Pontage coronarien, traitement des cardiopathies ischémiques

Ce que chaque patient a besoin de savoir sur la chirurgie de CS

Cette brochure fournit des informations générales sur la maladie coronarienne ou maladie coronarienne. L'une des méthodes chirurgicales pour le traitement de la maladie coronarienne est appelée pontage coronarien. Cette opération est le traitement le plus efficace contre la maladie coronarienne et permet aux patients de reprendre une vie active normale. Cette brochure est destinée aux patients, mais les membres de la famille et les amis y trouveront également des informations utiles.

  1. Progrès dans le traitement de la maladie coronarienne.
  2. Le coeur et ses vaisseaux - Comment ils fonctionnent
  3. Maladie de l'artère coronaire
    - Comment les artères coronaires échouent
    - Diagnostic de la maladie coronarienne
    - Comment traite-t-on l'IHD
    - Pontage coronarien
  4. Traitements chirurgicaux
    - Pontage coronarien traditionnel
    - Comment améliorer la circulation sanguine artificielle
    - CABG sans pontage cardiopulmonaire
    - Chirurgie cardiaque mini-invasive
    - Les avantages des opérations sans pontage cardiopulmonaire
    - Avantages de la chirurgie cardiaque mini-invasive
  5. Opération KS
    - Avant la chirurgie
    - Jour d'opération: période préopératoire
    - Pendant la chirurgie
    - Jour après l'opération: la période postopératoire
    - Période postopératoire: 1-4 jours
    - Après la chirurgie

Avancées dans le traitement de la maladie coronarienne (IHD).

Pendant des décennies, les thérapeutes et les cardiologues ont essayé d'améliorer l'apport sanguin au cœur avec des médicaments qui dilatent les artères coronaires. Le pontage coronarien est une méthode chirurgicale courante pour traiter une maladie. Cette méthode a longtemps prouvé son efficacité. Au fil des décennies, une grande expérience a été acquise et des succès considérables ont été enregistrés dans la réalisation de ces opérations. Le CS est une opération répandue aujourd'hui.

L’amélioration continue de la technique chirurgicale et l’application des dernières avancées en médecine permettent aux chirurgiens d’effectuer des opérations moins traumatisantes pour le patient. Tout cela contribue à réduire la durée du séjour du patient dans un lit d'hôpital et accélère son rétablissement, améliorant ainsi la qualité de la vie et sa durée.

Coeur et ses vaisseaux

Comment fonctionnent-ils?

Le cœur est un organe musculaire qui pompe en permanence le sang, enrichi en oxygène et en nutriments, à travers le corps jusqu'aux cellules. Pour effectuer cette tâche, les cellules cardiaques elles-mêmes (cardiomyocytes) ont également besoin de sang riche en oxygène et en nutriments. Ce sang est acheminé vers le muscle cardiaque par le réseau vasculaire des artères coronaires.

Les artères coronaires alimentent le cœur en sang. Les artères sont de petite taille, mais ce sont des vaisseaux vitaux. Il y a deux artères coronaires qui s'étendent de l'aorte. L'artère coronaire droite est divisée en deux branches principales: la branche postérieure descendante et la branche ventriculaire gauche. L'artère coronaire gauche est également divisée en deux branches principales: les artères antérieures descendantes et circonflexes, elles-mêmes divisées en branches plus petites.

Maladie de l'artère coronaire

Comment les artères coronaires échouent-elles?

Les artères coronaires peuvent être fermées par des excroissances de cholestérol gras, appelées plaques athérosclérotiques. La présence de plaque dans l'artère la rend inégale et réduit l'élasticité du vaisseau.

Il existe des croissances uniques et multiples de consistance et d’emplacement différents. Une telle variété de dépôts de cholestérol dans les artères coronaires entraîne des effets différents sur l’état fonctionnel du cœur.

Tout rétrécissement ou blocage complet des artères coronaires réduit l'apport sanguin au cœur. Les cellules du cœur qui travaillent utilisent de l’oxygène et sont donc extrêmement sensibles au taux d’oxygène dans le sang. Les dépôts de cholestérol ralentissent l'apport en oxygène et réduisent la fonction de pompage du muscle cardiaque.

Un patient présentant une ou plusieurs lésions des vaisseaux coronaires peut ressentir une douleur derrière le sternum (crapaud thoracique). La douleur au coeur est un signal d'alarme qui indique au patient que quelque chose ne va pas.

Le patient peut ressentir un malaise ou une gêne occasionnelle au niveau de la poitrine. La douleur peut être ressentie au niveau du cou, de la jambe ou du bras (généralement du côté gauche), elle peut survenir lors d'un effort physique, après un repas, lors d'un changement de climat, lors de situations stressantes et même au repos.

Si cette maladie dure un certain temps, cela peut entraîner une malnutrition des cellules du muscle cardiaque (ischémie du myocarde). L'ischémie peut provoquer des lésions cellulaires entraînant un «infarctus du myocarde».

Fig. 1. Dépôt de cholestérol dans les artères coronaires. Avec un rétrécissement de la lumière de l'artère coronaire> 50%, une lésion hémodynamiquement significative des artères coronaires se produit et il est nécessaire de poser la question de l'une des méthodes chirurgicales pour le traitement de la maladie coronarienne.

Diagnostic de la maladie coronarienne.

Comment traite-t-on l'IHD?

Selon les statistiques publiées par le ministère de la Santé de la Fédération de Russie en 2000, il a été établi que la mortalité par maladie coronarienne représentait 26% de tous les cas. En 1999, les données sur les crises cardiaques aiguës récurrentes ont été obtenues pour la première fois. Au cours de l'année, 22 340 cas ont été enregistrés (20,1 par 100 000 adultes). Chaque année, le nombre de patients atteints de coronaropathie nécessitant un traitement visant à augmenter le flux sanguin vers le muscle cardiaque augmente. Ce traitement peut inclure des médicaments, une angioplastie ou une intervention chirurgicale:

  • Les médicaments favorisent la dilatation des artères coronaires, augmentant ainsi l'apport d'oxygène par le sang aux tissus du cœur.

  • L'angioplastie est une procédure qui utilise un cathéter qui écrase une plaque dans une artère rétrécie. Également dans l'artère après l'angioplastie, vous pouvez installer un petit cadre, appelé stent. Ce stent coronaire est capable de maintenir la perméabilité artérielle sur une période plus longue.

  • La dérivation coronaire (SC) est une intervention chirurgicale visant à rétablir l'apport sanguin au myocarde.
  • Maladie de l'artère coronaire

    La maladie coronarienne est également appelée maladie coronarienne ou maladie coronarienne. Cela se produit lorsque les vaisseaux sanguins (artères coronaires) qui transportent le sang vers votre cœur sont compactés. Le phoque est comme une substance grasse. Cela s'appelle une plaque. Au fur et à mesure qu’il se forme à la surface intérieure des parois des artères, il bloque la circulation du sang dans votre cœur. Ce blocage peut provoquer une angine (douleur contractante ou pression thoracique), une crise cardiaque ou la mort.

    Qu'est-ce que la maladie coronarienne?

    La maladie coronarienne est également appelée maladie coronarienne ou maladie coronarienne. Cela se produit lorsque les vaisseaux sanguins (artères coronaires) qui transportent le sang vers votre cœur sont compactés. Le phoque est comme une substance grasse. Cela s'appelle une plaque. Au fur et à mesure qu’il se forme à la surface intérieure des parois des artères, il bloque la circulation du sang dans votre cœur. Ce blocage peut provoquer une angine (douleur contractante ou pression thoracique), une crise cardiaque ou la mort.

    Les symptômes

    Puisque vos artères bloquent avec le temps, vous pouvez rencontrer:

    La maladie coronarienne peut se développer au fil des ans. Vous ne remarquerez peut-être aucun symptôme jusqu'à ce que la maladie progresse fortement.

    Causes de développement

    La maladie coronarienne touche les hommes et les femmes. Certains facteurs peuvent augmenter le risque de développer la maladie, notamment:

    Diagnostics

    Votre médecin effectuera un examen physique (écoutez le travail de votre cœur). Il discutera également de vos symptômes, des cas de maladie dans la famille, de votre régime alimentaire, de votre niveau d'activité et de la présence de toute autre maladie. Aucune analyse permettant de diagnostiquer la maladie coronarienne. Si votre médecin soupçonne que vous avez cette maladie, il peut vous renvoyer à un ou plusieurs des examens suivants.

    • ECG (électrocardiogramme). Il s’agit d’un examen simple et indolore, qui enregistre le travail du cœur, la pulsation du muscle cardiaque et le rythme. Elle vérifie également la force et la synchronisation des signaux électriques du cœur. Pendant l'examen, des électrodes (petites plaques attachées aux câbles) sont superposées sur la poitrine. Les plaques sont maintenues en place avec des ventouses en caoutchouc.
    • Test d'effort. Au cours de cet examen, il vous sera demandé de faire de l'exercice pour charger votre cœur. Vous serez connecté à un moniteur pour examiner votre cœur. Le moniteur est attaché à votre poitrine. Il peut détecter des changements anormaux de la fréquence cardiaque, du rythme, de l'activité électrique, de la tension artérielle, de l'essoufflement ou des douleurs thoraciques. Si vous ne pouvez pas exercer (pour des raisons médicales), votre médecin vous prescrira des médicaments qui augmentent votre fréquence cardiaque.
    • Échocardiographie. Cet examen est indolore. Ce test utilise des ondes sonores pour voir une image de votre cœur pendant qu'il travaille. L'examen permet aux médecins de voir la taille et la forme de votre cœur. De plus, l'échocardiographie montre vos cavités cardiaques et vos valvules.
    • Radiographie thoracique. Il s'agit d'une étude par rayons X visant à prendre une photo de la région du cœur. Les rayons X peuvent détecter des signes d'insuffisance cardiaque.
    • Test sanguin Votre médecin prélèvera un échantillon de votre sang pour le tester en laboratoire. En laboratoire, le sang sera contrôlé pour détecter les anomalies qui augmentent le risque de développer une maladie coronarienne. L'analyse comprend une étude sur le contenu de certaines graisses, cholestérol, sucre et protéines.
    • Angiographie coronaire et cathétérisme cardiaque. Cette procédure est généralement effectuée lorsque d'autres études montrent la présence d'une maladie coronarienne. L'étude est réalisée dans un hôpital. Au cours de celui-ci, une substance radio-opaque est injectée dans vos artères coronaires à travers un mince tube flexible (cathéter). Le tube est inséré dans un vaisseau sanguin situé sur le bras, dans la région de l'aine (cuisse) ou sur le cou. La radiographie est ensuite prise pour surveiller la substance radio-opaque lorsqu'elle traverse les artères coronaires. Il aide votre médecin à voir la circulation sanguine dans votre cœur et vos vaisseaux sanguins. Cette étude est généralement indolore et vous êtes éveillé tout au long de la procédure.

    Peut-on prévenir ou éviter la maladie?

    La maladie coronarienne ne peut être complètement évitée ou prévenue. Cependant, vous pouvez réduire les risques de développer cette maladie en vous adhérant aux recommandations suivantes:

    • Arrêtez de fumer. La nicotine augmente la pression artérielle, ce qui contribue à la maladie coronarienne.
    • Contrôlez l'hypertension artérielle. Prenez des médicaments pour l'hypertension et suivez un régime alimentaire qui aide à faire baisser la pression artérielle.
    • Mangez des aliments sains. Choisissez des fruits, des légumes, de la viande, du poisson et des grains entiers. Essayez d'éviter les aliments transformés, la farine blanche, le sucre et le sirop de maïs à haute teneur en fructose. Le régime méditerranéen est également très bon pour la santé cardiaque. Si vous avez des questions, consultez votre médecin sur les modifications à apporter à votre régime alimentaire pour améliorer la santé cardiaque.
    • Exercice. L'exercice régulier peut renforcer votre cœur et réduire le risque de maladie cardiaque.
    • Aspirine. Consultez votre médecin à propos des avantages et des inconvénients de l'utilisation quotidienne d'aspirine à faible dose. Il aide à réduire le risque de développer une maladie cardiaque. Cependant, il a des effets secondaires.
    • Suppléments de vitamines. Une alimentation saine vous apportera toutes les vitamines et tous les minéraux dont votre corps a besoin. Les aliments riches en vitamine E et en bêta-carotène sont très utiles et aident à réduire le risque de maladies cardiovasculaires. L'American Academy of Family Physicians ne recommande pas de prendre des suppléments de vitamine E ou de bêta-carotène pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Il n'y a aucune preuve claire que la prise de multivitamines offre une protection supplémentaire.

    Les modifications apportées au régime alimentaire et au mode de vie réduisent le risque de développer une maladie coronarienne. Il faudra du temps à votre corps pour réagir aux changements que vous avez apportés. Votre médecin suivra la dynamique. Par exemple, si le taux de cholestérol ne s’est pas amélioré quelques mois après la modification de votre régime alimentaire, votre médecin pourra vous prescrire un médicament permettant de le réduire. Vous devez toujours suivre les changements en faveur d'un mode de vie sain que vous avez commencé à aider dans le travail des médicaments.

    Traitement

    La plupart des personnes atteintes de maladie coronarienne (maladie coronarienne) prennent des médicaments pour contrôler leur état. Les médicaments appelés bêta-bloquants, les bloqueurs des canaux calciques et les nitrates peuvent également aider aux AVC. Un apport quotidien de faibles doses d'aspirine peut réduire le risque de deuxième crise cardiaque chez les personnes qui en ont déjà un. Les inhibiteurs de l'ECA (enzymes de conversion de l'angiotensine) aident à réduire la pression artérielle et le stress au cœur. Les statines réduisent le cholestérol LDL («mauvais») dans le sang. Votre médecin vous dira s'il faut prendre l'un ou l'autre de ces médicaments.

    Les médicaments peuvent avoir des effets secondaires. L'aspirine peut causer des maux d'estomac. Les nitrates peuvent provoquer des bouffées de chaleur et des maux de tête. Les bêta-bloquants causent de la fatigue et des problèmes sexuels chez certains patients. Les bloqueurs des canaux calciques peuvent causer de la constipation et un gonflement des jambes. La plupart des patients n'ont aucun effet secondaire. Si vous avez des effets secondaires après avoir pris l'un des médicaments, parlez-en à votre médecin.

    L'angioplastie est le traitement chirurgical de la maladie coronarienne. Cette procédure utilise un petit ballon pour ouvrir les artères bloquées autour du cœur. Le ballon est inséré dans une artère d'un bras ou d'une jambe. Une petite tige de métal, appelée endoprothèse vasculaire, est installée dans l'artère où le blocage est localisé pour maintenir la lumière de l'artère ouverte.

    Un autre traitement chirurgical de la maladie coronarienne est appelé dérivation cardiaque. Des morceaux de veines ou d'artères sont prélevés aux pieds et cousus dans les artères du cœur. En conséquence, le sang contourne le blocage et le flux sanguin vers le cœur augmente. Une solution de contournement est généralement utilisée lorsque l'angioplastie est impossible ou que votre médecin pense que c'est le meilleur choix pour vous.

    Une chirurgie telle qu'une angioplastie ou un pontage cardiaque présente des risques potentiels. Ceux-ci incluent une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou la mort. Ils sont rares et la plupart des patients se sentent mieux après la chirurgie. Après une angioplastie, une personne peut généralement reprendre son activité normale après quelques jours ou même mener une vie plus active. Après un pontage cardiaque, il faut plus de temps pour récupérer (plusieurs semaines ou mois).

    La vie

    Vivre avec une maladie coronarienne signifie être conscient de vos risques et réduire ceux que vous pouvez contrôler. Cela comprend le régime alimentaire, l'exercice et le sevrage tabagique. Il est important de prendre les médicaments prescrits par votre médecin pour traiter l'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie, le diabète et toute autre maladie.

    Diagnostic et traitement de l'athérosclérose coronaire

    L'athérosclérose est en tête des maladies cardiovasculaires entraînant la mort. Les principales raisons d'une telle dynamique: un mode de vie passif provoque son développement, la maladie est difficile à détecter aux premiers stades et à guérir plus tard. La principale menace parmi les différents types d'athérosclérose est l'athérosclérose coronarienne, qui sera discutée ci-dessous.

    Un peu de terminologie

    L'artère coronaire (coronaire) est une artère qui fournit du sang oxygéné au muscle "central" du cœur, le myocarde. Ce dernier est responsable des contractions rythmiques du cœur, qui forment la base de la circulation sanguine et ne cessent pas pendant toute la vie d'une personne.

    L'athérosclérose est une maladie chronique des artères dans laquelle elles forment des plaques de cholestérol qui bloquent la lumière des artères et interfèrent avec un flux sanguin normal.

    L'athérosclérose des artères coronaires est un tube situé à l'intérieur des artères coronaires qui entraîne un manque d'oxygène dans les tissus cardiaques.

    Pourquoi la lumière de l'artère se rétrécit-elle?

    C'est tout le cholestérol. Sa concentration élevée entraîne la formation de plaques sur les parois internes des artères. Les parois deviennent plus étroites, l'oxygène dans les organes importants diminue, les tissus subissent une hypoxie et meurent.

    Un taux de cholestérol élevé peut avoir plusieurs causes. Le plus évident est la mauvaise nutrition. Plus les pommes de terre frites pénètrent dans l'estomac, plus la substance pénètre dans le sang (avec un excès). Un métabolisme médiocre, notamment des lipoprotéines, responsables de l'élimination du cholestérol de l'organisme, est moins évident. Les lipoprotéines de haute densité font leur travail, et des protéines similaires à basse et très basse densité peuvent se déposer dans les plaques avec le cholestérol.

    Les embouteillages apparaissent initialement sous forme de dépôts sur les parois internes des vaisseaux sanguins. Avec le temps, les excroissances s'accentuent en raison de l'arrivée de nouvelles parties du "matériau de construction" et de la présence de tissu conjonctif dans les lésions. C'est comment la sclérose coronaire se développe. Par la suite, il se produit l'une des deux choses suivantes: soit le vaisseau grandit lentement mais sûrement jusqu'à obtention d'un blocage complet, soit le caillot sanguin se brise en libérant son contenu et en bloquant immédiatement l'artère.

    Dans le cas d'un développement lent de la maladie dans les vaisseaux coronaires, le patient commence à détecter une CHD (cardiopathie ischémique) sous une forme chronique. Ce diagnostic signifie que le cœur ne dispose pas de suffisamment d'oxygène et qu'il s'accompagne de douleurs dans la région du cœur, d'essoufflement, de vertiges et de fatigue. À la rupture du caillot sanguin, la maladie coronarienne aiguë survient dans la forme aiguë - l'infarctus du myocarde. Dans ce cas, l'oxygène du muscle cardiaque s'arrête brusquement et le myocarde commence à subir une nécrose ou, plus simplement, à mourir. Dans ce cas, la question de la vie humaine est résolue dans les prochaines heures, voire quelques minutes.

    Ainsi, le rétrécissement de la lumière de l'artère est provoqué par le dépôt de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne leur blocage et peut provoquer à la fois des maladies chroniques graves et une mort subite.

    Qui est sujet à la maladie?

    Il existe une certaine catégorie de personnes dont les risques de tomber malade sont plus élevés que les autres. Les membres de ce groupe ont les caractéristiques similaires suivantes:

    • Taux de cholestérol élevé. Plus de cholestérol - plus de chances pour un caillot de sang.
    • Mode de vie sédentaire. La stase sanguine dans le corps aide le cholestérol à s’installer sur les parois des artères.
    • L'obésité. L'excès de poids crée un stress sur tout le corps, y compris le système cardiovasculaire.
    • L'hypertension. Une pression accrue augmente les risques d'endommager les parois des vaisseaux sanguins.
    • Le diabète. Les troubles métaboliques peuvent affecter de manière imprévisible tout le corps.
    • Mauvaise nutrition. La grande quantité de graisses animales, de cholestérol et de sel est particulièrement dangereuse.
    • Le tabagisme Il rétrécit et dilate les vaisseaux, ce qui augmente leur charge et gâte la structure interne des artères et des veines.

    Ceux qui ont plusieurs de ces facteurs dans la vie devraient penser à leur avenir, car le risque de développer pour eux une athérosclérose est très élevé.

    Symptômes de l'athérosclérose

    Tous les symptômes de circulation sanguine insuffisante dans le cœur peuvent être divisés en deux catégories: générale et ischémique. Commun sont associés à la détérioration du flux sanguin dans tout le corps, ischémique spécifiquement associée au coeur.

    • Essoufflement, mauvaise tolérance à l'exercice. Les poumons doivent fournir plus d'oxygène au corps pour combler le déficit.
    • Vertiges. Avec une pression artérielle insuffisante, le cerveau ne peut pas fonctionner normalement.
    • Mains et pieds froids. Le sang n'atteint pas suffisamment de volume dans les régions éloignées du corps, ce qui entraîne une diminution de la température.
    • Nausées, vomissements, malaises, assombrissement de la conscience. Tout ce qui accompagne les maladies du système cardiovasculaire.

    Ces symptômes sont un signe certain que la maladie n’a pas encore pris toute sa vigueur, mais qu’elle approche déjà.

    Parmi les symptômes ischémiques, les suivants doivent être soulignés:

    • Les crises d'angine de poitrine. Douleur thoracique aiguë, généralement dans le dos. Manifesté lors d'un effort physique et dû au fait que le cœur ne peut pas obtenir suffisamment d'oxygène.
    • Mauvais rythme cardiaque. Avec un manque de sang, le cœur peut être inactif.
    • L'hypertension. La congestion dans les artères coronaires augmente la pression artérielle.
    • Cardiopathie ischémique sous forme chronique ou aiguë. Comme indiqué ci-dessus, le manque de nutrition du myocarde peut entraîner un certain nombre de problèmes, notamment mortels.
    • Cardiophobie En termes simples, c’est la peur de la mort en cas de problèmes cardiaques. Il est dangereux que toute peur augmente l'afflux de testostérone et de pouls, et ces changements peuvent aggraver une crise cardiaque ou une crise cardiaque.

    Ces symptômes indiquent qu'il existe un problème et qu'il faut y remédier de toute urgence. Par conséquent, lors de la détection de plusieurs de ces symptômes cardiaques ou de cette maladie cardiaque ischémique, l’essentiel est de ne pas paniquer et de consulter immédiatement un médecin.

    Diagnostic médical de la maladie

    La base du diagnostic de presque toutes les maladies, y compris l'athérosclérose, est l'interrogation du patient sur son état de santé (antécédents) et une variété de tests.

    Outre les antécédents et les analyses, l'échographie cardiaque et l'échocardiographie sont également utilisées. L'image ultrasonore du cœur permet d'estimer l'étendue de la lésion: modifications de la forme interne, de l'épaisseur de la paroi, du niveau de contractilité des cavités. Effectuer la procédure pendant l'exercice vous permet de voir les zones qui reçoivent moins d'oxygène. Surveillance ECG quotidienne souvent utilisée, dans laquelle l’enregistreur est fixé au corps et reste longtemps avec la personne.

    La tomodensitométrie (TDM), la tomodensitométrie multispirale, la tomographie par faisceau d'électrons peuvent élargir le tableau et en apprendre davantage sur l'état du cœur du patient. L’introduction d’agents de contraste pour les examens donne une image détaillée des artères, des veines et des vaisseaux sanguins. Sur la base de ces informations, le médecin peut choisir le type de traitement.

    Échographie intravasculaire, études aux radionucléides, test sur tapis roulant, scintigraphie et ergométrie du vélo sont prescrits si nécessaire pour clarifier les détails du diagnostic.

    En général, le diagnostic de l'athérosclérose des artères coronaires est très étendu et dépend du patient, de ses capacités et des capacités de l'hôpital dans lequel il se trouve.

    Comment traiter les artères coronaires?

    La règle première et la plus importante dans le traitement n'est pas l'auto-traitement! Au mieux, cela n'aura aucun effet et la maladie se développera davantage. Au pire, la maladie peut être exacerbée.

    Dans les cas légers et modérés, un traitement médicamenteux et des changements de mode de vie suffisent. Les médicaments visent deux objectifs: lutter contre le rétrécissement supplémentaire de la lumière des vaisseaux et éliminer les effets de l'athérosclérose coronarienne. Le premier point est atteint en réduisant la teneur en cholestérol dans le sang, le second est mis en œuvre en renforçant et en protégeant le muscle cardiaque.

    L'amélioration du mode de vie joue ici un rôle encore plus important que les pilules. Une alimentation adéquate, un stress modéré sous la supervision d'un cardiologue, le refus de mauvaises habitudes, le traitement de l'obésité et d'autres maladies telles que le diabète mettent le patient sur pied dès qu'une intervention médicale est effectuée. Et en général, il n'y a pas une seule maladie qui serait affectée négativement par un mode de vie sain.

    Dans les cas graves, s'il n'y a pas d'autre issue, le médecin peut vous prescrire une intervention chirurgicale. Une option courante est l'implantation de stent, avec laquelle vous pouvez agrandir le vaisseau endommagé et assurer un flux sanguin normal. Si cela ne suffit pas, un pontage coronarien peut être nécessaire. Cette méthode vous permet de créer une solution de contournement saine pour le sang, en ignorant le vaisseau athéroscléreux.

    Quelle que soit la méthode que le médecin prescrit au patient, vous devez commencer le traitement le plus tôt possible - prendre des pilules, courir le matin ou vous inscrire à une opération, car dans l’athérosclérose, une perte de temps peut coûter plus de bien-être, voire la vie.

    Pronostic pour l'athérosclérose

    Si vous commencez le traitement à l'heure, le développement de la maladie peut être arrêté. Il est presque impossible de restaurer complètement les artères endommagées, mais avec des mesures rapides et une intervention médicale appropriée, les plaques sclérotiques diminueront, le flux sanguin augmentera et l'état du patient s'améliorera.

    Mais nous devons accepter le fait que l'athérosclérose des artères coronaires du cœur est la maladie avec laquelle nous devrons vivre. Vous ne pouvez pas boire de pilules pendant une semaine, courir, manger des légumes et aller mieux. Ceux qui sont confrontés à cette maladie doivent changer leur mode de vie, en s’adaptant aux nouvelles conditions, s’ils ne veulent pas passer le reste du temps dans des hôpitaux et des soins intensifs.

    Prévention des maladies

    Si le lecteur se sent bien et ne prévoit pas consacrer 10 à 20 ans à la vie pour lutter contre une maladie chronique grave, il doit maintenant penser à sa santé. Le fait que l'athérosclérose des vaisseaux coronaires du cœur ne se manifeste pas à un stade précoce ajoute de l'essence au feu et ne peut être détecté que par la manifestation de symptômes. C'est trop tard.

    La prévention est simple: vous devez abandonner vos mauvaises habitudes, faire du sport ou un travail physique, avoir une alimentation complète, traiter les maladies rapidement et consulter un cardiologue toutes les quelques années pour un examen. Bien sûr, suivre cette liste n’est pas si simple, mais sa conformité augmentera la qualité de la vie et la prolongera considérablement.

    En conséquence, l'athérosclérose des artères coronaires est une maladie chronique dangereuse qui se manifeste dans les stades avancés et qui, si elle n'est pas correctement traitée, peut entraîner la mort. Il affecte les artères centrales du cœur et est réticent à traiter, bien qu'il soit possible de l'arrêter et même d'obtenir une dynamique positive. Afin de ne pas vous retrouver à mentir dans les soins intensifs après une crise cardiaque, vous devez consulter un médecin à temps lorsque les symptômes apparaissent, et mieux encore, prendre soin de votre santé et ne pas tomber malade du tout.

    Maladie coronarienne

    La maladie coronarienne - la maladie du siècle, comme on l'appelle - fait référence à la plus répandue dans le monde. Se produit en raison de l'athérosclérose des artères coronaires. Le coeur est le muscle principal du corps, dont dépend la vie humaine normale.

    Causes et facteurs de risque

    La circulation sanguine vers le coeur s'effectue par les artères coronaires. Avec un apport sanguin insuffisant, le cœur souffre d'un manque d'oxygène et de nutriments. Des changements pathologiques dans la lumière des vaisseaux coronaires - athérosclérose coronarienne - surviennent en raison du dépôt de plaques graisseuses sur les parois des vaisseaux. La constriction ou le blocage des vaisseaux sanguins provoque une altération de la fonction cardiaque, le développement d'une maladie coronarienne. La gravité de la maladie est directement liée au nombre de navires affectés.

    Les plaintes typiques des patients atteints de ce problème sont une douleur suffocante grave et une lourdeur dans la poitrine (généralement dans le cœur), qui ne changent pas lorsque la position du corps change. Une crise douloureuse peut mener à une crise cardiaque ou même à une mort coronaire soudaine.

    Symptômes et plaintes

    Dès la première visite chez le médecin, vous pouvez diagnostiquer une maladie coronarienne, qui est établie en fonction de signes cliniques typiques. Le patient se plaint de douleurs et d'oppression thoraciques lors d'efforts, par exemple lorsqu'il marche, grimpe des escaliers ou fait d'autres efforts. Parfois, l'apparition de douleur contribue aux expériences, au stress et à l'anxiété. Souvent, une douleur à court terme peut survenir la nuit, c'est-à-dire au repos.

    La maladie coronarienne ou ischémique est caractérisée par le développement de changements athérosclérotiques dans les artères coronaires du cœur.

    La douleur en intensité et en nature peut être différente:

    • fortement prononcé, brûlant, ennuyeux, pressant;
    • modéré, tolérant;
    • parfois, le patient n'éprouve pas de douleur, mais se plaint d'un sentiment inconfortable de lourdeur et de compression derrière le sternum;
    • la douleur est généralement localisée dans la région du cœur;
    • Parfois, la douleur se ressent au bras, à l'épaule, dans l'autre cas - à l'épigastre, au cou, à la mâchoire ou à l'omoplate, ce qui s'explique par la propagation de la douleur le long des nerfs centrifuges.

    En même temps que les symptômes ci-dessus lors d'une attaque de CHD ACS:

    • le pouls augmente et on note l'augmentation de la pression artérielle;
    • le patient a le souffle court, l'essoufflement apparaît;
    • la fréquence du pouls est inégale, varie;
    • le visage devient pâle et de la transpiration apparaît sur le front;
    • les mains du patient deviennent froides et engourdies, le patient se calme comme si elles se pressaient contre sa poitrine.

    Diagnostic et examen

    La reconnaissance d’une maladie telle que la maladie coronarienne avec insuffisance coronarienne par le personnel médical est faite sur la base des plaintes du patient. Pour faciliter l'établissement d'un diagnostic, un examen clinique de l'état de santé général est réalisé, un historique de la maladie, une anamnèse sont étudiés de près et des données sur les maladies héréditaires sont collectées. Tenez également compte de la qualité de la vie, de la localisation de la douleur et de ses causes. Les données diagnostiques et pronostiques sont prises en compte en même temps pour exclure les maladies associées, telles que, par exemple, l'ischémie du cortex cérébral et les décisions thérapeutiques à prendre.

    Surveillance de l'ECG pour déterminer la présence de zones d'ischémie, même en l'absence de symptômes caractéristiques

    Dans le diagnostic de laboratoire des patients, qui est effectué pour clarifier le diagnostic et déterminer le pronostic, ainsi que l'examen préventif des patients asymptomatiques du groupe à risque, sont nommés:

    • Surveillance ECG (au repos et sous charge);
    • échocardiographie (échographie du cœur) - pour déterminer les violations du cœur et des vaisseaux sanguins avec rétrécissement des artères et troubles de la circulation sanguine;
    • Examen aux rayons X - L'angiographie coronaire dans les cardiopathies ischémiques est nécessaire pour un diagnostic précis des cardiopathies. Il révèle le degré d'endommagement des artères coronaires, leurs paramètres et leur localisation.
    • scintigraphie (balayage nucléaire) du muscle cardiaque - pour établir des tumeurs graisseuses;
    • tomographie par ordinateur;
    • cathétérisme cardiaque (avec visualisation des vaisseaux cardiaques avec un agent de contraste);
    • identification de marqueurs spécifiques indiquant une ischémie coronarienne du coeur.
    • tests biochimiques standard, test sanguin de cholestérol, taux de glucose.

    Thérapie

    Le traitement pharmacologique de la maladie coronarienne a certains objectifs - améliorer le flux sanguin et fournir de l'oxygène, soulager la douleur. Ils visent également à prévenir et à prévenir les maladies coronariennes.

    Nitroglycérines. Le but de leur utilisation est d'éliminer les attaques aiguës de la maladie.

    1. Traitement initial - à l'aide de nitrates à action brève. Au début de l'attaque, le patient s'assied (pas exactement debout ni couché) et prend de la "nitroglycérine" jusqu'à ce que la douleur s'atténue. Le dinitrate d'isosorbite (par voie sublinguale) peut également aider à soulager une crise cardiaque et à protéger contre le syndrome coronarien.
    2. Des nitrates prolongés sont prescrits pour la prévention de la maladie: "dinitrate d'isosorbitol" (voie orale), "Nitrosorbit", "Isocard", ainsi que des mononitrates, des timbres transdermiques.
    3. Bêta-bloquants - réduisent la demande en oxygène du myocarde ("Nebivolol", par exemple). Ils sont souvent combinés avec des nitrates.
    4. Les bloqueurs et activateurs des canaux calciques sont des agents qui augmentent l'apport d'oxygène au myocarde: le vérapamil (Isoptine), l'amlodipine et d'autres.
    5. Agents expansifs coronaires.
    6. "Aspirine" - utilisé en association pour améliorer le débit sanguin et prévenir les complications thrombotiques.

    Dans certains cas, un traitement chirurgical de la maladie coronarienne avec syndrome coronarien aigu est nécessaire, afin d'élargir le vaisseau rétréci ou obstrué par des plaques (revascularisation). Par exemple, lorsque des médicaments ne peuvent être exclus, des lésions hémodynamiques significatives de l'artère.

    Il existe plusieurs types de traitement chirurgical:

    1. Stenting - restauration de la lumière du vaisseau par un cathéter à ballonnet, raison pour laquelle cette opération s'appelle également angioplastie à ballonnet;
    2. Le pontage coronarien est une opération plus compliquée. Il est prescrit pour bloquer plusieurs artères, ainsi que pour les personnes âgées, les diabétiques.

    Le pontage coronarien est la méthode la plus efficace.

    Complications possibles

    Le traitement inopportun ou inadéquat de l'athérosclérose coronaire, de la maladie coronarienne, du SCA sans maladie coronarienne peut entraîner une perturbation cardiaque, une circulation cérébrale insuffisante et, par conséquent, une ischémie du cortex cérébral. Ce qu’il est et comment cela se manifeste est important de savoir à l’avance: vertiges, troubles de la mémoire et de l’attention, nausées, maux de tête.

    Une insuffisance de l'apport sanguin au myocarde sans soins médicaux d'urgence entraîne rapidement des lésions irréparables de la région du muscle cardiaque; dans les cas graves, la mort survient. L’insuffisance en oxygène des cellules cérébrales - l’ischémie - menace l’activité vitale de tout l’organisme, la paralysie d’une partie du corps et l’accident vasculaire cérébral ischémique du cerveau peuvent survenir. Les patients atteints de maladie coronarienne doivent être attentifs à leur santé afin d’éviter les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et autres complications associées aux artères obstruées.

    Mesures préventives

    De nombreux facteurs empêchent les affections qui entraînent une maladie aussi répandue que l’ischémie coronarienne du cœur. Ils sont divisés en régulés et non modifiables, c'est-à-dire dont la présence ne dépend ni du médecin ni du patient.

    La nutrition médicale contribue à la normalisation du métabolisme des graisses et des glucides dans l'organisme et constitue une bonne prévention de la formation de nouvelles plaques d'athérosclérose dans l'organisme.

    Circonstances réglementaires empêchant les maladies coronariennes:

    • hypertension artérielle;
    • taux élevé de cholestérol;
    • fumer, mauvaises habitudes;
    • taux élevé de sucre dans le sang (diabète);
    • l'obésité;
    • le stress;
    • manque de mouvement actif.

    Circonstances mortelles, c’est-à-dire des facteurs de risque indépendants de la personne:

    • l'âge;
    • prédisposition familiale;
    • sexe (les femmes avant la ménopause sont moins susceptibles à la maladie en raison des effets de l'oestrogène).

    Le traitement adéquat des patients atteints de maladie coronarienne commence par l'élimination de tous les facteurs de risque. Le traitement vise à modifier les habitudes de vie pour éliminer les symptômes de la maladie.

    Les patients doivent éviter de fumer sous toutes leurs formes, même passive. C'est une mesure préventive et curative merveilleuse. Et même s’il s’agit là d’une tâche assez difficile, les conseils et l’assistance médicale et la thérapie de substitution de la nicotine («Bupropion», «Varénicline») permettent aux patients de bénéficier d’une aide précieuse pour obtenir des résultats positifs.

    Une alimentation saine et le contrôle du poids corporel réduisent le risque de maladie coronarienne. Dans le régime recommandé par les médecins, il ne devrait pas y avoir plus de 5 grammes de sel par jour. Les fruits et les légumes devraient être sur la table à 200 grammes par jour. Le poisson doit être inclus dans l'alimentation quotidienne 2 fois. Les acides gras polyinsaturés contenus dans les noix, l'huile d'olive et les poissons gras sont également recommandés par la médecine car ils ont un effet bénéfique sur l'amélioration des symptômes de la maladie.

    Activité physique et sexuelle régulière. Exercice quotidien, bon entraînement physique dans les airs (intensité modérée ou élevée) - un excellent moyen d’améliorer la condition et de réduire la gravité des symptômes. L'entraînement physique et l'abandon du tabac améliorent la fonction érectile et rassurent la vie des hommes et des femmes avec confiance et joie.

    Indépendamment du taux de cholestérol dans le sang, le médecin prend nécessairement en charge l’ingestion de statines, ce qui influence favorablement les résultats cliniques.

    Une attention particulière est accordée au contrôle de la glycémie et de la tension artérielle, à la fois en consultation externe et à domicile.

    L'amélioration de la qualité de la vie passe également par la volonté d'éliminer l'anxiété, les tensions et le stress au travail et dans la vie quotidienne.

    Les principales causes de l'athérosclérose des artères coronaires, le diagnostic et le traitement

    L'athérosclérose des artères coronaires est une pathologie chronique qui conduit au développement de plaques lipidiques sur l'endothélium vasculaire. La maladie progresse progressivement, provoquant des lésions ischémiques du cœur dues au rétrécissement de la lumière des vaisseaux ou à son blocage complet.

    En l'absence de traitement, les modifications athérosclérotiques provoquent une insuffisance vasculaire pouvant entraîner la mort du patient. Par conséquent, il convient d'examiner plus en détail ce qu'est l'athérosclérose des artères coronaires, ses causes, ses symptômes et ses thérapies.

    Description de la maladie

    Qu'est-ce que l'athérosclérose coronaire? Il s'agit d'une pathologie chronique qui conduit à la consolidation et au rétrécissement graduels des artères coronaires en raison du développement de plaques sur l'endothélium vasculaire. La maladie se développe sur plusieurs décennies.

    Habituellement, les premiers signes de lésions vasculaires athéroscléreuses apparaissent à un jeune âge, mais la maladie commence à progresser chez les personnes d'âge moyen. Les premiers symptômes de l'athérosclérose des artères coronaires apparaissent généralement après 45 à 55 ans.

    Le développement de plaques d'athérosclérose se produit dans le contexte de l'accumulation de lipoprotéines de basse densité, qui contiennent du cholestérol.

    Les néoplasmes pathologiques se développent progressivement et commencent à se gonfler dans la lumière de l'artère coronaire. Cela conduit à une circulation sanguine altérée jusqu'à ce qu'il s'arrête complètement. Le rétrécissement de la lumière des artères provoque une privation d'oxygène du muscle cardiaque, une altération de sa fonction, le développement de lésions ischémiques.

    L'athérosclérose des artères coronaires a les étapes suivantes:

    1. Aux stades initiaux de la pathologie, on note un ralentissement du flux sanguin et l'apparition de microfissures dans l'endothélium vasculaire. De tels changements conduisent à un dépôt progressif de lipides sur l'intima des artères, à mesure que se développe une tache grasse. L'affaiblissement des mécanismes de défense entraîne une augmentation de la prolifération de la paroi vasculaire, la croissance des tumeurs et leur fusion en bandes lipidiques.
    2. Dans la deuxième étape, la prolifération des formations graisseuses. En conséquence, des plaques athérosclérotiques apparaissent sur l'intima des artères coronaires. À ce stade, il est possible que des caillots sanguins se développent et se détachent et ferment la lumière de l'artère.
    3. À la dernière étape, la plaque est compactée en raison du dépôt de sels de calcium. Cela provoque un rétrécissement de la lumière de l'artère, sa déformation.

    Les principales causes de l'athérosclérose

    L'athérosclérose des vaisseaux coronaires du cœur peut se développer sous l'influence de causes exogènes et endogènes. Les médecins émettent environ 200 facteurs de provocation différents qui augmentent le risque de développer une pathologie.

    Cependant, les raisons les plus courantes sont:

    • Augmenter le niveau de «mauvais» cholestérol dans le sang. Cette substance est le composant principal des plaques d'athérosclérose. Par conséquent, à des concentrations élevées, elle peut se déposer sur les parois des vaisseaux sanguins.
    • Le tabagisme L’habitude néfaste provoque la synthèse d’oxyde nitrique, ce qui perturbe le flux sanguin, accélère le développement de l’athérosclérose des artères coronaires;
    • L'hypertension;
    • L'hypodynamie. Un mode de vie sédentaire entraîne un ralentissement du métabolisme, une altération du métabolisme des graisses et des protéines;
    • Abus d'aliments riches en graisses saturées;
    • Prédisposition héréditaire;
    • Le genre. Les femmes en âge de procréer développent rarement une athérosclérose des vaisseaux coronaires. Cela est dû à la synthèse des œstrogènes qui protègent les artères. Cependant, après le début de la ménopause chez les femmes, le risque de développer la maladie augmente considérablement;
    • Âge Les personnes de plus de 35 ans sont susceptibles au développement de l'athérosclérose;
    • L'obésité. Les patients en surpoids sont trois fois plus susceptibles de souffrir d'une maladie vasculaire athéroscléreuse;
    • Alcoolisme L'abus d'alcool conduit à une circulation sanguine altérée, provoque le développement de l'athérosclérose;
    • Le diabète. La maladie entraîne une perturbation des processus métaboliques dans l'organisme, ce qui augmente considérablement le risque de développer une athérosclérose coronaire.

    Le tableau clinique de la maladie

    Dans les premiers stades de l'athérosclérose des artères coronaires du cœur, se présente sous une forme latente. Habituellement, les premiers signes de la maladie sont observés par les personnes d'âge moyen.

    Par conséquent, les médecins recommandent de passer des examens annuels à toutes les personnes ayant franchi le cap des 35 ans. Cependant, le tabagisme, l'hypertension, l'hypercholestérolémie peuvent entraîner l'apparition précoce de symptômes d'athérosclérose des artères coronaires.

    Les premiers symptômes de la maladie incluent les symptômes suivants:

    • Douleur dans la poitrine, irradiant dans le dos ou l'épaule gauche;
    • L'apparition d'un essoufflement au début de la douleur. Parfois, les patients ne peuvent pas être en position horizontale à cause d'une insuffisance respiratoire;
    • Des vertiges;
    • Nausées et vomissements.

    Avec la progression de l'athérosclérose, les symptômes des vaisseaux coronaires provoquent:

    • Angine de poitrine La condition est caractérisée par une douleur rare derrière le sternum, qui se développe après un effort physique intense ou un effort excessif.
    • Cardiosclérose L'ischémie myocardique aiguë conduit à la formation de sites de fibrose dans tout le muscle cardiaque. La condition provoque une violation de la fonction contractile du cœur;
    • Arythmie. La pathologie se développe en raison de lésions du myocarde, d’impulsions de conduction altérées;
    • Crise cardiaque Si une plaque de cholestérol se rompt, un thrombus apparaît à la surface. Ce caillot empêche la circulation sanguine normale, provoque le développement de la nécrose des cardiomyocytes. Les crises cardiaques se développent généralement entre 4 et 10 heures du matin, lorsque l'adrénaline monte dans le sang. Environ 50% notent l'apparition de symptômes, précurseurs avant une attaque.

    Mesures de diagnostic

    Il est possible de suspecter le développement de lésions athéroscléreuses des vaisseaux coronaires au cours d'un ECG, sur lequel des signes d'ischémie du muscle cardiaque sont déterminés.

    Pour confirmer l'athérosclérose des artères coronaires du cœur, les études suivantes sont menées:

    1. Scintigraphie de stress. La méthode permet d’établir la localisation des tumeurs lipidiques sur l’intima des vaisseaux sanguins, le degré de leur gravité;
    2. Échographie intravasculaire et échographie Doppler. Vous permet d'identifier les changements dans la structure des vaisseaux sanguins: épaisseur de la paroi, taille de la chambre, présence de sections avec contractilité altérée, évaluation de l'hémodynamique et de la morphologie de la valvule;
    3. Angiographie coronaire. C'est un examen radiologique du coeur avec contraste. La méthode aide à déterminer la localisation et la longueur des vaisseaux affectés, le degré de rétrécissement de l'artère;
    4. Pristress ECHO. La technique permet de déterminer les troubles transitoires de la contractilité cardiaque dans les zones à flux sanguin altéré.

    Caractéristiques de la thérapie conservatrice

    La tactique de traitement de l'athérosclérose des vaisseaux coronaires du cœur est déterminée par le stade de la maladie. Avec le diagnostic opportun de la pathologie, la thérapie implique un changement de mode de vie:

    • Renoncer à de mauvaises habitudes;
    • Normalisation du pouvoir. Il est recommandé de réduire considérablement la consommation de graisses animales, d'abandonner les aliments frits, les sucreries. Il est nécessaire d’introduire dans le régime alimentaire des fruits et légumes frais, des céréales, des produits laitiers;
    • Activité physique modérée régulière recommandée par un cardiologue. Cela aidera à normaliser les processus métaboliques;
    • Normalisation du poids.

    Aux premiers stades de la maladie, un traitement conservateur aidera à éliminer les symptômes et à ralentir les modifications pathologiques dans les vaisseaux sanguins. Les médicaments de choix sont les statines, qui réduisent efficacement le cholestérol dans le sang en inhibant la synthèse des composés lipidiques par les hépatocytes.

    Le traitement de l'athérosclérose des artères coronaires implique la nomination de médicaments qui réduisent le besoin en oxygène du muscle cardiaque.

    Cela aide à protéger le cœur et à réduire la gravité de l’ischémie. À cette fin, les médicaments des groupes suivants sont largement utilisés: bêta-bloquants, inhibiteurs de l'ECA, inhibiteurs des canaux calciques, agents antiplaquettaires.

    Traitement chirurgical

    Dans les cas avancés, le traitement de l'athérosclérose implique une intervention chirurgicale. Les méthodes suivantes sont largement utilisées:

    • Pontage coronarien. Implique la création d'une solution de contournement pour la circulation sanguine, en contournant la zone touchée;
    • Angioplastie par ballonnet. Basé sur l'introduction d'un cathéter spécial dans l'artère fémorale, suivi de la zone à problèmes. Ensuite, un ballon est gonflé, ce qui permet à l'artère de s'élargir;
    • Stenting coronaire. La technique implique l'introduction dans le vaisseau affecté du stent, qui a un cadre rigide.
    • Le diagnostic opportun permet d’ajuster les changements athérosclérotiques dans les vaisseaux et de sauver la vie du patient.

    Complications possibles et pronostic

    L'athérosclérose des vaisseaux coronaires peut entraîner le développement d'une insuffisance vasculaire aiguë ou chronique. La forme chronique de la pathologie implique le rétrécissement graduel du vaisseau. En conséquence, des dommages myocardiques atrophiques et hypoxiques se produisent, une ischémie peut se développer.

    Avec une carence aiguë, des crises cardiaques se développent. Cette complication peut être fatale en cas de rupture d'anévrisme. La maladie vasculaire athéroscléreuse peut contribuer au développement d’une maladie artérielle périphérique, d’un accident vasculaire cérébral, d’attaques transitoires ischémiques.

    Le pronostic de l'athérosclérose des vaisseaux coronaires est déterminé par la mesure dans laquelle le patient respecte les recommandations du cardiologue, suit un régime et un mode de vie sain. Cela vous permet de limiter la progression de la pathologie et de rester en bonne santé. Si le patient a des foyers de nécrose, une violation aiguë du flux sanguin, le pronostic n’est pas favorable.

    L'athérosclérose des artères coronaires est une pathologie vasculaire chronique. La maladie entraîne la malnutrition du myocarde et peut donc entraîner le développement de complications graves.

    Maladies, syndromes des artères coronaires et leur traitement

    Les maladies du système cardiovasculaire occupent une place prépondérante dans la liste des causes de décès. La pathologie des artères coronaires due aux lésions athérosclérotiques est le fléau des temps modernes. De nombreuses techniques ont été développées pour lutter contre la sténose vasculaire, mais une chose n’est pas prise en compte: il s’agit d’un traitement pathogénique. Personne ne connaît la cause de l'athérosclérose.

    Le contenu

    Les artères coronaires (ce sont aussi les artères coronaires) sont les vaisseaux alimentant les structures du cœur. Ce sont les seuls moyens de fournir du sang artériel et les substances nécessaires au tissu cardiaque.

    L'importance des artères coronaires est également prouvée par le fait qu'elles commencent leur branche directement de l'aorte, au-dessus de la valvule aortique.

    Diagramme des branches de l'artère coronaire

    La localisation des artères du coeur et leurs caractéristiques anatomiques

    Dans la version normale de la structure anatomique et de la localisation des vaisseaux, seules deux (!) Artères coronaires alimentent le cœur: la gauche et la droite. Parfois, dans un petit pourcentage de cas, une troisième artère apparaît - la coronaire postérieure. Il arrive que l'irrigation sanguine se fasse complètement par une artère (généralement celle de gauche), l'artère coronaire droite reste sous-développée ou complètement absente.

    C'est important! Étant donné que l'apport sanguin au muscle cardiaque et à l'endocarde se fait par 2 artères avec des collatérales peu développées, tout spasme ou occlusion peut être critique.

    La lumière des artères du coeur en diamètre est approximativement égale à 8 mm. Un rétrécissement des artères coronaires de plus des deux tiers (soit 75%) entraîne de graves modifications ischémiques du myocarde et l'apparition de manifestations cliniques, à savoir l'angine de poitrine sous ses diverses formes.

    Vous pouvez également vous familiariser avec la structure de l'artère sous-clavière et ses branches dans l'article de notre site Web.

    Sténose (rétrécissement de l'artère coronaire)

    Pathogenèse des désordres dus aux maladies du système coronaire

    En raison du blocage de l'artère coronaire, des processus ischémiques commencent dans le myocarde. En raison du manque d'oxygène et de nutriments, le tissu cardiaque est obligé d'appliquer un type économique de production d'énergie, la glycolyse anaérobie. Il s'avère que beaucoup de produits de dégradation acides stimulent les récepteurs de la douleur. De plus, le glucose résultant n'est toujours pas suffisant pour répondre aux besoins du myocarde. Le cœur est forcé de travailler moins - il existe des symptômes d'insuffisance cardiaque.

    Cette vidéo décrit l'opération de stenting.

    En médecine, le «syndrome coronarien aigu» (en abrégé ACS) est une affection aiguë (urgente) qui implique 3 maladies: l'angor instable, l'infarctus du myocarde avec et sans élévation du segment ST.

    C'est important! Le SCA est un diagnostic préliminaire des médecins urgentistes, lorsque la pathologie cardiaque exacte n’est pas diagnostiquée à ce stade, mais qu’il est sans danger d’emmener le patient dans un hôpital cardiologique ou de procéder à une cardioreanimation.

    Diagnostic de la sténose coronaire

    L'étude des artères peut être faite de plusieurs manières. De plus, l’un n’exclut pas mais complète l’autre:

    • tableau clinique (plaintes du patient, anamnèse - qui était malade dans la famille, quand les douleurs ont commencé, etc.);
    • modifications ischémiques de l'ECG;
    • le diagnostic des artères coronaires a une norme «d'or» - l'angiographie coronaire. Ceci est une étude des artères du cœur avec un agent de contraste contrôlé par rayons X.

    Nous recommandons d'étudier l'article sur un sujet similaire "Les principales fonctions de l'artère pulmonaire" dans ce document.

    Sténose observée lors d'une angiographie coronaire

    Remèdes

    Les principales méthodes de réparation chirurgicale de la perméabilité vasculaire sont l'angioplastie et le stenting des artères coronaires. La première méthode était populaire à la fin du vingtième siècle et la seconde a été activement introduite au début du vingt et unième.

    Une autre méthode a été utilisée, telle que l’athérectomie - l’élimination de la plaque d’athérosclérose elle-même. Mais cette procédure n'est pas efficace, car ne résout pas l'un des principaux problèmes du mécanisme pathogénétique de l'athérosclérose - une atteinte de la paroi vasculaire. La plaque a été retirée, mais les plaquettes et les agrégats se sont «assises» à nouveau sur le mur malade, ce qui a multiplié le risque de thrombose à répétition et d'ischémie ultérieure. Maintenant, l'atrectomie est rarement utilisée ou seulement en complément d'autres procédures.

    Jusqu'aux années «zéro» de ce siècle, l'angioplastie était plus courante. L’essence de la méthode consistait à remplacer la section rétrécie («gâtée») de l’artère par une section artificielle - par une prothèse en matériau hypoallergénique neutre. Cependant, l’effet n’a pas été aussi positif que prévu. D'abord, au moins 2 points de suture circulaires ont été placés sur l'artère. La paroi du vaisseau était endommagée, ce qui a contribué à une adhérence encore plus grande des plaquettes aux endroits de la couture. Deuxièmement, sur le matériau de la prothèse vasculaire avec le même succès qu'auparavant, des plaques athéroscléreuses se sont formées.

    Au cours des 15 à 20 dernières années, le stenting a été activement intégré dans la pratique cardiaque. L’essence de cette manipulation consiste à installer un tube métallique cellulaire spécial (stent) dans la lumière d’un vaisseau endommagé par l’athérosclérose. Ceci est effectué à l'aide d'un cathéter spécial, qui est acheminé par l'artère fémorale jusqu'au coronaire sous contrôle radiographique. Avec une forte sténose avant la mise en scène, l'artère peut être élargie avec un ballon spécial.

    Le stent est livré replié sur le site de la sténose et se dilate dans l'artère elle-même. À l'état non plié, le stent est une maille élastique métallique qui restaure la lumière du vaisseau et la maintient dans un tel état.

    Stages de stenting sur la photo

    Indications pour l'installation du stent:

    • angine instable, se manifestant par une douleur soudaine et intense à la poitrine;
    • les premières heures (seulement la première!) d'infarctus du myocarde pour la reperfusion (restauration de la nutrition) de la zone endommagée;
    • cardiopathie ischémique avec un degré de sténose non supérieur à 85%.

    Contre-indications à l'installation du stent:

    • sténose artérielle sévère (diamètre inférieur à 2 mm);

    Remarque: 2 mm à l'état plié est la taille minimale possible du stent.

    • tortuosité pathologique et autres anomalies congénitales des artères;
    • cicatrices post-infarctives prononcées;
    • intolérance aux anticoagulants (clopidogrel ou warfarine), qui doit être prise dans les six mois suivant la pose du stent.

    C'est important! Même avec une chirurgie cardiaque réussie, il faut se rappeler que ce traitement n'est pas une panacée, il ne rendra pas le vaisseau endommagé sain et élastique à 100%. La maladie coronarienne reste avec la personne pour toujours.

    Plus tôt à l'époque soviétique, une autre méthode chirurgicale de restauration du débit sanguin cardiaque a été utilisée - la chirurgie de pontage. Il existe une définition encore plus précise - le shunt aorto-coronaire (CABG). Le but ultime est de contourner la zone rétrécie de la prothèse (shunt) de l’aorte au site sain ou de la partie saine de l’artère à la partie saine de l’artère, en sautant par-dessus la sténose.

    Note Dans le cas d’une prothèse ayant un rôle de pontage coronarien, une région de veine a été prélevée de la jambe ou du bras.

    L'inconvénient d'une telle opération est un traumatisme: il se fait à cœur ouvert, sous anesthésie. Il existe un risque élevé de conséquences imprévisibles sous la forme d'un caillot sanguin soudain.

    Pour éviter des interventions chirurgicales complexes sur le cœur, vous devez écouter attentivement vos sentiments et être examiné régulièrement par un médecin.

    Pinterest