Qu'est-ce qui peut et ne peut pas manger après un AVC?

Un régime alimentaire après un accident vasculaire cérébral est un élément important du rétablissement de la santé, car la nourriture détermine non seulement le teint, mais également comment les gens vont mieux après la maladie. Les recommandations de l'école soviétique de nutrition thérapeutique, élaborées il y a près de 100 ans, mais toujours pertinentes et efficaces jusqu'à présent grâce à une approche scientifique approfondie, permettent de progresser plus rapidement. Ceci est confirmé par leur utilisation non seulement par les médecins pour le rétablissement des patients après une maladie, mais également par les diététistes à la mode pour élaborer des programmes de nutrition.

Principes d'un régime après un AVC

Malgré les différences dans les causes de ces maladies, le régime alimentaire après un AVC ischémique et hémorragique est similaire. Le schéma d'alimentation mis au point pour de tels cas par le professeur Pevzner est utilisé. Suivre le régime proposé aide à améliorer les fonctions du cœur et des vaisseaux sanguins, soulage et aide les reins et le foie à fonctionner plus facilement et mieux, traite les organes digestifs avec beaucoup d'attention et normalise le métabolisme.

Lorsqu’il s’agit de nutrition après un accident vasculaire cérébral à la maison, il faut tenir compte du fait qu’une personne ayant un poids normal peut en consommer 2600 kcal par jour, mais en cas d’excès de poids, un maximum de 2300. La composition de l’aliment doit être la suivante (par des fractions obliques, des indicateurs pour surpoids et surpoids):

  • 100/90 g - protéines, et plus de la moitié devraient être des animaux;
  • 350/300 g - composant glucidique;
  • 80/70 g - partie grasse;
  • liquide, en plus d'être contenu dans les aliments - 1,2 l.

Le sel est limité à l'exclusion complète. Convalescent doit apprendre à gérer les sels présents dans les produits. Tout ce que vous pouvez manger après un accident vasculaire cérébral ne doit pas irriter la digestion, exciter les vaisseaux sanguins, les nerfs, le cœur. Les repas difficilement digestibles ne sont pas autorisés, mais les aliments qui ajoutent des vitamines au régime alimentaire (en particulier les vitamines C et B), des substances lipotropes, du potassium et du magnésium sont obligatoires. La teneur en aliments alcalinisants - légumes, fruits, produits laitiers - augmente, et il est préférable d’acheter ces derniers sans graisse ou avec un minimum de teneur en matière grasse, le maximum admissible étant de 5%. Et les produits laitiers devraient être abandonnés. L'inclusion de fruits de mer dans le menu est la bienvenue.

Un régime alimentaire après un AVC ne doit pas contenir de produits semi-finis - ils contiennent beaucoup de gras trans, d’agents de conservation et de sel, ce qui augmente le volume sanguin. Il n'est pas nécessaire de manger des aliments inhabituels après un accident vasculaire cérébral. Mais ils préparent la nourriture sans sel, ajoutant du sel, si cela est vraiment nécessaire, uniquement à table, avant de manger. Le poisson et la viande sont bouillis, la volaille est retirée de la volaille, les légumes sont broyés, plus ils contiennent de fibres grossières et solides, et les légumes sont broyés. Des plats chauds sont servis.

Recommandations sur la composition du régime

En sélectionnant le menu, vous devez faire attention à la teneur en calories et à la composition en oligo-éléments:

  • Le brocoli, les asperges et les produits à base de céréales complètes fournissent au corps de l'acide folique.
  • Après un AVC ischémique (ou infarctus cérébral) ou hémorragique, des produits contenant beaucoup d’antioxydants, de fruits et de légumes, doivent être présents. Il est prouvé que les personnes dont le régime alimentaire ne représente pas moins de la moitié du fruit, sont 30% moins sujettes aux accidents vasculaires cérébraux.
  • Besoin de manger plus d'aliments contenant des vitamines B6: pain de grains entiers, germe de blé, carotte, légumes, fruits. La vitamine B est impliquée dans la réduction du niveau d'homocystéine et, par conséquent, du risque d'accident vasculaire cérébral.
  • Il est important de manger des aliments riches en potassium. Il s’agit de poisson et, encore une fois, de produits à base de céréales complètes, de fruits et de légumes. Le potassium réduit la teneur en sodium du corps, aide à prévenir les phénomènes d'hypertension, ce qui aide à prévenir les accidents vasculaires cérébraux. Cet oligo-élément est riche en produits vendus dans tous les magasins - pommes de terre, pruneaux, bananes, oranges, tomates.
  • Un régime équilibré pour les accidents cérébrovasculaires devrait contenir de la viande maigre, mais il n’est pas nécessaire de s’impliquer - il n’ya pas plus d’une fois par jour.

La combinaison de ces mesures aidera à normaliser l’état des vaisseaux, le corps recevra suffisamment de nutriments et augmentera la saturation en oxygène des tissus, y compris les tissus cérébraux.

Étant donné que la nutrition après un AVC ischémique ne diffère pas du régime alimentaire prescrit après sa variété hémorragique, les recommandations suivantes sur l’utilisation des produits doivent être guidées (ce régime est également utilisé pour les micro-AVC):

  1. Les graisses ne sont permises que sous forme de beurre non salé de légumes, de ghee et de crème. Ils font cuire de la nourriture sur eux. Les graisses culinaires utilisées, par exemple, dans les pâtisseries sucrées, ainsi que les graisses de viande sont interdites - elles nuisent à la santé des patients.
  2. Les collations doivent être composées uniquement de produits autorisés, y compris une salade avec vinaigrette à l'huile végétale, les salades de carottes râpées et les fruits de mer sont les bienvenus. Les salades de fruits peuvent être garnies de yogourt faible en gras. Dans le régime devrait être ajouté le chou marin.
  3. À partir de céréales, préparer des porridges friables, des casseroles, des krupeniki. La semoule et le riz sont peu utilisés, les pâtes cuites ne sont pas maltraitées. Les légumineuses sont strictement interdites.
  4. Produits laitiers - faibles en gras (produits laitiers, lait, fromage cottage). Il est nécessaire de limiter la crème, la crème sure, car leurs options de vente sans gras ne se produisent pas. Par conséquent, ces produits sont ajoutés progressivement aux aliments préparés. Le fromage est exclu du régime.
  5. La viande est choisie que faible en gras. Il est bouilli et éventuellement rôti. Les saucisses, la viande en conserve, les plats d'abats sont interdits.
  6. Les boissons sont servies sous forme de thé infusé, de bouillon de hanches. Le lait est ajouté aux boissons à base de café. Les jus de légumes doivent être sans sel et les fruits et baies sucrés doivent être dilués avec de l'eau. Jus de raisins en raison de l'augmentation de la douceur est limité. Le thé et le café fortement brassés, ainsi que le cacao sont exclus.
  7. Les légumes sont bouillis, la cuisson est autorisée. Le menu comprend des pommes de terre, chou-fleur, concombres, tomates, laitue, carottes, potiron, courgettes, betteraves. Le persil, les oignons verts et l'aneth ne sont ajoutés qu'aux plats préparés.
  8. Les épices et les sauces sont cuites sans épices, elles excluent donc tout ce qui contient du raifort, de la moutarde, du poivre, de l'ail, des bouillons de champignons, du poisson ou de la viande. Vous pouvez utiliser l'acide citrique, le laurier, la cannelle, la vanilline.
  9. L'oiseau est utilisé non gras, sans peau. De la même manière que dans le cas des produits à base de viande, il peut être cuit, puis cuit. Sous la forme de conserves de volaille n'est pas autorisé à utiliser.
  10. Le poisson est utilisé races à faible teneur en matière grasse, bouilli, alors vous pouvez faire cuire au four. Fruits de mer bouillis utiles, produits avec leur utilisation. Le poisson et les fruits de mer en conserve, le caviar, le poisson salé et fumé sont interdits.
  11. Les bonbons sont utilisés sous forme de confiture, miel, sucre, bonbons sans composants de chocolat et, en cas d'obésité, les bonbons énumérés sont exclus. Vous pouvez faire de la gelée de lait, cuire des compotes. Chocolat interdit, gâteaux, ainsi que toute la pâte sucrée.
  12. Les soupes peuvent être consommées à 250-400 g par portion. Ils devraient être végétariens. Des soupes aux fruits et au lait sont également cuites. Vous pouvez manger de la betterave. Les soupes sont préparées avec des légumes verts, de la crème sure faible en gras et du yogourt faible en gras. L'utilisation de bouillons de champignons, viande, poisson est interdite.
  13. Les fruits et les baies sont utilisés complètement émiettés, avec une pulpe molle, sans fibres grossières.
  14. Les produits à base de pain et de farine de blé sont consommés séchés ou cuits la veille. Vous pouvez manger des biscuits de fantaisie. Puff et muffins sont interdits, vous ne pouvez pas aussi manger du pain frais, des crêpes, des crêpes.
  15. Les œufs (pas plus d'un par jour) ne sont consommés que dans les smyatku, préparent des omelettes cuites à la vapeur ou cuites au four, de préférence uniquement à partir de protéines. Il vaut mieux ne pas inclure les jaunes dans la nourriture du patient. Il est interdit de cuire des œufs à la coque, des œufs au plat.

Un régime pour la prévention des accidents vasculaires cérébraux est également basé sur les principes nutritionnels énumérés ci-dessus, car ils aident à la fois à guérir d'une maladie et à en prévenir l'apparition ou la récurrence.

Conseils nutritionnels

Dans certains cas, il est important non seulement de manger, mais aussi de savoir comment. Un accident vasculaire cérébral cause des dommages considérables au corps et laisse derrière lui de graves conséquences, en particulier une dysphagie (violation de la déglutition). Il est donc important de prendre en compte toutes les particularités de l’état du patient lors de la mise au point d’un régime permettant de subir un AVC. Après le développement de la maladie, le patient reste à l'hôpital pour une nutrition parentérale pendant un certain temps - il est «alimenté» par une perfusion intraveineuse - et cela continue jusqu'à ce que le niveau de conscience soit normalisé et que la préservation de la fonction de déglutition soit correctement évaluée.

Si une personne est difficile à avaler, la gamme de produits utilisés est encore plus réduite - la dysphagie en mangeant après un AVC ne peut être ignorée. De plus, le processus d'alimentation est compliqué de manière significative: le patient tousse pendant les repas, peut s'étouffer avec de la nourriture, des produits se coincent derrière sa joue, tombent de sa bouche. Par conséquent, il faut évaluer l'aptitude à avaler les aliments avant de passer à l'alimentation par voie orale, qui dans ce cas devrait être trop prudente, mais rester complète. Avant de libérer le patient après un accident vasculaire cérébral, les membres de la famille doivent être formés à une alimentation adéquate du patient et connaître les produits à éviter en cas d'accident vasculaire cérébral.

Comment manger

S'il est difficile à avaler, la nourriture doit être en purée et le liquide doit être épais. De la diète, enlevez tout solide, fibreux et aqueux. Afin d'obtenir une nutrition complète après un AVC, l'utilisation de suppléments nutritionnels contenant des ingrédients utiles est autorisée. En cas de diabète, il est obligatoire de consulter un nutritionniste, car l'amidon agit souvent comme un épaississant, ce qui augmente la consommation de glucides et perturbe l'équilibre de la composition des aliments.

Avec l'auto-alimentation, vous devez faire attention à ce que le convalescent mange tout, car en réduisant la sensation de plaisir de manger, vous pouvez refuser de manger ou utiliser son volume minimum, ce qui entraînera un épuisement du corps déjà épuisé par la maladie.

L'essentiel est d'encourager le convalescent à se nourrir seul, en ne l'aidant que lorsque cela est nécessaire, jusqu'à ce qu'il puisse se passer de l'aide. Si le convalescent ne peut pas se manger, vous devez suivre les recommandations suivantes:

  • éliminer les situations qui peuvent distraire, créer une atmosphère calme;
  • nourrir une personne ayant subi un accident vasculaire cérébral uniquement en s'asseyant, en utilisant un oreiller pour le dos, si nécessaire, pendant que l'assistant doit être à la hauteur des yeux du convalescent, afin qu'il puisse voir toutes les manipulations de l'assistant;
  • la nourriture est prise à un rythme lent, seule une cuillère à café en métal est utilisée;
  • le liquide se boit à l'aide d'une paille ou d'un buveur spécial muni d'un bec verseur.

Il est possible d'utiliser la nutrition décrite avec un microstroke, ainsi qu'un accident vasculaire cérébral ischémique ou hémorragique. Lors du choix des aliments, vous devez tenir compte des recommandations relatives aux médicaments utilisés en parallèle. Certains médicaments prescrits après un AVC n'interagissent pas de manière optimale avec les aliments. Vous devrez donc peut-être augmenter votre consommation de vitamines, d'oligo-éléments et d'additifs alimentaires. Il est important de surveiller le volume des aliments, en particulier ceux qui doivent se débarrasser de l'excès de graisse du corps - une portion devrait être égale au volume d'un verre. S'il est difficile d'éviter de trop en mettre sur une assiette, cela signifie que vous devez mettre les aliments directement dans un verre pour pouvoir vous arrêter à temps. La réadaptation après un accident vasculaire cérébral est un processus long. La nutrition y joue un rôle important. Par conséquent, les recommandations du médecin traitant ne doivent pas être ignorées.

Régime thérapeutique après un AVC ischémique

Développement de l'AVC ischémique

L’élimination des conséquences d’un accident vasculaire cérébral est un rétablissement médical à long terme, un traitement avec physiothérapie, un massage et une correction de l’état du patient avec une nutrition adéquate. Le régime alimentaire en période de rééducation est une étape importante, car le fond du corps est saturé de graisses et de glucides, ce qui perturbe le fonctionnement normal du cœur et du cerveau. Le régime thérapeutique après un AVC ischémique vise à améliorer le fonctionnement de tous les organes vitaux, en particulier du cerveau touché.

Après une attaque, la parole et l’activité motrice sont altérées, la résistance du corps aux stimuli externes et internes diminue et, dans les cas graves, la maladie entraîne un handicap. Pour ces patients, il est nécessaire de veiller en permanence aux proches qui doivent prendre en charge la création du menu, avec l'aide du médecin, de la nutritionniste et du neurologue.

Nutrition et maladies du système vasculaire

Les accidents vasculaires cérébraux ischémiques et hémorragiques se rapportent aux maladies communes du système vasculaire, qui touchent souvent les personnes âgées en raison des maladies existantes dans le corps. À un jeune âge, il existe également un risque d'atteinte vasculaire, caractéristique des lésions organiques graves du cerveau, de la compression des vaisseaux sanguins lors d'une hernie de la colonne cervicale et d'autres maladies graves.

L'utilisation de groupes de produits individuels peut à la fois prévenir l'apparition d'un AVC et provoquer son apparition.

Un régime alimentaire inapproprié est l’un des facteurs de risque de survenue d’une maladie, car le corps s’obstrue progressivement au cours de la vie, mais la maladie apparaît soudainement et a des conséquences irréversibles.

Si cela n'a pas été évité, vous devez immédiatement examiner les aliments et respecter les restrictions strictes prescrites par votre médecin et votre nutritionniste.

Qu'est-ce qu'un régime après un AVC ischémique?

Régime après un AVC ischémique

  1. La première règle de base pour la création d'un menu correct est la restriction de sel et de sucre.
  2. Le patient ne doit manger que des aliments cuits de trois manières: bouillis, cuits au four et cuits à la vapeur.
  3. Il est strictement interdit de manger des aliments frits, des viandes fumées, des conserves, des plats trop salés et poivrés.
  4. Le menu du jour devrait comprendre des aliments riches en fibres, en minéraux et en vitamines.
  5. Restriction des graisses, difficiles à digérer les glucides.
  6. Manger le patient doit souvent et par petites portions, le menu est créé de manière à combler les besoins quotidiens du corps en calories, en mangeant 5 à 6 portions de nourriture.

Une consommation excessive de sel entraîne une accumulation de liquide dans le corps, ce qui aggrave la condition des personnes souffrant d'hypertension. Limiter la consommation de sel à 5 ​​grammes par jour évite les crises d’hypertension graves.

La réduction du taux de cholestérol dans le sang, par le biais d'un régime alimentaire, vous permet de nettoyer le système vasculaire et d'éviter la formation de plaques, qui peuvent provoquer un AVC ischémique.

Quoi exclure du régime?

L'alcool est strictement interdit.

Le régime alimentaire après un AVC ischémique interdit l'utilisation des produits et plats suivants:

  1. La viande grasse et le poisson, y compris le porc, le mouton, le canard, le poisson rouge, le lin, le saumon rose.
  2. Produits à base de farine, pâte feuilletée, tartes, gâteaux, chocolat blanc, crème.
  3. Épices, poivre, assaisonnements, moutarde, mayonnaise, sauces.
  4. Bouillons riches, champignons et tous les plats avec des champignons.
  5. L'utilisation de légumineuses, d'oseille, d'épinards, de rutabaga, de radis et de haricots est limitée.
  6. Du fruit sous la restriction tombe des raisins.
  7. Il est interdit d'utiliser des boissons fortes et tonifiantes, y compris du thé noir et du café (le médecin peut autoriser une tasse de café naturel certains jours).
  8. Fortement exclu les boissons alcoolisées et faibles en alcool.

Il s'agit de la liste principale d'aliments et de produits interdits, que le médecin traitant peut modifier en fonction des conséquences de la maladie chez un patient.

Un régime thérapeutique après un AVC ischémique implique la consommation d’une grande quantité de liquide. C’est pourquoi il est si important de limiter le sel et tous les aliments salés pour une élimination normale du liquide du corps.

Produits autorisés

Produits laitiers autorisés

Malgré le fait que le régime alimentaire après un AVC ischémique soit quelque peu limité, la nutrition du patient peut être variée et rendue non seulement curative, mais également savoureuse. Avec l'expérience de la cuisine pour le patient, il y aura de plus en plus d'opportunités pour améliorer la qualité des aliments et en profiter.

Le régime d'AVC permet les aliments suivants:

  1. Produits à base de viande: viande blanche, poulet, dinde bouillie, agneau maigre, boeuf maigre.
  2. Poisson: toutes les variétés à faible teneur en matière grasse, y compris la morue, la limande à queue, le randonneur, parfois un régime après un AVC ischémique peuvent être diluées avec du thon et du saumon, mais extrêmement rarement.
  3. Produits laitiers et œufs: l'utilisation de fromages faibles en gras, de ryazhenka, de fromage cottage, de kéfir, de lait est acceptable dans le menu. Parfois, vous pouvez donner au patient du fromage fondu et du beurre jusqu’à 20 g. Vous pouvez donner des œufs à la coque, mais uniquement des protéines et au maximum une par jour.
  4. Pâtisseries et céréales: un régime avec un trait permet la farine d’avoine, du riz, du pain sans sel, de la farine de seigle complet, des craquelins. Moins souvent, vous pouvez manger des pâtes, des céréales sucrées et du pain blanc.
  5. Légumes crus et bouillis: pommes de terre bouillies et cuites au four, jus de chou et de chou, aubergines, jus de citrouille et citrouille, légumes verts, y compris aneth et persil, carottes, concombres crus, tomates.
  6. Fruits et bonbons: il est utile de donner au patient des fruits séchés, de la confiture, des confitures, des baies, des abricots secs, des bananes et des abricots. Parmi les desserts autorisés après un accident vasculaire cérébral, émettez de la gelée, du pudding, de la guimauve, de la marmelade, du thé faible, du miel.
  7. Boissons: il est utile que les patients boivent des décoctions médicinales d'herbes médicinales qui agissent de manière apaisante, thés verts sans sucre, jus de légumes dilués dans de l'eau, gelée, boissons aux fruits salées, jus de fruits. Parfois autorisé cacao, café au lait (naturel).

Avant de choisir un régime, vous devriez consulter plusieurs spécialistes, notamment un nutritionniste, un immunologiste, un neurologue et un allergologue.

Exemple de menu

Manger un patient après un AVC ischémique devrait souvent et par petites portions. Entre les repas, vous devez boire beaucoup d'eau, car la prise de médicaments provoque un dessèchement de la membrane muqueuse, et certains des médicaments attribués sont des substances diurétiques.

La ration journalière ressemble approximativement à:

  1. Pour le petit-déjeuner, vous pouvez manger du fromage cottage avec de la crème sure, de la bouillie d'avoine ou du sarrasin, boire du café avec du lait ou du thé vert.
  2. Le deuxième petit-déjeuner consiste en une salade de légumes ou de fruits, une décoction de plantes médicinales, du pain blanc.
  3. Pour le déjeuner, il est recommandé de manger de la viande ou du poisson, vous pouvez faire cuire des hamburgers ou des boulettes de viande, du jus de légumes.
  4. Le deuxième déjeuner est léger, comprend une soupe de légumes, du pain blanc et du cacao, vous pouvez manger un dessert.
  5. Le dîner se compose de kéfir, de fruits.

Un régime après un AVC ischémique vous permet d'accélérer le processus de récupération et d'améliorer l'état du patient, en normalisant les processus métaboliques et le tube digestif.

Régime après un AVC

La période de récupération après un accident vasculaire cérébral est difficile et sérieuse, et l’un des rôles fondamentaux dans ce processus est joué par un régime alimentaire approprié et équilibré. Quel devrait être un régime après un accident vasculaire cérébral à la maison? Détails sur la composition et les normes de nutrition.

Rééducation et régime sain

Une bonne nutrition après un AVC est un élément clé pour la récupération de tout le corps. Ensuite, tous les organes internes, intestins, vésicule biliaire, foie, reins, rate, sphère génitale fonctionneront efficacement. Et lorsque le corps est prêt à se battre, il dispose d'un système immunitaire fort, la période de récupération est alors moins douloureuse.

Les principes de base de l'élaboration d'un menu après un trait

Pour la cuisson, il est important d'utiliser l'huile de tournesol, de colza, d'olive et de soja. Une énorme quantité de fruits de mer et de poisson, de crevettes et de caviar sont contre-indiqués. Une portion de viande maigre par jour ne devrait pas dépasser - 120 g.

Il est nécessaire de refuser tous les produits de boulangerie, il est préférable d'utiliser du pain noir à base de grains entiers, du son d'avoine, de la farine de maïs. Mangez plus de légumes et de fruits de croissance naturelle (si possible).

Lorsque vous suivez un régime après un AVC ischémique, la meilleure boisson sera de l’eau purifiée, ainsi que du thé vert sans sucre et sans compote. L'alcool après un AVC est strictement interdit, peu importe la dose!

Exemple de menu diététique après un accident vasculaire cérébral

  • Petit déjeuner: un verre de lait avec du miel, deux tranches de pain de seigle.
  • Pour une collation, vous pouvez manger une salade verte avec une tranche de pain noir, boire un verre de thé légèrement infusé.
  • Déjeuner: soupe de légumes au bouillon de bœuf, purée de pommes de terre, salade de fruits avec des tranches de citron.
  • Nous dînons avec deux tomates, une tranche de pain noir, tartinée de beurre et parsemée d'aneth. Un verre de kéfir faible en gras.

Attention: après un AVC, le goût d'une personne change, il ne faut donc pas refuser de manger, même s'il s'agit d'aliments interdits. L'essentiel est de manger un peu 5 à 6 fois par jour, de manger de la crème, de boire beaucoup de liquide. Ne mangez pas d'aliments trop froids ou chauds. Vous devriez également boire un cours complet de vitamines.

Le sel provoque l'hypertension

En adhérant à un régime après un AVC ischémique à la maison, il est important de réduire la quantité de sel dans le régime, cela contribue à la rétention d'eau, à l'augmentation de la pression artérielle et à la charge des vaisseaux sanguins du cerveau. Au lieu de cela, vous pouvez mettre des herbes et des épices qui ne contiennent pas de sel dans les plats.

Régime alimentaire pour accident vasculaire cérébral ischémique

Un régime alimentaire quotidien après un AVC devrait contenir une restriction des graisses animales, car ces composants sont capables de provoquer un micro-AVC et un AVC. Le menu valide est le suivant:

  • Petit déjeuner - flocons d'avoine, fruits secs, thé faible.
  • Le deuxième petit-déjeuner est une salade légère avec des légumes verts, un morceau de pain noir.
  • Déjeuner - soupe avec viande ou poisson maigre, purée de pommes de terre et salade de fruits.
  • Snack - fromage cottage faible en gras.
  • Dîner - poulet bouilli et une portion de porridge au sarrasin, un verre de compote.

Un tel régime alimentaire d'un patient après un accident vasculaire cérébral lui permettra de rétablir rapidement sa vitalité et de se réhabiliter après une maladie. Il est important de ne pas inclure dans l'alimentation les conserves du magasin, les produits semi-finis, les sauces prêtes à l'emploi, les soupes et lorsque vous choisissez des produits, vérifiez sur l'emballage que le niveau de sodium, principale source de sel, est contrôlé.

Une alimentation saine et équilibrée et un mode de vie mesuré - une excellente prévention de toutes les maladies!

Régime cérébral AVC: menu

✓ Article vérifié par un médecin

La médecine moderne peut guérir la plupart des maladies. Elle était obéissante à la typhoïde et à la peste, à la variole et à la polio, mais en ce qui concerne les accidents vasculaires cérébraux, la grande majorité des gens considèrent ce diagnostic comme un verdict.

Les statistiques indiquent que le taux de mortalité des patients ayant subi un accident vasculaire cérébral aigu primaire ne dépasse pas 11, mais que les conséquences d'une hémorragie, même légère, peuvent être très différentes - d'une perte de conscience à court terme à une paralysie complète ou partielle.

Bien sûr, les premiers soins fournis à temps et une pharmacothérapie compétente réduisent le risque de conséquences négatives irréversibles pour le corps, mais le patient doit suivre un programme de réadaptation complète comprenant également un régime post-insuline.

Régime cérébral AVC: menu

Caractéristiques du fonctionnement du corps après une pathologie de l'AVC

Les membres de la famille et les proches qui s'occupent de malades devraient comprendre exactement quels signes vitaux du corps sont influencés positivement par le régime de réadaptation:

  • normalisation de la pression artérielle;
  • maintenir une glycémie normale;
  • diminution du cholestérol;
  • accélération des réactions biochimiques du cerveau;
  • restauration et accélération du métabolisme;
  • réduction de poids (si nécessaire);
  • travail stable du tractus gastro-intestinal, ce qui est particulièrement important en violation des fonctions du système musculo-squelettique.

Qu'est-ce qu'un accident vasculaire cérébral

La restauration de ces fonctions aidera certainement à la rééducation complète ou partielle du corps, mais le régime post-AVC deviendra probablement non pas une mesure temporaire, mais une mesure permanente visant à surmonter les conséquences et à prévenir l’apoplexie.

Cinq règles d'un régime de rééducation

  1. Le contenu calorique total de l'alimentation quotidienne ne doit pas dépasser 2500 kK et, dans le cas d'obésité du patient, pas plus de 1900-2000. Les produits doivent être aussi sains et nutritifs que possible: 200 grammes de pain blanc en calories remplaceront complètement une portion de 100 grammes de saumon bouilli, mais la farine n’apportera aucun bénéfice pour le corps du patient.
  2. Puissance fractionnelle. Le nombre de repas par jour devrait être d'au moins cinq et le volume de portions - pas plus de 150 grammes. Essayez de ne pas servir de mono-plats, car cela pourrait compliquer la tâche du patient. Combinez les produits: mélangez le porridge avec la salade de fruits et faites mijoter le poisson avec les légumes.
  3. Refuser le sel - il retient l'eau dans le corps, ce qui entraîne un gonflement et une pression artérielle élevée. Au cours des deux à trois premières semaines qui suivent un AVC, son utilisation est totalement interdite. Vous pouvez ensuite l'introduire dans le régime en très petites portions, ne dépassant pas 2-3 grammes par jour.

Refuser le sel après un accident vasculaire cérébral.

Très important: lorsque la pression monte à 180-200 unités, le sel est immédiatement exclu du régime.

Les produits les plus utiles pour les navires

Vitamines et oligo-éléments nécessaires à la réussite de la rééducation du patient

L'objectif principal du régime est de maintenir, de reconstituer et de restaurer les fonctions du corps blessé à la suite de l'apoplexie. Par conséquent, les aliments consommés par les patients devraient augmenter le flux sanguin, réduire le risque de formation de caillots sanguins et saturer le cerveau et d'autres organes vitaux de composés et de nutriments bénéfiques.

Produits contenant des protéines

Interdit avec les produits de régime post-AVC

Les malades ou les personnes qui s’occupent de lui doivent savoir que même un minimum de denrées interdites peuvent nuire considérablement aux résultats de lourds travaux de rééducation quotidiens. Soyez donc extrêmement prudent avec les plats suivants:

  • tous les aliments frits: il faut oublier le bacon et les œufs, les tartes, le porc frit, l'agneau, les pommes de terre, etc.
  • préparé avec l'utilisation de graisses animales: le beurre, la margarine, le saindoux, le saindoux, la graisse de queue et les autres types d'huiles animales sont interdits;
  • plats cuisinés à haute teneur en matières grasses: saucisses, feuilletés, casseroles, viande en sauce, viande de volaille grasse cuite au four, etc.;
  • produits laitiers ayant une teneur en matières grasses supérieure à 2,5%: crème sure, fromage cottage, yaourts, ryazhenka et fromages ayant une teneur en matières grasses supérieure à 1–2%;
  • produits contenant du cholestérol, des graisses trans, des huiles de palmiste ou de noix de coco: crèmes glacées, craquelins, biscuits, jaunes d 'œuf, produits McDonald's, etc.
  • plats sucrés, épicés, salés ou marinés: ketchup et gâteaux, piments forts et légumes salés, marinés pour les cornichons de l'hiver et les confitures ne sont plus pour vous.

Les aliments contenant du cholestérol sont strictement interdits après un accident vasculaire cérébral.

Il est strictement interdit dans le régime de réadaptation:

  1. Toutes sortes de boissons alcoolisées: elles sont totalement interdites (!). Il existe une certaine légende selon laquelle le vin rouge sec aide à récupérer après un accident vasculaire cérébral. Ce n'est pas vrai Un verre de bon vin par jour aide à prévenir et à prévenir l'apparition de l'apoplexie, car il a un effet bénéfique sur la composition du sang et l'état des parois des vaisseaux, mais après un accident vasculaire cérébral (surtout dans les premiers mois), même cette petite taille peut causer des lésions irréparables au corps. De plus, si l'apoplexie est le résultat d'une consommation excessive d'alcool, sachez qu'un retour aux mauvaises habitudes peut, dans un délai maximal de 2 ans, provoquer un second coup, dont le résultat peut devenir mortel.
  2. Le tabagisme, l'abus de mélanges à fumer, le narguilé - tabac et autres mélanges amincissent les parois des vaisseaux sanguins, interfèrent avec l'échange de gaz dans le sang, faussent l'échange végétal dans le cortex cérébral.
  3. Café moulu et instantané, types de thé noir, énergie et autres boissons, dont l’utilisation peut augmenter la tension artérielle et provoquer une rechute.

L'utilisation de café moulu et instantané, un type de thé noir, les boissons énergisantes conduit à une rechute

Menu de régime post-AVC

En 1923, l'Institut de la nutrition a été créé en Union soviétique. Le thérapeute M. I. Pevzner, dont les recommandations en matière de nutrition et de gastroentérologie clinique sont encore à la base du développement du menu post-AVC intitulé «Tableau diététique n ° 10», en est l’un des initiateurs.

L'objectif: réduire et stabiliser l'hypertension artérielle, restaurer et normaliser le fonctionnement du système cardiovasculaire, prévenir la formation de caillots sanguins, diluer le sang.

Contenu calorique: 1900–2500 kK.

Sources de glucides simples et complexes

Valeur énergétique et composition chimique de l'alimentation quotidienne:

  • glucides complexes - 350–450 gr;
  • protéines - jusqu'à 100 grammes (60% - animaux);
  • graisses saines - jusqu'à 70 grammes (jusqu'à 50% - de légumes);
  • sel - jusqu'à 3 grammes (seulement dans la période post-aiguë);
  • eau pure - jusqu'à 1200 mg.

Technologie de cuisson: bouillir, traiter à la vapeur, rôtir, griller.

Température de la nourriture: toute (autorisé et chaud et froid).

Caractéristiques: recettes sans sel; manque de graisse animale; cinq repas par jour en fractions (120–150 g).

La nourriture après un AVC devrait être cinq fois par jour et en petites portions.

Variantes du remplacement des produits conventionnels diététiques:

  1. Beurre, saindoux, etc. - huiles végétales.
  2. Fromages gras - sur “Tofu”, “Gaudetta”, “Ricotta” avec teneur en matières grasses jusqu'à 10%.
  3. Ryazhenka, lait cuit au four, crème - lait avec teneur en matières grasses jusqu'à 1,5%.
  4. Caillé ou caillé 9% de matières grasses - identique, mais jusqu'à 1%.
  5. Oeufs (poulet, caille) - seulement blanc d'oeuf.
  6. Viande grasse - filet, balyk, pour poulet - viande sans peau.
  7. Pommes de terre - asperges, épinards, chou.
  8. Biscuits, craquelins, chips - craquelins au seigle (mouillage avec de l'huile d'olive).
  9. Crème glacée - jus naturels congelés.
  10. Sauces prêtes, mayonnaise, ketchup - jus de citron.

Plats cuisinés sains:

  1. Les soupes - sur des bouillons légers sans viande ou sur de l'eau, garnies de céréales ou de légumes râpés. Potages froids à la betterave, potages aux purées, produits laitiers, gelées et okrochka. Servi avec du yaourt maigre ou de la crème sure, du jus de citron, des légumes verts hachés. Bouillons de viande et de champignons interdits.

Les soupes doivent être sur des bouillons légers sans viande ou sur de l'eau

Les produits laitiers ne doivent pas être gras dans le régime alimentaire après un accident vasculaire cérébral.

Les produits à base de chocolat et de biscuits sont interdits avec un régime à base d’ACV

Nutrition pour AVC ischémique

L’élimination des conséquences d’un accident vasculaire cérébral est un rétablissement médical à long terme, un traitement avec physiothérapie, un massage et une correction de l’état du patient avec une nutrition adéquate. Le régime alimentaire en période de rééducation est une étape importante, car le fond du corps est saturé de graisses et de glucides, ce qui perturbe le fonctionnement normal du cœur et du cerveau. Le régime thérapeutique après un AVC ischémique vise à améliorer le fonctionnement de tous les organes vitaux, en particulier du cerveau touché.

Après une attaque, la parole et l’activité motrice sont altérées, la résistance du corps aux stimuli externes et internes diminue et, dans les cas graves, la maladie entraîne un handicap. Pour ces patients, il est nécessaire de veiller en permanence aux proches qui doivent prendre en charge la création du menu, avec l'aide du médecin, de la nutritionniste et du neurologue.

Nutrition et maladies du système vasculaire

Les accidents vasculaires cérébraux ischémiques et hémorragiques se rapportent aux maladies communes du système vasculaire, qui touchent souvent les personnes âgées en raison des maladies existantes dans le corps. À un jeune âge, il existe également un risque d'atteinte vasculaire, caractéristique des lésions organiques graves du cerveau, de la compression des vaisseaux sanguins lors d'une hernie de la colonne cervicale et d'autres maladies graves.

L'utilisation de groupes de produits individuels peut à la fois prévenir l'apparition d'un AVC et provoquer son apparition.

Un régime alimentaire inapproprié est l’un des facteurs de risque de survenue d’une maladie, car le corps s’obstrue progressivement au cours de la vie, mais la maladie apparaît soudainement et a des conséquences irréversibles.

Si cela n'a pas été évité, vous devez immédiatement examiner les aliments et respecter les restrictions strictes prescrites par votre médecin et votre nutritionniste.

Qu'est-ce qu'un régime après un AVC ischémique?

  1. La première règle de base pour la création d'un menu correct est la restriction de sel et de sucre.
  2. Le patient ne doit manger que des aliments cuits de trois manières: bouillis, cuits au four et cuits à la vapeur.
  3. Il est strictement interdit de manger des aliments frits, des viandes fumées, des conserves, des plats trop salés et poivrés.
  4. Le menu du jour devrait comprendre des aliments riches en fibres, en minéraux et en vitamines.
  5. Restriction des graisses, difficiles à digérer les glucides.
  6. Manger le patient doit souvent et par petites portions, le menu est créé de manière à combler les besoins quotidiens du corps en calories, en mangeant 5 à 6 portions de nourriture.

Une consommation excessive de sel entraîne une accumulation de liquide dans le corps, ce qui aggrave la condition des personnes souffrant d'hypertension. Limiter la consommation de sel à 5 ​​grammes par jour évite les crises d’hypertension graves.

La réduction du taux de cholestérol dans le sang, par le biais d'un régime alimentaire, vous permet de nettoyer le système vasculaire et d'éviter la formation de plaques, qui peuvent provoquer un AVC ischémique.

Quoi exclure du régime?

Le régime alimentaire après un AVC ischémique interdit l'utilisation des produits et plats suivants:

  1. La viande grasse et le poisson, y compris le porc, le mouton, le canard, le poisson rouge, le lin, le saumon rose.
  2. Produits à base de farine, pâte feuilletée, tartes, gâteaux, chocolat blanc, crème.
  3. Épices, poivre, assaisonnements, moutarde, mayonnaise, sauces.
  4. Bouillons riches, champignons et tous les plats avec des champignons.
  5. L'utilisation de légumineuses, d'oseille, d'épinards, de rutabaga, de radis et de haricots est limitée.
  6. Du fruit sous la restriction tombe des raisins.
  7. Il est interdit d'utiliser des boissons fortes et tonifiantes, y compris du thé noir et du café (le médecin peut autoriser une tasse de café naturel certains jours).
  8. Fortement exclu les boissons alcoolisées et faibles en alcool.

Il s'agit de la liste principale d'aliments et de produits interdits, que le médecin traitant peut modifier en fonction des conséquences de la maladie chez un patient.

Un régime thérapeutique après un AVC ischémique implique la consommation d’une grande quantité de liquide. C’est pourquoi il est si important de limiter le sel et tous les aliments salés pour une élimination normale du liquide du corps.

Produits autorisés

Malgré le fait que le régime alimentaire après un AVC ischémique soit quelque peu limité, la nutrition du patient peut être variée et rendue non seulement curative, mais également savoureuse. Avec l'expérience de la cuisine pour le patient, il y aura de plus en plus d'opportunités pour améliorer la qualité des aliments et en profiter.

Le régime d'AVC permet les aliments suivants:

  1. Produits à base de viande: viande blanche, poulet, dinde bouillie, agneau maigre, boeuf maigre.
  2. Poisson: toutes les variétés à faible teneur en matière grasse, y compris la morue, la limande à queue, le randonneur, parfois un régime après un AVC ischémique peuvent être diluées avec du thon et du saumon, mais extrêmement rarement.
  3. Produits laitiers et œufs: l'utilisation de fromages faibles en gras, de ryazhenka, de fromage cottage, de kéfir, de lait est acceptable dans le menu. Parfois, vous pouvez donner au patient du fromage fondu et du beurre jusqu’à 20 g. Vous pouvez donner des œufs à la coque, mais uniquement des protéines et au maximum une par jour.
  4. Pâtisseries et céréales: un régime avec un trait permet la farine d’avoine, du riz, du pain sans sel, de la farine de seigle complet, des craquelins. Moins souvent, vous pouvez manger des pâtes, des céréales sucrées et du pain blanc.
  5. Légumes crus et bouillis: pommes de terre bouillies et cuites au four, jus de chou et de chou, aubergines, jus de citrouille et citrouille, légumes verts, y compris aneth et persil, carottes, concombres crus, tomates.
  6. Fruits et bonbons: il est utile de donner au patient des fruits séchés, de la confiture, des confitures, des baies, des abricots secs, des bananes et des abricots. Parmi les desserts autorisés après un accident vasculaire cérébral, émettez de la gelée, du pudding, de la guimauve, de la marmelade, du thé faible, du miel.
  7. Boissons: il est utile que les patients boivent des décoctions médicinales d'herbes médicinales qui agissent de manière apaisante, thés verts sans sucre, jus de légumes dilués dans de l'eau, gelée, boissons aux fruits salées, jus de fruits. Parfois autorisé cacao, café au lait (naturel).

Avant de choisir un régime, vous devriez consulter plusieurs spécialistes, notamment un nutritionniste, un immunologiste, un neurologue et un allergologue.

Exemple de menu

Manger un patient après un AVC ischémique devrait souvent et par petites portions. Entre les repas, vous devez boire beaucoup d'eau, car la prise de médicaments provoque un dessèchement de la membrane muqueuse, et certains des médicaments attribués sont des substances diurétiques.

La ration journalière ressemble approximativement à:

  1. Pour le petit-déjeuner, vous pouvez manger du fromage cottage avec de la crème sure, de la bouillie d'avoine ou du sarrasin, boire du café avec du lait ou du thé vert.
  2. Le deuxième petit-déjeuner consiste en une salade de légumes ou de fruits, une décoction de plantes médicinales, du pain blanc.
  3. Pour le déjeuner, il est recommandé de manger de la viande ou du poisson, vous pouvez faire cuire des hamburgers ou des boulettes de viande, du jus de légumes.
  4. Le deuxième déjeuner est léger, comprend une soupe de légumes, du pain blanc et du cacao, vous pouvez manger un dessert.
  5. Le dîner se compose de kéfir, de fruits.

Un régime après un AVC ischémique vous permet d'accélérer le processus de récupération et d'améliorer l'état du patient, en normalisant les processus métaboliques et le tube digestif.

1 information requise

De telles attaques peuvent être déclenchées par diverses raisons objectives. Le régime alimentaire après un AVC ischémique de divers types présente de nombreuses similitudes. Il n’existe pas de règles clairement définies après un AVC, mais seulement des recommandations générales.

Un régime léger pour les accidents vasculaires cérébraux est basé sur les principes de base de la nutrition fractionnée. L'apport calorique quotidien total ne doit pas dépasser 2500 kcal. Le menu du jour après un AVC doit contenir une quantité suffisante de fibres pour une digestion confortable.

L'aliment principal immédiatement après un AVC ischémique devrait être basé sur les glucides complexes contenus dans les aliments d'origine végétale, les protéines et les graisses à propriétés végétales.

AVC régime implique le rejet des produits malveillants suivants:

  • créé à base de farine blanche traditionnelle;
  • frits dans des aliments gras à base d'huile végétale;
  • toutes sortes de cornichons et viandes fumées;
  • différents types de bonbons.

Il est souhaitable d'en mentionner davantage sur l'utilisation du sel. Au tout début, un régime avec un AVC ischémique interdit complètement l'ajout de sel dans les plats, mais après une amélioration notable de l'état général, vous pouvez le réintroduire en petites quantités. La présence de niveaux élevés de sel dans la circulation sanguine attire des liquides supplémentaires dans les vaisseaux sanguins principaux provenant des tissus voisins, ce qui peut déclencher des pics de tension artérielle. Dans le même temps, les navires déjà faibles seront confrontés à de nombreux problèmes supplémentaires.

Après un accident cérébrovasculaire, il est recommandé d’ajouter les produits utiles suivants à la base de votre alimentation:

  • produits laitiers faibles en gras;
  • huiles végétales n'ayant pas franchi l'étape du raffinage;
  • viande et volaille faibles en gras;
  • toutes sortes de poissons frais;
  • fruits frais et légumes naturels;
  • fruits de mer frais congelés;
  • bouillie légère.

Le poisson a les propriétés de remplir le corps d'acides gras polyinsaturés bénéfiques, qui sont directement impliqués dans divers processus métaboliques et de nombreuses réactions biochimiques. Tout cela contribue à un nettoyage efficace du corps déchiqueté, donne une impulsion rapide à la formation du cholestérol bénéfique nécessaire. Le phosphore chez les poissons peut avoir un effet bénéfique sur les tissus cérébraux.

Dans les accidents ischémiques, les légumes, quelle que soit leur forme, restent prioritaires. Les légumes suivants aideront à améliorer de manière significative le flux des principales réactions biochimiques du cerveau:

  • chou frais;
  • épinards verts;
  • betteraves ordinaires.

Cette catégorie de légumes devrait être présente dans le régime plus souvent que les autres, et leur utilisation est autorisée sous n'importe quelle forme. Vous pouvez manger des baies connues pour leurs propriétés bénéfiques comme la canneberge naturelle et les myrtilles parfumées, car elles occupent une position dominante dans la catégorie des antioxydants naturels les plus puissants qui contribuent à l'élimination efficace des radicaux libres nocifs. L'observance d'un régime alimentaire sobre devrait se fondre dans le style de vie du patient, car elle aidera à faire face aux principaux problèmes qui affectent le système cardiovasculaire.

Stroke - qu'est-ce que c'est?

Un accident vasculaire cérébral est une violation de la circulation sanguine dans le cerveau, dans laquelle le flux sanguin dans certaines zones se détériore ou s'arrête. En raison du manque d’oxygène, les cellules des parties du cerveau touchées meurent. L'accident vasculaire cérébral peut être de type ischémique ou hémorragique:

  1. L’accident ischémique cérébral est un trouble circulatoire dû à la formation d’une plaque de cholestérol ou d’un thrombus. Dans ce cas, le manque d'oxygène provoque un rétrécissement de la lumière ou un chevauchement complet de l'artère qui alimente le cerveau. Selon les statistiques, 80% des accidents vasculaires cérébraux sont ischémiques.
  2. L'AVC hémorragique est une hémorragie non traumatique due à une lésion des vaisseaux. L'épanchement de sang peut être intracérébral ou dans l'espace entre l'arachnoïde et la gaine molle (subarchanoidal). Avec un tel accident vasculaire cérébral, la région du cerveau meurt en raison de la compression de l'œdème résultant. Un pourcentage énorme d'accidents vasculaires cérébraux hémorragiques sont associés à l'hypertension.

Les causes les plus courantes d'accident vasculaire cérébral

Vous connaissez déjà l'hypercholestérolémie, les caillots sanguins et l'hypertension artérielle. Mais ce ne sont pas les seules causes d'accident vasculaire cérébral. Les causes d’un accident vasculaire cérébral sont souvent le tabagisme, les maladies cardiaques et les vaisseaux sanguins, un degré élevé d’obésité, des médicaments non contrôlés et des stimulants.

Pourquoi le régime est-il important?

Le problème est déjà arrivé. Mais le taux de cholestérol reste élevé, la tendance à la formation de caillots sanguins ne s'est pas estompée et l'obésité ne passe pas à l'action d'une baguette magique. Cela signifie que le régime correct pour un AVC devient la question numéro 1. En ajustant son régime alimentaire et son mode de vie, une personne réduit considérablement le risque d'accident vasculaire cérébral récurrent et accélère le processus de réadaptation.

En résumé, le régime alimentaire après un AVC a les objectifs suivants:

  1. Fournir au corps l’ensemble nécessaire de substances utiles. Sans cela, les organes vitaux ne pourront pas fonctionner pleinement.
  2. Créer les conditions dans lesquelles l'épaississement du sang diminue et cesse d'être dangereux pour la santé. Ceci est particulièrement important pour les diabétiques.
  3. Normalisation du poids et prévention de son augmentation, car l'obésité affecte le travail des systèmes cardiovasculaire et endocrinien.

Il n'y a pas de différence fondamentale dans la cause de l'AVC. Un régime après un AVC est choisi selon des règles similaires dans les deux cas.

Comment faire un menu?

La première règle du menu après un AVC est le refus du beurre. Cuire sur tournesol, salade, assaisonner avec de l'huile d'olive, de canola ou de lin. C'est important!

La règle suivante - le rejet des viandes grasses. Le régime d'AVC permet environ 120 grammes de viande maigre par jour. Et considérez: la viande est cuite à la vapeur ou bouillie. Pour changer, il peut parfois être cuit.

Abandonnez complètement les fast food et les plats cuisinés. Cet aliment est difficile, même pour les personnes en bonne santé, et après un AVC, il est tout simplement inacceptable.

Réduire la consommation d'œufs. Composez le menu de manière à ne pas utiliser plus de trois pièces dans une semaine. Un régime après un AVC vise, entre autres, à réduire le taux de cholestérol, et dans les œufs, c’est beaucoup.

Arrêtez de vous appuyer sur du pain, des petits pains, des gâteaux et des biscuits. Si vous ne pouvez pas vivre sans pain, achetez du pain de maïs, du gruau ou du pain de blé entier.

Quelles devraient être des portions

L’alimentation après un accident vasculaire cérébral à la maison est faite de manière à éviter une forte sensation de faim. Manger plus souvent, mais les portions à faire moins qu'avant. Vous ne pouvez pas trop manger, car pour beaucoup cela devient un objectif important de perte de poids. Vous ne pouvez pas grignoter entre les repas, les sandwichs et les petits pains. Il est nécessaire de distribuer des repas pour éviter les collations.

Quelques mots sur le sel

Immédiatement après l’accident vasculaire cérébral, aucun sel n’est ajouté à la nourriture. Cela conduit à un fluide stagnant. De plus, il tire le liquide des tissus entourant les vaisseaux, augmentant ainsi la charge sur le système vasculaire. La consommation de sel provoque souvent une augmentation de la pression artérielle, ce qui ne devrait pas être autorisé. Un régime après un AVC (ischémique ou hémorragique) ne devrait pas contenir de sel.

Lorsque l'état du patient s'améliore sensiblement, il peut refuser les aliments frais (non salés). Dans ce cas, l'addition de sel minimale est autorisée. Mais l’idéal est l’option lorsque le patient, après un AVC, s’habitue à se contenter de plats légèrement salés.

Quels produits doivent être inclus dans le menu

Comment se forme un régime pendant un accident vasculaire cérébral? Le menu doit inclure un grand nombre de légumes et de fruits. Il est important de les utiliser quotidiennement tout au long de l'année. La préférence est donnée aux légumes et aux fruits, qui contiennent beaucoup de fibres, d'acide folique et de vitamine B. Si le niveau de sucre est normal, mangez chaque jour une banane, car elle contient une grande quantité de potassium. Le potassium réduit de 25% les chances d'un autre accident vasculaire cérébral. Dans le régime alimentaire devrait inclure les carottes, les légumineuses, les asperges, les épinards, le soja, le chou, les courgettes et les aubergines, les radis. Vous posez des questions sur les pommes de terre, car c’est le légume le plus populaire et le plus abordable sur notre table? Hélas, mais la pomme de terre bien-aimée n'est pas le légume le plus utile. Un régime alimentaire pour accident vasculaire cérébral ne nécessite pas un rejet complet des pommes de terre, mais il devrait être inclus dans le régime alimentaire au plus deux fois par semaine.

Mais les canneberges et les bleuets devraient être au menu aussi souvent que possible. Ces baies sont très utiles après un accident vasculaire cérébral, car elles sont des antioxydants et aident à rétablir un flux sanguin normal, réduisant ainsi le caractère collant des globules rouges.

Le fromage devrait être exclu des produits laitiers. Ils contiennent beaucoup de cholestérol. Il est conseillé de manger de temps en temps du fromage cottage, du kéfir ou du ryazhenka, faibles en gras.

Comme accompagnement, choisissez de la bouillie. Pour le petit-déjeuner, vous pouvez préparer des flocons d'avoine avec des fruits. L'après-midi, la bouillie de sarrasin ou de riz ira bien, surtout si vous utilisez du riz brun.

Quelques mots sur le poisson et la viande

Un régime alimentaire par accident vasculaire cérébral comprend nécessairement du poisson de mer. C'est un poisson de mer, la rivière ne contient pas les acides oméga-3 nécessaires. Beaucoup de gens excluent ce produit, car ils considèrent que le poisson est cher, mais il est nécessaire, du moins en tant que source de phosphore, qui a un effet bénéfique sur le cerveau et améliore le métabolisme.

Les amateurs de viande devraient préférer le lapin, la dinde et le veau. La viande de canard et de poulet ne peut être cuite que sans la peau. Mais des abats (cervelle, foie et autre foie) devront être abandonnés. Dans ces produits, une grande quantité de cholestérol. En passant, il est particulièrement important que le régime alimentaire pour les AVC ischémiques maintienne le niveau de cholestérol dans les aliments sous contrôle.

Que peux-tu boire?

Pendant la journée, il est important de boire de l'eau propre, simple et non gazeuse. De boissons peuvent être inclus dans le régime alimentaire des boissons aux fruits et de l'uzvar (compote de fruits secs). Une décoction de cynorrhodons, des kissels pas très sucrés, du kvas, de préférence fait maison, des jus de fruits frais feront l'affaire. Supposons du thé, mais faiblement brassé, mais le café est complètement interdit. En aucun cas, ne peut boire de soda sucré, il augmente le niveau de sucre, empêche la lutte contre l'obésité, endommage les petits vaisseaux.

Sur les boissons alcoolisées après un AVC, vous devez oublier, ils ne font que faire mal.

Comment cuisiner

Le régime alimentaire pour les AVC n'est pas trop strict. Il est conseillé de discuter de ce problème avec votre médecin et un nutritionniste. Les spécialistes donneront des recommandations qualifiées, selon lesquelles vous pouvez faire un menu varié de produits appropriés. Si vous nourrissez une personne qui a subi un accident vasculaire cérébral avec les mêmes plats, elle commencera alors à refuser de manger, car ses sensations gustatives sont perturbées et la monotonie provoque simplement une aversion pour la nourriture.

Ne pas donner le patient frit ou fumé. S'il n'aime pas la vapeur et la cuisine bouillie, faites cuire au four, mais sans huile. Assurez-vous de faire cuire les soupes et les bouillons. Si le patient a une fonction de déglutition altérée, broyez la nourriture dans un mélangeur ou préparez un smoothie. Ne donnez jamais de plats trop chauds ou très froids. Tous les aliments doivent être chauds ou à la température ambiante.

Au lieu de sel, ajoutez des épices et des herbes douces, cela améliore le goût, l’odorat et réduit la sensation de manque de sel.

Exemple de menu pour une journée

Voici à quoi pourrait ressembler le régime alimentaire d’une personne après un AVC:

  1. Petit-déjeuner matinal: gruau sans sucre avec fruits ou fruits secs, jus ou thé léger, quelques noix ou du miel.
  2. Petit-déjeuner tardif: salade verte ou légume, un peu de pain de grains entiers.
  3. Déjeuner: soupe avec un morceau de viande maigre ou de poisson de mer, un peu de céréales de sarrasin, une salade de fruits ou tout simplement des fruits.
  4. Déjeuner: fromage cottage faible en gras (vous pouvez ajouter un peu d'abricots secs ou de pruneaux).
  5. Dîner: Un morceau de lapin bouilli ou de poulet sans peau, une portion de purée de pommes de terre, un verre de boisson aux fruits ou de compote.

Pour obtenir le résultat escompté et obtenir une rééducation maximale, l’essentiel est de convaincre une personne que le bon régime alimentaire n’est pas un caprice, mais une nécessité. Vous serez alors des alliés dans la lutte contre les effets d’un accident vasculaire cérébral.

Les règles de base du régime quotidien

Ainsi, le respect des règles de nutrition revêt une grande importance pour l'élimination des attaques répétées. Ils visent à réduire la consommation de substances affectant le niveau de pression artérielle, des sauts pouvant conduire à la survenue d'un accident vasculaire cérébral ischémique. Toutefois, ces règles peuvent être utiles non seulement aux patients ayant déjà contracté la maladie, mais également aux personnes souffrant d'hypertension et d'autres troubles pouvant être une condition préalable au déclenchement d'une attaque.

Le régime alimentaire prescrit par le médecin doit tenir compte des recommandations suivantes:

  1. Il est nécessaire d'éliminer complètement l'usage du tabac et de l'alcool. L'alcool et le tabac sont les principaux ennemis des personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral. Ils nuisent non seulement à la récupération normale des cellules cérébrales endommagées, mais affaiblissent également le système immunitaire humain. Dans le cas où le patient ne peut pas abandonner immédiatement la consommation d’alcool, il est autorisé à recevoir 150 à 200 ml de vin ou 1 bouteille de bière par jour. Dans ce cas, il est conseillé de ne pas boire d'alcool tous les jours, mais de ne pas le faire plus de 2-3 fois par semaine.
  2. Il est nécessaire de minimiser la quantité de sel et de sucre dans les aliments.
  3. Il est nécessaire de refuser les produits contenant de grandes quantités de cholestérol et de graisses transgéniques nocives. Aujourd'hui, ce sont: la margarine, l'huile de tournesol, les œufs, etc. Parfois, vous pouvez vous permettre de manger une protéine d'œuf.
  4. Le régime alimentaire après une attaque doit exclure ou réduire au minimum la consommation de plats à base de farine, dont les méfaits sont prouvés ainsi que ceux liés à l’alcool.
  5. Il n'est pas recommandé d'inclure dans le régime alimentaire quotidien des aliments tels que les conserves, les viandes fumées, les plats épicés et les légumes marinés.

Lors du développement d'un régime pour les accidents vasculaires cérébraux, il faut se rappeler que la quantité de liquide que le patient va prendre ne doit pas dépasser les normes établies. En règle générale, immédiatement après l'attaque, il est nécessaire de donner au patient 100-150 ml de liquide au moins 5 fois par jour. Ensuite, le volume d'eau devrait être d'environ 1-1,5 litres pendant la journée.

Un régime alimentaire pour les patients atteints de maladies cardiovasculaires n'établit pas de plats stricts. Il existe une liste d'aliments recommandés, dont chacun fait son propre régime quotidien. La chose principale ici - ne pas abuser des produits non désirés, ne les utilisant pas plus de 1-2 fois en 7 jours.

La nourriture pour les accidents vasculaires cérébraux devrait être fractionnée: il est souvent nécessaire, de 4 à 6 fois par jour. Dans le même temps, la portion ne doit pas excéder 250 à 300 g et le dernier repas ne doit pas être pris au plus tard 3 heures avant le coucher.

Quels aliments peuvent servir à prévenir les maladies?

Dans les accidents ischémiques, il est impératif d'inclure les aliments suivants dans votre alimentation:

  1. Tous les fruits et légumes, de préférence les abricots, les pommes de terre bouillies, le chou, les carottes, les radis. Il convient d'augmenter l'utilisation de fruits riches en potassium: bananes et oranges. De temps en temps, vous pouvez manger des pommes de terre en compote, des fruits confits et des baies, des fruits confits. Frites interdites et pommes de terre frites.
  2. Fromage cottage, ryazhenka, lait, fromage allégé et kéfir. Ces aliments sont riches en potassium, ce qui les met sur un pied d'égalité avec les fruits et les légumes utiles en cas d'accident vasculaire cérébral, comme les carottes et les bananes. Parfois autorisé à manger du fromage fondu faible en gras. Il est interdit d'utiliser du lait concentré, de la crème et des produits laitiers à haute teneur en matières grasses.
  3. Fruits secs: abricots secs, dattes, pruneaux.
  4. Viande: veau, poulet, dinde, lapin, cuite au four ou bouillie. De temps en temps, vous pouvez vous offrir du bœuf maigre. Fortement indésirable quand un accident vasculaire cérébral est l'utilisation de bacon, tous les types de saucisses, peau de volaille, viande frite.
  5. Variétés de poisson à faible teneur en matière grasse: morue bouillie ou cuite au four ou flet. Le hareng, le maquereau, le thon, les sardines et le poisson saumon sont parfois autorisés à manger. Poisson interdit dans les frites.
  6. Céréales: pain et craquelins à base de farine complète, céréales salées et soupes de céréales, macaronis, riz non poli. 1-2 fois par semaine, le régime vous permet de manger du pain blanc et des céréales additionnées de sucre. Produits interdits et biscuits.
  7. Plats sucrés et desserts: toutes les gelées, puddings, sorbets et autres produits contenant des succédanés du sucre. De temps en temps, vous pouvez utiliser du miel naturel, de la guimauve ou de la marmelade. Interdit: la crème glacée, le caramel au beurre, la crème, le fudge et le chocolat.
  8. Parmi les boissons que vous pouvez utiliser, sans limitation, utilisez des jus de fruits et de légumes naturels, des décoctions d'églantier, du thé faible au lait, des boissons aux fruits, des compotes, du kvas, de la gelée. Parfois, après un AVC ischémique, le café faiblement préparé est autorisé. L'utilisation de soda sucré, de cacao, de café fort et de thé est catégoriquement indésirable.

Caractéristiques de l'alimentation et des produits pris

Les aliments destinés aux accidents vasculaires cérébraux devraient être conçus de manière à ce que le corps d'une personne malade reçoive le moins de sel et de graisse animale possible.

Un taux de cholestérol normal dans le sang est un facteur important dans la lutte contre la prévention des récidives. Il en va de même pour le sel qui pénètre dans le sang du patient après un AVC ischémique.

Tout le monde connaît la propriété du sel de retenir les liquides dans le corps, ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle. La solution idéale serait donc d'éliminer complètement le sel de l'alimentation quotidienne. Mais si cela n’est pas possible, les personnes victimes d’un AVC ischémique devraient réduire la quantité de sel à 5 ​​g par jour. Dépasser ce taux entraîne généralement une augmentation de la pression.

En outre, il est nécessaire de mentionner un facteur aussi important que le poids du patient. Les aliments destinés aux AVC devraient être formés de manière à ce que les patients en surpoids puissent le réduire. Moins le poids d'une personne qui a subi un accident vasculaire cérébral, moins la probabilité d'une crise récurrente.

Si nous considérons les produits inclus par les médecins dans la liste des patients dont l'utilisation est recommandée après un AVC ischémique, ils présentent les propriétés suivantes:

  1. La viande est une source indispensable de protéines. Un régime basé sur la consommation de grandes quantités de produits carnés aide à restaurer les cellules nerveuses et musculaires. Disposant de suffisamment de matériaux de construction, le corps tolère plus facilement les effets d’une attaque.
  2. Les légumes, les fruits et les céréales sont riches en glucides. Grâce à eux, le métabolisme énergétique des cellules endommagées est rétabli le plus rapidement possible. Selon les experts, les légumes et les fruits de couleur rouge ou violette possèdent une efficacité élevée dans le régime alimentaire des patients victimes d'un AVC. Ainsi, les raisins, les betteraves, les grenades, les aubergines, le chou rouge, les prunes et autres contiennent des anticyanidines dans leur composition, non seulement pour restaurer le corps du patient, mais également pour prévenir la récurrence de la maladie.
  3. De nombreux patients, les experts recommandent de prendre à la fois des acides de fruits naturels et de l'acide acétylsalicylique, appelée aspirine. C'est un antioxydant puissant qui prévient les caillots sanguins et qui est largement utilisé pour traiter et prévenir les accidents vasculaires cérébraux ischémiques. De plus, d'autres préparations antioxydantes sont recommandées.

Recommandations d'experts en conformité avec le régime

L'accident vasculaire cérébral est une maladie qui entraîne souvent des problèmes d'ingestion de nourriture. C'est pourquoi il est nécessaire de préparer des plats patients capables de faire face aux problèmes du travail de l'œsophage. En règle générale, il s'agit d'aliments hachés, de soupes en purée, d'aliments contenant une grande quantité de liquide, etc.

En observant le régime alimentaire, vous devez également prendre en compte l’interaction des médicaments prescrits par les médecins avec les produits consommés. Par exemple, lors de la prise de warfarine, une grande quantité de vitamine K est également requise, qui dans ce cas sert d’anticoagulant auxiliaire. Dans le même temps, une augmentation significative du taux de vitamine K dans le sang peut entraîner l'apparition d'un AVC hémorragique, également caractérisé par un saignement du cerveau.

Cela signifie que toutes les doses de médicaments et d'aliments utilisés dans le traitement d'un patient ayant subi un AVC ischémique devraient être contrôlées par un spécialiste. Malgré la gravité des manifestations, les accidents vasculaires cérébraux sont une maladie qui peut être traitée avec succès. En suivant le régime alimentaire prescrit, vous pouvez non seulement réparer les dommages au cerveau, mais aussi réduire considérablement le risque de convulsions récurrentes. Les recommandations prescrites par les médecins aideront les personnes en parfaite santé: en réduisant l'ingestion de substances nocives, vous éliminez complètement le risque d'une terrible maladie.

Pinterest