins évaluent ces deux indicateurs.

Dans de nombreuses futures mamans qui commencent à porter un bébé, le pouls s'accélère un peu. En règle générale, les battements cardiaques fréquents sont normalisés à la fin du troisième trimestre de la grossesse. Si cela ne se produit pas, une consultation obligatoire avec un cardiologue est requise.

Selon les statistiques, chez les futures mamans après 25-30 ans de grossesse, la fréquence cardiaque augmente sensiblement. Le pouls faible est plus fréquent chez les femmes qui ont conçu un bébé avant l'âge de 20 ans. La seule exception est la présence d'une cardiopathie congénitale pouvant entraîner le développement d'une arythmie.

Le surpoids est une autre raison pouvant expliquer le fait que le pouls d’une femme pendant la grossesse augmente. L’augmentation de la taille de l’utérus donne à penser qu’à partir de la fin du deuxième trimestre, elle exerce une forte pression sur le diaphragme. Cette situation contribue au travail du cœur de manière intense et souvent modifiée.

Une diminution significative de l'hémoglobine ou des globules rouges dans le sang provoque l'apparition d'une anémie chez la femme enceinte. Cette pathologie conduit également assez souvent au développement de la tachycardie chez une femme. Dans ce cas, le rythme cardiaque peut être normalisé avec des médicaments normalisant les taux d'hémoglobine dans le sang. Très souvent, dans ce cas, les médecins prescrivent des médicaments contenant du fer.

Les caractéristiques physiologiques du bébé qui se développe dans le ventre de la femme peuvent également entraîner une augmentation du rythme cardiaque de la mère. Selon les statistiques, une tachycardie (pouls élevé) est observée chez une femme portant un gros bébé.

Les grossesses multiples sont un autre facteur de risque pour le développement de palpitations cardiaques pendant la grossesse.

Les stress psycho-affectifs ont un effet significatif sur le travail du système cardiovasculaire. Si la future maman a constamment peur ou est nerveuse à propos de bagatelles, cela peut contribuer au fait qu'elle aura des problèmes de palpitations. Pendant la grossesse, il faut limiter le stress autant que possible et ne permettre que des émotions positives dans sa vie.

Si, au cours de la grossesse, la future mère contracte une infection, cela entraîne non seulement une augmentation de la température de son corps et l'apparition de symptômes d'intoxication, mais également une accélération du rythme cardiaque. Ainsi, le corps tente de se débarrasser des toxines virales ou bactériennes. Après récupération, le rythme cardiaque se normalise.

Les habitudes néfastes contribuent également au fait que le rythme cardiaque de la femme augmente considérablement. Fumer ou boire de l'alcool entraîne de graves attaques de tachycardie dangereuses pour la femme. Augmente également le pouls contribue à l'utilisation de café et de thé fort.

La fréquence cardiaque dépend de nombreux facteurs. Par exemple, si la future mère, avant de concevoir un bébé, était professionnellement ou activement impliquée dans le sport, son pouls serait quelque peu réduit. Cela est dû à la bonne condition physique du muscle cardiaque (myocarde). En règle générale, ces femmes ont considérablement réduit le risque de développer une tachycardie.

Une arythmie cardiaque ou une bradycardie excessivement réduite peuvent également survenir chez une femme en raison de diverses maladies cardiaques infectieuses. Les pathologies dans lesquelles le potassium et le magnésium sont réduits dans le sang peuvent également entraîner un ralentissement important de la fréquence cardiaque.

En outre, le développement de cette condition conduit à un traitement à long terme avec un effet hypotenseur. Si, pour une raison quelconque, la future mère est obligée de prendre des médicaments diurétiques (diurétiques), le risque de réduction des pulsations cardiaques augmente considérablement.

Le développement de la bradycardie conduit également non seulement à une maladie cardiaque, mais également à une pathologie des reins, du foie et d'autres systèmes biologiques. Dans ce cas, des diagnostics supplémentaires obligatoires sont requis pour clarifier le facteur causal des violations résultantes. Dans une telle situation, une femme devrait rendre visite à son thérapeute.

Les normes

Pendant la grossesse, la plupart des poulies ont un rythme cardiaque compris entre 85 et 90 battements par minute. Au premier trimestre, il ne diffère pratiquement pas des valeurs normales avant la conception.

Si une femme a une fréquence cardiaque de plus de 120 battements par minute à ce moment-là, cela peut indiquer le développement de toute pathologie. Dans ce cas, une consultation obligatoire avec un médecin est requise.

Au cours du deuxième trimestre de la grossesse, la fréquence cardiaque augmente de 10-15 battements par minute. Dans la plupart des cas, le rythme cardiaque des futures mamans est de 100-105 battements par minute pendant cette période.

La dernière période de grossesse est très importante. Pour beaucoup de femmes enceintes, le pouls monte actuellement à 115-120 battements par minute. Il n'y a pas de changement significatif de la fréquence cardiaque par semaine de grossesse pendant cette période. Habituellement, le pouls lui-même se normalise au neuvième mois de la maternité.

Pour faciliter la détection des pathologies, les médecins utilisent des tableaux dans lesquels les valeurs normales du rythme cardiaque sont indiquées à différentes périodes de la grossesse. Chaque future maman devrait avoir cet indicateur dans sa limite d'âge.

Une diminution ou une augmentation de la fréquence cardiaque nécessite la compilation de recommandations médicales.

Les symptômes

Des palpitations cardiaques font que les futures mamans commencent à présenter des signes cliniques défavorables. Si cette affection se développe soudainement et est trop prononcée, elle peut entraîner une détérioration significative du bien-être de la femme.

La future maman souffrant de tachycardie se plaint souvent de vertiges graves. Ce symptôme se manifeste souvent lors du changement de position du corps. Si une femme se lève brusquement du lit, les «mouches» commencent à clignoter devant ses yeux ou commencent à voir des cercles blancs devant ses yeux.

Les maux de tête sont un autre symptôme qui inquiète la future maman atteinte de tachycardie. Sa gravité peut être différente. Habituellement, le mal de tête inquiète constamment la future maman. Dans la soirée, ce symptôme peut augmenter.

Certaines femmes commencent à se sentir "étouffées" dans leurs seins. Ce symptôme apparaît souvent au milieu ou dans la moitié gauche de la poitrine. Beaucoup de femmes notent qu'il leur devient difficile de faire même l'effort physique habituel. Des palpitations cardiaques peuvent survenir même après le nettoyage de l'appartement ou après avoir gravi les escaliers.

Une augmentation de la sensation de froid sur la peau peut également être une conséquence d'un apport sanguin réduit. Une impulsion rapide contribue au fait qu’une saturation sanguine complète des organes internes ne se produit pas.

La peau devient pâle. Dans les cas de tachycardie grave, lorsque le pouls dépasse 150 battements par minute, chez la femme, la région du triangle nasolabial et les muqueuses des lèvres deviennent bleues.

Comment vérifier vous-même?

Pour déterminer le pouls à la maison est assez simple. Il est préférable de le déterminer aux points où la pulsation des artères est la plus prononcée. L'une de ces zones est la région du tiers inférieur de l'avant-bras, près du pli de la paume.

Le comptage du rythme cardiaque est effectué en une minute. Si une femme n'a pas d'arythmie ou de rythme cardiaque anormal, dans ce cas, le pouls peut être compté en 30 secondes. Le nombre de contractions est multiplié par 2. S'il y a des pathologies du système cardiovasculaire, accompagnées du développement d'arythmies, le pouls doit être compté dans une minute.

Pendant la détermination de l'impulsion, compte le nombre de "soubresauts". Afin de les déterminer, l'artère radiale est pressée contre l'os avec le doigt de l'autre main. Déterminer le pouls vous-même à la maison est assez facile.

Vous pouvez également déterminer le rythme cardiaque à l'aide de dispositifs spéciaux. Dans chaque tonomètre moderne, il existe une fonction permettant de déterminer le pouls.

Même chez les femmes en bonne santé, le nombre de battements de coeur peut être différent à droite et à gauche. Si ces chiffres diffèrent de plus de 20%, dans ce cas, vous devriez toujours consulter votre médecin.

Taux de pouls chez les femmes enceintes

Pendant la grossesse, le cœur est soumis à un stress accru associé à une augmentation du volume sanguin circulant, à des pics hormonaux et à d’autres facteurs. Dans ce contexte, la fréquence du pouls peut augmenter ou diminuer. De petites erreurs sont permises, mais si le nombre de battements de cœur par minute s’éloigne de manière significative de la norme, un examen sera nécessaire pour identifier le facteur causal. Pour l’essentiel, il n’ya pas de quoi s’inquiéter, mais il est conseillé d’être en sécurité afin d’éviter des problèmes de santé de la mère et des malformations fœtales.

Quel devrait être le pouls normal chez une femme enceinte?

Grâce au muscle cardiaque, tous les tissus et organes sont nourris. Le résultat est obtenu grâce aux contractions rythmiques des oreillettes et des ventricules, qui poussent le sang dans le petit et le grand cercle de la circulation sanguine. Une personne peut les ressentir sous forme de pulsation des vaisseaux sanguins. Le rythme cardiaque acceptable est de 60 à 90 battements par minute. Divers facteurs externes et internes peuvent affecter l'indicateur.

Les taux de pouls chez les femmes enceintes peuvent être vus dans le tableau:

Chez certaines femmes, un pouls normal pendant la grossesse ne peut être détecté que dans les premières semaines. Ce phénomène est associé à l'impact de facteurs négatifs (stress, processus pathologiques dans le corps, médicaments, mauvaises habitudes, surmenage). Le groupe à risque comprend les filles souffrant de maladies du système cardiovasculaire et ayant des problèmes avec le travail des glandes endocrines.

Rythme cardiaque lent

Avec une diminution de la fréquence cardiaque au-dessous de la normale, nous parlons de bradycardie. Il est considéré comme naturel que la femme soit une athlète professionnelle. Son cœur est entraîné, ce qui vous permet de garder un rythme valide, même pendant les cours. En l'absence de charge, une légère bradycardie peut être observée.

Le pouls lent est également dû à d'autres facteurs:

  • pression artérielle basse (hypotension);
  • maladies inflammatoires du muscle cardiaque;
  • manque de potassium et de calcium;
  • utilisation de comprimés aux propriétés hypotensives.

Parfois, la bradycardie provoque une maladie rénale chronique ou un dysfonctionnement du système nerveux, endocrinien et hématopoïétique. Il se caractérise par des nausées et des vertiges. Lorsque la fréquence cardiaque chute à 40 battements par minute et au-dessous, la pression artérielle diminue, ce qui conduit souvent à un état pré-inconscient et à une perte de conscience.

Palpitations cardiaques

Les palpitations cardiaques sont appelées tachycardies. En particulier, il se manifeste à un stade avancé de la grossesse. La femme augmente le volume de sang en circulation, ce qui entraîne une charge supplémentaire sur le muscle cardiaque. Elle doit redoubler d'efforts pour éviter les défaillances hémodynamiques.

En plus d'augmenter la quantité de sang, d'autres facteurs peuvent affecter l'identification de la tachycardie:

  • pathologies des reins et du système cardiovasculaire;
  • violation des glandes endocrines;
  • hypertension artérielle (hypertension);
  • perturbations des processus métaboliques;
  • maladies du système nerveux;
  • prendre des médicaments;
  • déséquilibre hormonal;
  • anémie (anémie);
  • perturbations de la régulation végétative.

Le facteur infectieux n’est pas moins important. En raison de pics hormonaux, caractéristiques de la grossesse, l'immunité diminue, ce qui conduit à une infection dans le corps. La lutte contre ce phénomène se manifeste par une augmentation de la température et du pouls. Parmi les facteurs gênants, vous pouvez également souligner l'abus de caféine et d'énergie, le tabagisme, l'alcool, l'alcool, les situations de stress et la surcharge physique.

Quand une femme a une tachycardie, le tableau clinique suivant apparaît:

  • des vertiges;
  • faiblesse générale;
  • nausée jusqu'à vomissement;
  • mal de tête;
  • augmentation de la pression.

Symptômes nécessitant une intervention médicale

Les attaques légères de tachycardie ou de bradycardie ne sont pas particulièrement manifestes. Ils peuvent être arrêtés chez eux avec des moyens abordables. Il convient de prêter attention au problème du développement de symptômes dangereux:

  • accès réguliers de vertige;
  • perte de conscience;
  • faiblesse croissante;
  • altération de la fonction respiratoire;
  • bâillonnement fréquent.

Les signes exprimés peuvent indiquer le développement de pathologies dangereuses du cœur et d'autres organes. Quand ils sont identifiés, il est urgent de consulter un médecin généraliste ou un cardiologue. Il organisera une enquête et, sur la base de leurs résultats, sera en mesure d'identifier le facteur causal.

Méthodes de stabilisation

Si vous trouvez des symptômes étranges, vous devriez consulter un spécialiste. Il fera un schéma de thérapie, en se concentrant sur les résultats du diagnostic. Il visera à éliminer le facteur causatif, à stabiliser le travail du cœur et à arrêter le tableau clinique. Dans le contexte du traitement, les recommandations suivantes doivent être observées:

  • faire un bon régime alimentaire;
  • marcher plus en plein air;
  • prendre des complexes de vitamines;
  • éviter le stress;
  • essayez de ne pas trop forcer physiquement et mentalement;
  • dormir 8 heures par jour;
  • entreprendre une thérapie physique pour les femmes enceintes;
  • venir en temps voulu pour un examen de routine chez le gynécologue;
  • abandonner les mauvaises habitudes;
  • exclure de la liste des boissons consommées l'énergie et le café.

Pour réduire le pouls, les médecins ont dressé une liste de recommandations:

  • boire un verre d'eau par petites gorgées à un rythme lent;
  • enlève les vêtements de la poitrine et du cou et s'allonge sur le lit;
  • ouvrir les fenêtres dans la chambre;
  • faire 2-3 respirations profondes et expirations lentes.

Le traitement médicamenteux n'est pas recommandé pendant la grossesse. Les exceptions sont les préparations à base de plantes (Persen, Novopassit) et les décoctions sur aubépine, mélisse, menthe et autres plantes. Ils ont un effet sédatif et réduisent la fréquence et l'intensité des contractions cardiaques. Prendre des médicaments pendant la grossesse n’est nécessaire qu’après avoir consulté votre médecin.

La bradycardie chez les athlètes n'a pas besoin d'être traitée. Elle n'a pas d'impact négatif sur la future mère et le fœtus. Sinon, la situation avec ses formes pathologiques. Un traitement médicamenteux sera prescrit pour leur soulagement. Parmi les remèdes populaires, on peut distinguer les décoctions de citronnelle, d'immortelle et de millefeuille chinois.

La connaissance du pouls autorisé permettra aux femmes enceintes d'éviter des problèmes de santé. Si vous présentez des signes de tachycardie ou de bradycardie, vous devriez consulter un médecin. Il vous dira combien de battements de cœur par minute devraient être pris en compte et quelles méthodes doivent être appliquées pour normaliser la maladie. Le traitement visera à stabiliser le pouls et à éliminer le facteur causal.

Quel est le taux de pouls chez les femmes enceintes au cours des 1, 2, 3 trimestres de la grossesse?

Le moment de la grossesse est un moment privilégié pour chaque mère. Elle s'inquiète de toutes les sensations en elle. C'est pourquoi son pouls augmente souvent pendant la grossesse, ce qui peut l'effrayer encore plus.

Mais le pouls des femmes enceintes indique la vitesse à laquelle le sang se déplace le long des parois des vaisseaux sanguins, car le corps de la mère fournit maintenant de l’oxygène à son organisme, mais aussi au futur bébé.

Qu'est-ce qui affecte le rythme cardiaque chez une femme enceinte?

Dès que l'organisme comprend qu'une nouvelle vie s'est créée, chaque système d'organes subit des modifications cardinales. Bien entendu, le système cardiovasculaire subit ce processus parmi les premiers.

Le médecin traitant détermine le pouls normal pendant la grossesse, car il est individuel pour chaque femme en raison des différences physiologiques du fœtus en développement et des caractéristiques individuelles de la mère.

En raison de la nécessité de nourrir le corps en croissance avec de l'oxygène et des nutriments, le pouls des femmes enceintes commence à augmenter pour des raisons physiologiques. Cette fluctuation dépend de certains facteurs:

  • terme de gestation, en fonction du trimestre, le pouls peut augmenter;
  • Une grossesse multiple indique la possibilité de présence d'une tachycardie physiologique chez la femme enceinte au cours de la gestation. Ce facteur est donc en mesure d'influer sur ce que devrait être le pouls pendant la grossesse dans un cas particulier.
  • hypervolémie (augmentation du volume sanguin dans le corps), est observée au tout début de la grossesse, ce sang supplémentaire atteint environ 1,5 litre à la fin de la grossesse, le cœur doit pomper cette quantité supplémentaire de vie à travers le corps et à travers le corps de l'enfant, donc la femme l'enfant ne doit pas s'inquiéter d'une augmentation temporaire de l'onde de pouls;
  • les hormones thyroïdiennes, l'œstrogène et le cortisol modifient le pouls d'une femme enceinte, dont la norme ne dépasse pas 100 battements par minute (pendant le sommeil et la veille);
  • une modification de la position du cœur (se rapportant à 30 à 35% des femmes enceintes) est due à une modification de la hauteur du plancher de l'utérus, qui commence à comprimer le diaphragme, poussant et modifiant la position du péricarde;
  • en raison de l'élévation du diaphragme - la capacité des poumons diminue, les muscles respiratoires sont donc inclus dans le travail compensatoire, ce qui oblige le sang à donner plus d'oxygène. Par conséquent, le pouls normal d'une femme enceinte diffère principalement du reste.

Quel est le pouls d'une femme pendant la gestation?

Les modifications physiologiques (normales) du nombre de battements de cœur à chaque stade de la grossesse diffèrent les unes des autres en raison de la restructuration physique interne et externe du corps de la future mère.

Le taux moyen d'un adulte est de 60 à 80 coups de sang sur les parois des vaisseaux sanguins en 60 secondes. Modérément augmentation du pouls pendant la grossesse. Pendant la grossesse, le pouls augmente à 10 battements selon la norme. La limite supérieure est considérée comme le nombre de 100 chocs en 60 secondes.

Le type de pouls qu'une femme enceinte devrait avoir est affecté par son développement physique. Si la future mère pratique un sport actif, par exemple la natation ou la gymnastique, la vague de surtension peut atteindre 100 battements en 60 secondes, mais ces charges doivent être négociées avec le médecin traitant qui surveille la grossesse. Parce qu'il arrive que des changements dans les fluctuations du pouls affectent négativement le développement intra-utérin d'un enfant.

Au début du terme

Il y a trois périodes de grossesse, dans chacune d'elles quelques changements avec le corps de la femme et le corps. Néanmoins, le pouls doit rester dans les limites autorisées, au-delà desquelles il devrait alarmer et nécessiter une surveillance médicale.

Le premier trimestre est considéré comme le plus excitant, surtout si la femme a sa première grossesse. À ce stade, l’essentiel est de ne pas être nerveux et de comprendre les multiples symptômes apparus, qui jusqu’alors étaient inconnus. Les statistiques donnent la réponse à l’impulsion qu’une femme enceinte devrait avoir au premier trimestre - elle varie en moyenne de 70 à 90 battements en 60 secondes. C’est un changement presque imperceptible, car le corps commence tout juste à se préparer à l’apparition d’une nouvelle vie.

2 trimestres

Le pouls chez les femmes enceintes au deuxième trimestre augmente de manière significative, sa limite supérieure pouvant être de 80 à 100 battements par minute, mais il est à l’état de repos relatif. Pendant toute la durée de la grossesse, la parturiente doit surveiller la vitesse du pouls et contacter immédiatement le médecin en cas de suspicion de tachycardie sinusale.

Ces derniers mois

L'augmentation de la charge sur le corps donne la réponse à ce que devrait être le pouls d'une femme enceinte au 3ème trimestre.

Une augmentation du pouls physiologiquement est la norme chez les femmes enceintes, le troisième trimestre est considéré comme le plus difficile: l'enfant a pris le poids nécessaire et va naître bientôt. Le pouls au cours de la grossesse trois trimestres est, comme auparavant, de 70 à 100. Une note de 100 ne peut être considérée comme la norme que moyennant un léger effort physique, sinon il s’agit d’une tachycardie qui nécessite un traitement immédiat.

Les médecins ont remarqué un trait distinctif intéressant chez les femmes en bonne santé: chez une telle mère, dans une position opposée, les fluctuations du pouls ne sont pas sujettes à des changements mineurs, mais lors des dernières phases de la grossesse, étant sur le dos, son pouls s'accélère jusqu'à 120 répliques sur les parois du vaisseau.

Avant l'accouchement

Le pouls des femmes enceintes au troisième trimestre, dont le taux a quelque peu diminué, parle des dernières semaines de gestation. Le corps de la mère prépare le fœtus à une naissance rapide. Au cours de cette période, le médecin traitant doit vous observer avec diligence, car il existe un risque de développer une hystose. Il s’agit d’une toxicose tardive pouvant entraîner un accouchement anormal et une césarienne.

Pression standard

La pression, comme le pouls, chez les femmes enceintes peut fluctuer. Son rythme est en grande partie déterminé par la force et la fréquence cardiaque, ainsi que par d'autres facteurs. La plage normale est standard: de 100 à 140 mm Hg. st. par index systolique.

La progestérone commence à être produite au cours de la première moitié de la grossesse et cette hormone affecte directement la pression artérielle, réduisant ainsi son niveau de base. La seconde moitié de la grossesse se caractérise par une légère augmentation de la pression artérielle sur les parois des vaisseaux sanguins, car la progestérone réduit les performances de sa production.

Pression chez la femme enceinte: la norme et les déviations

Que faire si le pouls est anormal?

Si la future mère a une fréquence cardiaque élevée ou une tachycardie, il est nécessaire:

  • rendre visite au médecin traitant;
  • prendre des médicaments prescrits par le médecin traitant;
  • arrête de t'inquiéter;
  • boire plus d'eau et marcher dans l'air frais.

Si vous pensez que la bradycardie est présente, vous devez également consulter un cardiologue supplémentaire si les symptômes inquiètent trop la femme enceinte. En outre, ce symptôme peut se développer en raison de carences nutritionnelles ou d'une faible activité physique.

Utile

Dans la vidéo suivante, vous pouvez connaître le rythme cardiaque d'une personne:

Pouls chez les femmes enceintes: la table normale

Le pouls est un indicateur qui indique la fréquence à laquelle un cœur humain bat. Cette valeur est extrêmement importante dans le diagnostic de diverses maladies et ses modifications peuvent être jugées en fonction de l'état du cœur, des vaisseaux sanguins et de l'organisme. Les taux de pouls chez les femmes enceintes diffèrent légèrement des indicateurs habituels d'un adulte en bonne santé. Il est utile de déterminer quelles sont les valeurs reconnues comme optimales et quelles sont les différentes divergences qu’elles peuvent révéler lorsque vous portez un enfant.

Normalement, chez une personne adulte en bonne santé, le pouls varie entre 60 et 90 battements par minute, s’accélérant temporairement lorsqu’un effort physique ou une expérience émotionnelle sérieuse. Chez les femmes, les indicateurs sont toujours légèrement supérieurs à ceux des hommes. Cela est dû à des caractéristiques physiologiques - le cœur d’une femme moyenne est légèrement plus petit et bat plus souvent. En outre, le corps féminin est plus sujet aux fluctuations des niveaux hormonaux.

De plus, le pouls change généralement avec l'âge. Plus la personne est âgée, plus le pouls est élevé, de sorte que certaines charges commencent à être transférées plus durement. Si le pouls d’une personne est constamment surestimé ou sous-estimé et qu’il ne se normalise pas pendant longtemps, on peut parler de pathologie.

Avec le pouls, il est également important de mesurer la pression artérielle. Les paramètres supérieurs et inférieurs de la pression artérielle indiquent la force avec laquelle le cœur pompe le sang. Cet indicateur est également important pour vous permettre de brosser un tableau complet de l’état du système cardiovasculaire et de juger de la santé humaine en général.

L'indicateur absolument idéal est la valeur de 120 à 80. Cependant, en réalité, une telle pression est assez rare, car dans la vie de toute personne, il existe toujours des facteurs qui affectent le niveau de pression artérielle. De petites déviations, sous lesquelles il n'y a aucun signe de malaise, peuvent être considérées comme la norme.

Chez les femmes, la pression devrait toujours être légèrement inférieure à celle des hommes, mais elles dépendent généralement de la taille et de la taille. Pour chaque personne, il peut y avoir un indicateur individuel normal. Si la pression est fortement réduite ou surestimée par rapport à la norme et que des symptômes de maladie cardiaque apparaissent, vous devriez consulter un médecin et rechercher la cause exacte de cette affection.

La pression et le pouls pendant la grossesse changent constamment. Les deux indicateurs sont généralement surestimés par rapport à la norme - cela se produit pour plusieurs raisons. Par conséquent, pendant la grossesse, il est conseillé aux femmes d'éviter les facteurs susceptibles d'entraîner une augmentation encore plus importante de la pression et du pouls.

C'est important! Il est généralement conseillé aux femmes enceintes présentant des anomalies graves pendant la gestation d’être vues par un cardiologue.

Fréquence cardiaque chez les femmes enceintes?

En général, une augmentation du pouls est plus fréquente chez les femmes enceintes, en particulier au tout début de la gestation, au cours des premier et deuxième trimestres. Au troisième trimestre, il diminue généralement légèrement et se rapproche de la normale. Pour beaucoup, le rythme cardiaque peut atteindre de 80 à 90 battements par minute tout le temps, presque sans décroître, de telles indications sont considérées comme normales. La fréquence des battements de coeur pendant la grossesse peut être prédite à l'avance, les facteurs suivants l'affectent:

  • niveau de forme physique. Si une femme fait du sport régulièrement avant sa grossesse, il est alors possible que la charge soit plus facile à supporter sous la forme d'un fœtus;
  • l'âge Chez les femmes après vingt-cinq ans, le pouls pendant la grossesse est plus élevé en moyenne;
  • poids, ainsi que la présence d'autres maladies et pathologies pouvant affecter le rythme et la pression cardiaques.

Des raisons supplémentaires pour augmenter le pouls et la pression lors de la naissance de l'enfant peuvent être appelées une grande masse du fœtus lui-même, divers stress, des expériences émotionnelles fortes et constantes, une mauvaise alimentation, le développement de toute pathologie.

Au début, le taux est toujours un peu plus élevé, mais il ne faut pas oublier que les écarts importants ne doivent pas être ignorés. Si le rythme cardiaque dépasse cent, il est préférable de consulter votre médecin immédiatement.

C'est important! Si la future mère souffre d'hypertension ou de tachycardie, il est également nécessaire de vérifier l'état du fœtus afin de s'assurer qu'il n'y a pas de pathologies intra-utérines.

La pression de la grossesse augmente également et peut être légèrement supérieure à 120 x 80. Souvent, lorsqu’elle porte un enfant, l’hypertension légère devient une variante normale et doit disparaître après la naissance du bébé. Si l'hypertension ou la tachycardie ne disparaît pas après un certain temps après l'accouchement, vous devez être examiné par un cardiologue.

En général, les indicateurs normaux pour une femme enceinte peuvent être représentés sous la forme du petit tableau suivant;

Cependant, dans tous les cas, lorsque le pouls est élevé, il est également important de faire attention à l'état général de la femme. Les écarts temporaires par rapport aux indicateurs normaux peuvent être considérés comme une condition acceptable si cela ne présente aucun signe de malaise. Assurez-vous de contacter votre médecin si les symptômes suivants se manifestent à l'arrière-plan, tels que des troubles du rythme cardiaque ou de la pression artérielle:

  • vertiges, maux de tête, problèmes de coordination;
  • difficulté à respirer, sensation de lourdeur dans la poitrine, douleur au côté gauche de la poitrine, incapacité à supporter des charges même légères;
  • "Étoiles", "mouches" devant les yeux, troubles visuels;
  • engourdissement dans les membres, pâleur de la peau.

Ce sont les principaux symptômes des troubles du système cardiovasculaire, ils devraient être particulièrement alarmants pendant la grossesse. Afin de ne pas provoquer leur apparition pendant la gestation, évitez tout effort physique excessif, épuisement mental et émotionnel, stress intense et anxiété. Tout cela peut entraîner une hypertension ou une tachycardie.

Afin d'atténuer les symptômes d'un rythme normal et d'une augmentation de la pression pendant la grossesse, il est important de respecter le schéma posologique quotidien correct. Une femme enceinte devrait avoir suffisamment de repos, bien manger. Ne négligez pas non plus les exercices spéciaux pour les femmes qui les portent, qui aident à supporter plus facilement la grossesse et à se préparer à l'accouchement.

Si une attaque de tachycardie ou d'hypertension artérielle survient brutalement, l'état se détériore rapidement, vous ne devez donc pas recourir à l'auto-traitement. Il est préférable de consulter un médecin dès que possible, dans les cas graves, il est permis d'appeler une ambulance.

De plus, n'oubliez pas qu'il est important de mesurer le pouls et la pression du fœtus. Le médecin doit être visité régulièrement, en fonction du déroulement et de la gravité du processus de gestation. Avec une surveillance constante adéquate de l'état de la mère et de l'enfant, la probabilité de donner naissance à un enfant en parfaite santé est beaucoup plus grande.

Pouls rapide pendant la grossesse: norme et pathologie, symptômes et traitement

Vous apprendrez de cet article: quel est le pouls élevé pendant la grossesse, quel est le danger d'un pouls rapide et comment y faire face.

Les futures mères constituent une catégorie de patientes complètement distincte. Le pouls et le taux de contractions cardiaques chez une femme enceinte sont plus susceptibles que chez la même femme en dehors de la période de gestation. En moyenne, chez les femmes enceintes, une augmentation normale du pouls correspond à une augmentation de l'ordre de 15% du pouls normal chez les femmes (c'est-à-dire jusqu'à 80 à 90 battements par minute). Le pouls pendant la grossesse augmente normalement progressivement pour atteindre un maximum pendant le travail.

En moyenne, chez les femmes enceintes en bonne santé, un pouls élevé signifie une fréquence de 100 battements ou plus par minute.

Les impulsions périodiques qui augmentent jusqu'à 100 battements par minute ne sont pas dangereuses pour la mère et le fœtus, mais peuvent causer une gêne au patient. En règle générale, une maladie aussi légère ne nécessite pas de traitement grave et disparaît complètement après la naissance du bébé.

Le rythme cardiaque constamment augmenté pendant la grossesse, ainsi que ses sauts au-dessus de 110-120 battements par minute, sont dangereux non seulement pour le cœur de la future mère, mais aussi pour le fœtus, ce qui affecte négativement sa croissance et son développement.

Le traitement de la fréquence cardiaque anormalement élevée et d'autres maladies cardiaques chez les femmes enceintes est effectué par le thérapeute de la clinique prénatale avec un cardiologue. Tous les rendez-vous de ces médecins sont compatibles avec l'obstétricien-gynécologue qui observe cette femme enceinte.

Avec un contrôle adéquat du pouls et de la tension artérielle, les chances de conserver une grossesse et d'avoir un bébé en bonne santé ont tendance à être de 100%.

Pourquoi pendant la grossesse le pouls d'une femme est plus élevé que la normale

  • Augmentation du volume sanguin circulant ou cci. La quantité de la partie liquide du sang de la future mère à la naissance augmente environ 1,5-2 fois. Ainsi, l'augmentation totale du volume sanguin est d'environ 2 litres. Ce volume sanguin «supplémentaire» est réservé aux hémorragies postpartum et garantit un apport sanguin adéquat au fœtus en croissance. Inutile de dire que pour faire face à la charge accrue, le cœur doit se contracter de plus en plus souvent.

  • Changements dans la structure de la paroi vasculaire et son tonus. Pendant la grossesse, le placenta et le fœtus eux-mêmes dans le sang de la mère sécrètent des substances spéciales et des hormones qui ont un effet relaxant sur la paroi vasculaire. En conséquence, les vaisseaux deviennent moins élastiques, moins sensibles aux substances vasoconstricteurs et aux impulsions nerveuses. Ce phénomène est également nécessaire pour une alimentation normale du placenta et du fœtus en croissance en cas de spasme vasculaire imprévu - crise hypertensive ou stress grave. Plus la paroi vasculaire est relâchée, plus la pression artérielle est basse. Une telle hypotension est caractéristique des femmes enceintes, en particulier au cours du premier trimestre. Plus la pression artérielle est basse, plus le cœur bat vite et le pouls est rapide.

  • Le poids de la femme qui augmente progressivement augmente la charge sur le cœur, le faisant battre de plus en plus vite. Plus le gain de poids est élevé, plus les changements dans le travail du cœur sont prononcés. C'est pourquoi 10-12 kilogrammes sont considérés comme un gain de poids normal.
  • Tous ces changements sont normaux, visent le maintien normal du fœtus et ne devraient pas déranger une femme enceinte. Par conséquent, un pouls pouvant atteindre 100 battements par minute n'est pas considéré comme une pathologie chez les femmes enceintes, à condition qu'elles se sentent normales.

    Causes pathologiques du pouls élevé chez les femmes enceintes

    Nous énumérons les principales maladies et conditions qui déclenchent un pouls rapide pendant la grossesse:

    1. Stress, tension nerveuse, sommeil de mauvaise qualité et manque d'air frais - hypoxie.
    2. La consommation excessive de café, de thé fort, de boissons énergisantes et de tabac stimule le cœur, l'obligeant à travailler à la limite de ses capacités.
    3. Basse pression artérielle - hypotension. Outre la diminution physiologique du tonus vasculaire et de la pression artérielle, les femmes enceintes peuvent présenter une hypotension grave accompagnée d'une accélération du rythme cardiaque, de vertiges et d'une perte de conscience. Une telle condition désagréable est observée dans le contexte de la toxémie du premier trimestre, de la malnutrition, de la consommation excessive de préparations de magnésium, d’antispasmodiques et de progestérone.
    4. Une pression accrue peut également provoquer une augmentation de la fonction cardiaque et du rythme cardiaque. Une pression élevée chez les femmes enceintes est une affection très grave, pouvant être la manifestation d'un état de grossesse dangereux - la gestose. La gestose est une maladie qui ne survient que chez les femmes enceintes et se caractérise par une augmentation de la pression artérielle, un gonflement et l'apparition de protéines dans les urines.

  • L'anémie ou l'anémie est une affection qui accompagne chaque troisième grossesse. La consommation accrue de fer par le fœtus en croissance et son apport insuffisant en aliments provoquent une anémie et la privation subséquente en oxygène des tissus. Pour compenser le déficit en hémoglobine, le cœur est contraint de battre plus vite, nourrissant au maximum les tissus.
  • Maladies cardiaques - malformations congénitales et acquises, arythmies cardiaques (arythmies), dystrophie du myocarde et autres maladies graves.
  • Troubles de la glande thyroïde - hyperthyroïdie ou augmentation de la fonction de la glande.
  • Usage inapproprié ou incontrôlé de drogues. De nombreux médicaments, à la fois cardiaques et gynécologiques, dont le schéma posologique est incorrect peuvent provoquer une tachycardie et une fréquence cardiaque élevée. Les médicaments pour la tension artérielle, les hormones thyroïdiennes, la magnésie, ainsi qu'une substance connue pour supprimer l'apparition du travail prématuré - le gynipral tocolytique - entraînent très souvent une augmentation du pouls.

    Symptômes d'augmentation anormale du pouls

    Toutes les femmes enceintes ont besoin de connaître les signes qui distinguent un pouls accru de façon pathologique pendant la grossesse:

    1. Sensation de battement de coeur. Normalement, une personne ne ressent pas le travail de son cœur. Avec l’augmentation pathologique de son travail, on a l’impression que "le cœur bondit hors de la poitrine".
    2. Basse pression (inférieure à 100/70 mm Hg. Art.) Ou élevée (supérieure à 140/90 mm Hg. Art.).
    3. Sensation de peur et sueur gluante et froide.
    4. Essoufflement - respiration accrue, sensation de manque d'air.
    5. Douleur dans le coeur et derrière le sternum.
    6. Troubles du cœur du fœtus - divers troubles du rythme du CTG (ou cardiotocogramme - une sorte d'électrocardiogramme du fœtus): tachycardie fœtale, symptômes de manque d'oxygène chez le fœtus et débit sanguin utéroplacentaire altéré en fonction des résultats des ultrasons et du doppler.

    Si l'un de ces symptômes apparaît en combinaison avec un pouls rapide, il est nécessaire de contacter immédiatement un médecin généraliste de la clinique prénatale ou directement à l'hôpital compétent affecté à la clinique prénatale.

    Traitement élevé du pouls chez les femmes enceintes

    Tout d'abord, il est nécessaire de rechercher les causes de cette affection chez une femme enceinte: élimination de l'anémie, des pathologies thyroïdiennes et cardiaques, des mauvaises habitudes, de l'administration inappropriée de médicaments. Lorsque de tels États sont trouvés, il est nécessaire de s’occuper de leur élimination.

    En cas de tachycardie légère, il est recommandé de prendre un pouls lent et de rares épisodes:

    1. Exercices de respiration, cours de yoga, marche au grand air, natation. Ces exercices normalisent le tonus vasculaire et stabilisent le système nerveux.
    2. Massage des sinus carotides lors de crises cardiaques et augmentation du rythme cardiaque. Pour ce faire, frottez doucement les surfaces latérales du cou - où il y a une pulsation de l'artère carotide. Le massage est fait des deux côtés simultanément pendant 10-15 minutes.
    3. Préparations à base de plantes: extraits de valériane, d’agripaume, de menthe, de mélisse, d’aubépine, de passiflore. Ces plantes médicinales peuvent être utilisées à la fois séparément et en tant que produits d'association finis.
    4. Complexes de vitamines avec teneur obligatoire en potassium, magnésium et vitamines du groupe B. Ces substances ont un effet protecteur sur le muscle cardiaque et normalisent le travail du système nerveux.

    En cas de maladies graves du système cardiovasculaire, de troubles du rythme cardiaque et de l’inefficacité de ces mesures, la future mère doit être hospitalisée dans le service de cardiologie pour un examen approfondi et la sélection d’un traitement spécialisé. Il existe des médicaments cardiologiques spéciaux autorisés chez les femmes enceintes.

    Il est très important de rechercher la cause du pouls avec facultés affaiblies et de prescrire un traitement adéquat, car le cœur de la mère bat littéralement pour deux, fournissant de l'oxygène et des nutriments à l'enfant à naître.

    Le pouls pendant la grossesse est normal. La tachycardie chez les femmes enceintes - pourquoi cela se produit-il et que faire

    Pendant la grossesse, le système cardiovasculaire représente la charge maximale. Par conséquent, les changements dans le pouls des futures mères sont très fréquents. Quand est-ce normal et quand se situe la pathologie et que faire?

    Normalement, le rythme cardiaque d'une femme enceinte peut atteindre 120 battements. en quelques minutes Ceci est une condition physiologique et ne nécessite pas de traitement. Dépasser cette valeur est appelé tachycardie et une diminution de la fréquence cardiaque inférieure à 60 par minute est appelée bradycardie. Un autre écart par rapport au pouls normal - son arythmie - un rythme cardiaque irrégulier - nécessite un traitement médical peu exigeant et un examen approfondi, car il se produit rarement chez une femme en bonne santé, ce qui indique le développement de crachats.

    Augmentation du pouls (tachycardie) pendant la grossesse

    Chez les futures mères, le pouls augmente. Avant une grossesse chez une femme en bonne santé, ce chiffre ne dépasse généralement pas 90 battements par minute. Mais littéralement quelques semaines après la conception, il s'accélère en raison de l'ajout progressif de la charge sur le cœur en raison de la croissance et du développement du fœtus, l'augmentation physiologique du sang circulant. Une secousse hormonale grave, une émotivité accrue et une sensibilité accrue de la mère sont également importantes.

    Causes de la tachycardie

    Le pouls peut atteindre 140 si la femme est allongée sur le dos. L'utérus, avec son poids prenant des fruits, serre l'aorte abdominale, réduisant ainsi le retour de sang au cœur, de sorte qu'il commence à battre plus fort. Plus la durée de la grossesse est longue, plus ce phénomène est appelé syndrome de la veine cave inférieure. Le manque de sang, et donc d'oxygène, peut devenir si important que la future maman peut ressentir un manque d'air flagrant, des vertiges grandissants et même perdre connaissance.

    En plus de la grossesse, la cause de l'augmentation du rythme cardiaque peut être:

    1. Augmentation de la production d'hormones thyroïdiennes.
    2. Processus d'infection, en particulier de grippe, ARVI.
    3. L'utilisation de certains médicaments (par exemple, la naphazoline, le ginipral).
    4. Augmentation ou diminution de la pression, malformations cardiaques.
    5. Boire du café et du thé.
    6. Etat de stress.
    7. Tabagisme et consommation d'alcool.

    Manifestations de tachycardie pendant la grossesse

    Pendant la période de pouls croissant, la future mère peut se plaindre de faiblesse, de vertiges, de nausées, de sensation de chaleur, de sensation de «battement de cœur», de manque d’air.

    Quel est le pouls dangereux pour les femmes enceintes

    Le plus souvent, l'état de tachycardie à court terme n'a pas d'incidence sur la santé de la femme enceinte et de l'enfant. Le danger ne concerne que les cas d'attaques soudaines avec une fréquence cardiaque supérieure à 140 par minute, au cours desquelles une femme peut s'évanouir et se blesser.

    Une augmentation significative constante du pouls de la mère est assombrie par le manque d'oxygène du fœtus et par un retard dans sa croissance. Pour une femme, cette condition est également défavorable, car tous ses tissus et organes sont moins bien alimentés en sang.

    Que faire avec la tachycardie

    Si l’augmentation de la fréquence cardiaque est associée à la position de la femme enceinte sur le dos, vous devez vous asseoir lentement et avec précaution ou vous tourner légèrement et prendre quelques respirations profondes et calmes. Il est impossible d'augmenter brusquement en même temps, car il y a une forte probabilité d'évanouissement.

    Que faire si la tachycardie est devenue un compagnon constant de la future mère:

    • Normaliser la routine quotidienne. Les périodes d'activité doivent alterner avec le repos. Nuit de sommeil - au moins 8 heures.
    • Puissance correcte. Devrait se méfier de trop manger. Il est souhaitable de manger des aliments en fractions fractionnées avec une pause de 3-4 heures.
    • Abandonnez complètement le café et le thé. Ces boissons peuvent être remplacées par une compote de fruits secs ou de baies naturelles, racine de chicorée.
    • Abandonnez l'effort physique actif.
    • Sur ordonnance du médecin, vous pouvez prendre des sédatifs d'origine végétale.

    Pour exclure une pathologie grave du système endocrinien ou cardiovasculaire, il est impératif de consulter un spécialiste: un endocrinologue et un cardiologue.

    Diminution du pouls (bradycardie) pendant la grossesse

    Chez les femmes enceintes, la bradycardie est rare.

    Causes de la bradycardie

    Le plus souvent, une mère en bonne santé aura un pouls rare si elle a été professionnellement impliquée dans le sport et si son cœur a été entraîné avant la grossesse. Cependant, cette condition peut être causée par un certain nombre de pathologies:

    1. Maladies de la glande thyroïde.
    2. Maladies des reins et du foie.
    3. Pathologie du coeur ou des vaisseaux sanguins.
    4. Violations de la fonction régulatrice du système nerveux central.

    Par conséquent, lorsque vous détectez une impulsion lente, en particulier pendant l'exercice, vous devez absolument être examiné.

    Manifestations de bradycardie

    Avec une diminution de la fréquence cardiaque inférieure à 60 battements par minute, les symptômes caractéristiques sont les suivants: nausée, intolérance aux pièces bouchées, évanouissements, vertiges et faiblesse générale.

    Qu'est-ce qu'une bradycardie dangereuse?

    Une légère diminution de la fréquence cardiaque n'est pas dangereuse pour la femme enceinte et son bébé. Mais si le pouls tombe à 40 battements par minute et en dessous, il en résulte une perte de conscience et, dans les cas graves, un arrêt cardiaque.

    Les enfants dont la mère pendant la grossesse a constamment souffert de bradycardie sont plus susceptibles de naître avec des signes d'hypoxie et peuvent avoir un poids corporel inférieur.

    Que faire avec la bradycardie

    Comme dans le cas de la tachycardie, avec des symptômes inexprimés d'un pouls rare, il suffit de normaliser le mode de vie:

    • Travail sain et repos.
    • Nutrition rationnelle.
    • Activité physique modérée, il est particulièrement important de faire de la gymnastique quotidienne.
    • Peut-être l'utilisation de thé vert ou noir faible.
    • Marchez plus souvent au grand air à un rythme lent, de préférence en compagnie de votre conjoint ou de votre petite amie.

    Si la bradycardie est dangereuse pour une femme, un cardiologue traitera cette affection. Il prescrit des médicaments spéciaux qui accélèrent le pouls. Dans des cas exceptionnels, l'installation d'un stimulateur cardiaque est indiquée.

    Diagnostic des modifications du pouls pendant la grossesse

    À chaque rendez-vous avec un obstétricien-gynécologue ou un médecin généraliste, toutes les femmes enceintes doivent prendre le pouls. Mais une femme en position doit elle-même surveiller quotidiennement cet indicateur. Il est facile de déterminer:

    • Le meilleur endroit pour compter la fréquence cardiaque est l'emplacement de la pulsation de l'artère sur le poignet ou le cou.
    • Comptez le nombre de battements de coeur pendant 1 minute.
    • Mesurez mieux après un court repos, au repos. Cela ne devrait pas être fait après un repas copieux.

    En plus de compter le pouls sur le bras, la variation de la fréquence cardiaque pendant la grossesse peut être déterminée à l'aide d'un ECG. Quels sont les écarts et les problèmes sur l’électrocardiogramme - à lire ici. Si le cardiologue soupçonne une anomalie cardiaque, il peut prescrire d'autres méthodes, telles que l'échographie cardiaque ou l'enregistrement quotidien continu du rythme cardiaque à l'aide d'un appareil spécial (holter). L'indicateur de pouls est donné automatiquement par les tonomètres électroniques modernes que possèdent de nombreuses maisons.

    Les naissances chez les femmes atteintes de pouls sont plus souvent menées naturellement. Les indications de césarienne sont déterminées par un gynécologue en collaboration avec un cardiologue.

  • Pinterest